les_brigandesCivitas vient d’annoncer la déprogrammation du concert des brigandes prévu le 8 mai :

Civitas a été informé il y a quelques jours de révélations étranges concernant le groupe musical « Les brigandes » qui devait donner un concert lors du défilé en l’honneur de Sainte Jeanne d’Arc le 8 mai prochain.

Des révélations successives ne nous permettent pas de maintenir cette prestation. Le concert prévu à 12h30 est cependant maintenu mais sera donné par un autre groupe.

Civitas rappelle sa volonté de convergence politique afin de travailler avec toute les forces opposées au mondialisme – construction maçonnique et antichrétienne, à l’édification d’une société harmonieuse parce que conforme aux lois du Créateur et Maitre de toute chose.

« Si les hommes venaient à reconnaître l’autorité royale du Christ dans leur vie privée et dans leur vie publique, des bienfaits incroyables – une juste liberté, l’ordre et la tranquillité, la concorde et la paix – se répandraient infailliblement sur la société tout entière. » Lettre encyclique du pape Pie XI du 11 décembre 1925, sur le Christ-Roi

Cette décision était inévitable surtout au vu du communiqué du groupe musicale (téléchargeable ici) qui écrit entre autre les choses suivantes :

« le caractère occulte des Exercices d’Ignace de Loyola, qui sont basés sur des visualisations et un formatage psychique similaires aux exercices des lamas tibétains et très éloignés de la pure prière de l’âme »

MPI a promu régulièrement ce groupe talentueux même si nous ne partagions pas toujours le contenu de ces chansons, l’ensemble dénonçant malgré tout un mal bien réel.

Malheureusement, les propos tenus contre les exercices de Saint Ignace sont une attaque contre l’un des joyaux de l’Eglise par lequel des centaines de milliers d’âmes ont été converties et conquises au Christ. La compagnie de Jésus n’est pas exempt de reproches surtout dans la destruction opérée par Vatican II. Si le pape François, issu de cet ordre, fait honte à l’Eglise et à sa famille religieuse, il faut aussi rappeler que c’est par cet ordre que des nations entières devinrent chrétiennes.

En conséquence, MPI ne relaiera plus les chansons des brigandes.

D’autres griefs plus complets sont exposés dans le numéro de Rivarol du 27 avril dont nous reproduisons l’introduction ci-dessous :

Nous avions dans RIVAROL du 5 novembre 2015, à la demande de Thierry Bouzard, publié une brève interview des Brigandes, ce groupe de jeunes femmes masquées semblant défendre les valeurs de la droite nationale et catholique et que nous avions découvertes quelques semaines plus tôt à la Journée annuelle de Synthèse nationale à Rungis. Cependant, dès le 26 novembre 2015, la chaîne Youtube Radio Brigandes publiait une longue interview très complaisante d’un franc-maçon distinguant une mauvaise d’une “bonne” franc-maçonnerie, la « maçonnerie rouge » de la « maçonnerie blanche », ce qui est une totale aberration. En outre, nous étions intrigués par les attaques très violentes contre les jésuites dans le clip « le rat jèze ». Or, en faisant des recherches sur internet, nous avons pu constater que le vocabulaire et l’argumentaire utilisés contre la Compagnie de Jésus et son fondateur, Saint Ignace de Loyola, étaient un copié-collé de la prose d’un certain Joël Labruyère. Il n’est que de lire son article sur « La Piste Jésuite », dans lequel il affirme que les jésuites forment « le gratin de la cour luciférienne, les véritables illuminati ». [1] Même paranoïa chez Les Brigandes. Dans leur clip, elles font mine de n’attaquer que Bergoglio (jésuite), mais elles accusent en réalité la Compagnie de tous les maux : « Les armées de Satan n’ont pas fait tant de mal / dans toutes les capitales et dans l’Ordre Mondial / Derrière un président, y’a toujours ce puant… chacal. » Un jésuite aurait toujours été « dans les coulisses » du Sanhédrin et du Grand Orient. A en croire leur chanson, la Compagnie serait même à l’origine de la bombe nucléaire lâchée sur Nagasaki et… du naufrage du Titanic !
   
Notre méfiance déjà éveillée fut confirmée par le témoignage d’une lectrice qui, devant l’engouement général du milieu nationaliste et/ou traditionaliste pour ce groupe, voulait nous mettre en garde contre ce qu’elle dénonce comme une imposture. Et ce qu’elle nous révéla s’avéra infiniment pire que ce que nous subodorions. Elle dénonçait Les Brigandes comme les adeptes d’une secte satanique appelée La Nation libre dont Joël Labruyère était le gourou, une secte dont elle se serait échappée. Nous voulions d’autres témoignages : trois autres anciens adeptes ou compagnons de route de la secte acceptèrent de parler.
   
