Rachel-Dolezal

L’information a d’abord provoqué une secousse parmi les organisations antiracistes américaines et les milieux activistes noirs :  Rachel Dolezal, leader de l’antenne de Washington de la NAACP,  National Association for the Advancement of Colored People («association nationale pour la promotion des personnes de couleur»), qui compta parmi ses membres un certain Martin Luther King, a fait croire pendant plusieurs années qu’elle était afro-américaine alors qu’elle était totalement blanche, née de parents blancs !

blanche-qui-voulait-être-noire

Des photos fournies à la presse par ses parents, Larry et Ruthanne, d’ascendance tchèque, suédoise et allemande, ont créé la stupéfaction.

La mère de Rachel a raconté au magazine The Spokesman Review que sa fille a commencé à «se déguiser» entre 2006 et 2007, après que ses parents ont adopté quatre enfants afro-américains : «C’est très triste que Rachel n’ait pas été juste elle-même. L’efficacité [de son travail] dans les causes de la communauté afro-américaine aurait été beaucoup plus viable, et elle aurait été plus efficace si elle avait juste été honnête avec tout le monde.»

RachelDolezal-2

Son profil Linkedin, signale que Rachel Dolezal donne des cours au département d’études africaines de l’Eastern Washington University et est membre d’une commission municipale sur la police. Et Rachel Dolezal continue, contre toute évidence, à prétendre être une afro-américaine…

Ce déni de la réalité a provoqué aux Etats-Unis un nouveau débat. Après les transgenres, qui nient leur réalité biologique et anatomique, certains voudraient obtenir la reconnaissance des transraces, personnes qui nient leur réalité raciale et veulent appartenir à une autre race !

Il s’agit bien d’un aboutissement logique de la théorie du genre qui prétend nier le réel. Dans un proche avenir, il y aura certainement place pour ceux qui prétendront être un poisson rouge ou un éléphant rose. Et il se trouvera quelques « intellectuels » pour clamer que ce serait brimer leur liberté que de les empêcher d’obtenir la reconnaissance sociale de ce choix.

Les cabinets des psychiatres ne sont pas prêts de désemplir…

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

[cwproductlist products=467,11538,8981]

35 commentaires

  1. Monsieur T says:

    Michael Jackson dans l’autre sens.

  2. Philippe B. says:

    Comment appelle-t-on quelqu’un qui dénonce comme immoral ceux qui se prennent pour des poissons rouges ? Des Carassius auratusophobe

  3. IMBECILE, MJ souffrait du vitiligo.

  4. Philippe B. says:

    « Les cabinets des psychiatres ne sont pas prêts de désemplir… »

    Et les personnes internées dans les asiles psychiatriques seront bientot plus saines d’esprit que celles que l’on trouvera dans nos rues…

    • Emily says:

      L’analyse est ici intéressante car elle démontre « l’aboutissement » (mais jusqu’au s’arrêtera-t-on ?) de la théorie du genre au transracialisme.
      Par ailleurs, les personnes qui nient le principe de réalité sont-elles « équilibrées » … ? A vous de voir.

  5. Emily says:

    Au passage, quel gâchis …! Entre les deux photos, cherchez l’erreur.

    • Elles sont belles toutes les deux. Ne soyez pas jalouse, je suis certain que vous aussi. 🙂

      • Pas de jalousie à avoir, Eliott (mais merci du compliment). Juste le regret de ne pas accepter la physionomie que le Bon Dieu nous a donnée. Mais Celui-ci reconnaîtra-t-Il Là-Haut la créature qu’Il a créée ?

        • Hélas, sans parler de changer d’ethnie, le maquillage est aussi un moyen de cacher ce que l’on ne veut pas accepter chez soi et de changer sa physionomie. 🙁 Je pense que si Dieu est clairvoyant, qu’il sait tout donc, il saura la reconnaître. 🙂

          • Hélas également, je souhaiterais vous contredire là-dessus par des passages assez explicites :

            – Saint Cyprien (évêque de Carthage de 249 à 258) à propos des « artifices » de beauté des femmes :
            « Ce sont, dit-il, les anges apostats qui enseignent à marquer les yeux d’un cercle noir, à peindre les joues d’une rougeur menteuse, à donner aux cheveux une teinte artificielle, à éliminer le ton naturel de la bouche et de la tête par des procédés factices ».
            – Sainte Cunégonde, duchesse de Pologne et religieuse de l’ordre de Sainte-Claire (+ 1292), apparaissant à une de ses filles spirituelles, la chargea de porter ce message aux prêtres :
            « Dis-leur, à eux qui prêchent les peuples, d’avertir les femmes qu’elles ne se grossissent pas la tête par des ornements superflus, qu’elles ne se peignent pas les joues et le visage pour paraître plus belles; car faire cela, c’est outrager Dieu; si elles agissent ainsi, elles n’obtiendront pas miséricorde auprès de lui. »

            (ces deux extraits tirés de « La modestie chrétienne » de Dom Bernard MARECHAUX O.S.B., Ed. du Sel, que je vous recommande fortement pour votre épouse, votre mère, vos filles et amies).

