C’est aujourd’hui que les Romains vont élire leur maire ; deux choses sont données certaines : le prochain maire sera une femme, et elle sera dite « d’extrême droite ». La marée monte partout en Europe, et les « visages de la haine » selon les slogans des médias mainstream, sont plutôt agréables !

 
Rome : un duel de femmes populistes pour le gain des municipales

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. Tchetnik says:

    C’est qu’elles sont girondes tout plein, en plus!

    Les « féministes » devraient être content(e)s, c’est bien ce qu’ils(elles) voulaient, non? Non?

    Le choix est difficile entre la blonde et la brune.

    • Rémi de Völn says:

      C’est sûr qu’elles sont belles comme tout!

      Pauvres de nous, avec Taubira et Aubry !!!! La France est vraiment punie par le Ciel!

      • Tchetnik says:

        En Russie ils ont le choix entre Maria Zakharova et Natalya Poklonskaya.
        Que de la blonde, mais bonne.

  2. MA Guillermont says:

    Pauvres de nous …

    • Chouanne says:

      Il serait intéressant de connaître l’approche de ces deux candidates vers les principes du catholicisme dans la Ville sainte… Mais François ne doit pas leur faciliter la tâche. Difficile de défendre les principes catholiques et les chrétiens face à un pape anti-catholique. Les catholiques romains peuvent-ils s’y retrouver ?

      Quoiqu’il en soit des candidates qui veulent rendre Rome aux Romains, c’est fabuleux. Ce n’est pas prés d’arriver à Paris où le peuple est absent.
      Si seulement elles pouvaient prendre le pouvoir en Italie et fermer les ports aux migrants!

  3. gillic says:

    Cela nous change agréablement du thon parisien !!
    PS: je n ‘ai rien contre les poissons …..

  4. Un lecteur anonyme says:

    Nous , à Paris , on a une membre de la petite noblesse espagnole Hidalgo :

     » Dans une bourgade de la Manche , dont je ne veux pas me rappeler le nom , vivait il n’y a pas longtemps , un hidalgo , de ceux qui ont lancé au râtelier , rondache antique , bidet maigre et lévrier de chasse . »

     » Anne , un p’tit thé ? »

  5. Efgy says:

    Pourquoi pas ces femmes si elles sont capables d’être maires de Rome ? Il ne suffit pas de paraître pour être efficaces.

  6. MA Guillermont says:

    Nous devons rester fidèles à l’Ecriture .
    La place de la femme dans l’assemblée chrétienne est l’aide et le complément que l’homme a reçu de Dieu lui – même. Le service de la femme tient une large place dans l’Ecriture et sa première place est à la maison .

    Un commandement formel du Seigneur :
     » Que les femmes se taisent dans les assemblées , car il ne leur est pas permis de parler ; mais qu’elles soient soumises comme aussi le dit la Loi . Et si elles veulent aussi apprendre quelque chose , qu’elles interrogent leur propre mari à la maison car il est honteux pour une femme de parler dans l’assemblée.
    ( 1ère épître aux Corinthien 14:34-35 )
    Cet enseignement est clair , si une femme prend la parole , en public , dans l’assemblée ou ailleurs , elle le fait au mépris de l’Ecriture .
    Celles qui sont célibataires peuvent questionner leurs frères ou oncles …
    Nous devons rester dans les limites assignées par Dieu .

    J’ai fait preuve moi – même de désobéissance , dans l’époque actuelle , je réalisais pas cette position .
     » C’est la dernière heure  » .(1 Jean 2:18)
     » Que le Seigneur veuille nous aider à garder le  » bon dépôt  » .(2 Tim 1:14)

    • Efgy says:

