oskar-groningLa justice allemande a donc confirmé le 28 novembre dernier la peine de quatre ans de prison infligée à l’ancien comptable d’Auschwitz de 95 an, Oskar Gröning, condamné pour « complicité » dans le meurtre de 300.000 Juifs. Le quotidien du web, L’Essentiel, en fait ce compte-rendu :

« La Cour fédérale de Karlsruhe (sud-ouest) a rejeté «le 20 septembre» le pourvoi en cassation déposé par le nonagénaire après sa condamnation en juillet 2015 par le tribunal de Lunebourg (nord), a indiqué l’avocat d’Oskar Gröning, qui dit avoir reçu «ce matin» la décision de la Cour suprême allemande qui rend le jugement définitif. La Cour a également rejeté le pourvoi de plusieurs parties civiles qui contestaient le jugement. Cette décision était très attendue par les juristes allemands car elle confirme pour la première fois un jugement pour «complicité» dans l’Holocauste, sans preuve d’actes plus précis dans le processus d’extermination.

Condamné en 2011 à cinq ans de prison pour complicité en vertu de sa seule présence au sein du camp, John Demjanjuk, ex-gardien de Sobibor, s’était déjà pourvu en cassation. Mais il était décédé pendant l’examen de son pourvoi, sans que la Cour n’ait pu trancher son cas et valider ou invalider cette conception élargie de la responsabilité. «Cette décision (…) dit finalement de façon claire que tous ceux qui ont fait partie» du processus d’extermination d’Auschwitz «partagent la responsabilité et la culpabilité», a estimé dans un communiqué Christoph Heubner, du comité international d’Auschwitz. «Cela va lancer un message durable pour les futurs procès liés au génocide», a-t-il ajouté.

Le pourvoi en cassation étant suspensif, Oskar Gröning est actuellement libre. Le parquet va maintenant déterminer si l’état du nonagénaire est compatible avec la détention, ce qui semble peu probable compte tenu de son âge. Oskar Gröning, qui avait assumé une «faute morale» et présenté ses excuses, avait été condamné le 15 juillet 2015 à quatre ans de prison pour avoir accepté «un travail de bureau sûr» à Auschwitz, camp emblématique de l’Holocauste.

L’Allemagne a jugé ces dernières années plusieurs anciens nazis dans des procès qui illustrent la sévérité accrue, mais tardive, de la justice à leur égard. Quelque 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs, ont péri entre 1940 et 1945 à Auschwitz-Birkenau, libéré par les Soviétiques, fin janvier 1945. »

Au même moment en France, dans l’affaire Fiona, fillette de 5 ans assassinée, la mère de l’enfant n’a écopé que de 5 ans de prison, alors qu’avec son concubin, Berkane Makhlouf, elle avait fait croire à un enlèvement pendant des mois en 2013, avant d’avouer la mort de sa fille par son ami avec sa complicité, probablement battue et droguée, dont le corps n’a jamais été retrouvé. Si le parquet n’avait pas fait appel, elle serait sortie de prison dans quelques semaines. Tandis qu’un gratte-papier d’Auschwitz de 95 ans y entrera peut-être pour des faits remontant à plus de 70 ans…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

38 commentaires

  1. Daniel PIGNARD says:

    « Quelque 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs, ont péri entre 1940 et 1945 à Auschwitz-Birkenau »

    Ah bon ! ça nous fait 603 morts par jour samedi et dimanche compris. Il fallait qu’ils soient sacrément bien organisés pour tuer et faire disparaître tout ça dans une chambre à gaz puis dans des fours crématoires.
    Rappelez moi combien dure une crémation ?

