laurent II Laurent Brayard,Français habitant en Russie et rédacteur pendant un moment à la Voix la Russie, raconte sur son blog une histoire assez étonnante qui lui est arrivée avec un journaliste français. Intrigué, nous avons voulu en savoir plus et il a bien voulu répondre à nos questions tout en nous offrant un panorama de la presse russe par la même occasion.

 

1) Laurent Brayard, pourriez-vous d’abord brièvement vous présenter aux lecteurs ?

 Bonjour à vous, je suis un journaliste indépendant mais aussi un historien et un écrivain. Je vis en Russie, à Moscou depuis quatre ans, j’ai 41 ans. J’ai longtemps vécu en Bourgogne, ma terre de cœur mais les hasards de la vie et une grande histoire d’amour m’ont conduit vers la Russie.

 

2)  Sur votre blog, vous racontez une histoire vraiment étonnante. Un journaliste français, que vous connaissiez depuis longtemps, vous a avoué récemment vous avoir retiré de ses contacts twitter parce que ce que vous écriviez n’était pas dans ligne des rédactions françaises et que son rédacteur en chef lui avait fait le reproche d’être en contact avec vous. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Je suis en France depuis quelques semaines, à cause d’un grave accident qui a manqué de me coûter la vie. Ce séjour forcé m’a fait penser un moment que je pourrais vivre à nouveau en France avec ma compagne. J’ai donc cherché du travail et j’ai écumé tous les médias nationaux et les régionaux proches de ma région. Ayant travaillé pour La Voix de la Russie, média public russe, je savais déjà que je porterais à vie une sorte d’étiquette du genre « Kremlin » sur le front ! Mais j’ai vite compris que cela serait pire encore que ce que j’imaginais. Je n’ai pas qu’un ami qui travaille dans le journalisme. J’ai été surpris de l’absence de solidarité, par les silences ennuyés à la fois de mes amis et des rédactions. L’ami dont je parle, est un ami d’enfance, il travaille pour un très grand journal régional, l’un des plus importants de notre pays. Je ne peux pas, sans lui créer des ennuis, le citer, au moins par fidélité à notre amitié et par principe, je peux seulement ajouter que le journal en question est Sud-Ouest… une très grosse boutique, le 2e quotidien régional français. La conversation que j’évoque a eu lieu dans un cadre privé, des retrouvailles entre vieux amis. Ma surprise fut grande d’entendre mon camarade pendant la moitié de notre rencontre, me marteler que je devais, supprimer mes réseaux sociaux, disparaître de la toile si je voulais un jour travailler dans le journalisme en France et vendre des livres… L’histoire que je raconte est vraie, il a été sermonné par sa rédaction pour m’avoir dans ses contacts Twitter et a dû rendre des comptes. Pendant les quelques heures de notre conversation, il a vainement tenté de m’expliquer qu’il fallait absolument que je reste dans la rédaction d’articles dans une ligne modérée centriste, le plus neutre possible et en évitant d’écrire contre la gauche et en particulier ce qui pourrait froisser les milieux gays, de gauche ou des pouvoirs en place.

 

3)  Mieux encore, ce journaliste explique que pour garder son poste et ne pas être mis au placard, il vaut mieux écrire dans l’air du temps. Quel regard, cela vous donne-t-il de la presse française ?

Oui c’est tout à fait ce qu’il m’a dit et redit, à savoir que je devais pour être sûr de travailler, n’écrire que dans les sillons tracés par les rédactions. Pour avoir travaillé un peu dans le journalisme et avoir écouté des amis, comme Olivier Renault, un grand journaliste ayant une vaste expérience, je savais déjà que le système était verrouillé. Il est évident que les rédactions françaises sont sous contrôle, Serge Halimi en parlait déjà depuis longtemps dans son ouvrage, Les Nouveaux chiens de garde. Depuis cette époque, le système s’est durci, je rappelle aussi que Coluche avait également démontré la concussion et la mise sous contrôle des médias dans une émission restée célèbre : http://www.youtube.com/watch?v=7JNL2OSiEZ0 . Ma vision de la presse française est donc négative, la liberté d’expression n’existe que de façade et la grande majorité des médias français sont contrôlés, rappelons que l’Etat français est propriétaire de plusieurs chaînes de télévision et subventionne de nombreuses officines médiatiques. Les autres petit à petit ont été maîtrisés, nous pourrions même dire infiltrés !

 

4)  Peut-on parler d’un cas isolé pour ce journaliste français, qui après tout pourrait fantasmer, ou alors est-ce bien le cas de la presse française en général ?

 Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un cas isolé, je pense que mon ami m’a tenu ce discours eu égard à notre longue amitié, mais qu’il ne se rendait pas compte lui-même de ce que cela signifiait. Avec d’autres camarades journalistes nous avions lancé un projet, le projet Camille Desmoulins qui surveillait la presse française sur le thème de la Russie. Nous avons rentré dans des fichiers des centaines d’articles de journaux nationaux et régionaux en rentrant également les auteurs, la signature ou non de l’AFP, une notation selon une échelle de russophobie. Le travail hélas colossal ne nous a pas permis faute de financement de tenir plus de six mois, mais les résultats ont été effarants. Nous avons constaté que plus le journal avait de tirage, plus les articles publiés étaient des copier/coller de l’agence AFP. Certains journaux comme Le Parisien atteignait les 86 % d’articles de l’AFP, des régionaux un peu moins, le bon élève était Le Bien Public avec un total de 50 %. Ce simple fait démontre bien, qu’il n’y a plus de journalistes qui écrivent, seulement quelques « autorisés » signant dans de grandes vitrines médiatiques tels Le Monde ou Le Figaro. Il nous a été impossible de déterminer qui écrit dans l’agence AFP et qui contrôle l’agence mais les pistes sont limpides. Dans ce projet nous notions aussi les propriétaires des médias, nous avons été surpris du nombre de banques… En discutant avec quelques collègues ostracisés comme moi, nous arrivions tous à la même conclusion, le système formate des journalistes dans les grandes écoles, ils sont formés pour évoluer dans le cadre donné mais rares sont ceux qui font aujourd’hui du journalisme. Il faut chercher dans les médias alternatifs ou francophones étrangers pour aujourd’hui trouver de la vraie information, une information traitée sans pression et librement. Toutefois à l’heure actuelle le Sénat et Hollande récemment durant son voyage en Israël ont parlé de « nettoyer » internet, c’est dire où nous en sommes, si cela devait arriver, nous serions clairement dans une dictature démocratique, la première de l’histoire.

 

5)  Alors que les médias français ne cessent de montrer Poutine comme un dictateur au service duquel est la presse russe. N’est-ce pas risible ?

Oui et je peux en parler, je me suis trouvé en février 2013 dans un press-tour dans la ville d’Ekaterinbourg pour la candidature à l’EXPO 2020 avec de nombreux journalistes russes et étrangers. J’ai demandé à ceux de l’opposition, notamment communiste, s’ils pouvaient travailler librement, ils m’ont tous répondu que oui. Ceux de Komsomolskya Pravda, héritier de la Pravda étaient même chagrinés de voir comment la presse occidentale est en déliquescence, écrit sans cesse des absurdités, des inventions et des délires caricaturaux sur l’état de la presse russe. Moi-même j’ai écrit un article sans concession sur le président Poutine, dénommé Le syndrome de Borodino et j’ai boycotté les cérémonies de septembre 2012 pour le bicentenaire de 1812. Non seulement ma rédaction a publié mon article très sévère pour Poutine et le pouvoir en place, mais je n’ai pas été inquiété, loin de là. J’ajoute que le président Poutine se prête à un exercice de communication avec le peuple russe, chaque année, cela s’appelle La ligne. A l’avance les citoyens russes peuvent poster des questions, le jour même Poutine répond pendant des heures, son record étant 9 heures de suite, à des dizaines de questions, internet, téléphoniques, courriers… et qu’il répond à des questions vraiment sensibles de gens qui ne sont pas de son parti. Les questions ne sont pas choisies, le président doit subir cette épreuve, être convaincant, s’avancer sur des sujets épineux et il répond ! Toute la presse est invitée et participe, nous n’avons pas cela en France… nos journalistes et politiciens manquent de courage !

 

6)  Aujourd’hui, entre la Russie et la France, dans quel pays vous vous sentiriez le plus libre pour vous exprimer ?

Sans hésitation, la Russie, la liberté a changé de camp, c’est un pays qui est dans une situation économique similaire à nos trente glorieuses, c’est un pays dynamique mais qui reste ferme sur la défense de son identité et de son indépendance. Cette indépendance, la France assujettie à l’Europe et à l’OTAN ne la possède plus. Un journaliste en France doit servir le pouvoir, s’il ne le fait pas il est condamné à végéter ad vitam aeternam, voir à changer de métier. La démocratie française n’est déjà plus que l’ombre d’elle-même, n’oublions pas non plus que nous sommes dans un régime présidentiel… vendu comme démocratique. Monsieur Valls a parlé plusieurs fois d’ennemis de la République… cela démontre bien que si ces gens considèrent qu’il y a des ennemis dans notre pays… des ennemis du Peuple, c’est que la Nation est divisée. On commence par parler d’ennemis, on transgresse les lois ou on les façonne en conséquence et on termine par des persécutions et des emprisonnements. Cela ne vous rappelle rien ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. reblogué vers http://wp.me/3aME7
    De la force de la raison, aux raisons de la force …

  2. Pingback: Les médias français sont ils sous contrôles ? | raimanet

  3. A votre avis pourquoi nous informons-nous sur internet ? et pourquoi les journaux français ont-ils des tirages ridicules et sont en train de licencier ?

