obama-planned-parenthood-MPI

Barack Obama, président des Etats-Unis a félicité aujourd’hui  l’association Planned Parenthood  fondée par l’eugéniste Margaret Sanger.

Lors d’une rencontre organisée  avec des membres et bienfaiteurs de l’organisation Planned Parenthood (équivalent de notre planning familial), le président des Etats-Unis a osé affirmer qu’ils étaient « en train de faire le travail de Dieu » (citation reprise dans un tweet  par le journaliste Reid J Epstein, qui couvrait la rencontré pour le magazine Politico.com).

« Dans la mesure où nous avons à lutter pour que les femmes aient accès à des services de santé de qualité et dans la mesure où nous avons à lutter pour protéger le droit de la femme à prendre ses propres décisions concernant son corps, je veux que vous sachiez que vous avez aussi un président qui est à vos côtés », a dit Obama.

Le président démocrate Barack Obama,  a conclu son discours avec une autre énormité : « Merci, Planned Parenthood. Que Dieu vous bénisse. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. de la Croix says:

    Après une déclaration aussi scandaleuse de ce type ignoble et inculte qu’ aucun président des USA ou d’autre part n’a jamais osée faire , faut il encore avoir des doutes sur les USA et leur politique mondialiste d’ingérence dans les pays satellites de Russie…et en Ukraine pour le moment… mais grâce à la bêtise constante de la politique judo franc-maçonne des dirigants des USA , qu’ils soienr démocrates pu républicains , Poutine ne fait que grandir et dénoncer leu plan -satanique…

  2. Exquisiteur says:

    « la femme doit prendre la décision concernant son corps »

    donc si elle veut devenir « hotesse d’accueil sexuel » pour les miséreux comme pour les gatés,
    selon la loi francaise elle ne peut pas;

    Disposer de son corps pour l’avortement oui, pour faire la pute non . Principes moraux à géométrie variable = pas de principes moraux du tout, mais idéologie du caprice du gouvernant cad absence d’Etat de droit.

  3. ah! bon ! says:

    Quand le Bien devient le mal et le mal devient le Bien …

  4. heraclite says:

    Et dire que l’on s’est empressé de décerner le prix Nobel de la paix à cet individu.
    Honte à tous ces crétins de Blancs qui sont allés se prosterner devant cette « icône ».
    Depuis, on a encore fait mieux avec Mandela !!

  5. Patrick says:

    Rien ne nous dit que le Dieu d’Obama soit le même que le notre qui doit ne représenter que l’amour, la vie et le bien. Il est fort probable que celui d’obama soit tout l’inverse et qu’il soit satanique et criminel n’appellant qu’à la haine, la guerre et la destruction, ce que sait très bien faire l’Amérique. Pour parler ainsi il est pratiquement certain que Lucifer est son dieu de merde… un dieu d’appel à la haine de l’autre qui commence dans le ventre des femmes. Des femmes devenues folles avec leurs aberrations feministes à la mode sans aucune réflexion si ce n’est leur égoïsme personnel et stérile contre la société, contre le mari ou le compagnon, contre la famille, contre l’autre…

  6. Pingback: 26 Mars 2014 | conflitmondial

  7. Pingback: Pour le protestant Barack Obama, les personnes qui sacrifient des foetus et des personnes âgées font le travail de Dieu | How To Experiment ?

  8. Pingback: Les personnes qui sacrifient des foetus et des personnes âgées font le travail Dieu selon le protestant Barack Obama | How To Experiment ?

  9. Pingback: Obama | ismailsunnite

  10. En quelques mots, tout est simple :
    Le droit des femmes à disposer de leur corps n’existe que dans les cervelles confuses des féministes. Il n’existe pas en religion chrétienne, pas plus d’ailleurs que le droit des hommes à disposer de leur corps. Le corps appartient à Dieu et l’Homme n’en est que locataire. Un locataire n’a aucun droit à détruire le « logement ». Par contre il a le devoir de le maintenir en aussi bon état que possible.
    De plus pour les femmes, l’embryon n’a rien à voir avec leurs « corps » dans la mesure où c’est le corps d’un autre être humain. Il n’existe pas une seule cellule de l’embryon qui ait le même ADN que celui de sa mère. Il s’agit d’un être entièrement spécifique et profondément différent, même s’il existe de nombreux liens de parenté ou autres avec sa mère.
    Enfin s’il existait un droit quelconque des femmes à disposer du corps de l’embryon, il serait alors subordonné au même droit des hommes (les pères) à refuser à la femme cette « disposition du corps » de l’embryon. Il ne peut y avoir de droit inégalitaire entre l’homme et la femme. Un veto du père à l’avortement ne pourrait donc qu’être définitif et clore toute possibilité de le faire.
    En résumé l’embryon est protégé par une triple interdiction :
    1– les femmes n’ont pas le moindre droit à porter atteinte à leur corps à elles (manque de soins, drogues, automutilations, suicides, etc.).
    2– les femmes n’ont pas le moindre droit à porter atteinte au corps des autres, et l’embryon est évidemment quelqu’un d’autre, qui de plus est physiquement entièrement dépendant de sa mère, et ceci indépendamment de sa volonté à lui. Il n’existe que parce que sa mère l’a voulu à sa conception. L’embryon est donc doublement placé sous la protection physique et sous la responsabilité morale de la femme
    3—les femmes n’ont de toute façon que la moitié des droits (quels qu’ils soient) sur l’embryon, lequel a toujours forcément un père qui détient la totalité de l’autre moitié des droits. Ni pour l’un, ni pour l’autre, ce droit n’inclut l’euthanasie.
    Donc, « le droit des femmes à disposer de leur corps », est une périphrase-slogan parfaitement trompeuse, tentant de valider une réalité triplement inexistante. Elle n’a qu’un but, qui est de conférer « le permis d’assassiner autrui », comme pour James BOND 007. C’est une des formes du mythique « droit du plus fort », mais avec la dose maximale imaginable d’injustice. Il n’existe pas de plus grande disproportion dans le rapport de force entre le tyran et sa victime, ni de plus grande inégalité entre les niveaux d’innocence des deux parties : femme et enfant.
    Le droit des femmes à disposer de leur corps, n’existe triplement pas. Il n’a jamais existé.

  11. Pierre Gorre says:

    Traduction et amalgame aussi douteux l’un que l’autre pour un titre qui n’a aucun rapport avec le texte (en anglais) du discours d’Obama. Mais qui est conforme à la « pensée habituelle » et aux pré-occupations de l’auteur de l’article.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com