    • Il faut plus ou moins de 40 heures pour incinérer un corps humain en utilisant du bois ou de l’essence comme combustible, en faisant abstraction du dramatique manque de combustible de l’armée allemande, cela signifie que pour incinérer 6 millions de corps il faut pas moins de 240 millions d’heures de crémation. En supposant que l’on incinère simultanément 1000 personnes, il manquerait 240.000 heures pour incinérer 6.000.000 corps. Deux cent quarante mille heures sont exactement 10.000 jours, soit vingt sept ans !! Si les allemands avaient incinéré 1000 juifs simultanément, sans interruption et de forme efficace à partir de 1940, ils auraient terminé d’incinérer le dernier des 6 millions de juifs seulement en 1967…!!! De plus, les cendres qui restent après crémation d’un corps pèsent entre 2,5 et 4,5 kg. Pour 6.000.000 de corps, cela signifie que quelque part, il devrait y avoir entre 15 et 27 millions de kilos de cendres sans calculer les résidus du combustible employé… Ou sont donc ces 27.000 TONNES de restes…???

      • Paul-Emic says:

        Les fours fonctionnaient au coke ou au gaz à air pulsé si on en croit l’ouvrage de JC Pressac et c’étaient des modèles très avancés, très performants quand ils fonctionnaient .
        Il le fallait parce que cet auteur indique qu’il n’y a jamais eu plus de 3 fours disponibles à la fois entre début 43 et début 45 et que sur les 3, un n’avait aucune utilité car il n’y avait pas assez de corps à brûler.
        Chaque four comportait 8 moufles (places) . Comme le rendement était de 1000 crémations par jour par four, il faut admettre que chaque moufle recevait chaque jour 125 corps incinérés en 24h soit un toutes les dix minutes avec un peu moins de 2 minutes pour le chargement déchargement de chaque corps.
        Un matériel extrêmement performant et un personnel très qualifié, il n’est pas permis d’en douter.

    • Dans un courrier en date du 28 juin 1943, émanant de l’ingénieur et SS-Sturmbannführer Karl Bischoff, chef du bureau central de construction d’Auschwitz (Zentralbauleitung der Waffen SS und Polizei, Auschwitz), chargé de la réalisation des crématoires, au SS-Brigadeführer und Generalmajor Hans Kammler, l’ingénieur responsable des constructions à la SS (le bureau C de Office central SS pour l’économie et l’administration, le SS-Wirtschafts-Verwaltungshauptamt ou WSHA) à Berlin. Cette missive fait état des calculs de l’ingénieur civil Rudolf Jährling, employé de la Zentralbauleitung, relatifs à la capacité totale des fours crématoires. La capacité de crémation des 52 fours répartis dans les cinq crématoires d’Auschwitz et Birkenau est estimée à 4 756 personnes par jour.

      • Daniel PIGNARD says:

        « 52 fours répartis dans les cinq crématoires d’Auschwitz et Birkenau »
        Ah ! Alors les visiteurs peuvent voir ces 52 fours alors !
        Envoyez-nous ses calculs qu’on les vérifie.

        • Je pense que oui. Même si à titre personnel je n’y suis jamais allé.
          Pour les calculs je vous recommande :
          Les crématoires d’Auschwitz. La machinerie du meurtre de masse, Paris, CNRS Éditions, 1993, rééd., 2007.

          • Paul-Emic says:

            La lecture de ce livre est très intéressante mais pas nécessairement pour ce qu’on croit.

            • C’est vrai que Mr Pressac est à l’origine un pharmacien. Et pas un historien. Mais je trouvai la référence intéressante compte tenu du fait qu’il a d’abord fait partie des négationnistes et que ses recherches l’ont amené à les quitter. Son travail sur la technique des chambres à gaz est reconnue par les historiens.

          • …et pour la production de savons, on a de nouveaux chiffres disponibles…?

            • Je ne suis pas au courant. Il doit s’agir d’une rumeur sans aucun fondement.

            • Paul-Emic says:

              n’oubliez pas les abat-jours sujet très en vogue il y a quelques années.

