Le racisme d’une grosse part de l’équipe de France a-t-elle été responsable du fiasco des tricolores lors de la Coupe du Monde 2010 ? C’est en tout cas la révélation fracassante que fait le journaliste sportif Pierre Ménès dans les colonnes du quotidien de gauche Ouest-France du 23 avril.

On y apprend que la star de l’équipe de France d’alors, le meneur de jeu Yoann Gourcuff, qui jouait à l’époque à l’Olympique Lyonnais, avait été victime d’un boycott de la part de plusieurs joueurs de l’équipe pour des motifs raciaux : Gourcuff était blanc.

Rappelons que lors de cette Coupe du Monde, la France s’était couverte de ridicule en terminant dernière du groupe le plus facile alors qu’elle était vice-championne du monde en titre, incapable de battre l’Uruguay (match nul 0-0), perdant pour la première fois en match officiel contre le Mexique 2-0 et s’inclinant enfin contre le pays organisateur, la faible équipe d’Afrique du Sud sur le score de 2 à 1.  Rappelons aussi que 13 des 23 joueurs de l’équipe de France étaient de race noire, plus 1 blanc converti à l’islam (Franck Ribéry).

Pierre Ménès raconte que dans le bus à Knysna, Raymond Domenech – le très gauchiste sélectionneur –  « aurait regardé Thierry Henry, comme pour lui demander d’intervenir, de dire quelque chose aux autres, qu’ils faisaient une connerie, mais à ce moment-là, Henry se serait drapé dans sa condition de remplaçant pour dire : « Si je ne suis pas capitaine, ce n’est pas à moi de parler… » Moi, Titi m’a dit : « Tu voulais que je dise quoi pour que les mecs me disent : Toi, ferme ta gueule, tu ne joues pas. » Je lui ai répondu : « On en était là ? », il m’a rétorqué « oui ». Tout a commencé avec Gourcuff, quand Malouda dit, avant le premier match contre l’Uruguay « moi, je veux bien défendre pour Zidane, mais je ne veux pas défendre pour Gourcuff… » Domenech lui répond : « Dans ce cas-là, tu ne joues pas. » Ce que le groupe ou une partie du groupe a fait à Gourcuff, avant l’histoire du bus, c’est inique, ça n’a pas de mot… C’est du racisme anti-blanc ». Et au journaliste qui lui demande : « N’était-ce pas de la jalousie à propos de sa notoriété ? », Ménès confirme ses propos : « Si, ils l’appelaient « La nouvelle star ». Puis c’était du racisme anti-blanc. Ni plus, ni moins. Je sais qu’après le match contre l’Uruguay, Gourcuff a dit à Domenech : « Les autres ne me donnent pas le ballon… » Domenech a répondu : « Mais non, n’importe quoi… » Et il a demandé au mec qui faisait les montages vidéo : « Fais-moi un petit montage vidéo où on voit que les mecs jouent avec lui. » Lequel est revenu lui dire : « Je ne peux pas, ce n’est pas possible… » Et nous, à Canal Plus, on avait fait une palette pour prouver que Gourcuff était boycotté par les autres joueurs sur le terrain. Quand tu es en Coupe du monde, que tu en arrives à boycotter un partenaire sur le terrain, c’est que tu es vraiment une belle bande de connards… C’est pour ça que je ne supporte pas qu’Evra soit toujours en équipe de France. Je ne supporte pas… Il a une lourde responsabilité dans ce qui s’est passé à Knysna ».

Notons que le même jour, l’ancien avant-centre Nicolas Anelka, qui voue à Domenech une haine tenace depuis cette fameuse coupe du Monde, s’en prit encore à lui dans les colonnes du Journal du Dimanche :

«Mbappé fera sa carrière. Si, toutefois, elle ressemble à la mienne, ça signifiera qu’il fait partie des meilleurs attaquants, avec un fort caractère, que ça plaise ou non. S’il suit Ronaldo, Il Fenomeno, mon modèle dans le foot, il sera parmi les légendes et aura marqué l’histoire de son sport. C’est ce que je lui souhaite. Il peut aussi réaliser la carrière de Raymond Domenech, celle d’un petit joueur quelconque du championnat de France devenu entraîneur quinze ans de l’équipe de France Espoirs et des A sans remporter le moindre trophée, puis au chômage depuis 2010, collaborant à un journal qui a mis un terme à sa petite carrière de coach. À Mbappé de choisir !» 

La LICRA, qui impose son dogme prétendument antiraciste au monde du football, n’a fait aucun commentaire. Qui ne dit mot consent…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

4 commentaires

  1. jeannine vaxelaire says:

    Et c ‘est nous qui sommes les racistes ,bandes de pourris ,la lycra la fermer ,bien sur ,elle ne sévit que quand c ‘est pour l ‘inverse ,c ‘est connu ,

  2. Yoann Gourcuff jouait à l’époque aux girondins de Bordeaux, il est parti à l’OL après.

  3. Paul-Emic says:

    tout cela se savait mais n’avait jamais été exprimé aussi clairement

  4. gillic says:

    Chez nous, plus de foot depuis l’ époque des Giresse, Tigana etc !!!!! Cela nous fait des vacances……

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com