Le président d’honneur du Front National et candidat pour les élections européennes, Jean-Marie Le Pen, doit tenir ce soir un meeting de campagne à Grenoble mais ce n’est pas du goût du maire de la ville qui a envoyé un courrier au préfet pour demander l’interdiction de cette réunion. On connait déjà le motif d’une telle demande: troubles à l’ordre public alors qu’une manifestation « antifaciste » doit avoir lieu avec un point d’arrivée au lieu du meeting. Tout le monde se souvient des dégâts qu’avait causé une telle manifestation en marge du meeting de Marine Le Pen à Rennes en février dernier. Il y a fort à parier que si le meeting était annulé, la manifestation aurait bien lieu.

Pour l’instant la préfecture n’a toujours pas communiqué sa réponse. On l’avait dit : Valls, avec l’affaire Dieudonné, a ouvert une boîte de pandore. Il n’est plus rare de voir des demandes d’interdiction pour troubles à l’ordre public que ce soit en France ou en Belgique, des pays qui disent défendre la liberté d’expression !

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. WAFRUD says:

    Pas etonnant. Grenoble= 11 mosquees pour 17 eglises …

    • Dominique says:

      il y a 17 mosquées et salles de prière à Grenoble,c’est de loin la première religion.

  2. Olivier M says:

    La dictature est en marche…
    Interdire un meeting du FN, sur quelles bases? Est-ce que la démocratie ne doit justement pas permettre à tout parti légalement autorisé (c’est le cas du FN) de s’exprimer en meeting?!!
    Sommes-nous sous Staline?
    L’affaire est d’autant plus grave que si le prefet accepte la demande du maire d’extrême-gauche (EELV-FdG)de Grenoble, c’en sera fini de la liberté de réunion en France.
    Et le FN, 1er parti de France dans tous les derniers sondages des Européennes, n’aura plus le droit de s’exprimer.
    Cela montre combien la montée du Front angoisse les élites du pouvoir…
    Ils ne nous font pas peu, le Front passera quand même.

    • Jacqueline lemoine says:

      MAIS ABSOLUEMENT MONSIEUR LE MAIRE …EN DÉMOCRATIE TOUT LE MONDE A LE DROIT DE S’EXPRIMER ….
      SINON C’EST UNE ATTEINTE A LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET ….L’INTERDIRE VOUS FERA PLUS DE NÉGATIF A VOTRE PERSONNE QU’AUTRE CHOSE …LA FRANCE EST ASSEZ ÉDUQUÉE POUR CHOISIR….

  3. HUGUEL says:

    Bravo la démocratie socialiste. Ils ne sont capables que 589RRd’accuser la droite des problèmes actuels ce qui prouve
    que c’est une bande d’incapables.Quand on prend une fonction
    on l’assume jusqu’au bout sans critiquer l’équipe précédente.

  4. Gillic says:

    Il va donc falloir employer les méthodes des racailles gauchistes qui elles sont autorisées ou tout au moins tolérées !!!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com