              • les abat-jours, les savons, les tatouages… des monceaux de preuves « irréfutables »…!! (et le témoignage d’Elie Vaisselle, un monument du genre…)

        • La quantité « officielle » des victimes baisse et celle des fours augmente. On va y arriver…

          • Daniel PIGNARD says:

            Mais là, en revanche, le compte est bon :
            Le saviez-vous ? En 2011, à France inter, 99 % des employés sont juifs.
            https://youtu.be/srbXBMgQ2h0
            Un grand homme a pourtant dit :
            « Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Marc 7-26)

            • Je serai curieux de savoir comment on arrive à ce chiffre. Compte tenu du fait que dans n’importe quel travail quand on vous engage on ne vous demande pas votre religion. Je suppose que ce pourcentage est simplement basé sur des noms que l’on estime être à consonance juive.

    • A peu pres 3 heures je travaille dans un salon funéraire

      • Daniel PIGNARD says:

        Oui, avec le combustible adéquat, mais Hitler manquait de combustible pour ses chars et véhicules, donc il aurait dû utiliser du bois ou du charbon et là ça risque de durer beaucoup plus longtemps. Sans compter les chargements incessants de bois ou charbon qui auraient dû arriver été comme hiver.

        • Les fourneaux étaient conçus pour fonctionner sans interruption, utilisant la chaleur fournie par la crémation des corps déjà consumés, afin de garder la four à température pour les corps suivants. Après qu’ils aient été allumés avec du coke et amenés à la température opérationnelle au début de la journée, ils ne nécessitaient que peu, ou pas, de fuel supplémentaire pour fonctionner.

  2. Daniel PIGNARD says:

    Que mérite le Roi David devant la justice allemande pour avoir fait cela ?
    « David rassembla tout le peuple, et marcha sur Rabba; il l’attaqua, et s’en rendit maître…
    Il fit sortir les habitants, et il les plaça sous des scies, des herses de fer et des haches de fer, et les fit passer par des fours à briques; il traita de même toutes les villes des fils d’Ammon. » (2 Samuel 12 :29-31)

    • Excellente citation! merci M. Pignard!
      Mais, rassurons-nous, David ne craint rien, puisqu’il est juif.
      Le juif tient des millions de Palestiniens en camp de concentration depuis 60 ans, mais il ne craint rien, puisqu’il est juif, le Peuple Elu, le guide de l’humanité et de nous autres, incultes goyims.

  3. JEAN-MARIE L says:

    Sachant qu’on en était il n’y a pas si longtemps à 4 millions, on pourrait au moins nous épargner la virgule. Ça fait pas sérieux.

  4. Les gardiens des camps appartenaient à la sinistre division « Totenkopft » (Tête de mort), sous la direction de Teodor Eike, appelé affectueusement« Papa Eicke » par ses soldats qui l’aimaient beaucoup. S’il est vrai qu’au début, il s’agissait uniquement de volontaires, par la suite les conscrits pouvaient être incorporés d’autorité comme gardiens de camp, souvent parce qu’au conseil de révision, ils ne réunissaient pas tous les critères pour être envoyés au front.
    Ceci, bien sûr, constitue, comme dirait JMLP, un détail de l’Histoire.
    L’article ne dit pas dans quelle catégorie se situait cet homme, qui, de par sa fonction de comptable, n’avait de toute évidence aucun contact direct avec les prisonniers.
    Mais qu’importe, les quelques Juifs, vengeurs auto-proclamés des victimes nazies, qui ont créés les associations de chasse des anciens tortionnaires, et qui en vivent plutôt grassement, ont absolument besoin de condamnation pour justifier leur salaire.
    Tel jadis le bouc émissaire, une victime expiatoire leur est nécessaire de temps à autre, qu’importe que celle ci soit responsable ou non.
    Une fois tous les ex gardiens disparus, il va peut être leur falloir faire exhumer des morts pour pouvoir continuer à faire condamner, au risque de voir leur job disparaître, leurs salaires étant payés par des dons de membres de leur communauté.
    Mais rassurez vous, je suis sûr qu’on peut leur faire confiance, ils ont montrer qu’ils sont doués pour trouver du fric.
    De plus, heureusement pour eux, le ridicule ne tue pas, c’est bien connu..

