Pour l’instant, certaines causes peinent à mobiliser. Après les manifestations contre le racisme qui ont fait un flop, c’est au tour de cette fameuse marche des Républicains d’en passer par là. Créée au lendemain des sifflets du 11 novembre, elle était censée être un grand élan d’amour républicain. Ils étaient à peine un millier à Paris, 300 à Caen, 15 à Strasbourg…

Oui il y avait les caméras de BFMTV sur place et des journalistes mais ce matin, il faut chercher pour trouver des informations. Le mieux était de suivre cette marche des Républicains sur twitter. Le haschtag n’a jamais décollé pour s’inscrire dans les TT (trendings topics). D’ailleurs le fil d’actualité n’était pas très fourni. Qui y trouvait-on ? la gauche mais pas que… Les jeunes UDI ont bien insisté sur leur participation. Qui pouvait-on voir au premier rang derrière la banderole ? Ce fameux professeur du 11 novembre à lunettes qu’on a retrouvé par la suite sur le plateau du Petit Journal. Etaient présents aussi Jean-Luc Romero, David Assouline (porte-parole du PS) ou bien encore Sandrine Mazetier (député PS).

marche des républicains

Cette gauche républicaine a été prise à son propre piège. Allez à des meetings du PS, vous n’y voyez que des drapeaux du parti. Le soir de la victoire de Hollande, on a vu de nombreux drapeaux étrangers place de la Bastille.  Pourtant ô surprise, hier pour défendre la République, cette gauche-là a sorti des drapeaux français et européens. Résultat, certains ont cru que c’était une manifestation du FN… Il y a de quoi désespérer mais à vrai dire, ils ont tout fait pour qu’on pense cela. On a chanté timidement la Marseillaise, crié  « Nous sommes tous des Taubira » dans une foule en majorité blanche et applaudi Mandela. On apercevait aussi des drapeaux LGBT mais plutôt dans les manifestations de province.

à Montpellier
à Montpellier

Au final, c’est un message brouillé qui en ressort. Encore une fois, c’était une manifestation contre le racisme car c’est ce qui est apparu au final. On n’a pas défendu des institutions mais des « valeurs ». Tout s’y retrouvait pêle-mêle. Certains n’ont pas compris en quoi consistait cette marche des Républicains et d’autres l’ont accusé d’être chapeautée par le Parti Socialiste. A Montpellier, les manifestants se font fait huer parce qu’ils ont arboré leur appartenance PS. D’autre part, on peut légitimement se poser des questions quand on voit une pancarte qui accuse Valls dans une manifestation qui défend les institutions républicaines dont Valls prétend être le gardien.  Mieux, on pouvait financer la manifestation contre des avantages. Pour 100 €, vous aviez le droit de porter la banderole !

marche des républicains3

Encore une fois l’anti-racisme n’a pas mobilisé. Les Français s’inquiètent du chômage, des impôts, des taxes, de leur pouvoir d’achat. Les organisateurs de la marche préféraient se consoler en se disant que le mouvement avait des chances de grandir tout en se promettant de continuer la mobilisation sur les réseaux sociaux. Pour l’instant, force est de constater que ce thème ne mobilise pas du tout !

Vu sur Twitter:

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com