            • C’est bien ce que je dis: le maquillage est aussi un moyen de cacher ce que l’on ne veut pas accepter chez soi et de changer sa physionomie.

              Sachez aussi que je ne suis pas marié et je suis gay ; alors si l’envie vous prend, criez autant que vous voulez pour dire que je suis dans le pêché, ect… mais je n’ai ni épouse, ni fille.
              Ma mère et mes amies ne sont pas intéressées par le fait qu’il faille renoncer à du maquillage ; un petit coup de rouge, ça ne fait pas de mal.

              • Ok pour votre 1er paragraphe (ci-dessus), j’avais manqué votre 1er émoticône (dans le commentaire précédent) qui explicitait votre point de vue.
                Je réagissais également sur votre seconde assertion du même commentaire (« Dieu saura la reconnaître … »).
                Quant à votre inversion, je demanderai une messe à votre intention.

                • Je n’ai aucune inversion.

                • Le rôle de l’Eglise, c’est pas de condamner, c’est de donner les moyens à quelqu’un de faire son choix en son âme et conscience. Et de ne pas le forcer à choisir telle ou telle voix. Car une Eglise qui va forcer quelqu’un à s’assumer, là aussi c’est pas juste. On peut être homo, catho et bien dans ses baskets. Je trouve ça blessant car je n’y vois pas d’incompatibilité. Si un homo aime Dieu et qu’il souhaite faire son sacerdoce, c’est toujours une impossibilité; je me dit « après tout pourquoi pas. » C’est une mission que je trouve intéressante et qui peut être chouette à vivre. On dit souvent « prêtre militant » et ça existe. Les prêtres ouvriers, qui allaient à la rencontre du peuple là où il est, ont été interdits jusqu’au XXème siècle et on les traite toujours de cathos de gauche. Vous qui l’aimez tant, regardez l’Évangile là où on ne l’attend pas. Et je pense qu’il y a un peu de ça aussi dans le milieu homosexuel. Moi j’ai des amies, deux filles, qui se sont mariées à l’église chez les protestants. Et de tous les mariages où j’ai été ces cinq dernières années, c’est l’un des mariages que j’ai trouvé le plus vrai. Elles avaient eu une préparation au mariage avec les autres couples hétéros et il y avait une vraie réflexion sur le sens qu’on donne au mariage et que l’Eglise a complètement perdu aujourd’hui. Il faut une démarche, il faut une réflexion. Et peut-être que l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe pourrait redonner au mariage chrétien un sens qui les satisferaient.

  6. Christiane says:

    Il appartient à chacun d’entre nous de s’opposer par n’importe quel moyen à la propagation de cette idéologie destructrice pour protéger nos enfants et petits enfants? quitte à leur apprendre à lire et à compter à la maison sans passer par l’école de la « ripoublique ». Il faudrait pouvoir organiser des cours privés entre compatriotes pour aider à transmettre l’Histoire, le Latin, le Grec et des cours d’orthographe en Français car le niveau est lamentable.D’autre part, les fables de La Fontaine et les autres classiques sont-ils enseignés?

    • ALLINE says:

      Christiane, à force d’enfermer, a fortiori nos enfants, dans notre réalité, outre le fait que c’est d’une arrogance infinie, c’est destructeur pour ce qui les concerne. Vous avez vos raisons et non raison. Donnez leur votre avis en n’oubliant pas que de le faire avec excès est une entrave à leur libre arbitre comme de l’abus de pouvoir par personne détentrice d’autorité. C’est ce que font les talibans de DAESH….
      Les enfants sont bien souvent beaucoup plus sensés que nous ne le sommes.

  7. alorscassetoipovcon says:

    Le comble de l’ethnomasochisme…

    ANTIWACISME = ANTIBLANC

  8. Tchetnik says:

    Quand on sait que le rêve de la plupart des hommes noirs est d’imiter le mode de vie des blancs et de se coiffer avec des litres de défrisant et que celui des femmes noires est de se teindre en blonde…

    • Lance says:

      Tchetnik : vous prenez par contre votre reve pour de la realite !

