chemin-de-croix.mpi 

L’Eglise catholique entre dans l’ultime partie du carême, appelée quinzaine de la Passion. 

Point d’orgue spirituel pour les fidèles, ce temps de pénitence et de méditation fait revivre les derniers jours de la vie de Jésus. 

L’Eglise a des moyens originaux pour instruire, et amener à Dieu : 

LES CHEMINS DE CROIX

 chemin-de-croix-2-mpi

Les chemins de croix dont certains sont très évocateurs permettent une mise en situation de cette « montée » de Notre Seigneur vers sa crucifixion.

LES PIETA

 pieta-mpi

Certaines églises possèdent aussi de très belles « pietà » qui nous dévoilent la douleur de la Sainte Vierge lorsqu’elle récupère dans ses bras, son fils, mort, couvert de plaies à la descente de la croix…

 

LES CALVAIRES

 calvaire-mpi

De nombreux calvaires aident aussi au recueillement et au souvenir de ces moments les plus sombres. On pense bien évidemment tout de suite aux calvaires bretons, sculptés dans le granit : magnifique évocation de la Passion. Entre autre, il faut mentionner l’admirable calvaire de Plougastel, à lui seul il vaut tout un cours de catéchisme ! Celui de Guimiliau ou bien encore, celui de Guéhenno, chargé d’histoire et de foi : il a été reconstitué grâce aux morceaux récupérés par les paroissiens lorsque les républicains durant la Terreur l’ont détruit. Je ne peux malheureusement pas citer tous ces monuments admirables ! 

A ne pas négliger non plus, dans un tout autre style, le calvaire situé à côté de la Grotte de Ste Marie Madeleine, dans le Massif de la Sainte Baume en Provence. Les personnages sont très réalistes ; de plus, le site aide à la méditation grâce à la présence de la grotte où vécut une trentaine d’années la sainte qui a tant aimé le Christ.

 

LES STATUES – LES MISES AU TOMBEAU

 mise_au_tombeau.mpi

Les « mises au tombeau » sont aussi de naïves représentations de la Passion : 

On en trouve une très ancienne à Chambéry en l’église de Saint Pierre de Lémenc : elle date du XVe siècle, taillée dans du calcaire, mais très abimée et mutilée à la Révolution. 

L’église de Salers dans le Cantal en possède une en revanche, très bien conservée, du XVe siècle, sculptée dans la même matière et d’un exceptionnel réalisme ! 

Près de Troyes, l’église de Chaource, offre elle aussi une mise au tombeau en pierre polychrome et celle de Romans dans la Drome est tout aussi remarquable… 

En bois polychrome, maintenant, nous avons celle de l’abbaye de Moissac toujours du XVe siècle. Je dois malheureusement me limiter car de petits chefs-d’œuvre sont disséminés un peu partout en France : il suffit de savoir les dénicher. 

Ensuite, je citerai l’église Sainte Croix, de Bonifacio qui renferme une très riche « invention de la Sainte croix » : la découverte de la Vraie croix, cachée au soir du vendredi Saint et retrouvée par sainte Hélène au début du IVe siècle. Cet ensemble de statues ou « chasse » est sorti en procession lors de la Semaine Sainte et donne lieu à de très belles fêtes durant la Semaine Sainte.

 

Alors poussons les portes et ouvrons nos yeux pour découvrir toutes les merveilles que recèlent nos églises et surtout, ouvrons nos cœurs à l’amour infini que Dieu déploie de toute éternité pour nous attirer à Lui. 

M. H. Geais

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Romanens says:

    Pourquoi n’avoir pas consacré votre article sur les chemins de croix, les images des vitraux ou les peintures murales, les anges adorateurs qui restent découverts pendant cette quinzaine de la Passion? Nous voilons expressément les croix et les statues, sujet dont vous parlez.

  2. En livres aussi, les chemins de croix prennent des formes diverses …
    Pour enfants ou adultes, ils nous plongent dans ce mystère insondable de la souffrance rédemptrice et de l’infinie miséricorde divine.

    Le monde a tant besoin d’amour… mais il ne sait pas où le trouver… c’est le chemin de la Croix !
    En diffusion sur LIvres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/index.php?s=chemin%20de%20croix

  3. Domremy says:

    Ce n’est peut- etre pas le sujet mais je ne vois nulle part des protestations quand nos gouvernants enlaidissent Paris avec des statue horribles :hier c’était le minotaure de César vers Sèvres -Babylone , depuis peu une horreur siège près du Pantheon: une horrible statue (de Botero ,je crois) , un monstrueux bonhomme d’une obésité toute pathologique souille les environs du Pantheon . Ils arreterons quand ?
    A la poubelle ces horreurs ….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com