  5. Auschwitz : 9000 000 / 6000 000 / 4000 000 / 1,1000 000… le chiffre baisse tous les jours, c’est inquiétant…

    • pascal queniart says:

      et oui les chiffres que la cia a donnée a Nuremberg était gonflé mais il ne faut pas le dire car vous serez traité de négationniste,le chiffre officiel de juif dcd en ww2 est 405 millions au lieu de 6 millions,27 millions de russes ont étés massacrés par les hordes nazis et 34 millions d’européens,et les seuls qui pleurent sur leur sort ce sont les sionistes qui utilise la shoah bizness car elle leur rapporte du fric,alors que les membres de l’ujif (ancêtre du crif menteur) en ww2 ont vendus des juifs aux nazis parce que ceux-ci étaient des juifs orthodoxes et qu’ils leur ont volés 980 millions de francs de l’époque,aucun de ces gens n’ont étés poursuivis en justice

      • pascal queniart says:

        désolé c’est 4.5 millions et non 405

        • Sebastien Wolf says:

          C’est bien 405 millions. Vous ne pouvez pas reviser les chiffres vers le bas sans vérifier avec le sanhedrin

      • Gardons le chiffre officiel de 6 millions…Selon le “World Almanac” de l’American Jewish Committee il y avait en 1938 environ 15.688.259 juifs dans le monde. Selon le New York Times dans un article publié par W. Balswin, en 1948 la population mondiale juive était estimée à 18.700.000 persones. Si des 15 millions de 1938 on soustrait les supposés 6 millions de « l’holocauste », il nous reste à peine 9 millions… Il est absolument impossible que ces 9 millions aient pu se reproduire pour constituer les 18 millions de 1948…!! Aucune population dans le monde n’est capable de doubler son numéro en trois ou quatre ans. Ni en 10 ans serait possible une telle croissance démographique… !!

        • Daniel PIGNARD says:

          En effet, les Hébreux sont entrés à 70 personnes en Egypte et en sont ressortis à 600 000 hommes sans compter les femmes et les enfants (Soit environ 2 500 000 personnes) au bout de 215 ans, ce qui fait une croissance annuelle de 50 pour mille : 70*1,050^215 = 2 516 502 personnes.
          En comptant cette croissance très importante de 50 pour mille, on obtient en 10 ans : 1*1,050^10 = 1,63 donc très loin du double.
          A quoi servent leurs prix Nobel s’il ne savent même pas calculer ça ?

    • Je ne maîtrise pas l’alphabet arabe. Pourriez-vous, s’il vous plaît, exprimer votre «1,1000 000» en paroles ?

      • Paul-Emic says:

        lui non plus apparemment, je pense qu’il voulait dire un million cent mille parce que 11 millions, avec une virgule anglo-saxonne mal placée, me paraissent un peu beaucoup

  6. Claire favretto says:

    4 ans avec sursis ou pas ? L’article ne le précise pas !

    • Ça reste à décider (son âge). On ne va pas lui remettre sa peine, mais probablement on va s’abstenir de l’infliger. C’est ce qu’on a fait avec Honecker après que les médecins lui ont attesté un cancer mortel.

  7. Bardamu says:

    Que feront-ils lorsque les derniers « complices » seront morts ? Il semble d’ailleurs que ce soit une tradition inaugurée à la fin de la guerre que de juger et condamner des vieillards… suivez mon regard.

    • De Gaulle a dit à Pétain immédiatement après sa condamnation qu’on n’allait pas le fusiller quand même.

  8. Philibert says:

    Au moins, celui-là ne recommencera pas. Cette justice est rassurante du fait que toutes les petites-mains ont pris de la prison tandis que les organisateurs de tout ça sont … bien sûr encore libres et en train de nous préparer la prochaine guerre mondiale… https://youtu.be/deMAuq7zZV0?t=2285

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com