Ces images d’archives sont un hommage à nos paysans d’autrefois.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. La vie « d’autrefois » … hum! hum! cela n’a jamais que 70 ans (et c’est mon âge…)
    On constate, en tous cas, que la subversion s’accélère.
    Il y avait un prêtre dans le village, prêtre en soutane …
    La terre était « fertile », alors que le mondialisme l’a stérilisée au profit de Monsanto, Bayer, …
    Les filles et femmes portaient jupe, …
    Bon, j’arrête, et je retourne bécher mon jardin … = retour au « pays réel ».

  2. Champallier says:

    Il faut relire  » l’agriculture assassinée » de Jean Clair Davesne ( éditions DPF), qui démontre que depuis août 1914, en pleine moisson, la mobilisation militaire des hommes d’une très grande partie, pour ne pas dire la totalité de la paysannerie sous les drapeaux, à entraîné une véritable récession de la production agricole commençant à rendre progressivement la France dépendante vis à vis de l’étranger, alors que jusque là, elle se suffisait à elle-même.
    En effet il a fallu à partir de ce moment-là acheter du blé au Canada, et cette commande à toujours été reconduite tous les ans.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com