poutine-st-georges-MPI

Dans sa rubrique « bioéthique », Médias-Presse-Info vous informe régulièrement de l’inquiétante promotion de la culture de mort et des déviances morales au niveau international, notamment par des institutions liées à l’ONU.

On doit bien constater que depuis quelques années, les partisans de l’inversion des valeurs voient se dresser devant eux un adversaire encore très improbable il y a moins de quinze ans : la Russie.

« Nous nous opposerons tout le temps à ce qu’il soit fait référence à l’orientation sexuelle dans les documents juridiques internationaux, y compris les résolutions des organismes de l’ONU. » C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le vice-ministre russe des affaires étrangères Guennadi Gatilov, répondant à une question d’un journaliste au sujet de la pression exercée par les Etats-Unis au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour que la non-discrimination des minorités sexuelles y devienne une priorité.

« L’expression ‘orientation sexuelle’ n’a pas de définition dans le droit international et peut être interprétée de nombreuses manières différentes. Récemment, par exemple, on a beaucoup entendu une thèse comme quoi la pédophilie est une forme d’orientation sexuelle. Cela nous choque. » a argumenté le vice-ministre russe.

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com