Judith Reisman, essayiste et conférencière américaine, professeur invité à la faculté de droit de la Liberty University de Virginie, après avoir été professeur titulaire à l’American University, en charge d’enquêter sur le rôle du professeur Kinsey dans des crimes sexuels contre des enfants et sur l’exploitation sexuelle des enfants dans les médias, est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés à différents éléments de la révolution sexuelle.

Les recherches effectuées par Judith Reisman sur le déclin moral de l’Amérique ont démontré que ce désastre avait été voulu, pensé, organisé, avec des effets qui atteindraient ensuite l’Europe puis la planète entière.

La révolution sexuelle s’est basée sur une époustouflante imposture académique : celle du professeur Alfred Kinsey, auteur des fameux Rapports Kinsey de 1948 et de 1953 sur la sexualité humaine. Bourrés de statistiques choquantes, ces deux livres prétendûment « scientifiques  » tendaient à prouver que beaucoup d’Américains se livraient à des actes sexuels immoraux, dépravés et même illégaux, de manière régulière. Ensuite, Kinsey et ses collègues ont inauguré ce qui fut appelé la sexologie et l’éducation sexuelle, utilisant leurs prétendus « résultats scientifiques  » pour subvertir les mœurs des générations suivantes. Les fondements de l’ordre moral ont été abandonnés et le standard de jugement a été radicalement modifié au cours des cinquante dernières années, banalisant l’avortement, la pornographie, le sadomasochisme, l’homosexualité et même la pédophilie. Qu’adviendra-t-il d’une société qui a basé la formation de trois générations d’éducateurs sexuels sur Kinsey, alors que Kinsey était un pervers sexuel de la pire espèce ?

Judith Reisman nous dévoile ici, détails et références à l’appui, comment la Fondation Rockefeller et l’industrie pornographique ont sélectionné, financé et rendu célèbre Alfred Kinsey, obscur zoologue. Judith Reisman démonte aussi la méthode de travail de Kinsey, faux statisticien, mais surtout, démontre les odieux crimes sexuels qui entourent les travaux de Kinsey.

Comment Kinsey a-t-il pu mener des expériences sadomasochistes sur le campus de l’université de l’Indiana, tout en collaborant avec des pédophiles au niveau national et international, sans être repéré par les responsables de l’université et dénoncé par la justice et les médias ? L’influence des financiers et des protecteurs de Kinsey s’étendait jusqu’au Capitole américain.

Tout a été conçu pour que les rapports publiés par Kinsey, en normalisant les pires dépravations, influencent également le droit en réduisant les peines condamnant les délits sexuels. Comment ne pas parler de complot ?

Ce livre est une véritable enquête, bouleversante, effrayante, révoltante. Chacun devrait le lire pour mesurer comment nous sommes manipulés.

Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle, Judith Reisman, préface de Marion Sigaut, éditions Kontre Kulture, 518 pages, 21 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com