Tandis que nous menions discrètement l’enquête, un article du Point venait confirmer les témoignages que nous recueillions. Le journaliste ayant rencontré les Brigandes là où elles demeurent racontait : « Elles vivent dans une sorte de colocation géante avec leurs compagnons et enfants. Tout l’argent est mis en commun. Personne ne travaille vraiment. […] Au milieu de ces jeunes gens de bonne famille vivant leur contre-révolution, […] un drôle de personnage, sexagénaire bedonnant et complètement illuminé se promenant en peignoir : le gourou. Ayant grandi dans un milieu Action française, ce baby-boomer a passé Mai-68 du côté des anarchistes, est parti à Katmandou, avant de frayer avec les milieux sectaires, de la Scientologie à Raël. […] Les repas étaient surréalistes, car le gourou parlait en boucle, expliquant que les attentats du 13 novembre sont une machination des services secrets ou que Jacques Chirac s’était livré à des sacrifices humains pour devenir président. Le très planant gourou est-il un simple parasite comme en connaît toute communauté ou le vrai mentor idéologique du groupe ? Il semble en tout cas influencer les paroles conspirationnistes comme la tonalité yéyé des musiques, ne faisant rien pour ramener ses protégées vers plus de rationalité… » [LIEN] Il s’agit de Joël Labruyère. Plusieurs de ses textes, plus délirants les uns que les autres, sont disponibles sur internet, notamment « Comment on devient immortel ». [LIEN]
   
Dans une interview-fleuve du gourou, on apprend encore que « l’esprit du Christ provient de la dimension elfique », et qu’il faut d’urgence enseigner aux humains qu’ils sont immortels : « Le secret réside dans le corps éthérique — la forme elfique de l’éther — notre double énergétique. Ce corps vital épouse la forme du corps physique. Tandis que le corps matériel se dirige droit vers la décrépitude et la mort, le corps éthérique, à l’opposé de l’entropie naturelle, est dans un état de constant rajeunissement. » [LIEN] Et quoi de mieux que la vie en commun et le dépouillement pour découvrir son moi éthérique ? Pour ce faire Labruyère a créé en 2004 « le Royaume elfique » baptisé aussi « La Nation libre » (à laquelle appartiennent les Brigandes) et qui se définit modestement « comme une communauté humaine caractérisée par la conscience de son identité morale et spirituelle. C’est un groupe humain, difficilement quantifiable, qui ne s’identifie plus au monde actuel. Rien de spectaculaire pour le moment, et cette “migration spirituelle” n’est pas observée par les instituts. Les participants à cette mutation ont un point commun, ils ressentent un appel indicible qui les détache du monde des gens ordinaires. » [LIEN].
   
Les deux premiers témoignages que nous avons recueillis sont anonymes, ces anciens adeptes de la secte craignant des représailles, les deux autres ex-adeptes ont en revanche accepté à leurs risques et périls de signer leur témoignage de leur véritable patronyme. Ils font froid dans le dos.
   
Cette affaire ahurissante des Brigandes est pour nous tous une amère leçon car la plupart des sites et groupements de la mouvance nationale et/ou catholique et de la dissidence ont, à un moment ou à un autre, carrément invité ce groupe à se produire dans leurs manifestations, ou à tout le moins ont assuré une large publicité aux Brigandes, et cela sans aucune réserve et surtout sans chercher à en savoir plus, sans se demander d’où venaient et qui étaient vraiment ces chanteuses débarquant brusquement de nulle part, quels étaient leurs mobiles, leurs inspirateurs, leur itinéraire, leur passé, leur profil. Disons-le franchement, nous avons tous fait preuve, à des degrés divers, de légèreté.
   
Cette pénible mésaventure doit donc nous inviter collectivement à faire preuve désormais de davantage de prudence, de discernement, de vigilance et d’esprit critique pour débusquer et neutraliser les tentatives d’infiltration, de débauchage, de noyautage de nos milieux, de parasitage et de grave altération de notre message, de nos convictions, de nos certitudes et de nos idéaux.
   
Jérôme BOURBON

———-
[1] [LIEN] « Ce groupe qui manipule la politique mondiale depuis quatre siècles a pour nom COMPAGNIE DE JÉSUS. C’est, en réalité, une société secrète dissimulée sous l’apparence d’une congrégation de prêtres. La Compagnie de Jésus est la société secrète la plus structurée et sans doute la plus active sur la terre. C’est, en tout cas, le seul groupe qui ait réellement des pouvoirs occultes concentrés et efficaces. » « C’est une Gestapo avec des pouvoirs occultes en plus. » « Au XIXe siècle, les jésuites lancèrent la “mode” de l’antisémitisme afin qu’on rejette la responsabilité de leurs turpitudes sur les juifs. […] On pense que les Protocoles des Sages de Sion ont été mis en circulation par les jésuites pour détourner l’attention vers les juifs qui sont devenus un bouc-émissaire idéal.»

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

75 commentaires

  1. Elieja says:

    Escada a aussi coupé les ponts avec Farida Belghoul. (ne vous vexez pas pour une mouche qui pète)

    « Les repas étaient surréalistes, car le gourou parlait en boucle, expliquant que les attentats du 13 novembre sont une machination des services secrets ou que Jacques Chirac s’était livré à des sacrifices humains pour devenir président. »
    En quoi c’est surréaliste ?

    • Normal c’est l’extrait d’un article du Point…

      • Précisons quand même que le lien vers l’article du « Point », lequel dénonce l’illuminisme de Joël Labruyère, cet article comporte un ton très très mauvais et méprisant à notre endroit.Il en profite pour ridiculiser entre autre et une fois de plus le Maréchal Pétain.
        L’intention de l’auteur de l’article n’est pas bonne, loin s’en faut, et vise à discréditer la vraie catholicité dans la droite nationale.
        Attention à ne pas se saborder pour autant en dénonçant à juste titre, les tares qu’il pourraient y avoir chez nous.

        • Nous sommes bien d’accord Champalier, rien d’étonnant de la part du Point… Mon message avait pour but de défendre Rivarol.

          • je comprends bien.
            Peut-être aurait-il fallu y aller plus en douceur dans la condamnation des « Brigandes » et ne pas les déprogrammer d’emblée de la commémoration de Civitas du 8 mai prochain, mais de leur lancer des avertissements en les questionnant sur les arcanes occultes qui pouvaient les soutenir.

