Le centenaire des apparitions de la Sainte Vierge à Fatima est sans doute le plus grand événement de cette année 2017. C’est ainsi qu’en tant que chrétiens il est de notre devoir de nous pencher tout spécialement sur le message que Notre-Dame nous confia il y a cent ans, par le biais des trois petits pastoureaux Jacinthe, François et Lucie. Et le carême débutant, voici un excellent ouvrage qui permettra de nous instruire davantage sur le sujet si vaste qu’est Fatima.

L’auteur du livre, Cristina Siccardi, sera peut-être déjà connue de certains de nos lecteurs. Ayant une renommée certaine en Italie, elle a déjà publié pas moins d’une soixantaine de livres en langue italienne traitant de nombreux sujets et figures religieux et historiques. Mais elle est également journaliste et collabore pour maints revues et grands journaux tels La Stampa, L’Osservatore Romane, Radici Cristiane, L’Avvenire, Le Courrier de Rome ou encore Corrispondenza Romana et Correspondance européenne. L’avant-dernier (en date) numéro du Courrier de Rome (février 2017) est d’ailleurs entièrement rempli par des articles de sa plume, étudiant dans le menu détail le dernier ouvrage d’entretiens ayant Benoît XVI pour personnage principal…

Ici, dans Fatima et la Passion de l’Église[1], Cristina Siccardi a voulu étudier les événements de Fatima et nous propose un ouvrage très riche, tout en restant tout à fait accessible. Divisé en cinq parties, nous découvrons ainsi dans la toute première section un chapitre tout à fait inédit qui nous apprend par exemple que la maison de Savoie est liée – depuis bien avant les apparitions – avec les événements de Fatima. Entre autres, le nom même de la bourgade de Fatima fut révélé au moyen âge à l’une des religieuses de cette grande famille, famille qui compte en outre le plus grand nombre de saints parmi ses membres.

Nous apprenons également que le message de Fatima fut également annoncé par Notre-Dame à d’autres moments et endroits. Ainsi l’auteur nous propose de mettre en parallèle les apparitions portugaises avec celle de La Salette, ainsi qu’avec celles qui eurent lieu à Quito en Équateur. Notre-Dame du Bon-Succès est quasiment encore inconnue aujourd’hui : pourtant, ces apparitions mariales sont reconnues par l’Église. En effet, en 1610, la Vierge annonçait en pleine vice-royauté hispanique à une religieuse qu’entre la fin du xixe siècle et le début du xxe la corruption morale se propagerait au sein de la République d’Équateur. Lors de sa cinquième apparition, elle annonce même que l’Église sera assaillie par la secte maçonnique ! Pourtant, la franc-maçonnerie n’existait même pas à cette époque.

Mais ce n’est pas tout : Cristina Siccardi nous fait également découvrir deux saintes figures qui eurent des visions sur l’avenir de l’Église, tout à fait révélatrices de notre présent. Ainsi Elisabetta Canori Mora, ou encore la bienheureuse Anna Katharina Emmerick eurent des révélations au début du xixe siècle sur la crise de l’Église. La bienheureuse vit entre autres « des hérétiques de toutes sortes dans la ville de Rome. Le clergé devenait tiède […] beaucoup d’églises fermées. ». Ou encore que « la messe était brève. L’évangile de saint Jean n’était pas lu à la fin. »

Encore bien d’autres révélations sont également abordées dans cet ouvrage tout à fait exceptionnel.

Mais nous n’oublions pas Fatima : nous retrouvons également par la suite un portrait très complet et fidèle de chacun des trois voyants. Avec de nombreuses citations de sœur Lucie ou de sources tout aussi fiables, l’auteur mène une véritable enquête sur les zones d’ombres de l’affaire Fatima. Mais ce n’est cependant pas un livre qui veut faire polémique. Seuls les faits exacts ainsi que les preuves sont présentés. On peut y voir un peu plus clair sur le troisième secret, son contenu, et son annonce.

Une chronologie en fin de livre permettra de nous resituer en un coup d’œil les différents événements, et ainsi nous faciliter la lecture.

Le lecteur ne pourra qu’apprécier la lecture de cet ouvrage et ne pourra que mieux saisir l’importance du message de Fatima, en ces temps si troublés.

Ce livre au contenu en grande partie inédit est bienvenu en cette année 2017 !

À quand une traduction des nombreux autres livres de l’auteur d’une qualité tout aussi remarquable ?

Cécile d’Arbieu

[cwproductlist products=11518]

En guise d’aperçu voici le sommaire exact de l’ouvrage :

AU SOMMAIRE :
– Prologue
-AVANT ET APRÈS FATIMA
– La présence de la Très Sainte Vierge Marie
– La maison de Savoie attendait Fatima
– Les aveux de Giuseppe De Carli
LES APPARITIONS
– L’ange précurseur
– La Vierge drapée du soleil
– La prison
– Le miracle public
LA CRISE DE L’ÉGLISE DANS LES MESSAGES DE NOTRE-DAME
– « Où l’ont-ils emporté ? »
– « On peut et on doit croire à La Salette ! »
– Les visions d’Elisabetta
– Notre Dame du Bon-Succès
QUI ÉTAIENT LES VOYANTS
– Lucie
– François et Jacinthe
LES FAITS APRÈS 1917
– Les événements célestes postérieurs
– Les zones d’ombre
ÉPILOGUE

CHRONOLOGIE

BIBLIOGRAPHIE

[1]Siccardi (Cristina), Fatima et la Passion de l’Église, Roquepine, Éditions Le Drapeau blanc, 2017, 280 p., 21,50 €.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com