      Non, ce n’est pas « un commandement formel du Seigneur », mais un discours aux Corinthiens de l’apôtre Paul, qui vivait dans une société juive basée sur le patriarcat. Ce n’est pas non plus un dogme de foi de l’Eglise. Ce n’est pas enfin un commandement de l’Eglise. Il faut donc remettre les choses à leur place et dans leur contexte social et historique. Lorsque saint Paul a évangélisé les Gentils, son discours a peu à peu changé par rapport à l’Ancien testament, par exemple en ce qui concerne la circoncision des hommes : alors que Pierre, chef de l’Eglise était pour la circoncision de tous, Juifs et Gentils, Paul, lui, ne voulait pas imposer cela aux Gentils. En ce qui concerne les femmes, on ne peut pas non plus leur imposer une coutume juive ancestrale.
      Par ailleurs, si vous enlevez la femme de tous les métiers de la société chrétienne, et il n’y aura pas assez d’hommes pour faire le travail (sans compter qu’il y a beaucoup de métiers que les hommes ne veulent pas faire, il faut bien l’avouer). La femme doit apprendre comme l’homme. D’ailleurs la Sainte Vierge a toujours demandé lors de ses apparitions à ce que les enfants aillent à l’école (elle l’a demandé à saint Bernadette, aux 3 enfants de Fatima, etc.)
      Il faut comprendre que le discours de st Paul est très surnaturel, et non pas purement humain : « La femme n’est point sans l’homme ni l’homme sans la femme, car tout vivant vient de Dieu.” (I Cor. XI, 11). Il fait toujours référence au Nouveau Testament, qui a changé énormément de choses par rapport à l’Ancien Testament, notamment en ce qui concerne le divorce (et même les disciples de Jésus ne comprenaient pas toujours le langage de Jésus. Par ex en Matth. XIX, 10 : « Si telle est la condition de l’homme à l’égard de la femme, il ne convient pas de se marier. »). Saint Paul vit du Christ. Il a dépassé l’Ancien testament, plus que saint Pierre par certains égards.
      Lorsque saint Paul dit encore : « et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l’homme », c’est toujours dans une vue surnaturelle qu’il parle : en effet, la femme a été créée pour que le Fils de l’Homme (Jésus) puisse racheter le péché d’Adam et ouvrir à nouveau le Ciel aux Hommes. La femme a été créée pour cet Homme essentiellement. Elle a donc été créée pour l’homme en ce sens que ce n’est pas la femme qui allait racheter le péché d’Adam connu de Dieu de toute éternité, mais c’était Dieu Lui-même devenu un homme. Il fallait donc créer la Femme (la nouvelle Eve) pour que le Sauveur vienne racheter ses créatures. N’oublions pas que l’Incarnation de Dieu fut cause de la chute des Anges, et en particulier du premier des Anges, Lucifer, qui n’a pas accepté que Dieu s’incarne dans une créature, dans une femme, car cette créature était d’une nature inférieure à lui, nature angélique et donc pur esprit, mais qui n’a pas eu l’honneur de « l’Incarnation » de Dieu (car on dit que Dieu se serait de toute manière incarné, mme s’il n’y avait pas eu le péché originel). C’est pourquoi Dieu a durement châtié Lucifer pour son orgueil phénoménal (« Qui est comme Dieu ? », lança saint Michel), et qu’au contraire, Dieu a récompensé la Femme, nouvelle Eve, qui allait mettre au monde le nouvel Adam, en rendant cette Femme Immaculée Conception) et ce sera Elle qui écrasera, de surcroît, la tête du Démon. Le plan de Dieu est défini de toute éternité, et saint Paul le connaît. Mais il vit aussi dans une société juive avec ses coutumes. Chaque pays a aussi ses coutumes.
      La lettre tue l’esprit. Nous sommes au Nouveau Testament, où la loi a fait place à la grâce. Il ne faut pas l’oublier. Dégagez-vous des prescriptions d’un peuple juif, d’un pays qui fut celui des Gentils. Or, que les femmes ne doivent pas enseigner n’est pas une loi divine. Cela n’a pas été inscrit sur les Tables de la Loi, dont le Christ n’allait pas changer un iota. Ou si vous voulez rester dans l’esprit de l’Ancien Testament, alors reprenez toutes les prescriptions de la Synagogue et obéissez à toutes les autres lois juives dont usent et abusent les juifs et auxquelles les pharisiens, les docteurs et les scribes juifs étaient attachés comme à la prunelle de leurs yeux (c’est pourquoi ils n’ont rien compris au Messie qui venait les affranchir de tout cela).
      Quelquefois on se demande si certains chrétiens ne sont pas plus juifs que les juifs !

