Le 6 février dernier l’Académie pontificale pour les Sciences a relayé par un tweet un article du New-York Time qui propose le contrôle des naissances pour arrêter le « changement climatique » que les bonnes consciences assurent anthropique :

« Pas d’enfants à cause du changement climatique ? Certaines personnes l’envisagent ».

Ce partage sur touitter n’a été suivi d’aucun commentaire, d’aucune explication, d’aucun rappel de la loi de l’Église, de la part des autorités ecclésiastiques à la tête de cette institution vaticane dont la présidence est dévolue à l’évêque Marcelo Sanchez Sorondo, ecclésiastique à la doctrine sulfureuse en matière d’éthique et de morale. Mgr Sorondo a, en effet, régulièrement offert une tribune vaticane, lors de la promotion de l’encyclique bergoglienne sur le climat Laudato Si  aux partisans de l’avortement et de la contraception, vus comme des moyens pour sauver la planète. 

Ce post est donc plus qu’ambigu puisque la question reste ouverte. Tout un chacun peut y avoir une approbation indirecte et subtile par l’Académie pontificale d’un contrôle des naissances pour sauver le climat. Contrôle des naissances qui passera donc aussi par des moyens chimiques… La boucle est bouclée : alors que l’on parle de plus en plus d’une révision, impulsée par le Vatican, de l’encyclique Humane Vitae pour la rendre plus « compatible » avec notre époque post-moderne et hédoniste, sauver le climat sera une des bonnes excuses invoquées pour faire passer la pilule…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. cadoudal says:

    inversion complète des valeurs.

    « croissez et multipliez  » devient le vice à combattre

    empêcher la procréation , aller contre l ‘ordre naturel , devient vertu de Vatican II- Assise

    « semper deconare »

  2. cadoudal says:

    le réchauffement climatique est la nouvelle forme du culte idolâtrique
    de la déesse » Terre »;

    on doit tout lui sacrifier

    • Ce n’est pas une nouvelle forme de ce culte mais sa dénégation, car ceux qui vénèrent la déesse Terre mettent et ont toujours mis sa fertilité en exergue.

  3. CQFD
    La « divinisation » du réchauffement climatique est bien l’oeuvre de qui on sait désormais.. et Rome semble fait partie du « deal » on dira

    • Soupape says:

      L’idéologie verte (car s’en est une !)
      n’a été inventée, il y a un peu plus de 50 ans (eh oui, déjà !)
      que pour inciter l’homme à se suicider
      d’abord moralement, puis physiquement … ,

      C’est un des leviers de l’action des fronc-maçants,
      tout cela au nom d’une vague sauvegarde de la nature …

      Le bon Curé d’Ars le prévoyait, qui disait :
      « Si les gens n’adorent plus le Dieu des Apôtres de Jésus-Christ,
      « ils adoreront les bêtes …  »

      Les gens qui veulent refroidir la Terre,
      … pour avoir le plaisir de la réchauffer en hiver,
      en chauffant leur appartement,
      sont des .°.charlatans.°. …

  4. Cadoudal says:

    entre la terre et l’homme , il n’y a pas à balancer selon les prophètes de la modernité:

     » la terre a une peau ;

    « et cette peau a des maladies »

    « une de ces maladies s’ appelle « homme » . »

    ( Nietzsche – Zarathoustra)

    • Soupape says:

      Nietzsche avait des maladies,

      et l’une de ces maladies … s’appelait l’athéisme.

      Car l’athéisme, … après avoir proclamé la « mort de Dieu »,

      conduit inéluctablement … à la mort de l’homme …

      • Une autre de ses maladies s’appelait la syphilis, qui le rendit dément avant de le tuer.

  5. En janvier 2015 le pape François « Le pape invitait les chrétiens à ne pas se multiplier comme des lapins ». Aujourd´hui ce diable en soutane se tourne vers la chrétienté pour leur demander tout bonnement de cesser d´avoir des enfants (NO CHILDREN).

    Le dilemme : Comment combattre le vieillissement de la population et les taux faibles de naissances en Europe justifiant une immigration massive, en grande majorité de souche musulmane, et la demande du pape aux chrétiens de réduire le nombre des naissances, ou tout court de cesser d´avoir des enfants ?

    Pourquoi ne s´adresse t-il pas à l´Afrique, aux musulmans qui continuent à se multiplier comme des mouches sans aucun contrôle, débordant de leur frontières pour aller ensuite se déverser dans les « républiques » chrétiennes auxquelles le « saint père » demande, de surcroit, de les « acceuillir les bras ouverts », à la Jésus, de pourvoir à tous leurs besoins, etc. ?
    Le Pape cherche la provocation et le chaos, est suicidaire. Il faut dire que les préparations de ces « certains » dont il est membre touchent à leur fin et que le grand chaos est prévu pour 2018/2019…
    En effet, les astres annoncent de grandes crises ou profonds changements, et plus que probablement la fin de la Vè république (conjonction de saturn/pluton/noeud de la lune).

    Que les francais sacrifient une petite heure de leur temps et regardent la conférence de Patrick Buisson « Deux siècles de régime républicain » afin de comprendre les causes politiques (il ne fait pas cas de franc-maconnerie) de notre situation actuelle afin de mettre en place le temps voulu une forme de gouvernement plus apte à représenter les intérêts de tous !

    https://www.youtube.com/watch?v=qdIOm4Qppx4

    • « Le Pape cherche la provocation et le chaos, est suicidaire. » Très justement dit.
      Nous aurons dans un avenir proche la première leçon de Samedi Saint, qui cite le commencement de l’Ancien Testament: ‹ In principio creavit Deus cælum et terram. Terra autem erat inanis, et vacua […]. ›
      À la fin de chaque messe le prêtre cite le commencement de l’Évangile de saint Jean: ‹ In principio erat Verbum […], et Deus erat verbum ›.
      Entre les deux se trouve Hésiode, dont la cosmologie part du chaos (χάος ‘bâillement’, de χαίνω ‘bâille’.
      À la fin il n’y aura pas le chaos, mais la Dies iræ: Liber scripus proferetur, in quo totum continetur, unde mundus judicetur. Ce n’est pas le pape qui tient ce registre.

  6. Sebastien Wolf says:

    Il n’y a rien d’ambiguë dans ce tuitte. Une chose est soit vrai, soit faut et comme dans les maths, une chose de partialement vraie est faut.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com