  2. A. F. says:

    Bon, tout compte fait, je n’ai jamais écouté leurs chansons.
    Donc cela veut dire que j’ai gagné du temps.
    Merci donc. Deo Gratias.

    • isimax says:

      T’as raison, reste dans ton ignorance ! Moi j’aime mieux me faire mon idée moi-même !…

  3. Les Exercices de Saint-Ignace sont en fait Les Exercices de la Sainte Vierge Marie, car c’est Elle qui les a donnés à saint Ignace de Loyola.
    Il n’est pas surprenant qu’une secte satanique s’en prenne à la Très Sainte Vierge.
    A bas Les Brigandes !

  4. Pourquoi vous offusquer concernant les jésuites. L’ancien membre de la compagnie Alberto Rivera a lui-même affirmé que « son travail était l’infiltration des églises, des institutions et des gouvernements. Que cela implique un nombre énorme d’institutions, le but étant d’infiltrer tous les aspects de la vie afin que l’église catholique romaine puisse avoir un accès et un contrôle sur le gouvernement mondial à venir. L’institution catholique romaine, particulièrement à partir de la création de l’ordre des jésuites en 1534, a infiltré chaque niveau de la société afin de prendre le contrôle du monde d’une manière politique et religieuse. »

    https://www.youtube.com/watch?v=M6cdUElR10U

    Dans cette autre vidéo il affirme que les illuminati sont un outil des jésuites:

    https://www.youtube.com/watch?v=yP71MaNsrNY

    Van Rompuy, Barroso, Juncker, Rajoy, Monti, Draghi, Valls, Macron: tous des mondialistes dans les plus hautes sphères du pouvoir… tous des élèves des jésuites.

    Après, sur ce qui est de l’appartenance du groupe à une secte, c’est une tout autre histoire. Dans ce cas, vous avez bien fait d’annuler.

    • Vent Couvert says:

      L’anticatholique Alberto rivera? Celui qui prêche partout que le Vatican a créé l’Islam?

  5. Erfjord says:

    Pour info, Loyola faisait parti d’une secte illuministe appelée los alumbrados, autrement appelée les illuminés d’Espagne. Et comment appellent-t-on les illuminati déjà? Les illuminés de Bavière. Et par le plus grand des hasards, son fondateur Adam Weishaupt a suivi son enseignement chez les jésuites. Mais à part ça, aucun rapport c’est sûr. Ouvrez les yeux…

    • Volodymyr Bellovak says:

      Toi aussi tu fait partie de la secte?…: DEGAGES!
      Saint Ignace de Loyola est un très grand saint de l’Eglise catholique et un bienfaiteur de la Chrétienté.
      Sans vouloir me vanter, je me suis ici meme posé quelques questions sur ce groupe et me suis en particulier offusqué de leur chanson anti-jésuite « le rat jèze »…,sans réponse….Maintenant on comprend tout; voilà ce qui se passe quand on ne vit pas selon les règles de l’Eglise, et qu’au lieu d’accepter avec Foi les dogmes, la Tradition, et le Magistère de l’Eglise catholique, on se croit permis de remettre en question, par pur et fol orgueil, le bien fondé de certaines institutions d’Eglise qui ont fait leur preuve meme si elles ont pu etre détourné de leur mission initiale de façon relativement récente par l’infiltration du poison moderniste avant, pendant et après Vatican II.

      • pamino says:

        Le démembrement de la messe traditionnelle en Australie (catholicisme de souche irlandaise) a commencé à l’Université de Melbourne, où il fut manié par un jésuite attaché au collège résidentiel catholique de l’université, dont le recteur et le doyen étaient, bien qu’eux aussi jésuites, des prêtres catholiques normaux. Ce jésuite, de son état aumônier de la société estudiantine catholique de l’université (dont les collégiens se distinguaient nettement, vu que la lecture de la théologie ‘progressive’ y était favorisée par tous les moyens), a commencé dès la mort de Pie XII a introduire petit à petit, dans le cadre d’une messe vespérale hebdomadaire instaurée au bénéfice de sa société dans la chapelle dudit collège catholique, les changements que maintenant nous ne connaissons que trop bien. Mais non seulement dans cette chapelle ; en particulier, une fois par semaine à midi, et ce déjà en 1959, il disait, dans un amphithéâtre séculier que l’université avait mis à sa disposition à cet effet, une messe versus populum.
        Il y a un vieux dicton, sans doute un peu exagéré : ‹ si cum Jesuitis itis, non cum Jesu itis › ; effectivement, il faut les regarder de très près. J’ajoute pour la complétion que le recteur S. J. suivant du collège est parti avec sa secrétaire.

    • @ « Loyola faisait partie d’une secte illuministe »

      Propagande !

  6. Elieja says:

    Dés qu’un groupe de personne essaie de vivre en dehors de babylone la grande, c’est une secte.
    Attendez d’avoir leur son de cloche avant de ramasser les pierres.

    • vaxelaire says:

      oui comme certains disent ,attendons ,mais on voit aujourd’hui ,ou sa nous amènes d ‘attendre ,on est au bord de se faire remplacés ,mais sa bien sur ,c ‘est pour les non aveugles ,et je crois qu ‘il y a assez de preuves apportés ,pour pour ne pas entendre parler de complot,attendre attendre ,on voit se qui se passe a l heure d ‘aujourd’hui ,y ‘a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ,,pauvre France

  7. Ce n’est franchement pas étonnant. Oui, l’article dans Rivarol est à lire, ce n’est pas vraiment les attaques à l’encontre de la Compagnie de Jésus qui importent, mais plutôt la secte véritablement démoniaque qui se cache derrière ce « groupe ».