  4. Point n’est besoin d’être Devin pour voir que dans notre Pays, la France, nous ne sommes pas en démocratie mais que nous glissons vers une dictature  » socialiste » à la Staline.Tout citoyen qui exprime un peu fortement ses idées et convictions est persécuté tout d’abord par la police puis par la justice …s’il n’est pas dans le politiquement correct. Les vérités dérangent le système, jusque-là bien rodé et remettent en question leurs avantages.Mais le mensonge commence à apparaitre en plein jour et le revers de la médaille également.

  5. libération says:

    La pensée unique est en marche (forcée..), les médias sont globalement aux ordres et sous contrôle pour tenter de manipuler, formater et asservir les esprits…Heureusement un mouvement de résistance commence à se lever et à dénoncer cette imposture, qui d’ailleurs apparaît de plus en plus à la lumière des faits et contrairement à ce que nous disent les médias, le grand usurpateur n’est pas du coté que l’on nous montre…Ce n’est pas pour rien que le Soleil se lève à l’Est….

  6. Pingback: 06 Janvier 2014 | conflitmondial

  7. Richard says:

    Tous les pays de l’union européenne s’effilochent au fil du temps pour ne plus représenter finalement que des petites pièces de l’Empire états-uniens.
    Les électeurs de Bruxelles comprendront-ils enfin qu’une civilisation n’a le droit à l’existence que si elle est porteuse d’un grand dessein politique et nul autre pays que la Russie eurasiatique ne peut le lui apporter avec le seul homme d’Etat européen pourvu d’une colonne vertébrale.

    • Dominique Anglès d'Auriac says:

      Terrible vacuité des commentaires. Aussi plat et convenu que la prose des Français sur le réseau social VKontakt. Un triste et immense troupeau de moutons qui se moque de la « pensée unique » alors qu’ils en sont uń pitoyable exemple. On retrouve les mêmes poncifs contre la presse « mainstream ». Bruxelles, les méchants État-Uniens, l’OTAN. Etc.
      Tout un blabla lepéno-poutiniste hyper convenu.
      Confondant de bêtise le texte de brayard, surtout le dernier paragraphe.
      « La liberté à changé de camps » dixit un admirateur de Le Pen et de Poutine. Des références ! La situation économique de la Russie comparée à la nôtre pendant les Trente glorieuse ! Moins 3 à 4 % pour 2015, chute de 40% du rouble, une industrie inexistante et non diversifiée etc. La France assujettie à l’UE et l’OTAN. Ni à l’une ni à l’autre. Qu’il donne des exemples. Il aurait été ostracisé pour son indépendance d’esprit.
      Et s’il l’avait été parce qu’il est un mauvais journaliste tout simplement. Il dit aussi une énormité montrant qu’il n’y connaît rien pas même les rudiments. « N’oublions pas que nous sommes en régime présidentiel » comme si un tel régime n’était pas un régime démocratique. On ne dit plus de telles âneries, passé six mois à l’IEP ou en 1ère année de droit. Enfin la grotesque envolée sur la fin « on termine par des emprisonnement et des persécutions ». Ça ne vous rappelle rien ?
      Si ça me rappelle l’URSS et la Russie, pays qui en 200 ans n’a pas connu plus de 2 ou 3 ans de démocratie. pays où il s’est installé et d’où il veut nous donner des leçons. Et, tenez vous bien ! Des leçons de quoi ? D’indépendance journalistique ! Un type qui passe ses journées à cirer les pompes de Vladimir Poutine, en reprenant tous les éléments de langage et le mot à mot de la propagande poutinienne. Et qui bave régulièrement sur les citoyens, le personnel politique et les institutions de son pays d’origine. Et il a le culot de parler de copier/coller, lui qui le pratique chaque jour. Avec la vague excuse d’avoir boycotté les cérémonies d’un bicentenaire. Et d’avoir ainsi tenu tête à Poutine. Oh, quel courage ! Tout Moscou s’en est ému ! Admiratif des 9 heures de conférence de presse de Poutine. Ça ne vous rappelle rien ? Un certain Fidel Castro. Ou d’autres un peu plus anciens et un peu plus noirs.
      Brayard a une nouvelle patrie. Qu’il évite de salir la mienne.

