dernieres_conversations_benoit_xviDans sa livraison de ce jour Correspondance Européenne publie un article de Cristina Siccardi sur le dernier livre consacré au Pape Benoît XVI « Dernières conversations de Benoît XVI, sous la direction de Peter Seewald » (1).

Elle y décrit avec objectivité ce que l’on peut appeler le « testament spirituel, [le] legs intime et personnel du pape qui est parvenu plus qu’aucun autre à attirer l’attention tant des fidèles que des non croyants sur le rôle de l’Eglise dans le monde contemporain ».

C’est avec impartialité, et parfois de façon cruelle, qu’elle ouvre les yeux des fidèles qui penseraient que Benoît XVI a été un pape « conservateur » :

« Il s’agit d’un texte très important, à conseiller surtout à ceux qui s’étaient illusionnés sur le fait qu’avec Benoît XVI ils auraient pu retrouver la Foi authentique. Ce livre suscite une profonde douleur; mais il est fondamental car il parle à qui n’aurait pas encore compris que les causes de la crise pandémique de l’Eglise sont à rechercher dans le Concile Œcuménique Vatican II, auquel le jeune Joseph Ratzinger, formé sur la théologie d’avant-garde, participa en qualité de conseiller théologique du Cardinal Josef Frings. »

Loin de l’habituel consensus de règle, Cristina Siccardi pointe la « complicité » du cardinal Ratzinger avec les plus progressistes des conciliaires.

« Il était en ligne avec le camp progressiste », écrit-elle,  bien  « qu’à l’époque cependant, être progressiste ne s’inscrivait pas dans une rupture avec la foi, on cherchait à mieux la comprendre, à mieux la vivre, en se rattachant aux origines. Je pensais encore que c’était ce que nous voulions tous. De célèbres progressistes comme Lubac, Daniélou, et d’autres partageaient ces idées. La deuxième année du Concile, l’infléchissement était déjà perceptible, mais il ne s’est vraiment affirmé qu’au fil des ans». Si les effets ont toujours une cause, il est clair que ce furent précisément les Lubac, Daniélou, Congar qui firent dérailler le train de l’Eglise, apportant corruption doctrinale, désacralisation, désordre, insubordinations. »

Après avoir déroulé le changement progressif de celui qui allait succéder à Jean-Paul II, Mme Siccardi se réfère à un évêque de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X :

« Tout, pour Benoît XVI, rentre dans une dynamique évolutive de mémoire hégélienne. Comment ne pas faire référence, alors, au livre rigoureux que Mgr Bernard Tissier de Mallerais publia en 2012 (Editions du Sel), L’Etrange théologie de Benoît XVI. Herméneutique de continuité ou rupture ?. On pourra trouver, à la lecture de cet essai, de sérieuses réponses adaptées à la façon dont le pape Ratzinger parvient, aujourd’hui encore, au beau milieu de la tragédie ecclésiastique et catholique actuelle, à résoudre ses remords de conscience. »

Un article à lire dans son entièreté (2) pour savoir vraiment qui est celui que Cristina Siccardi décrit comme « « Fan » de Jean XXIII, « complémentaire » de Jean-Paul II et «  qui finalement n’offre dans ce contexte qu’un message religieux chrétien incertain, vide, terriblement horizontal. »

Sévère peut-être. Mais lucide et vrai.

Christian LASSALE

1 – Fayard, Paris 2016, 288 p., 22 euros

2 – « Dernières conversations de Benoît XVI » sous la direction de Peter Seewald

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Depuis des décennies la FFSPX a les moyens de savoir que Ratzinger était hérétique déjà avant
    sa participation à vatican II. Lors de son pontificat il s’est montré un solide apostat à plusieurs reprises et la Frate a tout vu ses comportements, mais n’osa pas le dire haut et clair, CAR C’ÉTAIT
    LEUR PAPE… Un pape apostat on n’a pas vu ça souvent dans l’Église de Jésus-Christ…
    Pour en lire et voir une belle démonstration Allez voit le site américain :« MOST HOLY FAMILY
    MONASTERY« —((The hérésies of Benedict the XVI th).
    C’est en étudiant et cherchant que la Vérité se découvre. Allez-y M.Lassalle. Cécilien

