attentat-fotokol

Pays d’Afrique centrale, le Cameroun a une population majoritairement musulmane au nord du pays tandis que le reste du pays est chrétien et animiste. C’est justement près du marché de Fotokol au nord de ce pays que deux femmes vêtues de la burqa se sont fait exploser à quelques instants d’intervalles près d’un camp de l’armée camerounaise dimanche soir.

« Nous avons entendu une forte détonation. Nous avons d’abord cru à un obus tiré depuis le Nigeria par Boko Haram, mais il s’agissait d’une femme qui s’est fait exploser (…), elle se dirigeait vers le camp du bataillon d’intervention rapide de l’armée camerounaise », où sont basés des soldats camerounais et tchadiens, a témoigné un soldat.

Quelques instants après, une autre explosion s’est produite dans des conditions similaires à environ 50m.

Le bilan de ces deux attaques serait de 12 morts dont un soldat tchadien.

Ce double attentat porte la marque de la secte islamiste Boko Haram.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. openbrief says:

    sur la photo, ils cherchent les restes de viande pour faire du boudin?

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com