      • Vareniky says:

        J’avais commencé à écrire un long texte pour répondre à vos propos surprenants et puis à la relecture j’ai tout supprimé, et me suis demandé que répondre à un message si intolérant, où se mélange insultes, anathèmes et confusions.
        En fait ma seule question c’est « de quoi avez vous peur ? « 

        • Patrick_UK says:

          Il n’a peur de rien… En effet personne n’existe réellement sous le nom Anglès d’Auriac. C’est un troll aux ordres et en mission commandée. Tout dans son texte suinte le faux. Ignorez-le…

      • Tchetnik says:

        «  »Si ça me rappelle l’URSS et la Russie, pays qui en 200 ans n’a pas connu plus de 2 ou 3 ans de démocratie » »

        Ah si vous êtes « démocrate », on ne peut plus rien pour vous.

        En tout cas, sûr que vous n’avez jamais mis les pieds au pays car vous auriez alors su que:

        -La Russie est bel et bien une démocratie (trop à mon gout du reste),

        -Les Russes ne regrettent absolument pas ce que vous appelez « démocratie » et qui chez eux, est synonyme d pauvreté, de Banksterisme, de corruption, de laideur morale…

        Le Rouble a considérablement remonté et l’industrie est tout ce qu’il y a d’existant, au fait. Un simple tour du proprio vous le confirmera.

      • Jihème says:

        Je vous signale que vous répondez le 17 février 2015 à un article qui est daté du 22 décembre 2013. L’anachronisme ne vous gêne pas ? Entretemps, il y a eu l’affaire ukrainienne, si bien gérée par l’U.E. et les sanctions européennes, qui ont peut-être entraîné quelques difficultés en Russie, mais en Europe et notamment en France aussi par retour du boomerang. Et si vous jugez la presse indépendante en France (en Russie je n’en sais rien), voyez un peu la belle unanimité des médias à dénigrer, par exemple, R. Ménard (« élu avec le soutien du FN ») quoi qu’il fasse et qu’il dise à Béziers, y compris sur les sujets les plus banals et évidents. Il parait qu’il rappelle à certains les « heures les plus sombres de notre histoire ». A moi, c’est cette curée médiatique qui me rappelle des heures sombres : celles des procès staliniens de la meilleure époque du genre, à Moscou et dans les « démocraties populaires », mais aussi les procès d’intention de la presse marxiste et maoïste en France contre tous ceux qui n’étaient pas dans la ligne. On y revient à grands pas !

      • roger temple says:

        J’espère ne jamais devoir rencontrer un individu tel que vous. Quelle ignorance! Quelle aggressivité! Vous me faites vomir!

  8. Struyven says:

    Vous parlez de censure sur Internet, elle a déjà commencé son oeuvre. Une amie se retrouve bloqué car elle met des vidéos de faits divers, mais aussi de chatons, de paysages, etc….Interdite sur MP ! Pour ma part, cela fait trois semaines que FB bloque toutes les pièces jointes que je reçois me disant : cette pièce est interdite et est de plus probablement malveillante. Je n’ai jamais rien reçu de malveillants, cela provient de mes amis de longue date ou de ma famille !!!! Des mails disparaissent, etc…. Et cela ne fait que commencer !

  9. Pingback: Médias et confiance ! | L'ère du temps.

  10. Vous vous êtes jamais demandé si votre ami vous évite car vous êtes aussi mauvais que mal intentionné ?

  11. Dejouy Bruno says:

    Je suis un abonné du courrier de Russie. Il est vrai qu’il se passe des choses bizarre sur internet ces derniers temps, mais bon ! Le plus grave à mes yeux, c’est le cheval de troie Américain, posté à Paris sous le nom de la F.A.F (French Américan Formation).
    Hollande, Valls,Sarkozy, etc sont formés à cette école de la pensée américaine. Qu’attendre de ces gens là ? Rien ! C’est comme si on avait demandé à Louis XIV, puis à Louis XVI, d’organiser la révolution populaire ainsi que leur renversement.
    Regardez les débats « politiques » à la télévision Française ! C.dans l’air, ce soir ou jamais, 28 minutes; les documentaires parlant de la Russie(Evidemment on reste dans les clichés de l’ancienne URSS) systématiquement négatif. L’ersatz de Versailles en tout petit, petit bikini, comme noblesse d’épée. J’ai tout essayé. Des mails et des mails aux services des téléspectateurs de différentes chaînes de TV: aucune réponse !
    Je pourrais continuer encore longtemps sur la nouvelle cour FRANCAISE MONSIEUR, mais la liste serait bien trop longue. et La France, c’est autre chose que son lamentable redondant pouvoir!! Ah ! Coluche serait en prison aujourd’hui ! Ou assassiné.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com