Au parti En Marche, si Emmanuel Macron, l’homme de la banque Rothschild, fait office de jeune premier, il s’entoure par contre de vieux briscards de la politique.

Ainsi, ce jeudi 9 février, le mouvement En Marche a publié la liste des neuf membres de sa commission d’investiture, chargés de valider les candidats aux prochaines élections législatives. Officiellement, le parti d’Emmanuel Macron promet de privilégier un net renouvellement générationnel et l’ouverture à la société civile.

Mais sept des neuf membres de sa commission d’investiture sont de vieux politiciens professionnels parmi lesquels des ex-collaboratrices de… Valéry Giscard d’Estaing, président de la République entre 1974 et 1981, et de Gaston Defferre, maire PS de Marseille dès la fin de la Seconde guerre mondiale et ministre sous la IVème et la Vème République.

Petit tour d’horizon de ce sang pas vraiment neuf.

. Christine de Veyrac, ancienne eurodéputée UDF, UMP puis UDI, entre 1999 et 2014, après avoir été longtemps… collaboratrice de Valéry Giscard d’Estaing qui avait imposé qu’elle obtienne une place éligible.

. Jean-Paul Delevoye, 70 ans, ancien ministre de Jacques Chirac, président du Conseil économique, social et environnemental entre 2010 et 2015, après avoir été durant 37 ans toujours élu quelque part, député, sénateur, maire, président de communauté de communes, conseiller général ou conseiller régional.

. Catherine Barbaroux, 67 ans, ancienne présidente de l’Association pour le droit à l’inititative économique (Adie), a débuté sa carrière politique en 1975, en tant que secrétaire générale adjointe du groupe parlementaire socialiste, sous l’autorité de Gaston Defferre, alors président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale. Elle a ensuite été membre de plusieurs cabinets ministériels sous Mitterrand avant d’être nommée déléguée générale à l’emploi par Martine Aubry, en 1999, puis directrice générale des services de la région Ile-de-France en 2005, par Jean-Paul Huchon.

Anne Emery-Dumas, 57 ans, sénatrice, est une militante socialiste depuis 1976, ancienne directrice de cabinet du président du Conseil général de la Nièvre pendant onze ans, entre 2001 et 2011, avant de devenir assistante parlementaire jusqu’à son élection au Sénat.

. Jean Launay, 64 ans, député.  Elu pour la première fois en 1988, conseiller général du Lot, avant de devenir maire d’une commune de ce département en 1989, puis parlementaire depuis 1998.

Marlene Schiappa, ancienne blogueuse spécialiste de l’égalité homme/femme et romancière, elle cumule depuis 2014 les mandats d’adjointe au Maire du Mans (Sarthe) et de conseillère déléguée au Mans Métropole. En mars 2016, elle est aussi devenue collaboratrice au cabinet de Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

. Cédric O, a commencé sa carrière comme chargé de mission auprès du cabinet de Dominique Strauss-Kahn, en 2006, puis est devenu assistant parlementaire de Pierre Moscovi en 2010 et l’a suivi au ministère des Finances entre 2012 et 2014.

Quel renouvellement générationnel ! Et tellement éloigné des politiciens professionnels, n’est-ce pas ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Mots clefs

8 commentaires

  1. Renard066 says:

    Rèveil français la république française est en danger et nos valeurs HONTE à MACRON car tu es un imposteur du PS et HAMON et ce gouvernement et cette pensèe unique umps. Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017.

    • Mais non il est de Droite pousser au pouvoir par nos banquiers son ex patron compris,et les Médias a mal de finances,et là ma crainte est pire de voir les urnes Mag….. comme la Fameuse primaire Socialiste, à la Berlusconi,appart que Hamon sera le Guignol de service,il en faut un de frondeur

  2. gaspard says:

    giscard : l’emprunt par l’état aux banques privées créant une dette abyssale ,c’est lui.
    L’emprunt giscard indexé sur l’or qui couta une fortune à rembourser ,c’est lui.Le regroupement familial c’est lui et les diamants se fut pour sa poche.enfin depuis des décennies il coûte une fortune en entretien.

    • … sans oublier la loi de la juive génocideuse Veil (ministreuse de giscard) libéralisant l’avortement. Cet avortement est, d’une part un crime contre Dieu (donc Dieu ne protège plus la France), d’autre part la cause d’un manque de 10 millions de petits français blancs innocents assassinés, remplacés par 10 millions de barbares bronzés.

      • Un crime contre quelque chose dont l’existence reste à prouver n’est pas un crime.
        Il y avait un paquet d’avortements bien avant la loi Veil.

  3. Champtocé says:

    Décidément, les tendances gérontophiles du petit coquelet poussé par la finance au bouclier rouge se confirment ! On imagine déjà les folles soirées de liesse à venir au château d’Authon si l’ambitieux favori du sérail parvient à passer la ligne en tête…

  4. Macron a des geste de Valls et pas que,vous allez voir que dans 1 mois c’est le doigt lever,puis il sort le 49.3 calmez vous Emmanuel, Monolo les a tous épuisés,mais ne vous énerver pas vous ressembler a Valls,mais un Valls de Droite

  5. On y va says:

    Et si … Macron était l’Antichrist , il en a toutes les perversions et toutes les alliances lucifériennes sans oublier ses petites dents de prédateur carnassier !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com