  2. « on cherchait à mieux la comprendre, à mieux la vivre, en se rattachant aux origines. Je pensais encore que c’était ce que nous voulions tous. » Ici c’est le gros mensonge dans la bouche de Benoît XVI, car s’il affirme « aux origines » comment peut-il dire : « Je dirais les deux […] Je n’appartiens plus à l’Ancien Monde, mais le nouveau n’est pas encore tout à fait là ». Or logiquement « l’Ancien Monde » c’est « aux origines » or c’est tout le contraire que cette phrase affirme, car il se revendique du Nouveau Monde et non de l’ancien (Église traditionnelle) Il fabrique de ses mains une fiction : il « crée » un fait (« revenir aux origines »), pour provoquer (justifier) une situation (un concile), au détriment d’une norme divine (l’Église = Ancien Monde). C’est ce qu’on appelle un mensonge technique consacré pour « sa » nécessité de rupture avec l’Église de tradition. En fait il a voulu provoquer « l’avortement de l’Église » par le moyen de l’« expulsion » volontaire de la doctrine qui est le placenta de l’Église. Le concile annule par défaut le principe de « Nemo censetur ignorare legem », « nul n’est censé ignorer la loi », personne ne peut invoquer l’ignorance qu’il a de la loi pour échapper à son application, ce n’est pas parce qu’on veut ignorer les lois divines qu’elles n’existent point. Mais ici le concile a été beaucoup plus loin en disant qu’il n’a rien ignoré parce que les lois divines ne sont plus étant elle même de l’Ancien Monde « Je dirais les deux […] Je n’appartiens plus à l’Ancien Monde, mais le nouveau n’est pas encore tout à fait là ». Donc un pape catholique dit lui même qu’il n’appartient plus à l’Eglise de Tradition donc à l’Eglise du Christ, c’est ahurissant, déconcertant. C’est pour cela que le concile Vatican II n’était plus que pastoral ou « praxis », car seul subsiste ce « principe » dans « le nouveau n’est pas encore tout à fait là ». Preuve que le culte Vatican II est un nouveau Temple aseptisé de ces choses de doctrine. Pour Benoît XVI le résultat du concile, ce n’est pas l’anéantissement du catholicisme mais bien le massacre volontaire de l’obscurantisme religieux, spirituel et éthique venant de l’Ancien Monde et le Nouveau Monde est maintenant là dans l’expression de ce pape François « C’est l’homme de la réforme pratique » dont lui était le penseur, l’illustration est devant nous avec « Laudato si », « Amoris Laetitia », « Fiat Lux » plus rien à voir avec l’Église millénaire bien sûr.
    NB : Benoît XVI qui a renoncé à sa responsabilité de Souverain Pontife, n’a renoncé à rien puisque l’ancien monde n’est plus, il n’y a plus de responsabilité sur ce qui n’existe plus.

  3. Je porte à votre connaissance un autre avis sur les propos de ce livre (et l’affaire de l’IOR) :
    http://benoit-et-moi.fr/2016/actualite/la-bombe-de-maurizio-blondet.html

  4. PRIONS POUR L’ÉGLISE ET POUR LE PAPE FRANÇOIS

    Ps 145(144),17-18.19-20.21.
    Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
    fidèle en tout ce qu’il fait.
    Il est proche de ceux qui l’invoquent,
    de tous ceux qui l’invoquent en vérité.

    Il répond au désir de ceux qui le craignent ;
    il écoute leur cri : il les sauve.
    Le Seigneur gardera tous ceux qui l’aiment,
    mais il détruira tous les impies.

