La ministre du Logement Emmanuelle Cosse s’attire depuis jeudi 19 mai les moqueries des internautes, qui ont jugé très savoureux l’un de ses tweets évoquant le « sans-abrisme »

tweet_cosse

Les internautes ont rivalisé d’imagination pour tweeter des commentaires ironiques.

tweet_cosse_2

L’un se dit « en situation de lolisme », 
l’autre « en situation de bras-m’en-tombisme », 
un troisième lance un « Aidons cette personne en situation de mal parlisme ! »

tweet_cosse_3

« Weekendisme », « fatiguisme », « faimisme »…

tweet_cosse_4

La créativité des internautes ne s’est pas tarie, vendredi. 

tweet_cosse_5

Certains ont exprimé leur « hâte d’être bientôt en situation de weekendisme », 

tweet_cosse_6

D’autres se sont dits en plein « fatiguisme », en « faimisme » ou encore en « transport en communisme ».

Un aperçu de l’éducation et du développement intellectuel des ministres du président « normal » !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. vaxelaire says:

    honte a cette grosse tachisme ,qui s ‘intéresse aux migrants ,alors qu ‘il y a des gens qui travail et qui n ‘en on pas ,les étudiants qui tous les ans pour la rentrée ,d ‘en trouver, est un vrais chemin de croix ,les sans abris etc , qu ‘elle aille au diable cette honteuse personne qui elle n ‘a pas de souci de logement ,ni de rien d ‘autre d ‘ailleurs

  2. sergio says:

    Après la « bravitude » de la Royal , le « sans-abrisme » de la Cosse .
    Décidément , sont très forts dans le néologisme à gauche !…
    Socialistes , écologistes , néologistes….bref , du pareil au même que tout cela !

  3. MA Guillermont says:

    C’esr elle dont l’époux a un priapisme qui le conduira , bientôt , à l’abrisme en taulisme .

  4. Daniel Daflon says:

    Grosse truie. j’aurais un grand plaisir à lui arracher la peauduc à grands coups de godillots. Son mâle parait un peu frustré. Vivre avec une telle rombière lui donne des circonstances atténuantes.
    Beau couple de dégénérés. De vrais socialistes en somme.

  5. Georges .S says:

    Quant-est-ce que cette bande d’incapables mafieux du gouvernement vont penser aux FRANCAIS qui dorment dans la rue,sous une tente, ou dans une voiture? C’est vrai que les migrants sont plus importants. Bande de pourritures!

  6. michèle chevrier says:

    Pour E. Cosse les migrants c’est dans l’air du temps.

  7. sergio antoniovicht capa e bomba says:

    nos amis belges se sont passer de gouvernement pendant plusieurs mois
    nous qui aimons ces « histoires belges » ne pouvons nous pas en faire autant??
    fatigué de cette mélasse

  8. angel says:

    Et sans cervelle pour une députée !
    Qui se ressemblent s’assemblent

  9. Allard Claude says:

    Quand on est nul… c’est simple…On passe son temps à inventer des mots nouveaux pour tenter de rester dans la postérité.

    Ça porte un nom cette manie de se prendre pour un académicien. Celui-là en revanche est bien dans le dictionnaire…. C’est de l’illusionnisme !…

  10. Altobert says:

    Ben vous pouvez rigoler, car c’est elle qui gagne sur toute la ligne.
    Ségolène en son temps sur le mur de Chine avait sortie une grosse vanne sur la zénitude et le mot est entré dans le dictionnaire malgré les sarcasmes. Je pense qu’il a d’autres sujets sur lesquels on pourrait se foutre de sa gueule, mais pas celui-là. Elle a gagner. Par exemple sur le cumul de certains de ces mandats.

  11. Dommage qu’elle n’ait jamais constaté qu’avant les « migrants » il y a plein de français « en situation de sans-abrisme ». Il est vrai que pour elle, cette qualité de français leur ôte sans doute le droit à prétendre à un hébergement digne. Le mot en isme qu’elle affectionne le plus, c’est racisme.

  12. Les SDF ne l’émeuvent pas, les Français dans la rue depuis des années on s’en fout, mais les migrants alors là il faut vite faire quelque chose, l’argent ne manque ni les idées pour les loger comme des princes.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com