L’année 2017 sera rythmée par les élections. Bien sûr, en ce moment, beaucoup ont les yeux rivés sur les élections présidentielles. Mais les élections législatives suivront rapidement. Avec la présence d’un nouveau venu dans le camp national : Civitas devenu parti politique. 

Petit entretien avec Alain Escada, président de Civitas.

MPI : C’est décidé, vous présenterez des candidats aux élections législatives de juin 2017 ?

Alain Escada : Oui, en effet, nous recrutons en ce moment nos candidats pour les élections législatives et lançons un appel aux volontaires. Nous demandons aux nouveaux venus une lettre de motivation et un CV puis un contact est pris pour vérifier que chaque candidat partage bien nos valeurs.

Bien entendu, Civitas ne déposera pas des listes dans les 577 circonscriptions. Nous voulons concentrer nos efforts sur un nombre limité de circonscriptions de façon à y assurer un authentique travail de terrain durant les prochains mois.

Par ailleurs, nous voulons le faire en bonne entente avec nos amis de la Ligue du Sud, du Parti de la France et des Comités Jeanne.

MPI : En quoi Civitas se distinguera-t-il des autres partis, y compris du Front National ?

Alain Escada : Civitas est un parti catholique, patriote, pro-vie et pro-famille. C’est un choix que nous assumons. Et ce n’est pas négociable. Nous avons déjà dit que notre action politique se veut sans concession, loin de la prostitution électoraliste qui pousse certains à renier leurs idéaux pour mendier quelques voix supplémentaires et espérer se voir accorder un tampon de respectabilité par un système aux mains de nos adversaires.

Si des Français recherchent une organisation politique qui défendra bec et ongles la France chrétienne, qui œuvrera à l’arrêt de l’immigration et à l’organisation de la remigration, qui mettra en place une politique de préférence nationale, qui bataillera contre l’avortement, l’euthanasie, la dénaturation du mariage et la théorie du genre, c’est Civitas qu’il faut choisir.

Si des Français veulent une organisation politique qui libérera la parole du pays réel et s’opposera aux forces occultes, aux loges et aux lobbies interlopes, c’est Civitas qu’il faut choisir.

Si des Français veulent une France affranchie du mondialisme, c’est Civitas qu’il faut choisir. 

Si des Français cherchent une troisième voie entre le capitalisme sauvage et le socialo-communisme, c’est avec Civitas qu’ils connaîtront une politique de justice sociale, radicalement insoumise aux puissances d’argent et aux usuriers de tout poil.

Ce discours-là nous distingue complètement des autres partis politiques, y compris du Front National d’aujourd’hui.

Les personnes qui voudraient contacter Civitas peuvent le faire en écrivant à secretariat@civitas-institut.com ou en téléphonant au 01.34.11.16.94

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

25 commentaires

  1. REICHERT Daniel says:

    PAS TRES MALIN… VOUS ALLEZ JUSTE POQUER QUELQUES VOIX AU FN

    • y en a marre du FN gauchisant. ce parti a cessé d’être une solution.

    • civitasmeuse says:

      Peut-être, mais seulement aux personnes qui savent aligner 3 mots…..

  2. Catholique et Français says:

     » Les hommes d’armes bataillerons et Dieu donneras la victoire « . Encore faut-il que les intentions des combattants soient droites, sincères et inspirées de la loi divine (les 10 commandements), ce qui me semble être le cas chez Civitas et dans aucun autre mouvement ou parti.

  3. Renard066 says:

    Réveil français BRAVO MARINE la république française est en danger et nos valeurs HONTE à HOLLAND et ce gouvernement et non à cette pensée unique . Vivement un très grand changement pour la FRANCE en 2017……………

    • DUFIT THIERRY says:

      Qui est donc le gâteux qui sous le pseudo « Renard066 » ressort sans cesse ce même message grotesque de « république en danger » ? Si seulement elle pouvait vraiment être en danger ce serait trop beau.

      • trop-bon says:

        Remarquez bien Thierry que lapin066 tient le même slogan .
        Je me pose une question :
        Serait – ce un trans , un bi , un homo ?
        Philippot caché derrière le pseudo qui tract ?

  4. luciferg says:

    Feraient mieux, de chercher des alliances avec le FN , plutôt qu’à essayer de leur prendre des voix. Civitas ,comme Debout la France, èparpillent les voix qui manqueront au FN, pour un véritable changement .Ils font le jeu des européistes

    • Daniel PIGNARD says:

      On s’en fout du FN avec ses trois sodomites à sa tête. Il n’y a plus rien à en tirer.

      • Mad-Max says:

        A défaut d’en tirer le meilleur parti , nous en sommes résolus à tirer les conclusions qui s’imposent :
        Rien de bon à en tirer .
        Un fiasco annoncé.
        Un jeu de trictrac dans un univers contre-nature maçonnique.

  5. pamino says:

    M. Escada est un politicien comme les autres, il cherche à se profiler. Je ne sais pas pourtant à quel point il s’en rend compte lui-même.

    • Daniel PIGNARD says:

      Ben en tout cas, il n’a pas l’air d’être pour la sodomie.

    • Attaque ad hominem sans fondement … et totalement déplacée.
      P.-S. Le verbe « se profiler » ne me semble pas convenir dans votre acception, à moins que vous fassiez allusion à l’anglicisme « to profile ».

