Vatican-MPIPendant que l’Italie se déchire au sujet des unions civiles des couples du même sexe, « mariage pour tous » à  l’italienne, le monde arc-en-ciel continue sa conquête de l’Église conciliaire. Avec succès! Il investit des postes essentiels de communication et il obtient le support intellectuel de la part d’ecclésiastiques oublieux des droits et des commandements divins.

Un article de l’éditorialiste Riccardo Cascioli paru sur le portail web du quotidien catholique conciliaire conservateur La nouva bussola quotidiana révèle les dessous de cette croisade Lgbt à l’assaut de l’Église et l’aide que lui apporte la Conférence épiscopale italienne :

« C’est le printemps et dans l’Église il semble vraiment que l’amour soit éclos, mais celui homosexuel. Du centre à la périphérie, désormais c’est un seul hymne aux rapports gays. On n’a pas le temps de s’étonner du nouvel espace dédié dans l’hebdomadaire diocésain Verona fedele à la nouvelle rubrique « La porte ouverte » qui débute le 1er mai avec l’interview-propagande d’une personne homosexuelle qui raconte son amour, que le 3 mai on découvre les portes ouvertes aussi à  L’Observateur Romain qui lance son nouveau magazine féminin dédié aux femmes.

Le journal du Vatican est plus prudent, mais pour valoriser « cette révolution intellectuelle que les femmes ont opéré dans la culture catholique dès le siècle dernier », il recrute à la rédaction des intellectuels catholiques du poids de Daria Bignardi, actuelle directrice de Rai 3, signataire de l’appel au Parlement du 21 février dernier en faveur des unions gays, et Melania Mazzucco, auteur du livre « Tu es comme tu es » (ndlr : véritable livre pornographique !), dans lequel il est raconté de façon très détaillée comment un adolescent découvre et expérimente son homosexualité. Pour mémoire, ce livre devint un cas parce qu’il fut adopté au Lycée Giulio Cesare de Rome, ce qui provoqua une dure réaction de la part de certains étudiants et parents.

Le dédouanement est donc soft mais on peut parier sur des plus amples ouvertures prochainement, aussi parce que, entre temps, le quotidien de la Conférence épiscopale italienne, Avvenire, est entrain d’ouvrir la route à marche forcée : après les épisodes précédents (ndlr : les catho-gays arrivent à Avvenire), le samedi 7 mai il a été encore plus loin dans la promotion du comportement homosexuel. Une page est dédiée à « L’Église et les chrétiens Lgbt », qui s’inspire du IV Forum des chrétiens Lgbt qui s’est tenu fin avril à Albano Laziale, afin de soutenir la nécessité de projets pastoraux ad hoc qui favorisent le plein accueil non seulement des personnes avec une tendance homosexuelle (qui n’a jamais été niée) mais de l’homosexualité en tant que telle.

Derrière les sempiternelles paroles fumeuses et la confusion entretenue entre le respect de la personne et l’approbation de tous les comportements, le passage sur lequel se focalise Avvenire c’est surtout la mise en discussion de cette loi naturelle qui – nous dit le quotidien de la CEI –  a été débattue à Albano.  Pour tranquilliser le lecteur, le chroniqueur avertit que les chrétiens Lgbt sont des personnes sérieuses -« tout-à-fait normales comme nous » –  tous confits en prière et réfléchissant sur l’Église, « aucun carnaval de mauvais goût ».  Il ne manque même par l’imprimatur officielle, avec l’audience concédée aux participants du Forum de la part de l’évêque local Marcelle Semeraro, « qui est aussi secrétaire du C9 », le Conseil des cardinaux qui aide le pape François dans sa réforme de la Curie romaine.

Des rapporteurs du Forum arrive l’indication, faite par Avvenire, d’une participation à la vie de l’Église « à partir de leur identité » (père Pino Piva, jésuite, coordinateur national de l’apostolat des Exercices spirituels de Saint-Ignace), qui indubitablement pousse à rediscuter la loi morale naturelle et le rôle « des homosexuels, des transsexuels, et des bissexuels dans le plan de Dieu » (Damiano Migliorini, philosophe et auteur « d’un monumental texte sur l’amour homosexuel »).

A Avvenire, il ne vient même pas à l’esprit qu’à propos du plan de Dieu, il faudrait alors avant tout résoudre en premier ce petit problème lié à la Genèse de la Création selon laquelle Dieu créa l’être humain homme et femme, avec le rôle de peupler la terre. Cependant ce n’est pas seulement le problème de la référence à l’Écriture Sainte, mais plutôt le respect de la réalité de personnes qui vivent une situation de souffrance, et non à cause du refus de l’Église. En cela Avvenire soutient toujours le même mensonge selon lequel jusqu’à hier les portes des églises étaient fermées à tous ceux qui n’étaient pas « justes », « en règle avec la loi », et aujourd’hui, finalement, ces portes s’ouvrent pour accueillir et accompagner chaque personne « blessée ». Un tel récit est une insulte à des milliers de prêtres qui depuis toujours accueillent, conseillent, accompagnent des personnes ou des groupes qui ont des blessures profondes dans leur vie et qui seulement dans une église trouvent quelqu’un de disponible pour les écouter et compatir.

