United We StandLe 19e « festival du film gay lesbien bi trans & +++ de Paris » vient de fermer ses portes ce dimanche. Il se tenait au Forum des Images depuis le 15 octobre. A sa tête, un « transgenre » qui se plaint de ne pas recevoir assez de subsides. Pensez donc, cette année, leur budget n’est « que »  de 65.000 euros. Les pauvres… Et d’où vient cet argent ? En grande partie de la poche du contribuable ! Le partenaire financier le plus « fidèle » est bien entendu la Mairie de Paris. Mais on trouve aussi la Région Ile-de-France et le Ministère de la Culture via la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Cette année, une mention particulière apparaît pour témoigner du soutien financier du Préfet de la Région Ile-de-France. La culture a bon dos car les partenaires privés ne laissent planer aucun doute sur la nature de la finalité d’un tel festival : avec Pink X (entendez le programme pornographique de la chaîne de télévision homosexuelle Pink TV) et « Prends-moi , magazine des sexualités gay», tout est dit…

Parmi les partenaires, l’Ambassade des Etats-Unis

Mais ce qui a mérité la rédaction de cet article, c’est le logo de… l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique qui apparaît pour la première fois comme partenaire de ce festival parisien. Ce « détail » est à souligner parce qu’il illustre la politique américaine de soutien au lobby homosexuel international.

Au début de l’année, l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton avait déclaré : « Les droits des gays, ce sont les droits de l’homme ; les droits de l’homme, ce sont les droits des gays ». Et durant l’été, sur la chaîne de télévision NBC, le président Barack Obama n’avait pas hésité à pratiquer un discours d’inversion complète des normes, estimant publiquement que s’opposer aux revendications du lobby homosexuel violait la morale de base qui devrait transcender chaque pays !

Dans les faits, les ambassadeurs américains ont reçu la consigne expresse depuis la réélection d’Obama de soutenir le lobby homosexuel dans le pays où ils sont affectés, même et d’autant plus si ce pays ne veut pas céder à l’inversion des normes.

Il est devenu habituel que l’ambassade des Etats-Unis pavoise aux couleurs arc-en-ciel le jour de la gay pride locale. Et certains ambassadeurs américains vont plus loin et s’affichent ouvertement dans ces défilés du lobby homosexuel.

Voilà qui explique le logo de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique sous l’affiche du 19e « festival du film gay lesbien bi trans & +++ de Paris ».

Course d’influence entre Etats-Unis et Russie

« La loi russe sur l’interdiction de la propagande homosexuelle auprès des mineurs a porté un coup au leadership moral de l’Occident. (…) La Russie est allée à contre-courant du mainstream politique occidental. Une forte opposition à un élargissement (…) des droits de l’homme existant aussi en Occident, la Russie a montré que d’autres approches étaient possibles », a écrit avec raison le journaliste Pavel Bykov.  Et Eric Zemmour expliquait il y a peu qu’il voyait Poutine « comme une espèce de résistant au nouvel ordre politiquement correct, que ça soit sur la Syrie, que ça soit sur l’homosexualité ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com