Arnaud-Aaron Upinsky, linguiste, épistémologiste et mathématicien, mène un ardent combat contre la disparition de tout ce qui fait la grandeur de la France. Il s’est élevé contre la dénaturation de l’art à Versailles, contre la réforme de l’enseignement des mathématiques et plus récemment, contre la réforme de l’orthographe. Il profite de sa candidature à l’Académie Française pour rappeler cette institution aux devoirs que lui avait fixés le cardinal de Richelieu. La défense de la langue française ne passe pas par l’enrichissement du vocabulaire, mais par le respect des règles grammaticales, la promotion de la poétique et son illustration. Si quatre-vingt pour-cent des Français se déclarent opposés à la réforme de l’orthographe, c’est que le français est la richesse des pauvres et des sans-grades.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Quel génie, ça détonne dans le paysage actuel. On espère qu’il sera bientôt au gouverne

  2. Ouai chouette, la réforme de l’orthographe!!! Le mariage pour tous, maintenant le français pour tous… Sérieux c’est avant tout pour cela qu’on a voté Hollande candidat du P.SS  » le changement c’est maintenant « ; « l’adversaire » de la finance, qui nomme  » le banquier Macron, salarié de Rotchilde; celui qui avait donner son engagement devant le peuple Français, de faire inversé la courbe de u chômage, à créer +800000 chômeurs de plus, pour mieux licencié on réaménagé le code du travail en faveur des multinationales etc… il est la ou l’attender, mais autrement. On protégeant l’emploi, favorisant la création de richesses mieux répartis pour le bien commun.la au moins en peux faire bcp de fotes d’ortogaffes c’est pas retenu contre nous le peuple.

  3. Brillant exposé de Monsieur Upinsky sur la défense de la langue française. Oui, notre langue est en danger de mort, oui nous sommes donc en danger de mort ! En s’attaquant à la langue française, notre gouvernement (inféodé aux intérêts anglo-saxons) se démasque une fois encore : il est notre ennemi mortel. Pour mieux nous dominer, il veut nous ôter, à nous les « petits », notre dernière ligne de défense : la langue française qui est la clef de l’intelligence française. Le français est la langue du roi, une langue pensée ; c’est le miracle d’un « pensé » français, profond et universel, le précieux legs des meilleurs de nos pères lettrés ; c’est un mets savoureux, coloré, et non pas un produit insipide, une gelée anglaise ou un fast-food américain ; c’est un patrimoine commun, mis à la disposition à tous, quel que soit notre rang ; c’est un cadeau de Dieu, notre couronne, notre trésor. Que restera-t-il de nous si nous ne nous battons pas pour ce trésor qui est le nôtre ? Un esclave standardisé et remplaçable (pétrifié d’ailleurs par la peur d’être remplacé), sans finesse, incapable d’aucun mouvement de révolte, parce qu’il n’aura plus aucun moyen de comprendre, de communiquer ou même d’articuler ; en bref un pur produit du monde global que nous préparent ceux qui se cachent derrière nos gouvernants. Si nous ne nous battons pas pour défendre notre langue, voilà ce qui nous attend.

    Mille mercis à Monsieur Upinsky de se battre ainsi pour nous, d’être le champion des « petits », de nous faire profiter de ses talents et de sa profonde culture, non seulement dans ce combat fondamental de la défense de notre langue, mais aussi dans tous ses autres combats, qui sont intimement liés à celui-ci. Merci de défendre la vérité, la probité, l’intelligence, la Civilisation française ; merci aussi de dénoncer l’erreur et de démasquer nos ennemis mortel, ces imposteurs qui se cachent derrière un double-langage séduisant mais trompeur. Notre devoir n’est-il pas en retour de soutenir Monsieur Upinsky comme nous le pouvons ? Resterons-nous toujours des observateurs, des « greffiers » qui se contentent de regarder ce qui se passe et d’attendre la prochaine défaite ? Soutenons donc la candidature de Monsieur Upinsky à l’Académie française le 3 mars prochain (signons notamment la pétition contre la réforme de l’orthographe). Soutenons-le aussi dans tous ses autres combats. Voir http://upinsky.work/.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com