institut-cultures-islam-MPI

L’Institut des cultures d’islam (ICI), « établissement culturel de la ville de Paris », a inauguré officiellement, ce jeudi 28 novembre, le premier bâtiment faisant partie de son projet architectural global qui devrait être terminé en 2015.

Au cœur de la Goutte-d’Or (Paris 18e), ce bâtiment de 3 étages, situé au 56 rue Stephenson, ambitionne de devenir le cœur de ce quartier populaire parmi les plus cosmopolites et multi-ethniques de Paris. D’une surface de 1 400 m², cet immeuble comprend un hall d’exposition au rez-de-chaussée, un espace d’expositions et d’enseignements au 2e étage, un pôle administratif au 3e étage. Dans deux ans, le sous-sol devrait également accueillir un hammam sur 277 m², avec des horaires séparés hommes ou femmes selon les jours.   Bien entendu, il y a également au sein de cet Institut une salle de prière située au 1er étage, d’une surface de 296 m². Cette salle de prières est la propriété de la « Société des habous et des lieux saints de l’islam affiliée à la Grande Mosquée de Paris » qui y a investi 2,2 millions d’euros.  Le coût total du nouveau site de l’Institut des cultures d’islam s’élève à 13,5 millions d’euros. Il faudra revenir à ce sujet sur la part d’argent du contribuable injecté dans ce projet via différentes subventions.

En 2015, un second bâtiment ICI-Barbès devrait ouvrir ses portes au 6, rue des Poissonniers avec un salon de thé et un auditorium pouvant accueillir des spectacles et des projections cinématographiques.

Toutes ces transformations sont une étape de plus dans l’islamisation de ce quartier de la Goutte-d’Or situé à l’est de la butte Montmartre, avec le Sacré-Cœur en arrière-plan. Il est bien loin, le temps où y vivaient les « titis » parisiens et où y coulait le vin blanc issu des vignes du quartier et servi accompagné de saucisson. Depuis quelques années, ce quartier était avant tout devenu célèbre pour ses prières de rues aux alentours de la mosquée.

quartier-goutte-d'or

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. tristan says:

    on est incapable de batir un musée de l’histoire de france et de ses racines par peur de heurter des populations étrangères, mais construire un musée des « civilisations islamiques »,ça on peut;
    on n’est pas même fichu de parler de la civilisation chrétienne de la france et de l’europe,mais batir un centre islamique dans un quartier de paris qui historiquement n’a que faire de l’islam,ça ne pose pas de soucis

    plusieurs romans de zola se passent dans cet endroit,c’était un quartier populaire de la capitale,,et zola,l’antidreyfusard,l’anticlérical,le progressiste,serait bien étonné et sans doute bien triste de voir ce qu’est devenu cet endroit

    le front national parle de colonisation,mais ça n’a rien à voir,c’est bien pire,parce que quoi qu’on en dise,la colonisation moderne apportait beaucoup de choses positives,batissait les pays,les villes,les administrations là où rien n’existait sinon le chaos;
    ici on parle de remplacement d’une population par une autre,de destruction d’une culture et d’une religion par une autre.

    à alger,jamais les français n’ont chassé les habitants de la casbah pour s’installer à leur place,et batir au centre de cette casbah un « centre des cultures occidentales et chrétiennes »
    ils ont pris garde de ne pas toucher à la culture et à la religion locale,ils ont fondé bab el oued et beaucoup de quartiers d’alger,développé oran qui comptait 5000 habitants,construit philippeville,orléansville,bugeaud,marengo et j’en passe,les 3/4 des villes actuelles.

    ici,à paris,lyon,marseille,strasbourg,la culture populaire a été anéantie et remplacée par une autre,n’ayant aucun respect pour ce qu’elle a détruit

    moi j’attends de voir qu’on érige au centre de la casbah d’alger un centre des cultures occidentales et chrétiennes

  2. Françoise says:

    100 pour 100 d’accord avec vous Tristan

  3. Pingback: 03 Décembre 2013 | conflitmondial

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com