    Que ma bouche proclame
    les louanges du Seigneur !
    Son nom très saint, que toute chair le bénisse
    toujours et à jamais !
    *************************************************
    Notre Église et le pape François ont besoin de nos prières et je vous propose une prière inspirée par le pape Léon XIII et adaptées par des mots EN MAJUSCULES. Cette prière devrait être récitée souvent en privée ou dans des rassemblements afin de faire fuir les démons avec leurs actions perverses sur les pécheurs et de protéger l’Église et son Pasteur des menaces de l’Ennemi. Jacques Beauséjour, M. Th. P. Maîtrise Théologie Pastorale
    *************************************************
    PRIÈRE DE LIBÉRATION
    Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. AMEN.
    Nous T’ORDONNONS, qui que tu sois, esprit immonde, puissance satanique, horde de l’infernal ennemi, légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique; au nom et par la «Vertu» (Luc. VIII, 46) de Jésus-Christ Notre Seigneur, sois extirpé et chassé par l’Église de Dieu, des âmes (Math. XII, 43) créées à l’image de Dieu et rachetées par le précieux Sang du Divin Agneau. Désormais, n’aies plus l’audace, perfide serpent, de tromper le genre humain, de persécuter, de secouer et de «cribler comme le froment» (Luc. XXII, 31) les élus de Dieu, L’ÉGLISE ET SON PASTEUR.
    Il te le commande, le Dieu Très Haut à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que «tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité» (I Tim II, 4).
    Il te le commande, Dieu le Père.
    Il te le commande, Dieu le Fils.
    Il te le commande, Dieu le Saint Esprit.
    Il te le commande, le Christ en majesté, Verbe éternel de Dieu fait chair, qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, «s’est humilié lui-même et s’est fait obéissant jusqu’à la mort» (Philip. II, 8), qui a édifié son Église, sur le «Roc» (Math. VII, 24), et promis que «les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle» (Math. XVI, 18), «puisqu’Il demeurera avec Elle jusqu’à la consommation des siècles» (Math. XXVIII, 20).
    Il te le commande, par le signe sacré de la Croix +, et la vertu inhérente à tous les mystères de la foi chrétienne.
    Elle te le commande, la très auguste Mère de Dieu, la Vierge Marie qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a, par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse.
    Elle te le commande la Foi des saints Apôtres Pierre et Paul et des autres Apôtres.
    Il te le commande le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et les Saintes.
    Ainsi donc, maudit dragon et toute légion diabolique, nous t’adjurons par le Dieu vivant, par le Dieu vrai, par le Dieu Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde au point de lui donner Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle et que ton Église ET SON PASTEUR soient préservé du malin (Jean III, 15).
    Cesse de tromper les humaines créatures et de leur verser le poison de la damnation éternelle. Cesse de nuire à l’Église ET SON PASTEUR et d’entraver leur liberté. Arrière Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes. Cède ta place au Christ en qui tu n’as rien trouvé de tes œuvres. Cède la place à l’Église, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ a acquise au prix de Son Sang. Incline toi sous la main puissante de Dieu, tremble et fuis à l’invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom de ce Jésus qui fait trembler les enfers, à qui sont soumises les vertus des Cieux et les Puissances et les Dominations, que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert sans fin, disant: Saint! Saint! Saint!, le Seigneur, Dieu de l’univers! LE CIEL ET LA TERRE SONT REMPLIS DE TA GLOIRE. HOSANNA AU PLUS HAUT DES CIEUX. BÉNI SOIT CELUI QUI VIENT AU NOM DU SEIGNEUR. HOSANNA AU PLUS HAUT DES CIEUX.
    V. Seigneur, exaucez ma prière.
    R. Et que mon cri s’élève jusqu’à vous.
    V. Le Seigneur soit avec vous.
    R. Et avec votre esprit.
    Oraison
    Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Vous, et qu’il ne peut y en avoir si ce n’est Vous, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, Vous dont le règne n’aura point de fin: nous supplions humblement Votre Glorieuse Majesté d’user de Sa Puissance pour nous délivrer, de délivrer l’Église ET SON PASTEUR de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés, et de nous conserver indemnes de tout mal. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. AMEN.
    V. Des embûches du démon.
    R. Délivrez-nous, Seigneur.
    V. Que Votre Église ET SON PASTEUR Vous serve dans la liberté, l’ordre, la paix et la grâce de Jésus;
    R. Nous Vous en prions, écoutez-nous, Seigneur.
    V. Que les puissances ennemies de Votre Sainte Église ET DE SON PASTEUR soient humiliées et anéanties ;
    R. Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez-nous.
    Antienne
    Seigneur, ne Vous souvenez pas de nos fautes, ni de celles des personnes qui nous sont chères et ne tirez point vengeance de nos péchés; ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. AMEN (Tob. III, 3 – Math. VI, 13).
    Remercier aussitôt des grâces obtenues pour nous, pour l’Église ET SON PASTEUR en récitant le MAGNIFICAT.
    oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
    Mon âme exalte Le Seigneur Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !
    Il s’est penché sur son humble servante désormais tous les âges me diront bienheureuse
    Le Puissant fit pour moi des merveilles Saint est son Nom !
    Son Amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui Le craignent
    Déployant la Force de Son bras Il disperse les superbes
    Renverse les puissants de leurs trônes et élève les humbles
    Comble de biens l’affamé renvoie les riches les mains vides
    Relève Israël Son serviteur et se souvient de Son Amour
    De la Promesse faite à nos pères en faveur d’Abraham et de sa race à jamais.
    Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com