Francis Bergeron, écrivain et journaliste, est l’auteur de plusieurs biographies parues dans la collection Qui suis-je ? après avoir été dans sa jeunesse un militant patriote et chrétien très actif, ce qui lui valut un séjour dans les geôles soviétiques et un passage parmi les milices chrétiennes Kataëb au Liban.

Joseph Darnand (1897-1945) est un personnage hors du commun. Héros de la première guerre mondiale, héros des corps francs en 1940, il finit fusillé pour collaboration en 1945. C’est toute la complexité de cette période de l’Histoire qu’aborde ce livre à travers la vie de Darnand.

Avec beaucoup de finesse, Francis Bergeron nous dresse le portrait d’un patriote sincère, d’un croyant fidèle jusqu’au bout, d’un homme que les manichéens ne peuvent comprendre.

Voilà un homme qui est né en 1897 dans un village de la France profonde, dans un milieu rural et catholique. Elevé dans l’amour de la France, il est marqué par l’entrée en guerre en 1914, cherche à s’engager au plus vite, est enrôlé dès 1916 et obtient la croix de guerre à vingt ans. Le 14 juillet 1918, il se porte volontaire pour une opération risquée et fait prisonnier 23  soldats allemands, ce qui lui vaut de recevoir la médaille militaire sur le champ de bataille par le général Pétain.

La première guerre mondiale finie, il fonde un foyer et adhère en 1923 à l’Action française qu’il quitte en 1930 pour rejoindre les Croix-de-Feu avec lesquels il participe à la manifestation du 6 février 1934. Il passe ensuite par l’Organisation secrète d’action révolutionnaire nationale (surnommée « la Cagoule »).

En novembre 1939, il crée avec quelques compagnons le corps franc de la 29ème division d’infanterie et mène une action héroïque en février 1940 à l’intérieur des lignes allemandes, ce qui lui vaut la Légion d’honneur. Fait prisonnier en juin 1940, il s’évade pour rejoindre la zone sous l’autorité du Maréchal Pétain et prend part à l’organisation de la Légion française des combattants, mouvement regroupant les anciens combattants. A Nice, un rassemblement en plein air rassemble 30.000 de ces braves.

En 1941, vient le moment des choix décisifs. Proche du Père Bruckberger, il hésite à suivre le Colonel Groussard parmi l’aile nationale et pétainiste de la résistance. Si Darnand avait suivi Groussard et Bruckberger, il serait classé dans les manuels d’histoire parmi les « bons ». 

Mais il a choisi un autre chemin… Pourtant son attachement à la Patrie n’était pas moins intense que celui de Groussard ou Bruckberger. Entre ces hommes, l’estime est restée. Et c’est le père Bruckberger qui accompagne Joseph Darnand jusqu’au peloton d’exécution.

Ce livre est l’un des plus aboutis de ceux que Francis Bergeron a publié dans la collection Qui suis-je ? et ne manque pas d’évoquer toutes les dimensions, y compris spirituelle, de la personnalité controversée et pourtant attachante de Joseph Darnand.

Darnand, Francis Bergeron, éditions Pardès, collection Qui suis-je ?, 128 pages, 12 euros

A commander en ligne ici

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com