Au sujet de la pédophilie dans l’Éducation nationale, certains parents ne veulent plus se taire. En un an, l’association « Enfance en danger » a été saisie de dix nouvelles affaires, concernant plus de 200 enfants. Il y a un an en Isère, un directeur d’école était arrêté, soupçonné de viols sur au moins 61 élèves. Depuis, les affaires se sont multipliées. La plupart des professeurs signalés ont été déplacés et non suspendus. Pour l’avocate des familles, il faut aussi rechercher les auteurs du dysfonctionnement.


Pédophilie dans l’Éducation nationale : les associations montent au créneau

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. peulet says:

    Tiens ..? Je croyais que seuls les éclésiastiques étaient pédophiles ..! Et chez les politiques ? Affaires au Maroc , Cohn bandit , écoles coraniques et j’en oublie ………….!!!
    Tout est bon pour détruire l’église Catholique … et Barbarin en particulier ..!
    PS: J’ai beaucoup fréquenté les écoles libres en tant qu’élève , voire même les plus sévères ( j’étais un cancre ) , je n’ai JAMAIS été agressé ni entendu parler de tels actes ….!!!

  2. Hilarion says:

    Voici ce que l’on trouvait dans l’éditorial du Figaro Magazine du 5 Mai 1984 sous la plume de Louis Pauwels avec pour intitulé « Cette gauche qui salit nos enfants ».
    Une brochure publiée par l’éducation nationale recommande des livres. L’un des neuf livres proposés par l’E.Nat a pour titre « l’amour c’est pas triste » Editions Mazarine.
    On découvre dans ce manuel que la relation homosexuelle est une chose simple et naturelle et que si la société retardataire ne réprimait illégitimement nos instincts, nous serions tous ambivalents. On y trouve un éloge des pédophiles « qui respectent les enfants » en prenant avec eux leur plaisir. On y apprend également que l’inceste « peut constituer une relation amoureuse tout à fait satisfaisante »! Dans un second ouvrage « Le bon sexe illustré » Editions de Minuit. Ce livre réclame pour l’enfant le droit à une « relation spontanée avec autrui ». En effet, ce serait la société bourgeoise et capitaliste qui prive l’enfant de stupre « S’il n’y avait aucun mystère dans les moeurs, aucune panique, aucun risque de prison et une information juste, en ce cas, la rencontre, l’invite, la réponse se feraient clairement, sans angoisse »(On jouirait librement avec des petits garçons ou des petites filles) « il y aurait simple communication avec l’enfant par le désir, et le désir réciproque ». « Mais nous vivons dans une société d’hyper répression et d’exploitation forcenée » Et l’idée que l’enfant reste sous la garde de ses parents au lieu d’appartenir aux amateurs d’impubères est un principe réactionnaire qui fait du père de famille « un propriétaire et un flic ».
    Ainsi conclut l’auteur de cet ouvrage de nouvelle morale gouvernementale « ainsi la liberté sexuelle des moins de quinze ans me paraît le premier des problèmes politiques que l’on ait à poser » ! Voilà au nombre des délires socialistes au pouvoir ce que l’on trouvait. C’est d’ailleurs à cette époque que Cohn Bendit expliquait dans un bouquin et s’en vantait sur des plateaux télé ses dérives à base de braguette caressées par des petits enfants. Voilà les donneurs de leçon reconvertis. Ceci étant, venant de la part de prêtres, ces conduites déviantes sont doublement ignobles, au titre d’autorité morale d’une part et de personne humaine d’autre part. Et condamnable serait une hiérarchie qui, sachant n’aurait pas viré les coupables et dénoncés à la justice.

  3. Tchetnik says:

    On trouve proportionnellement bien plus de pointeurs chez s « éduknaz » que dans l’Eglise Catholique, mais on ne trouve pas proportionnellement autant d’articles dans la grosse presse dessus.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com