    Pourquoi n’est-ce pas étonnant ? Eh bien quand on voit un tel féminisme, cet orgueil, cette indépendance effrontée, et puis la tenue et les habits, cela n’est bien évidemment pas chrétien. Ce qui doit en surprendre quelques-uns en revanche, c’est la complicité dont ce « groupe » a bénéficié parmi lesdits milieux catholiques, comme Civitas et cie, qui n’ont pas de mal a promouvoir le féminisme quand celui-ci est bon teint – enfin le démon arbore souvent un magnifique teint pour mieux tromper. Mais là on peut dire qu’il faut être volontaire pour se faire ainsi tromper.

    Jérôme Bourbon appelait à la prudence, à ne pas recommencer les mêmes erreurs afin d’éviter l’infiltration: il ne remarquait pas qu’à aucun moment les erreurs furent amendées, et que l’infiltration est déjà si présente, que ces milieux se noient dans le féminisme. La porte était ouverte aux brigands, elle le demeure à une multitude de démons…

    • @ « et puis la tenue et les habits »

      D’accord avec vous.

    • Emily says:

      « Ce qui doit en surprendre quelques-uns en revanche, c’est la complicité dont ce « groupe » a bénéficié parmi lesdits milieux catholiques, comme Civitas et cie ».

      Vous semblez y voir de la malice. J’y vois, au contraire, par la décision prudente et arrivant à point de l’Institut Civitas, un clin d’oeil de la Providence, la veille de la messe de Saint Pierre Canisius (27 avril). Pierre Canisius, jésuite et Docteur de l’Eglise fut peu de temps après son entrée dans la Compagnie de Jésus, envoyé en Allemagne pour y défendre le catholicisme contre l’hérésie protestante; grâce à lui, des régions entières, comme la Bavière et les Pays Rhénans, furent préservées de la contagion de l’hérésie, dit le missel.

      Je suggère également à ces jeunes filles catholiques de prier Saint Louis de Gonzague, patron de la jeunesse et, également jésuite (fêté le 21 juin).

      • pamino says:

        Obiter dictum : le vrai nom de Petrus Canisius est Pieter de Hondt ‘Pierre le Chien’, ressortissant du vrai Bas-Rhin, là où on parle le bas francique, patrie aussi de Mgr te Bartz van Elst, terroir obstinément catholique.

      • J’y ai vu moi aussi un clin d’oeil de st Pierre Canisius !

    • Une femme vraiment catholique n’enseigne pas, ni à travers des vidéos ou chansons, ni à travers quelque article ou livre. En ce sens, Saint Paul a rappelé l’interdit qui défend à la femme de dominer sur l’Homme (car contre-nature), et si celle-ci a des questions, elle doit les poser à son Mari à la maison, lequel a le pouvoir et le devoir de l’enseigner.

      Le devoir de la femme n’est pas d’enseigner comme si elle avait autorité, mais de servir son Mari, et de demeurer dans son ombre. Orgueil ! pour celles qui prétendraient faire plus que leur modèle de perfection, la Très-Sainte Vierge Marie. Elle n’a pas enseigné, ni suivi en cela les Apôtres, son rôle n’était point le même. Mais parce qu’elle a poussé l’humilité à son comble, elle a mérité les titres de Mère de Dieu et Reine du Ciel. Hélas ! Quel temps de confusion, où cet exemple de perfection n’est plus recherché par celles qui le doivent… S’écarter un tant soit peu de cette mission, et donner le mauvais exemple, là est le féminisme.

      • iroise says:

        Allah akhbar ! et Mahomet est son prophète !

        • Jean Monnaie says:

          Il n’y a de Dieu que Dieu et Jésus Christ est le Messie.

          • iroise says:

            Apparemment, je n’ai pas su faire comprendre ma plaisanterie !
            si vous lisez Lars, auquel je répondais, il a tout du musulman fanatique, voilà pourquoi je disais ça. Par internet, le ton n’y est pas 😉
            Bien sûr, je crois en la Très Sainte Trinité, tout comme vous !

            • Ultima says:

              Sauf a certain Dogme Catholique !
              Et plus particulièrement au Dogme catholique concernent l’infaillibilité Pontificale Vatican I 1870 Pie IX !

              • iroise says:

                Je ne conteste pas le dogme de l’Infaillibilité, simplement je conteste l’UTILISATION HYPERTROPHIEE qu’en font certains depuis le Concile VatII pour éviter de réfléchir à ce qui crève les yeux !

      • Vous avez raison. Apportons cependant quelques tempérances aux articles et aux livres.
        Notre Dame fut éducatrice de son Divin Fils.
        Sainte Hildegarde a bien laissé des ouvrages et a été canonisée.

        • Cher Champalier,

          Vous avez une méconnaissance de la Sainte Famille si vous imaginez que Notre Dame aurait pu éduquer seul ou d’elle-même Notre-Seigneur, à la manière des soit disant familles monoparentales. Non, Dieu a voulu Saint Joseph comme Chef de la Sainte Famille, et donc comme éducateur.
          Vous avez raison, si vous entendez par éducatrice, non un enseignement dispensé d’elle-même, mais l’accomplissement du rôle de mère et d’épouse que la Sainte Vierge sut porter à la perfection.
          De plus, Notre-Seigneur Jésus-Christ étant parfait, l’harmonie dans la Sainte Famille ne pouvait encore moins être troublé. Néanmoins, lors de cas tel la fuite en Egypte, il est manifeste que Saint Joseph agit en Chef, et que sa Sainte épouse, Marie, lui obéit, car là est sa mission voulue par Dieu.

