Tout au début on parlait des clandestins, ce qu’ils sont dans la réalité. Ensuite les bien-pensants ont préféré parler, pour mieux cacher la vérité, de « sans-papiers », de « migrants », de « réfugiés », de « demandeurs d’asile »…

Maintenant le nouveau petit nom qu’ils leur donnent est « exilé » !

Définition du Larousse pour exilé : se dit de quelqu’un qui est condamné à l’exil ou qui vit en exil ; banni.

Que ces clandestins quittent leur pays de leur plein gré, qu’ils gardent leur nationalité, qu’ils ne soient en aucune façon bannis de leur pays d’origine, qu’ils soient arrivés illégalement en France, de toutes ces considérations nos immigrationnistes convaincus s’en contre-balancent royalement. Ce qui compte c’est faire pleurer mémé dans sa chaumière et devant sa télé, sur le sort de ces envahisseurs…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. Rèveil français la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation..

  2. Daniel Daflon says:

    Je pense que les qualificatifs d’ »aliens », d’envahisseurs, de parasites, de rats, de sangsues, pour n’en donner que quelques uns, leurs conviennent beaucoup mieux. Quand à ceux de nos compatriotes qui les aident à entrer, traîtres et collabos leurs vont comme un gant.

  3. Soupape says:

    Il faut constituer … et publier
    un dictionnaire français — .°.novlangue.°.

    La novlangue est une .°.invention.°. fronc-maçâne …

    Exemples :

    En français : dépersonnaliser ; en .°.novlangue » : manager.
    En français : mentir ; en .°.novlangue » : communiquer.
    En français : voler ; en .°.novlangue » : devenir influent.

    En français : importer des chômeurs, exporter des emplois,
    En .°.novlangue » : délocaliser ;

    En français : imposer un produit minable par des pratiques publicitaires
    en .°.novlangue » : faire du marketing.

    Un premier essai d’un tel dictionnaire,
    fut publié, vers 1955, par Robert Beauvais …
    sous le titre : « Le Kiskose »

    • Aube De La Force says:

      Ce projet est passionnant; j’aimerais y participer.Mais c’est un travail de longue haleine qui demande une technique de présentation par thème, par ordre alphabétique;Et puis, comment se joindre sans divulguer notre véritable identité?comment se faire publier?

      • Soupape says:

        @ A Aube de la Force.

        En son temps Robert Beauvais
        avait publié et vendu facilement.

        J’ai fait une grosse erreur de DATE et de TITRE,
        que je corrige ci-dessous :

        Le livre de Robert Beauvais
        a paru le 2ème trimestre 1975 (et non en 1955),
        donc après mai 68.
        Publié chez Arthème FAYARD (qui existe toujours !),
        sous le titre « Le Français Kiskose ».
        ISBN de l’époque : 2-213-00236-3
        On doit le trouver chez les bouquinistes.

        De nos jours, il y a toujours un public …

        Robert Beauvais est né en 1911,
        donc vous pouvez lui succéder !

        Faites quelque chose qui fasse rire …
        et fasse éclater « l’esprit français » …
        on en a bien besoin !

        Essayez chez Arthème,
        Aujourd’hui, il serait au 13 rue du Montparnasse,
        après avoir été 75 rue des Saints-Pères.
        toujours dans le 6ème !
        Visitez sa vitrine, vous verrez bien la tendance.

  4. La République n’est déjà pas une valeur en soi. Les valeurs sont universelle et « LA » République n’a pas le monopole des valeurs. Les jeux de mots, sont le fait des menteurs. La « novlangue » est de la pure sémantique comme en use les hommes de gauche, incapables d’affronter la vérité. Alors il faut la travestir pour faire de nos vocabulaires un « carnaval » verbal.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com