      • Efgy says:

        Il y a un petit problème dans une phrase : « Dégagez-vous des prescriptions d’un peuple juif, vous qui venez d’un pays qui fut celui des Gentils. »
        Dieu y a apporté le salut, mais Il n’y a pas imposé des us et coutumes d’un pays de juifs.

  7. MA Guillermont says:

    J’apprécie votre réponse Efgy mais elle ne me convainc pas ,
    le passage de l’apôtre Timothée dans le Nouveau Testament est très clair :

     » Que la femme écoute l’instruction en silence avec une entière soumission  »
    (1 Timothée 2:11)
     » Je ne permets pas à la femme d’enseigner , ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence  »
    (1 Timothée 2:12)

    Marie de Magdala à été la première à voir le Seigneur après sa sortie du Tombeau mais son absence sur la liste des témoins est une preuve de plus que Dieu n’a pas donné une place à la femme dans le témoignage public .
    Beaucoup de témoins à la Résurrection du Seigneur sont cités dans 1 Corinthiens 15 mais pas une seule femme en fait partie .

    En sortant de sa place , la femme ne respecte pas son rôle dans le type qu’elle forme avec son mari : celui de Christ et de Son Église .
     » Le chef de tout homme , c’est le Christ ; le chef de la femme c’est l’homme ; le chef du Christ , c’est Dieu. »
    ( 1 Cor11:3)

    • Efgy says:

      Ce n’est pas ma réponse, mais celle de l’Eglise.

      Timothée était disciple de saint Paul, il n’y a pas de différence entre leurs idées et leur enseignement.

      « Des mauvaises langues » disent que Jésus est d’abord apparu aux saintes Femmes parce qu’Il savait que sa Résurrection ne resterait pas secret longtemps… Le pouvoir apostolique des femmes est grand ! 🙂
      Trêve de plaisanterie, je ne comprends pas votre phrase : « son absence sur la liste des témoins », car au contraire, c’est de sainte Marie-Madeleine qu’est le 1er témoignage, car elle était venue avec d’autres femmes dès l’aurore pour embaumer le corps du Christ, et ne l’ayant pas trouvé, les femmes ont couru voir les apôtres. Sainte Marie-Madeleine cherchait toujours Jésus au tombeau et c’est là qu’Il lui ait apparu (la pierre avait été roulée par des anges ou le Christ Lui-même). Sainte Marie-Madeleine a eu cet honneur sublime (sans doute après la Sainte Vierge) de voir, avant les disciples, le Christ ressuscité. C’est donc le PREMIER témoin (car les Ecritures ne parlent pas de l’apparition de Jésus à sa très sainte Mère).

      La femme ne sort pas de « sa place » lorsqu’elle enseigne ou fait de l’apostolat, ou alors supprimez toutes les Congrégations de religieuses envoyées par Dieu pour enseigner dans des écoles et faire le catéchisme.
      Vous êtes resté dans l’A.T. et n’êtes pas dans l’Eglise. D’ailleurs pourquoi dites-vous « celui DE Christ » et non pas « celui DU Christ » ?

      Oui, le chef de la femme, c’est l’homme dans une famille, mais cela n’enlève rien à la place de la femme dans la société, surtout lorsque beaucoup d’hommes sont non seulement des païens, des hérétiques, des mécréants, des apostats, etc. mais en plus des incapables (le tout est souvent lié). Une femme en état de grâce reçoit bien plus de grâces qu’un pécheur de notoriété public. Les premières Vierges martyres sont là pour le prouver. Relisez vos classiques.

      • MA Guillermont says:

        Brun ou blanc l’ours Efgy ?

        • Efgy says:

          Dieu a créé les deux.

          • MA Guillermont says:

            Chaque être est unique .

            • L’homme comme la femme.
              Mais unis en Dieu, ils ne font qu’UN.

              « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jean XVII, 21)

              Et dans le mariage, l’homme et la femme ne font qu’une chair et qu’une âme, chacun pourtant unique, car chacun devant sauver son âme.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com