          En clair, la femme n’enseigne pas, mais dans son rôle de mère elle se doit de répéter l’enseignement de son Mari, du Père, quant bien même celui-ci ne serait plus présent.

          Pour les écrits, il faut bien distinguer les écrits privés (qui peuvent être de bons conseils sans la prétention d’enseigner), des écrits publiques. Cela peut parfois être floue comme distinction, mais l’essentiel me semble évident : la femme ne doit pas sortir de son rôle d’épouse et mère, sans quoi l’on ouvre la porte à toutes dérives, brisant les justes limites imposées par la famille en tant que hiérarchie.

          Désolé d’énoncer des choses de bon sens, pourtant si évidentes, mais qui apparaissent dans une telle confusion à la majorité, qu’on en vient à se faire traiter de tous les noms. Que l’ignorance damne le monde !

          • Lars : « En clair, la femme n’enseigne pas »

            Il faut donc les supprimer de l’Education nationale. Et supprimer aussi les religieuses enseignantes.
            Moins de chômage pour les hommes !

          • Une jeune fille says:

            Sainte Thérèse d’Avila, sainte Catherine d’Alexandrie, sainte Catherine de Sienne, sainte Hildegarde, sainte Emilie de Rodat….
            Convertissez Lars!

          • il évident, cher Lars que dans mon esprit,il était hors de question d’imaginer la sainte Vierge éducatrice selon la première formule que vous impiutez.

            • Cette expression de « Marie éducatrice », je la tenais d’un prêtre antilibéral, aujourd’hui décédé, qui m’avait enseigné les exercices de St Ignace par trois fois.
              Il est à penser hautement que la Très Sainte Vierge, pendant la retraite des apôtres au cénacle, entre l’ascension et la Pentecôte,leur donna des conseils et des révélations privées.

              • @ F.X SINNIGER

                Oui, c’est certain. La fête de ND du Bon Conseil (avant-hier) était encore là pour nous le rappeler.
                D’ailleurs, saint Jean a dû en apprendre beaucoup sur le Christ en habitant avec Marie. Son Evangile ne ressemble en rien à ceux des autres.

            • Je prends bonne note. Mais si je me suis exprimé ainsi, c’est qu’il me semble que cela n’est pas évident pour tous…

          • Pr 12,4. La femme diligente est la couronne de son mari ; mais celle qui fait des choses dignes de confusion est comme la pourriture dans ses os.

            I Tim. II, 8. Je veux que les hommes prient en tout lieu, levant des mains pures, sans colère et sans contestations.
            9. De même je veux que les femmes prient vêtues d’une manière décente, qu’elles se parent avec pudeur et réserve, et non de tresses ou d’or, ou de perles, ou d’habits somptueux,
            10. mais de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de piété.
            11. Que la femme reçoive l’instruction en silence, avec une entière soumission.
            12. Je ne permets point à la femme d’enseigner, ni de prendre autorité [ ou dominer selon les versions] sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence.
            13. Car Adam a été formé le premier, Ève ensuite.
            14. Et Adam n’a pas été séduit ; mais la femme, ayant été séduite, est tombée dans la transgression.
            15. Cependant elle sera sauvée par la maternité, si elle persévère dans la foi, et la charité, et la sainteté, unies à la réserve.

            I Cor. XIV, 34. Que les femmes se taisent dans les églises, car il ne leur est pas permis de parler ; mais qu’elles soient soumises, comme le dit aussi la loi.
            35. Si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est honteux pour une femme de parler dans l’église.

            Saint Bernard de Clairvaux, Docteur de l’Eglise :
            – Adam n’a pas discipliné Ève, il ne l’aimait pas.
            – S’il devait compatir à sa femme, il devait la discipliner, puisqu’elle était son inférieure, car l’homme est le chef de la femme.

            Dom Bernard Maréchaux OSB :
            – Mais, si la femme doit être soumise à l’homme comme à son chef naturel, elle lui est assujettie plus strictement encore, en ce que, séduite et l’ayant entraîné au mal, elle a une réparation à lui faire et une punition de son péché à subir.
            – En s’effaçant ainsi le plus possible, la femme se réhabilitera pleinement, elle deviendra pour l’homme un appui, une force, un instrument de salut. Humiliée par le souvenir d’Ève, et acceptant son humiliation, elle se revêtira peu à peu de Marie.

            Etc., etc.

            Il y en a toujours eu, il est vrai, pour ne pas vouloir entendre, qui ont des oreilles qui ne leurs servent de rien. Mais dans ce cas, qu’ils ne viennent pas gêner les autres.

      • Merci Lars pour votre message intégralement catholique.
        N’oublions pas que satan s’est d’abord attaqué à la femme avant de s’attaquer à l’homme. Les hommes ne redeviendrons des hommes que si les femmes redeviennent des femmes.

        • Merci à vous, cher Sylvain, pour votre appréciation bien appuyée.

          Vous dites vrai, le scénario de la Genèse se répète inlassablement. Ce n’est pas que le Malin ne soit pas malin, mais il constate l’efficacité de sa terrible tactique.

          Cependant, il faut inverser les termes de votre dernière phrase. Eh quoi ! comment les femmes redeviendraient vraiment des femmes (reconnaissance de leur mission) s’il n’y avait pour ce faire des vrais Hommes, Chefs de famille, Epoux et Pères, pour les bien éduquer ?

