entrainés-en-Turquipar-USA

Des terroristes takfiri ont été faits prisonniers par l’armée syrienne au nord-ouest d’Alep. Ils ont avoué avoir été formés en Turquie par des instructeurs venus des Etats-Unis, mais aussi de l’Arabie saoudite et du Qatar.

Le mouvement Takfir wal Hijra (qui signifie Anathème et exil) a été fondé en 1971. Il s’agit d’une scission des Frères Musulmans qui se veut plus radicale et jette l’anathème (takfir) sur les musulmans qui ne partagent pas leur point de vue. Les takfiri se font connaître dès 1985 par des profanations de tombes, des destructions de mausolées et de lieux de cultes, ainsi que des atrocités filmées et diffusées pour terroriser les populations locales.

Concernant les non-musulmans, les takfiri excluent la dhimmitude et prônent la mise à mort de tous ceux qui ne se seront pas convertis.

Les takfiri sont donc loin d’être des « modérés ».

Au cours d’interviews diffusées par la télévision d’Etat syrienne, les prisonniers takfiri ont raconté que des instructeurs militaires des États-Unis, de l’Arabie saoudite et du Qatar les avaient formés sur le sol de la Turquie.

Un des terroristes, identifié comme Ahmad Mustafa Mastari, a expliqué que lui, ainsi que d’autres islamistes, avait été envoyé à Alep après avoir reçu une formation militaire en Turquie pendant 30 jours.

Il a ajouté que des instructeurs militaires « étrangers » avaient déjà entraînés les takfiri  pendant 45 jours dans la ville de Salqin, dans la province syrienne d’Idleb, avant la formation en Turquie.

«Je faisais partie de la force qui a attaqué Jam’yat al-Zahraa à Alep, nous étions environ 250 combattants, mais l’opération a échoué et nous avons été arrêtés par l’armée », a déclaré Mastari.

Un autre terroriste, appelé Mohammad Aqel Akk, a déclaré qu’un groupe de terroristes, y compris lui-même, avait été formé pendant 45 jours dans Salqin, ajoutant qu’ils ont ensuite été envoyés en Turquie pour compléter leur formation.

Il a également affirmé que chaque stagiaire a reçu 200 dollars américains en Turquie.

« Nous sommes ensuite retournés à Alep et on a commencé une attaque énorme sur les postes de l’armée à Alep, mais notre opération est un échec et nous avons été pris, » a-t-il ajouté.

Qasem Abdullah, un terroriste qui a été pris par l’armée syrienne à Alep, raconte qu’il a reçu cinq mois de formation en Turquie où il recevait environ 80 dollars par mois.

Il a ajouté qu’il était parmi un groupe de 50 hommes armés qui ont pris part à un attentat manqué à Alep.

« Un certain nombre d’entre nous, moi y compris, ont été blessés dans l’attaque et nous avons décidé de nous rendre à l’armée », dit-il.

La Turquie est l’un des principaux partisans du militantisme Takfiri contre le président syrien Bachar al-Assad, des rapports montrant que Ankara forme activement et arme des militants opérant en Syrie.

Les États-Unis et la Turquie ont signé un accord en février pour former et armer des combattants en Syrie.

La mission, qui a officiellement commencé en juin, prévoit de former plus de 15.000 islamistes sur le sol turc sur un délai de trois ans. Plus de 120 soldats américains seraient en Turquie pour former ces islamistes.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. openbrief says:

    Ils prônent la mise à mort de tous ceux qui ne sont pas convertis? Tant mieux, moi aussi. Je suis chrétien, ils veulent pas?
    UNE BALLE DANS LA TÊTE. DIRECTE
    Au revoir

    • Une balle ?
      Non, une corde à piano fera très bien l’affaire et puis, cela dure plus longtemps, on a le temps d’en profiter ! Tandis qu’une balle ça va si vite …

  2. trololol says:

    pas d’incitation à la haine , pas d’amalgame. Respectons les pygmées !

  3. Les mêmes Etats-Unis qui tiennent à nous imposer cette turquie véneneuse au sein de l’UE!
    Nous leur avons versé 6 milliards d’euros déjà… simples dons de préadhésion! En échange, que fait erdogan? Il met en pratique son « nos mosquées sont nos casernes, leurs coupoles nos casques et les minarets nos baïonnettes »…!
    Merci aux ordurocrates de Bruxelles qui récompensent ces barbares à l’heure où ils étouffent la Grèce, berceau de notre civilisation !

  4. Les idéologies extrémistes conduisent toujours à des confrontations sans merci.
    Les États qui font le double jeu ne réalisent pas qu’ils jouent à l’apprenti sorcier.
    On n’exploite pas les dévoués à une cause, aussi satanique soit-elle.

  5. FAURE JACQUES says:

    Je ne suis pas du tout surpris par la fourberie de l’oncle SAM, dirigé par Obama Ahmed …….

  6. Quelle scandale ! La Turquie est un etat voyou, qui doit payer ses méfaits. Après l’ atroce génocide arménien, il y a maintenant le génocide plus caché et encore plus vicieux des kurdes. Cet état fondé par les jeunes turcs dont faisait parti Ataturk, est un anachronisme de l’histoire et ne devrait même plus exister.

  7. Alexandre says:

    Si tout cela est vrai, cela signifie que si le TPI est courageux, il doit juger les USA et la Turquie pour « crime de guerre » et incitation au terrorisme. Les grands médias n’hésitent pas à accuser la Turquie de « double jeu » mais jamais les USA, quel courage…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com