  6. calmos says:

    Pour ma part, je trouve cela regrettable de le faire maintenant…ce sont des choses qui se préparent sur beaucoup plus de temps (minimum 2 voir 3 quinquennats). Il y a tout un parcours du combattant qui part politiquement du bas vers le haut (les mairies, les cantons, les députés, les sénateurs… jusqu’à la présidentielle)…et l’histoire des parties politiques montrent que c’est long et très long (la preuve qu’il y a toujours un perdant entre les représentants de gauche et de droite…mais ils sont toujours là en maniant un système qu’ils connaissent). Il faut savoir prouver ce que l’on est capable sur des gestions publiques et non pas uniquement sur des prises de positions morales (ce qui fut la grave erreur du président actuel). Je n’ai pas de leçon à vous donner. C’est un avis. Vis à vis de votre position, il y a là pour moi un manque de réalisme politique qui, même si je partage vos idées, me semblent un coup d’épée dans l’eau et surtout une perte énorme d’énergie pour celles et ceux qui s’y engageraient. Bonne année 2017

    • Daniel PIGNARD says:

      Il est exact que ça ne servira à rien mais faire connaître l’armée de Dieu, c’est déjà renverser les ennemis de la vérité. Voir Esaïe 13.

    • gigibobo says:

      Seul celui qui ne fait rien peut avoir la certitude que cela ne servira à rien…

  7. Jeandelafabrique says:

    Nous sommes dans un pays ruiné tout ce qui en faisait de la beauté est vendu à qui en veut et de préférence aux fortunes du moyen orient nos entreprises notre technologie et maintenant nos terres s’arrachent à prix d’or par des pays qui eux veulent la prospérité de leur peuple, les jeunes diplômés français fuient ils ne reconnaissent plus le pays où ils ont un peu vecu par rapport à ce que leur racontent leurs parents et grands parents .dix pour cent de la population vit sous le seuil de pauvreté ,les agents des services publiques sont caillasses leurs véhicules brûlés partout civisme et morale sont en berne pour finir le tableau un pape extralucide ne voit l’avenir qu’avec ses amis musulmans que l’Europe a tant combattus
    Alors quel remède nous propose-t’on : une élection surtout pas de constat et de désignation des causes non une élection ou plutôt un système qui utilisant un savant travail psychologique plus une pléthore de candidats plus un affinage des calculs avec rajout éventuel d’un tel ou d’un tel …..afin d’asseoir dans un fauteuil pour le deuxième tour un candidat choisi d’avance
    Il faut être français pour accepter cela ; je ne pensais pas que Mr Escada se serait jeté dans l’arène politicofrancophobe.!

    • Daniel PIGNARD says:

      Il n’a pas la patience d’attendre la venue du Grand Monarque, car sans une intervention de Dieu, plus rien de bon ne peut s’installer en France et votre constat le démontre brillamment.

      • Ne cédez pas à la tentation du quiétisme :
        http://laportelatine.org/publications/entret/2010/BeauvaisXavier1011/civitas1011.php

        • Daniel PIGNARD says:

          Vous ignorez par trop les écritures :
          « Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel, le Saint d’Israël: C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C’est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l’avez pas voulu!
          Vous avez dit: Non! nous prendrons la course à cheval! -C’est pourquoi vous fuirez à la course. -Nous monterons des coursiers légers! -C’est pourquoi ceux qui vous poursuivront seront légers.
          Mille fuiront à la menace d’un seul, Et, à la menace de cinq, vous fuirez, Jusqu’à ce que vous restiez Comme un signal au sommet de la montagne, Comme un étendard sur la colline. » (Es 30 :15-17)

          « Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations.
          Il ne criera point, il n’élèvera point la voix, Et ne la fera point entendre dans les rues.
          Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point la mèche qui brûle encore; Il annoncera la justice selon la vérité.
          Il ne se découragera point et ne se relâchera point, Jusqu’à ce qu’il ait établi la justice sur la terre, Et que les îles espèrent en sa loi. » (Es 42 :1-4)

  8. Renard066 says:

    Réveil français la république française est en danger et nos valeurs on aide tout français qui en à besoin avant des non français cela est d’une logique alors avec votre pensèe unique de gauche .Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017..bien à vous.

  9. L’autorité vient de Dieu, non du peuple. Lorsqu’on est catholique, participer à une élection au suffrage universel qui repose sur le faux principe de la souveraineté du peuple revient à trahir la Foi en pratique.

    Civitas dénonce bien ce faux principe, mais se contredit dans les faits en participant à un rite républicain inspiré par lui.

    C’est un peu comme si un catholique participait à une cérémonie protestante dans un but généreux d’apostolat. La fin est bonne, mais le moyen choisi est radicalement mauvais.

    D’ailleurs, on sait que l’on devient moins révolutionnaire par un apprentissage théorique que par la pratique d’actes révolutionnaires (ce que sont les élections républicaines). Participer à ces élections est donc non seulement mauvais, mais dangereux (cf. les catholiques ralliés à la République sous Léon XIII, futurs cadres de la Démocratie chrétienne.)

    Une contrerévolution qui emploie les méthodes de la révolution ne réalise pas le contraire de la révolution, mais une révolution contraire.

    • Bien dit !

    • Legio Patria Nostra says:

      De Saint Pie X à Mgr Lefebvre, les exemples abondent de personnages de référence du combat catholique anti-libéral appelant à faire élire des députés catholiques.
      Civitas agit avec intelligence.
      Mais il se trouve toujours des coincés incapables de prendre leurs responsabilités et prompts à critiquer ceux qui agissent. Tant pis pour ces boulets.
      Vive Civitas !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com