          Souvenez-vous pourquoi nos parents furent renvoyés du paradis terrestre, si la cause originelle fut le péché d’Eve, le dénouement n’aurait pu être le même dans le cas où Adam fut plus énergique et moins lâche ! Un Chef de famille a une responsabilité immense, si par lâcheté il délaisse son devoir (contenir sa famille, corriger ses mœurs), laissant perdre les Âmes de sa femme et ses filles : la conséquence terrible en est la dissolution de la société ; ce que nous vivons aujourd’hui !

          • Sylvain says:

            Merci de me corriger Lars. Mon but n’était pas de déresponsabiliser l’homme de ses devoirs, loin de là, mais vous avez raison c’est l’inverse.

          • Une jeune fille says:

            « Votre sexe n’est là que pour la dépendance
            Du côté de la barbe est la toute puissance:
            Bien qu’on soit deux moitiés de la société,
            Ces deux moitiés pourtant n’ont point d’égalité:
            L’une est moitié suprême, et l’autre subalterne:
            L’une en tout est soumise à l’autre qui gouverne.
            Et ce que le soldat dans son devoir instruit
            Montre d’obéissance au Chef qui le conduit,
            Le valet à son Maître, un enfant à son Père,
            À son Supérieur le moindre petit Frère,
            N’approche point encor de la docilité,
            Et de l’obéissance, et de l’humilité,
            Et du profond respect, où la femme doit être
            Pour son Mari, son Chef, son Seigneur et son Maître »

            Épatant!! Molière avait donc lu Lars?
            À moins que Lars ne se soit trompé, et n’ait confondu St Paul avec cette tirade de l’École des Femmes…
            Un conseil: (et non pas un enseignement, je ne saurais me le permettre!) lisez la suite de la pièce

          • Emily says:

            « Un Chef de famille a une responsabilité immense, si par lâcheté il délaisse son devoir (contenir sa famille, corriger ses mœurs), laissant perdre les Âmes de sa femme et ses filles ».

            Il me semble, Monsieur Lars, que cette responsabilité est à ce point immense (responsabilité de corriger son épouse et ses filles, e.a. dans le sens de la modestie chrétienne), que ou bien l’homme ET la femme (son épouse) se sauvent ou … se damnent ensemble ?

            • Je n’ai pas dit ça, car il ne faut pas oublier les grâces particulières. Mais de fait, ce doit être la généralité : comme de mauvais parents font de mauvais enfants. Eh oui, le Saint Curé d’Ars rappelait souvent cette terrible responsabilité.

              Enfin, il y a des Hommes trahis par leur épouse, et qui demeurent fermes et fidèles dans la Foi, quoique nous pouvant user de tout son pouvoir et toute son autorité pour contenir son épouse (en notre temps, nos ennemis nous ont déjà paralysés). Il se peut que l’épouse se damne alors malgré les prières et les efforts de son Epoux. A l’inverse aussi, une épouse bien éduquée par son Père, peut avoir un Mari impie et méchant, je crois en revanche qu’il est plus facile pour elle de le gagner et de le convertir. Ce fut le cas, je crois, de Sainte Rita, que nous fêtons dimanche prochain…

  8. HUGUEL says:

    D’accord avec vous Monsieur Elieja.Dès qu’un groupe n’est pas dans la pensée unique imposée par les traîtres dictateurs au pouvoir il se trouve toujours un vendu pour
    dénigrer soit la personne voire un groupe comme c’est ici le cas. De quel bord politique sont les accusateurs? Si vous trouvez vous aurez la réponse.

  9. Aliénor says:

    oui, écoutons leur version avant la chasse aux sorcières , on sait que les élections approchent et tous les coups sont permis surtout les plus tordus

  10. Moi aussi, j’avais été frappé par l’impact politique de ce groupe, et je les avais soutenues sans réserves.
    Volodymyr Bellovak a raison de tirer la sonnette d’alarme. C’est le moment de faire intervenir la règle du discernement des esprits contenue dans les exercices spirituels de St Ignace où la tentation sous apparence de bien est réservée tout particulièrement aux enfants de lumières, c’est à dire les justes de l’ancien testament et l’Eglise ou plus généralement les enfants de la Femme (cf. genèse).
    C’est le moment ou jamais de méditer cet ouvrage très facile à lire de Jean Vaquié sur la démonologie, que j’ai sorti par coïncidence dimanche dernier, qui explique comment le diable tire parti des meilleures œuvres pour les ramener dans la cité de Babylone par les moyens d’infiltrations d’infestations, de logique implacable dans laquelle il se trouve une prémisse fausse qui passe inaperçue à la première lecture et de dialectique.
    http://www.a-c-r-f.com/documents/VAQUIE-Abrege_demonologie.pdf

  11. Elieja says:

    Merci Huguel.
    Bon vous êtes apparemment tous très fort pour défendre votre église qui pourrit par la tête et démonter ceux qui dénoncent. Qui est infiltré ? on peut se le demander.
    Toujours est-il que je ne suis pas catholique et que j’avais participer modestement pour aider civitas à qui l’on demandait un gros redressement fiscal. Et maintenant vous faites les « prout prout ma chère » avec les brigandes eh bien soit, restez entre vous et on verra si vous allez sauver le monde.

