finance-islamique-MPI

« Londres est le plus grand centre pour la finance islamique hors du monde musulman. Notre ambition est d’aller plus loin. ». Cette déclaration de David Cameron est quasiment passée inaperçue chez nous. Elle date du 29 octobre dernier, lors du Forum économique islamique mondial.

Ce Forum économique islamique mondial (WIEF) s’est tenu cette année à Londres du 29 au 31 octobre. Surnommé le Davos islamique, l’évènement se déroulait pour la première fois hors du monde musulman en neuf ans d’existence. Le gouvernement britannique en est fier : ce choix confirme la place incontournable qu’a réussi à se faire Londres dans la finance islamique.

Plus de 1 500 personnalités des quatre coins de la planète, parmi lesquels des chefs d’Etat et des ministres, ont participé à cette rencontre. Le Premier ministre David Cameron y participait, ainsi que son homologue malaisien, Najib Razak, chargé d’ouvrir le WIEF.

Car le WIEF est organisé tous les ans par une fondation malaisienne du même nom. Quatre des neuf éditions se sont d’ailleurs déroulés en Malaisie. Le choix de faire de la Grande-Bretagne l’hôte du WIEF était naturel : Londres est la capitale de la finance islamique dans le monde occidental.

Pour marquer son ancrage dans le secteur, David Cameron a voulu marquer les esprits. Il a proposé de lancer lors du WIEF un indice des valeurs islamiques à la Bourse de Londres pour réunir les entreprises dont les activités sont compatibles avec l’islam. Les premières obligations islamiques (sukuk) pour un montant de 200 millions de livres (233 millions d’euros) devraient également être émises dès 2014.

A l’occasion du WIEF, le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), la principale organisation musulmane du pays, avait publié le 28 octobre un rapport pour mettre en exergue le rôle positif des 2,8 millions de musulmans dans l’économie britannique.

Rien qu’à Londres, 13 400 entreprises ont été recensées comme détenues par des musulmans. « Les musulmans britanniques ont un pouvoir d’achat estimé à 20,5 milliards de livres » (24 milliards d’euros), notamment dans l’industrie alimentaire halal qui pèse plus de 1,2 milliards d’euros dans le pays, affirme ce rapport.

 « La présence du WIEF à Londres reconnaît la position du Royaume-Uni comme un centre majeur de la finance islamique. La finance islamique joue déjà un rôle majeur dans le paysage économique et physique de notre capitale », a souligné Boris Johnson, le maire de Londres, auprès du MCB, estimant que la finance charia-compatible a permis la rénovation urbaine de la capitale. Il cite ainsi la tour Shard, plus haute tour d’Europe, ou encore le village olympique, tous deux construits grâce à des fonds réputés islamiques. « The Muslim Pound » met d’ailleurs en évidence les investissements massifs du monde musulman en Grande-Bretagne.

C’est oublier un peu vite le lien de dépendance qui s’installe par la même occasion. Est-il si souhaitable que le parc immobilier londonien appartienne de plus en plus à des investisseurs musulmans ? Est-il si souhaitable que l’économie musulmane dicte sa loi sur le marché boursier européen ? A tout voir par le seul prisme du gain financier immédiat, les hommes politiques britanniques, mais aussi leurs homologues européens, sont occupés à brader l’Europe sans se soucier de l’avenir. L’islamisation de l’Europe emprunte diverses voies et il serait bien temps de s‘en inquiéter.

La finance islamique représente aujourd’hui 1 200 milliards de livres (1 400 milliards d’euros) et devrait peser 1 870 milliards d’euros d’ici 2015, selon le WIEF.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Les anglais sont beaucoup plus pragmatiques que les français qui restent au final très conservateur. Il n’est pas question d’islamisation de l’Europe mais de business.

    Pendant que les anglais et les luxembourgeois lèvent des capitaux pour financer leurs économies, les français augmentent les impôts.

    Continuons à croire que nous sommes les meilleurs, ne nous remettons surtout pas en question, continuons à donner des leçons.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com