      • Tchetnik says:

        Non, je n’ai ni rêve ni fantasme envers les Noirs. Et me sens très bien à ma place. Mieux qu’à la leur, du reste.

  9. @ Eliott

    Les deux fins (finalités) du mariage institué par Dieu et enseignées par l’Eglise depuis 2000 ans (ne lui demandez donc pas dire autre chose que ce qu’Elle dit depuis St Jean Baptiste au moins, martyrisé par Hérode à qui il reprochait son adultère avec la femme de son frère) sont :
    1. le soutien mutuel des époux
    2. la génération et l’éducation des enfants,
    et ceci par l’union de 2 êtres humains de sexe différent.
    Qui dit 2 êtres humains exclut la polygamie et d’autre part qui dit de sexe différent exclut l’inversion sexuelle.

    Quant à la prêtrise que vous pourriez envisager, le prêtre est l’image (alter Christi) de N.-S. J.-C. Crucifié, époux de l’Eglise, sa Véritable Epouse. Vous voyez qu’étant donné ces épousailles, vous ne pourriez pas être prêtre.

    Je vous souhaite bien du courage dans vos recherches.

    • 1. Je reprend l’exemple de mes deux amies, elles s’aiment et croyez moi, comme je les connaient, elles se soutiennent !
      2. L’une est maîtresse d’école, et l’autre est professeure de Français ; pour parler de cette dernière, ses méthodes de Québec se sont heurtées au traditionalisme des parents et de l’établissement, mais elle a fait ses preuves et ses élèves ont des notes au dessus de 10/20. Côté éducation, elles sont bien partit.
      Si vous parlez de génération, laissez les couples adopter ! Si le mariage est fait pour la génération, alors les familles monoparentales ne devraient pas adopter puisqu’il n’y a pas de mariage !

      Le prêtre épouse l’Église, mais c’est une entité immatérielle alors que l’homme est sera un. C’est comme ne pas manger son lapin domestique parce qu’il est noir, et manger celui qui est blanc.

      • A insérer à la 15° ligne : l’adoption ne devrait même pas exister puisque ce ne sont pas les enfants de couples biologiques.

      • « Qui dit 2 êtres humains »… Dit deux êtres humains. Combien y a-t-il eut de mariages arrangés entre deux sexes différents qui se sont mal passés car il fallait éviter de montrer quelque chose qui dérangeait (?) alors que si les gens avaient acceptés plus tôt, il y aurait eut pleus de personnes heureuses.

    • @Emily

      Pas besoin du dogme catholique pour çà. C’était déjà le cas avant.

      • Oui, sauf qu’une bonne piqûre de rappel avec N.S. à Cana ne fait pas de tort (;-).
        P.-S. Vous remarquerez tout de même que la polygamie fut tolérée même parmi les Patriarches, sans parler des peuples non chrétiens et de l’Antiquité chez qui ce fut la norme (y compris la répudiation et le divorce) …

        • Et donc ?

          • Et donc, M. MCF68 laissant sous-entendre que le christianisme n’a rien apporté de plus car selon lui le mariage, union d’un homme et d’une femme pour la procréation préexistait au christianisme, je veux montrer par là que seul le christianisme a institué le mariage :
            1. monogame
            2. indissoluble (pour toute la vie).

            Eliott, pour faire court, je me souviens que vous avez eu déjà des échanges sur Médias Presse Info, je vous propose simplement, puisque vous vous dites catholique d’aller adorer l’Enfant Jésus dans une église, devant la Crèche, et lui demander la grâce de Noël (c’est encore le cas durant toute cette Octave).

            Cordialement,

            • Hum, je ne serais pas être aussi critique puisque les religions apportent des règles de vie à des sociétés ; le problème est que tout le monde se tape sur la figure car chacun dit que sa religion est la meilleure et les lois de la religion n’évolues pas… Ce qui est très con.

              Alors oui, je suis catholique car baptisé sous cette confession, mais je ne suis pas croyant ou pratiquant

            • @ Emily
              Non plus. Monogame çà existait avant. Voyez les mariages dans la Rome antique. Effectivement vous avez raison de ce point de vue çà n’a pas apporté grand chose par rapport à l’existant.
              Et concernant le sexe différent ce n’est peut être pas aussi clair que vous ne le pensez.

              https://clio.revues.org/327

    • Alter Christus au singulier ou alter Christi au pluriel … s’entend.