    • Pablo says:

      Absolument d’accord avec votre commentaire. Le sectarisme idiot a de beaux jours devant lui…

    • Elieja, il est évident que Les Brigandes, et en particulier Marianne, défendront le mari manipulateur…

  12. Volodymyr Bellovak says:

    Pour compléter mon commentaire précédent, il faut remarquer l’extrème jeunesse des « brigandes » et de leur « porte-parole » masculin, « Antoine », que l’on peut voir et entendre sur leur site du « comité de salut public ». Ces jeunes « lachés » dans la nature semblent etre sous l’influence d’un gourou manipulateur. Si leur projet « politico-culturel » peut attirer la sympathie, il y a une assez grande confusion mentale et doctrinale dans leurs analyses et références intellectuelles. Le monde et l’Univers ne se coupent pas entre les mondialistes et les anti-mondialistes mais entre le Bien contre le Mal, entre Dieu tout-puissant qui triomphera et les esprits du Mal. Cette lutte se passe d’abord à l’intérieur de chacun de nous; les hommes ne sont pas à diviser entre « mondialistes » et « anti-mondialistes », c’est plus compliqué que ça! Enfin, au nom de cette lutte anti-mondialiste, il ne faut pas mettre à égalité des doctrines politico-philosophiques souvent erronées ou biaisées ( telle la pensée d’un Julius Evola ) avec les dogmes de la Foi catholique; il faut faire un tri, sélectionner le vrai du faux, et hiérarchiser les priorités et les objectifs dans la

  13. Volodymyr Bellovak says:

    …dans la vie. Et bien sur se mettre à ‘école des seuls bons auteurs authentiquement catholiques, et recevoir une « direction » spirituelle d’un bon prètre, en plus de conformer sa vie avec sa Foi, de prier beaucoup et de recevoir les sacrements pour garder la Grace de Dieu.

  14. gigibobo says:

    La gnose a encore frappé !

    • Dit comme ça c’est un peu abrupt, mais je crois que vous êtes proche de la vérité…toute cette histoire sent très mauvais, serait-ce des groupes de gnostiques qui se tirent dans les pattes les uns des autres (voir le lien donné par Elieja juste au-dessus) ?
      Attendons de voir.

  15. Volodymyr Bellovak says:

    Pour terminer, il faut aussi souligner le danger de s’allier à des non-catholiques, qui ne partagent absolument pas le meme idéal, au nom d’une union des forces ou d’une synthèse anti-mondialiste. Et si un catholique a le devoir d’aimer sa patrie et son peuple, devoir de Charité politique au service du bien commun, il ne place pas sa nation ou sa civilisation comme biens ultimes ou absolus; « Dieu premier servi » ! Que ceux et celles qui prétendent aimer et admirer notre grande Sainte et héroinne nationale méditent sa devise…, et l’appliquent!

  16. Patricia says:

    Il faut raison garder : « l’erreur finit toujours par se contredire. »
    Et puis, il y a la vertu de prudence qui aide au discernement, quand la situation s’accélère ou s’embrouille…
    Je préfère ne pas me prononcer pour le moment sur cette affaire et continuer d’observer les faits de manière impartiale.
    La vérité se fera le moment venu. N’en doutons pas.

  17. François says:

    Tout ce qui s’avance masqué est mauvais. Tout combat à visage caché est celui d’en bas.

  18. iroise says:

    C’est grâce à Jeanne d’Arc (programmation pour sa fête !!) que leur complot a été démasqué !
    Ce n’est pas une « brigande », elle !
    Prions-la pour tous ces pauvres français dont nous sommes …

  19. Kalissa says:

    Tout, ou presque, est dévoilée ici sur ce site d’investigations
    http://brigandes.wix.com/les-brigandes-fm

    • Volodymyr Bellovak says:

      Merci pour ce lien; l’essentiel et le plus important y sont dits. Prions pour la conversion de ces pauvres filles manipulées.

  20. Anti-festif says:

    N’est-il pas vraiment suicidaire, indécent et surréaliste de se livrer à ses chamailleries qui démontrent une immaturité politique et une frivolité infantile du camp des patriotes et des défenseurs de cette France de Clovis et de sa fille spirituelle Jeanne d’Arc brulée vive pour servir Dieu Créateur de toutes choses ?!

    « En ces temps de tromperie universelle », une lutte à mort, menée par la Synagogue de Satan contre le Christianisme depuis 2000ans, est sur le point d’être remportée contre les « goyims » et,sans une armature morale religieuse impénétrable, la « mère des batailles », cet ultime choc frontal du royaume des cieux contre le royaume des ténèbres ici-bas, verra notre défaite et notre disparition comme civilisation chrétienne !

    « La tolérance et l’apathie sont les dernières vertus d’une société mourante », Aristote.
    Je rajouterai ceci : l’idiotie aussi .

  21. Je suis surpris de voir le nombre de personne tombant si facilement dans le piège de la division. Quelle lutte de chapelle stérile…

  22. Fabienne says:

    Quand vous désolidariserez vous aussi de Jérome Bourbon, sédévacantisme notoire et si haineux vis a vis de la fraternité Saint pie X depuis des années, de laquelle vous devez êtes proches puisque certains prêtres vont participer ou soutiennent votre manifestation?

  23. Pandore says:

    A LIRE: le droit de réponse des BRIGANDES à RIVAROL:
    http://lecomitedesalutpublic.com/documents/DROIT-DE-REPONSE-DES-BRIGANDES.pdf

  24. Pandore says:

    Autre document trouvé sur Nouvelles de France:
    http://www.ndf.fr/files/gravity_forms/3-9023dfb21eb7a894353e36b4c679b7c8/2016/04/Pourquoi-Rivarol-veut-il-detruire-les-Brigandes.pdf
    Les témoins de Rivarol y sont mis en cause. Comment M. Bourbon leur a t-il prêté du crédit ?

