jean yves le drian BanguiLe ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était en déplacement à Bangui pour la cinquième fois depuis décembre dernier. Dans son allocution, il a pratiqué une certaine langue de bois quant à la situation du pays alors que les violences sont loin d’avoir baissées, que la partition se précise et que l’Eufor a été un échec total. Alors qu’il avait toujours évité le sujet, il a reconnu pour la première fois que les conditions de vie des militaires étaient rudes et que le ministère faisait tout pour les améliorer:

« Je voudrais revenir sur vos conditions de vie. Déjà venu ici à plusieurs reprises depuis la mi-décembre, j’avais déjà pleinement conscience qu’elles sont rudes, rustiques et exigeantes. À la suite de plusieurs informations qui me revenaient, j’ai souhaité parcourir le camp, j’ai parlé avec les uns et les autres. La rapidité de notre engagement explique pour beaucoup la situation. L’environnement de cette crise, les difficultés locales pour la vie quotidienne font le reste. Je sais que le général Soriano a, dès le début de l’opération, pris en compte ce problème. Un plan d’amélioration des conditions de vie est en cours de mise en oeuvre. C’est en train de se faire. J’ai demandé que ce plan soit accéléré et amplifié, afin que votre environnement quotidien puisse s’améliorer rapidement. J’ai aussi demandé à réactiver le sas lors de votre retour en France, pour que vous puissiez bénéficier d’une amélioration qui a déjà fait ses preuves pour le retour d’Afghanistan. La situation en RCA est très différente, mais elle peut être à bien des égards éprouvante. Il est utile de prévoir une transition.  Je veux vous dire ici combien vos conditions de vie sont un sujet de préoccupation pour moi, que je sois sur le terrain ou à Paris. Je suivrai personnellement la mise en œuvre de ce plan et je ne renoncerai pas, ni sur ce point ni sur un autre. « 

On ne sait pas ce que sous-entend le ministre par « ni sur un autre ». On peut juste en déduire qu’il parle des éventuelles nouvelles coupes budgétaires dans le budget de la Défense. Certains journalistes ont avancé le fait qu’il aurait menacé de démissionner tout comme trois chefs d’état major qui seraient prêts à le faire. Cela en dit long sur l’état actuel de l’armée française.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com