Jean-Louis Harouel est professeur émérite à l’Université Panthéon-Assas (Paris II) et a publié une vingtaine de livres, dont les plus récents étudient l’influence du facteur religieux sur les accomplissements des sociétés humaines.

Le titre de son livre Droite-Gauche ce n’est pas fini est une réplique à celui d’Alain de Benoist Le moment populiste, droite-gauche c’est fini ! paru quelques mois auparavant. En fait, voici presque vingt ans que la distinction entre gauche et droite est contestée.

Or, Jean-Louis Harouel rappelle une réflexion de Jacques Julliard qui observait que la gauche « prend sa source dans l’esprit religieux, comme si en prétendant le combattre, elle n’avait fait que se substituer à lui« . Et si le clivage gauche-droite avait tout simplement des racines religieuses ? Tel est l’objet de la démonstration que tente ce livre. Et l’auteur de mettre en exergue que le critère de l’origine religieuse des idées politiques et sociales – origine gnostico-millénariste contre origine chrétienne – est le fil conducteur qui permet, au sein du labyrinthe des pensées et des sensibilités politiques, de déterminer la frontière entre ce qui relève de la gauche et ce qui relève de la droite. L’antithèse entre les falsifications du christianisme qui ont engendré la gauche et le christianisme d’où découlent les mentalités de droite permet d’établir une cartographie précise des thèmes politiques en marquant bien leur registre : gauche ou droite.

Sur cette base, Jean-Louis Harouel conclut que le clivage droite-gauche n’est pas dépassé, tout simplement parce qu’il n’est pas dépassable. Mais saute aux yeux un problème évident : sur cette base, il n’y a plus grand monde classable à droite en 2017. D’autant qu’avec le Concile Vatican II, l’Eglise en pleine gauchisation s’est débarrassée du sacré et d’une grande partie de ses fidèles ! Mais Jean-Louis Harouel le répète avec conviction : seule cette véritable droite peut empêcher la mort de la France.

Droite-Gauche ce n’est pas fini, Jean-Louis Harouel, éditions Desclée de Brouwer, 280 pages, 18,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Etienne says:

    L’Eglise catholique…

    Frustrée d’avoir perdu le prolétariat, la classe ouvrière, l’Eglise a fait (et continue à faire) de gros efforts pour la récupérer.
    Alors que, entretemps, ce prolétariat s’est profondément transformé.

    A la base de cette Eglise (et de nos jours encore, jusqu’à son sommet) on a voulu l’adapter au marxisme alors que cette idéologie (anti-religieuse) commençait à mourir de sa belle mort.

    Plus ringard que ça, tu meurs.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com