egorgeurs
La vidéo ci-dessous de Mimi Al-Laham, dévoile que le photographe de presse, Mahmoud Raslan (ci-dessus bandeau bleu, chemise bleue), qui aurait travaillé pour des agences de presse internationales, se réjouit en compagnie des sadiques égorgeurs du jeune Abdhallah Issa, âgé d’à peine 11 ans, dont MPI vous a déjà parlé. Sur le premier cliché il filme Omrane l’enfant blessé qui a servi à la propagande anti-Assad, avec la même chemise. Sur le cliché du milieu, Mahmoud Raslan en gros plan prend un selfie des tortionnaires du petit Abdallah, lesquels on retrouve sur le troisième cliché devant Abdallah à leur merci, avant de l’égorger.

L’AFP a notamment fait la promotion de ce photographe de presse pour ses photos d’enfants tués durant la guerre de Syrie, qu’elle a achetées et diffusées. (Voir plus bas)

Résumé pour rappel:

Cela s’était passé début juillet 2016: une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrait des « rebelles modérés » égorgeant lentement avec un petit couteau, un jeune garçon qu’ils avaient capturé prés d’Alep, où lesdits rebelles modérés se battent contre l’armée loyaliste syrienne. La vidéo montre le garçon étendu à l’arrière d’un camion et un combattant qui commence à le décapiter avec un petit couteau. Cela après s’être amusé avec lui comme des chats avec une souris.

Dans une vidéo antérieure, l’enfant était assis à l’arrière d’un camion avec des combattants qui l’accusaient d’être un membre des brigades Al-Qods, un groupe palestinien se battant au côté du régime du président syrien Bachar al-Assad.

raslan

(Photos parues sur la page facebook de Mahmoud Raslan)

C’est à cette abomination qu’a participé ce photographe. La vidéo ci-dessous en apporte toutes les preuves, avec quelques explications sur la manipulation des images des medias mainstream au profit des islamistes.  

Le concept de « rebelles modérés » s’appliquant aux islamistes qui combattent en Syrie, est une farce hideuse émise par la propagande du Système, pour justifier ses forfaits.

alep omrane


En regardant la photo de cet enfant blessé par des éclats d’obus, Tim Anderson pose la question essentielle : « Qui l’a prise ? »

C’est ce même groupe de djihadistes d’Alep qui avait décapité en public un gamin palestinien de 10 ans, Abdallah Issa qui s’est servi de la photo de l’enfant Omran Daqneesh, 4 ans, pour faire quelques jours plus tard appel à une aide humanitaire générale. (Source: Arrêt sur Info)

mahmoud-raslan-afp

omrane

Traduction de ce commentaire de l’AFP, repris par leadership.ng: 

« Le photographe, Mahmoud Raslan, a pris de nombreuses photos d’enfants tués dans la guerre de Syrie, mais aucune n’est obsédante comme celle montrant la détresse d’Omrane, quatre [ans] ». La photo du petit Omrane a été achetée et diffusée par toutes les rédactions des gros médias, l’AFP l’a largement diffusée en faisant l’apologie de son auteur Mahmoud Raslan. Cette photo a servi la propagande anti-Assad tout en justifiant la guerre des prétendus « rebelles modérés ». Des rebelles prétendus modérés qui se sont servi d’Omrane pour leur propagande, et sans état d’âme on martyrisé le petit Abdallah.

Les articles de l’AFP ont disparu depuis.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com