    • François ALLINE says:

      Emily, l’église est une institution femeliste qui s’est mise au service de sa vision de la société et de la femme. Sans grenouilles de bénitier et chaisières il y a longtemps qu’elle aurait fait faillite. Le pape François vient de le rappeler à plusieurs reprises en termes plus convenus.
      Vous vous doutez bien que cette institution managée par une idéologie au service de la famille ; des femmes a compris depuis longtemps que ce n(est pas un PD qui va faire des enfants à une femme, pas plus que payer ses factures.
      Le reste c’est de l’habillage.

      • @François ALLINE : « Emily, l’église est une institution femeliste qui s’est mise au service de sa vision de la société et de la femme. Sans grenouilles de bénitier et chaisières il y a longtemps qu’elle aurait fait faillite. Le pape François vient de le rappeler à plusieurs reprises en termes plus convenus. »

        L’Église a une vision tronquée de la femme et de la société, et n’a pas l’air d’être  »femeliste » pour un sou, au vu d’une certaine envie de ne pas réellement évoluer, et rester dans les sentiers battus que nous ne connaissons trop bien. Si l’Église est au service de la société et de la femme, elle n’est au service d’une femme et d’une société qui change, mais à celui d’une société et d’une femme figé dans un seul rôle pour l’éternité. Même la définition de « famille » a évolué, comme nombres de mots tels que « libertin », « épicurien », « gosse », « assiette » ou encore  »série ».

        @François ALLINE : « Vous vous doutez bien que cette institution managée par une idéologie au service de la famille ; des femmes a compris depuis longtemps que ce n(est pas un PD qui va faire des enfants à une femme, pas plus que payer ses factures. »

        Alors, on va faire de l’orthographe et de l’histoire, mon petit catho de merde. ❤
        Je me permets cette insulte en réponse au « PD » (dont l’orthographe correcte est  »pédé »), qui descend de  »pédéraste »(qui est l’amant de garçons pubère, ET qui, grande nouvelle, pouvait aimer aussi les femmes, comme ce fut le cas de Socrate, par exemple. Le terme utilisé, vous le confondez avec le terme homosexuel(le) qui désigne la personne ayant atteint la majorité sexuelle (15 ans chez nous) et qui a pour partenaire sexuel, une personne ayant atteint la même majorité, et qui a le même genre qu’elle-même (masculin si c’est un homosexuel, ou féminin si c’est une homosexuelle ; et les pédérastes sont exclusivement masculins).

        Aussi, le terme est désuet, injurieux et faussé par le souvenir de l’homosexualité particulière dans le monde gréco-romain en Europe. Tout homosexuel n’est pas obligatoirement pédéraste, et c’est d’autant plus vrai pour les femmes ! Je fais partie des preuves vivantes, car les personnes qui pensent que mon orientation sexuelle est pervertie, ne m’ont pas encore tabassé, imaginez un vagin ou l’acte avec un femme me donne la nausée, et mon amoureux doit avoir un âge approximatif au mien !

        Ensuite, c’est une insulte envers la communauté LGBT, et sur ce site, je n’invente rien puisque c’est écrit dans ses mentions légales : « 3) Vous ne devez pas transmettre de Contribution et/ou Commentaire comportant de quelconques éléments illégaux, à savoir et notamment des contenus racistes, antisémites, homophobes, injurieux, abusifs, constitutifs de harcèlement, diffamatoires et, de manière générale, Vous vous engagez à respecter l’ordre public et le droit des tiers. » Enfin, vu les articles et le nuage de mots-clés du site, on peut vraiment se demander s’il n’y a pas une certaine incitation à la haine…

        Vous évoquiez le fait « que ce n(est pas un PD qui va faire des enfants à une femme, pas plus que payer ses factures. » C’est assez faux si l’on prend le cas de Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV qui, malgré son homosexualité, a tout de même eu comme épouses Henriette d’Angleterre et Élisabeth-Charlotte de Bavière, et à qui il a fait l’amour pour avoir plusieurs enfants, même s’il n’y a pas vraiment de plaisir. Bien que le premier mariage se soit mal passé, les relations avec sa deuxième femme sont joyeuses : la Palatine étant une femme rigolote, malgré ses commérages qui sont un formidable témoignage de la vie à la Cour de Louis XIV, et Philippe a l’étoffe un mari plutôt agréable, malgré ses manières et sont efféminement.

