mariage-homme-femme-mpi

Suisse – Le parti démocrate-chrétien (PDC) veut modifier l’article 14 de la Constitution helvétique en proposant comme nouveau libellé : «Le mariage est l’union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme. Au point de vue fiscal, le mariage constitue une communauté économique. Il ne peut pas être pénalisé par rapport à d’autres modes de vie, notamment en matière d’impôts et d’assurances sociales.»

Christophe Darbellay, président du PDC, justifie sa proposition par la seule volonté de «supprimer la discrimination financière des couples mariés par rapport aux concubins».

Pourtant, cette réforme constitutionnelle offrirait un autre avantage : garantir constitutionnellement que le mariage soit l’union d’un homme et d’une femme.

Mais le PCD a du mal à assumer cet aspect. «Contrairement à ce que prétendent la Gauche et les milieux homosexuels, notre intention n’est pas de redéfinir le mariage mais bien de supprimer une discrimination touchant les couples mariés. J’aimerais que le Peuple puisse se prononcer sur cette question-là. Ce débat ne doit pas être détourné de son véritable objectif: un soutien clair au mariage et aux familles de la classe moyenne. Si certains milieux veulent remettre en question les décisions du Parlement et du Peuple sur le partenariat enregistré entre personnes du même sexe, libre à eux de le faire. », déclare Christophe Darbellay. Qui ajoute tout de même : «J’estime quant à moi que les choses ont été clairement décidées il y a 6 ans. Le Pacs n’est ni un “mariage bis”, ni une porte ouverte à l’adoption d’enfants. Nous avons fait cette promesse au Peuple. Nous la tiendrons.» Il ajoute ne pas comprendre la «polémique entretenue inutilement par les milieux homosexuels.»

En somme, le PDC ne semble pas désireux de remettre en cause le Pacs suisse mais ne veut pas aller plus loin dans l’acceptation des revendications LGBT tout en se défendant que ce soit la finalité de son projet de réforme. Bref, du discours démocrate-chrétien alambiqué comme on le connaît un peu partout.

Mais cela suffit déjà à alarmer le lobby homosexuel. Toutes ses organisations suisses ont décidé de s’opposer au projet du PDC.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Sur la banderole Un papa, une maman, cinq enfants; ce qu’autrefois on appelait « une belle famille ».
    La Suisse, le bon sens près de chez nous?

  2. Exquisiteur says:

    Le MEME mariage pour tous ?
    Le mariage est un contrat officiel et officié entre l’Etat et 2 géniteurs porteur de gamètes différenciées.
    Une prime de bienvenue est donnée au « couple » qui s’engage à courir le risque procréatif.
    Cette prime est constitué d’avantages fiscaux,patronymiaux, patrimoniaux, etc… certains ouverts dès la conjugalité constaté d’autres comme la parentalité ouverts dès la conception reconnue légalement.

    Le PACS est le refus de la conjugalité (obligation de procréer article 215 du code civil)
    Par souci de traiter tous les enfants nés hors mariage, dans le pacs ou dans la conjugalité, l’Etat fourni aux enfants nés une identité sociale (les « papiers d’identité » de l’Etat civil » et une protection.

    Les droit « parentaux » sont distingués en effets et traitement des droits et devoir conjugaux.

    Mais en France on a considéré que les « duos homosexuels » pouvaient procréer (par GPA ou autre) par caprice de refus de copulation classique HF.
    Un privilège exorbitant du droit leur a été concédé tous comme les coucous , des drÔles d’oiseaux de l’horlogerie SUISSE.
    La LGBT SUISSE peut utiliser le symbole du COUCOU suisse pour donner la mesure de son caprice à revendiquer des droits sans devoir (comme le droit de conduire une voiture sans passer le permis par caprice)

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com