Mais un tel récit est cependant fondamentalement nécessaire au vrai objectif de toute cette campagne, qui n’est pas d’accueillir les personnes qui vivent la condition homosexuelle, mais de changer la doctrine de l’Église en imposant l’acceptation du comportement homosexuel, le péché avec le pécheur. Parler « de comportements contre-nature » devient une insulte pour le nouveau langage inclusif, et de conséquences en utilisant Amoris Laetitia, Avvenire envoie définitivement en pension aussi Benoît XVI qui quand il était pape avait définit le gender comme le défi le plus grand de l’Église d’aujourd’hui. (…) »

Ce n’est pas que Benoît XVI qui part aux oubliettes, mais toute la doctrine morale de l’Église catholique, et aussi la loi naturelle, qui sont définitivement enterrée par ces ecclésiastiques conciliaires qui œuvrent pour plaire au monde et non pour plaire à Dieu !

Francesca de Villasmundo

http://www.lanuovabq.it/it/articoli-parte-la-crociata-lgbt-allassalto-della-chiesa-16105.htm

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. Personnellement, je suggèrerais à la FSSPX d’attendre le prochain pape avant de prendre toute décision concernant les relations avec le Vatican et le fameux statut canonique.

    • de plus, on n’est pas au bout du spectacle, Bergoglio annonce maintenant qu’il va étudier la possibilité de femmes diacres…
      Il y a notamment un article dans le Parisien, voir le lien dans mon propre petit article (avec la photo pour vous détendre un peu) : https://blogdelamesange.wordpress.com/2016/05/12/bientot-des-chiens-pretres/

      • leonnaej says:

        Vanne eculee. On nous l’avait déjà pas mal servie avec le mariage avec un chien, comme suite au mariage pour tous (au fait on recense combien de mariage avec des chiens? ).

        Mais au juste c’est quoi le problème avec des femmes diacres ?

        • Ben quoi, la photo ne vous a pas fait rire ?
          Alors pour faire simple, l’histoire des femmes diacres c’est ceci : le sacrement de l’ordre est « monobloc », il ne fait qu’un en quelque sorte du sous-diaconnat à la prêtrise. Il ne devrait donc pas exister de « diacres permanents », cela aussi est une invention moderniste.
          Comme le sous-diaconnat et le diaconnat sont ordonnés (sans jeu de mot) à la prêtrise, il y a unité de nature entre les 3 étapes. Or une femme ne peut pas être prêtre. Donc elle ne peut pas non plus être sous-diacre ou diacre. Valà.

          • MA Guillermont says:

            CQFD la Mésange , merci encore une fois …
            Malgré votre petite taille , vous êtes batailleuse , voire même agressive pour chasser les intrus de bonne taille …!
            Jamais Notre Seigneur n’a permis , ni même évoqué la possibilité de porter des femmes au Ministère Sacré.
            Même la Très Sainte Vierge Marie , n’a jamais servi ou donné la Communion …
            Quel outrage , quelle offense que de voir des femmes soient – elles consacrées distribuer les Saintes Espèces !
            Tout comme prendre l’hostie consacrée en se tenant debout et dans les mains …!
            Quel sacrilège !
            Dimitte illis – mihi -omnibus peccatoribus : Pardonnez – leur , pardonnez – moi -pardonnez à tous les pêcheurs .

            NESCIUNT QUID FASCIUNT .

      • Guillaume says:

        Oui, c’est confirmé, la radio italienne en a parlé toute la journée. Il y a aussi beaucoup de critiques sur la passivité du vatican vis a vis de la loi pour le marriage gay qui vient d’être forcé par le gouv. Renzi. La grande majorité du peuple est contre toutes ses initiatives. Tout chretien doit commencer a se posser des questions sur les vrais intentions du Pape Francois, un usurpateur sur le siège de St. Pierre.

  2. Mas Jean-Marie says:

    Cette église là est de plus en plus décevante.

  3. Guy de la Croix says:

    Oui il faut chasser de l’Eglise Catholique ce apostat Bergoglio et vite…

    • MA Guillermont says:

      J’assume ,
      Ses amis adorateurs d’Allah par la « bienveillance » , la « bienséance » , la « bienpensance » du « prophète » Mahomet vont s’en charger !

      N’oublions pas les fils de BRUTUS …!

      TU QUOQUE MI FILI

  4. Denis F says:

    Je ne veux pas polémiquer, et je ne polémiquerai pas!
    Trop c’est trop.
    Certes!
    Et surtout pour de mauvaises ou fausses raisons…
    Mais il est une chose que je sais, c’est que je serai toujours frère d’un homosexuel baptisé et digne et jamais frère d’un musulman qu’on essaie encore plus de m’imposer.
    Le muz peut choisir de changer, mais je n’en suis pas sûr pour l’homosexuel!
    Et c’est sans doute bien plus facile pour le premier que pour le second.
    Et si Dieu a

  5. Denis F says:

    Fausse manip, désolé

  6. Denis F says:

    Je ne veux pas polémiquer, et je ne polémiquerai pas!
    Trop c’est trop.
    Certes!
    Et surtout pour de mauvaises ou fausses raisons…
    Mais il est une chose que je sais, c’est que je serai toujours frère d’un homosexuel baptisé et digne et jamais frère d’un musulman qu’on essaie encore plus de m’imposer.
    Le muz peut choisir de changer, mais je n’en suis pas sûr pour l’homosexuel!
    Et c’est sans doute bien plus facile pour le premier que pour le second.
    Et si Dieu a décidé d’affliger ou de soumettre les uns ou les autres à plus d’épreuves, il faudrait avant tout comparer les épreuves avant de juger celui qui les subit…
    Mais cela n’engage que moi!
    Et je ne serai pas informé des nouveaux commentaires.
    Alors, plutôt que vous déchaîner (Contre moi) , priez, prions… pour l’amour d’un meilleur prochain, mais pas de l’ennemi déguisé en agneau.
    En plus, Dieu ne juge pas le résultat, mais les efforts.
    Je crois

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com