        • François ALLINE says:

          Elliot mon garçon, Vous sombrez dans la rhétorique débile des assocs LGTB. Laissez-moi vous expliquer. Le Christianisme a vendu sa soupe en mettant en tête de gondole ses martyrs, Ste Blandine and co, mais dans le même temps a érigé des buchers pour brûler les sodomites au IVème siècle (Empereur Constantin et prédécesseur), opération renouvelée par l’inquisition. Elle n’a pas fait trop de pub dans ce domaine…. En 1215 au concile de Latran elle a institué le mariage indissoluble, comme expliqué plus haut dans un autre post d’émily, (interdiction de la répudiation qui avait cours au détriment des femmes) et imposé la fidélité donc monogamie enfermant le masculin dans son besoin + cérémonie des relevailles (40 jours de congé maternité pour la jeune mère).
          Oui, l’église s’est mise au service de la famille et de la femme/mère (Vierge Marie), puis des enfants (Enfant Jésus).
          On se fout comme de l’an 40 des zomos, Bi ou tri qui ont honoré les deux sexes à travers les siècles sous emprise Christique malgré l’interdit ; la seule chose à retenir c’est qu’ils n’avaient pas le droit de vivre leur orientation sexuelle librement puisque pas hétéros.
          On ne peut pas juger des mœurs actuelles au prisme des critères Gréco-romains avec anachronisme, sauf à faire fausse route. Puisque vous parlez de la pédérastie, elle avait deux objectifs : 1) apprendre aux garçons que la pénétration d’une femme pouvait la faire souffrir si elle n’était pas pratiquée avec respect 2) que l’on pouvait prendre du plaisir sans les femmes ; Grecs comme Romains pensant qu’aimer une femme rendait l’homme dépendant de son désir faisant de lui un faible (Il suffit de regarder l’hétéro d’aujourd’hui) L’amour pour l’épouse étant considéré comme une preuve de faiblesse. Elle était maîtresse de la Domus et, pour le mari les bordels pour le plaisir, et éventuellement des « danseuses ». L’homophobie est bel et bien un sentiment créé pour les besoins de la femme (Sécurité + matériel) D’ailleurs vous constaterez que les femmes les plus homophobes sont toujours dépendantes d’un homme.
          « J’emmerde » les lois actuelles sur le sexisme (puisque vous me les citez) pour considérer qu’elles ne répondent en rien à ce problème de fond qu’est le sexisme ou le racisme et je vous citerai mon père qui disait « On ne juge pas un Homme sur sa sexualité ou sa couleur de peau mais sur ce qu’il accompli » ce qui est l’exact contraire de ce que l’on voudrait à tout prix nous imposer en enfermant tout le monde dans des cases, ce qu’a fait l’église dans le domaine de la sexualité (Franchement Elliott la sexualité de Jésus ou sa couleur de peau vous intéresse puisque vous dites être catho ?)
          Quant à m’enfermer aussi dans une religion…. Je crains que vous ne fassiez doublement fausse route.

  10. François ALLINE says:

    En effet, l’église aurait pu laisser le mariage libre, mais les conditions économiques n’étant pas favorables à l’émancipation des femmes. Il leur fallait une sécurité qu’apportait anciennement le pater potentas Romain qui a disparu avec l’empire. Une femme répudiée se retrouvait à la rue et rien n’obligeait sa famille à la reprendre
    Encore aujourd’hui, elles ne sont que 0,4 % dans le bâtiment et ce sont les hommes qui étaient dans les champs (France à 98% paysanne ; elles y venaient pour les moissons) et toujours aujourd’hui très majoritaires dans l’appareil de production. .
    En 1846, Marx et Engels disaient « La femme pourra s’émanciper lorsque les conditions économiques le permettront » Ce sera le tertiaire où elles sont représentées à plus de 80%. Donc il leur fallait « enfermer » le masculin dans son besoin de sécurité et matériel. Le mariage instauré par cette institution femeliste qu’est l’église sera le moyen de le faire.
    Si vous voulez une comparaison, le comte Guilbert d’Outremont disait en 1780 : « Les femmes font les mœurs, les hommes écrivent les lois ». De 1946 (fermeture des bordels) à 2016, alors que vous avez une assemblée nationale majoritairement composée d’hommes (ou de ce qu’il en reste…) une avalanche de lois stigmatisant le masculin a été voté (la dernière étant la ceinture de chasteté masculine) ; le tout au motif de la dignité du corps de la femme et de sa non marchandisation…. Moi je veux bien….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com