Jean-Jacques Brot

Des fonctionnaires anticléricaux du Quai d’Orsay se sont-ils rendus coupables de complicité de crimes contre l’humanité ? C’est ce qui ressort de l’entretien du Préfet hors-cadre Jean-Jacques Brot par la radio conciliaire RCF le 18 avril dernier.

Ce dernier est depuis  le 9 mars 2015, coordinateur de l’accueil d’une partie des réfugiés syriens et irakien, s’occupant de deux catégories de réfugiés :

– L’une concerne des familles qui sont sous la protection de l’ONU et du Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) dans des camps en Jordanie, au Liban et en Turquie.

– L’autre est celle de familles, irakiennes uniquement, persécutées pour leurs confessions religieuses : les chrétiens et les yézidis.

Or, ce dernier a constaté une baisse de 40% par rapport à l’année précédente, de visas de réfugiés délivrés à ces minorités religieuses persécutées. En effet, l’accueil des chrétiens d’orient est anormalement faible.  L’ancien préfet de Vendée a constaté un « enchainement d’empêchements bureaucratiques ou idéologiques. Il y a objectivement  un certain nombre de fonctionnaires, dont je ne citerais pas les noms qui, par leurs écrits, leurs actes ou leur lenteur, expriment leurs convictions

Certains patriarches appellent les chrétiens d’orient à ne pas fuir leur pays. Cela peut se comprendre pour ceux qui n’ont pas été torturés et violés mais le discours de ces patriarches est catastrophique. Ils alimentent ceux des fonctionnaires qui, en France en particulier, font passer leurs convictions avant le sauvetage de ces familles vulnérables. Ils se saisissent de ces discours pour en tirer argument à refuser des visas »

Comme le souligne Daniel Hamiche sur L’Obervatoire de la Christianophobie :

« Le préfet se refuse à donner des noms, mais les imputations « idéologiques » ou « convictions » sont floues et ouvrent à de nombreuses interrogations ou interprétations… Est-ce par antichristianisme viscéral ou parce qu’ils confessent une religion hostile au christianisme que ces fonctionnaires ont refusé d’accorder des visas à nos frères d’Orient cherchant un refuge chez nous ? Puisque le préfet semble connaître ces fonctionnaires, a-t-il lancé une procédure disciplinaire à leur encontre ? »

Poser la question, c’est déjà y répondre… A l’heure où Le Monde excite les fonctionnaires une éventuelle désobéissance contre une Présidente légalement élue, on voit qu’il y aurait une épuration à faire dans la Fonction Publique selon la jurisprudence républicaine de 1944 (et, si cela ne suffit pas, de 1793…).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. balaninu says:

    Cela promet pour ceux de France !

    « Si l’on M’a persécuté, ils vous persécuteront aussi » !!!!

  2. MCF68 says:

    « Le préfet se refuse à donner des noms » => Ce qui est avancer sans preuves peut être réfuté sans preuves.

    • On y va says:

      Citation d’Euclide
      (325-265 avant Jésus-Christ)

      • MCF68 says:

        Exact bravo jeune homme quelle culture.

    • Boutté says:

      Euclide a dit : « Ce qui est avancé sans preuve . . . . »

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com