Dominique Cottrez est une meurtrière : elle a tué ses 8 enfants nés à termes. Et aujourd’hui, en plein procès, elle avoue avoir menti sur les allégations qu’elle tenait pour tenter de se disculper.

Car il faut bien le dire, les tenants de la culture de mort essayaient bien de jeter le trouble : on ne parlait plus d’assassinat, mais de contraception post-natal !!! Et puis il y a l’habituel déni de grossesse, explication soit disant psychologique sensée disculpée les assassins d’enfant. Et puis il y avait, comme bien souvent aussi, la redondante relation incestueuse, sensée elle aussi expliquer – ou du moins amenuiser – les responsabilités de l’accusée.

Les médias, toujours du coté de la mort, ont bien tenté de nous faire pleurer sur les chagrins de cette femme, comme si c’était cette femme qui était à plaindre et pas ses 8 pauvres enfants !

Le beau scénario compassionnel s’est écroulé cette après midi, quand Dominique Cottrez a avoué avoir menti et ne pas avoir subit de viol de son père, alors que toute la défense reposait jusque là sur ce mensonge.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. citation de Chirac (eh oui !) :

    « Plus c’est gros, plus ça passe ! »

  2. oupsoups says:

    erreur de manip, le commentaire était destiné à une video de Sarkozy sur un site ami … mille excuses

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com