    • Volodymyr Bellovak says:

      Les « Brigandes » ne répondent pas sur le fond des accusations portées contre leurs dérives mais se limitent à discréditer ces témoins; il n’est pas question de juger de la valeur de ces témoins mais de la pertinence de leurs jugements.
      Prenons l’exemple de leur chanson « le rat jèze » qui aurait du « mettre la puce à l’oreille » depuis longtemps; la haine des jésuites date du XVIIIème siècle de la parts des élites maçonniques et « les brigandes » reprennent le meme faux argumentaire que celui de la FM contre tout l’ordre des jésuites sans aucun discernement.
      Comment ne pas etre inquiet sur ces jeunes quant on entend et qu’on voit leur très jeune « porte-parole », Antoine, si « sur de lui et dominateur », imbu de sa « supériorité » et plein d’orgueil et de prétentions!
      Prions pour que ces jeunes prennent conscience de leurs erreurs , de leurs égarements, de leur dangereuse, imprudente, et coupable témérité intellectuelle et spirituelle, de leur manipulation par certains adultes, et, plein d’humilité et de repentir, fassent « amende honorable » et retournent sur le bon chemin!

  25. Elieja says:

    Courage les Brigandes ! (serai-je encore censuré ?)

  26. Sancenay says:

    En vitesse, pour autres exigences johanniques en particulier , veillez m’excuser.Moi aussi j’ai été initialement séduit comme beaucoup par les paroles rebelles. Toutefois au fil du temps je me suis demandé pourquoi la qualité de la musique n’était du tout à la hauteur de l’ambition affichée.Je crois que le laid , fait mauvais ménage avec le bien, et en particulier le bien commun.
    Je n’ai pas entendu entre temps « le rat jèze » mais si cela avait été le cas ,j’aurais certainement arrêté aussitôt « l’abonnement ».
    Pour le reste ce qu’en dit Vlodomir me semble documenté et tout à fait digne d’intérêt. De toute façon , la prudence n’est pas un vilain défaut, n’est-ce pas ?

  27. Volodymyr Bellovak says:

    L’honnèteté et la justice obligent à écouter les réponses que donnent « les brigandes » aux accusations qui leurs sont faites. « Le comité de salut public » ( nom du site qui diffuse leurs chansons, vidéos, etc..) vient de communiquer une nouvelle réponse plus « fouillée » et plus argumentée à l’article à charge de journal Rivarol. Il convient de noter que « les brigandes » persistent dans leurs critiques contre un supposé « complot » jésuite, mais aussi, de façon plus secondaire et vague contre l’Inquisition, en meme temps qu’une défense des Cathares et plus généralement des communautés ( « sectes » ? ) non-« conformes » spirituellement et socialement. Il demeure évident à la lecture de leur dernière réponse que « les brigandes » ne semblent pas se conformer de façon intégrale et « orthodoxe » à l’enseignement et surtout à l’autorité du Magistère traditionnel et des papes de l’Eglise catholique; l’imprudence et la témérité de leur jeune age avec son caractère influençable, le manque de formation doctrinale et d’éducation religieuse solide qui leur fait « gober » des théories fausses et loufoques, expliquent sans doute qu’elles ( et ils ) puissent assimiler certaines erreurs d’analyse et faire preuve de confusion intellectuelle et historique dans leurs affirmations.
    Cependant, au regard du « C-V » des témoins à charge ( gens qui paraissent peu recommandables ), comparativement à l' »influence » très limitée tant qualitativement que quantitativement et strictement artistique et culturelle, on est en droit de s’interroger quant aux motivations et quant à la nécessité de la part de Jérome Bourbon, directeur de Rivarol ( qui ouvre les colonnes de son journal à des gens pas toujours « très catholiques »…), de leur avoir ainsi attenté un procès accusatoire et « assassin » ?…
    Les groupes musicaux défendant certaines vertus et « valeurs » spirituelles, culturelles, civilisationnelles et identitaires ne sont pas légion; ne fallut-il pas nuancer les critiques ( qui peuvent se justifier sur certains points précis, par exemple leur chanson-clip « le rat jèze » déjà ancienne et à laquelle il eu convenu de répliquer en temps et en heure…) et laisser aux « accusés » le droit de se défendre ? L’affaire des « brigandes » ne semble pas close…
    La parole est à la défense:
    https://lecomitedesalutpublic.com/documents/Details-et-arriere-plan-de-l-attaque-de-Rivarol.pdf
    Dommage toute cette histoire;, elle nous privera de l’écoute le 8 mai prochain de leur dernière et jolie création musicale de circonstance:
    https;//lecomitedesalutpublic.com/rondeau-de-france/

  28. Volodymyr Bellovak says:

    Précisons que dans leur réponse « les brigandes » défendent celui qui est accusé d’etre leur « gourou » Joel Labruyère; cela prouve bien l’importance qu’a toujours ce « personnage » vis-à-vis du groupe « les brigandes », et dans leur réponse confuse et embrouillée celles-ci reconnaissent son appartenance ( vérifiable sur internet en tapant son nom ) à des « structures » « initiatiques » genre « new-age » ou gnostiques qu’il faut bien appeler par leur nom, des sectes, qu’il défend d’ailleurs face à une supposée alliance contre elles de la République et des religions officielles et majoritaires monothéistes, en particulier l’Eglise catholique et sous direction jésuite…
    On retrouve sur leur site des thèmes chers à J. Labruyère; la dénonciation d’un « complot » jésuite, l’exaltation d’un « ordre du dragon », etc…
    Comment faire sortir ces jeunes personnes de cette influence délétère, comment leurs faire remettre les idées « à l’endroit » et leurs faire retrouver le chemin de la Vérité, de la Foi, et de l’Eglise ?…

  29. Gaudium says:

    Ci-joint des preuves à charge supplémentaires contre ce groupe d’impies.

    http://www.cjoint.com/c/FEdj2Zi5CRM

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com