Colombian boy

Colombie – L’Eglise catholique, ainsi que de nombreuses organisations œuvrant à la protection des enfants, ont exprimé leur profonde préoccupation face à la possibilité que l’adoption d’enfants par des duos homosexuels soit légalisée dans le pays.

Le secrétaire adjoint de la Conférence épiscopale de Colombie (CEC), le Père Pedro Mercado, a rappelé que l’approbation de l’adoption par des homosexuels allait à l’encontre du bien des enfants. « La préoccupation existe, non seulement pour l’Église catholique, mais pour la grande majorité des Colombiens qui pensent qu’une décision favorable à de telles adoptions préjudicie sérieusement les droits et le bien-être des enfants», a déclaré le prêtre.

Le représentant de l’épiscopat a en outre expliqué que ceux qui promeuvent l’adoption pour les homosexuels ont « voulu présenter comme une thèse scientifiquement prouvée que l’adoption par des couples de même sexe n’a pas de conséquences négatives pour les enfants. Cette déclaration n’est ni scientifiquement prouvée ni incontestable ». « Il existe de nombreuses études scientifiques sérieuses qui indiquent le contraire. Et de nombreuses autres études qui suggèrent que la famille, fondée sur l’union stable d’un homme et d’une femme, est le milieu le plus favorable pour le développement intégral des mineurs, existent également »

Le Père Mercado a déclaré que ces études « devraient également être prises en compte par la Cour, qui doit juger avec rigueur, équité et neutralité idéologique, la solution qui donne aux enfants les plus grandes assurances de bien-être et de développement sain. La Cour constitutionnelle ne peut pas faire ‘d’expériences’ sociales avec les enfants ».

Si l’adoption pour les homosexuels était approuvée, le P. Mercado a annoncé que l’Eglise continuera à prêcher, d’abord, « la vérité sur la nature de la famille » et ensuite, devra commencer à analyser sa collaboration actuelle avec l’Etat dans les processus d’adoption.

« Si les garanties nécessaires ne sont pas fournies pour que nous puissions effectuer notre travail dans le plein respect de nos croyances éthiques et religieuses, les agences liées à l’Eglise pourraient être moralement obligées de cesser tous projets de coopération avec l’État en matière d’adoption. »

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com