pape-francois-en-georgieLe pape François a entamé son 16e voyage « apostolique ».  Apostolique entre guillemets puisque ce n’est jamais pour convertir mais pour des raisons humanistes abstraites et pacifiques qu’il se déplace et non comme l’apôtre de l’Église catholique. Vendredi 30 octobre 2016, il s’est envolé pour la Géorgie, pour ensuite se rendre en Azerbaïdjan, deux petits pays en conflit avec leurs voisins respectifs.

Selon Greg Burke, le nouveau porte-parole du Vatican qui a remplacé le père Lombardi, ce voyage est placé sous le signe de « la réconciliation et de la paix ».

« Réconciliation et paix » qui n’étaient pas au rendez-vous en Géorgie. Les frictions avec l’Église orthodoxe locale se sont faites sentir de manière très voyante. Le pape a bien rencontré, dans une démarche œcuménique le « catholicos » Ilia II, patriarche orthodoxe de l’Église autocéphale Géorgienne, au siège du patriarcat à Tbilissi, en présence des métropolites, archevêques et évêques membres du Saint Synode de l’Église géorgienne.

Les deux chefs religieux ont bien échangé un baiser de paix. Le pape a bien sûr insisté sur la nécessité de « renouveler aujourd’hui au nom du Christ et à sa gloire, la beauté de la fraternité apostolique. » « Cher frère, laissons-nous regarder de nouveau par le Seigneur Jésus, laissons-nous attirer encore par son invitation à laisser ce qui nous empêche d’être ensemble des annonciateurs de sa présence. »

La délégation orthodoxe géorgienne a décidé, malgré tout, de ne pas prendre partie à la messe célébrée par François au stade de Tbilissi. L’Église orthodoxe de Géorgie est historiquement la plus méfiante envers le Vatican. L’Église géorgienne a été la seule à prendre ses distances dans un récent accord théologique entre catholiques et orthodoxes trouvé le mois dernier en Italie « Vers une compréhension commune de la synodalité et de la primauté au service de l’unité de l’Église« .

Cette défection des orthodoxes géorgiens à la grande messe œcuménique présidée par François marque un pas en arrière par rapport au rapprochement prôné par Rome envers les « frères séparés » et un obstacle de plus au « dialogue « interreligieux.

« Les fidèles présents étaient peu nombreux eux-aussi » expliquent l’évêque Guiseppe Pasotto, administrateur apostolique de cette zone du Caucase, qui révèle que la majeur partie des catholiques du pays (40 mille personnes) vit plutôt dans le sud du pays et non dans la capitale.

« L’Église orthodoxe géorgienne, continue Mgr Pasotto, ne reconnaît pas notre baptême, ne reconnaît pas le mariage entre catholiques et orthodoxes. »

D’où des difficultés au sein du dialogue interreligieux prôné par Rome et qui ne séduit pas les Géorgiens orthodoxes.

Pouvons-nous leur donner tord de se montrer circonspect face à cet œcuménisme conciliaire qui préconise « l’unité dans la diversité » (Jean-Paul II) pour tendre finalement à la dissolution des différences doctrinales dans un mélange multi-confessionnel au service d’un humanisme abstrait.

Seule la Vérité attire !

Francesca de Villasmundo

http://www.ilmessaggero.it/primopiano/vaticano/schiaffo_messa_ortodossi_papa_georgia_delegazione_patriarcato_ecumenismo-1999028.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    Lendemain de Fête …Pur moment de bonheur !
    Jorge en Géorgie : le réveil gueule de bois .
    Un ange passe …
    Merci Seigneur .

  2. luciferg says:

    Le pape dhimmiste 1er

  3. Bergorthodoxie bancale ! Merde ! comment çà se passe ? …

  4. Gauthier says:

    « L’unité véritable est assurée par l’unité de la foi, du culte et de l’administration: c’est le modèle d’unité de l’Église ancienne, que l’Église catholique orthodoxe a maintenu sans relâche. La méthode de l’uniatisme lance une fausse unité, une unité qui n’en a que le nom, car en dehors du fait qu’elle permet la diversité illimitée dans la foi et le culte, elle est basée sur une ecclésiologie hérétique car elle renverse le système synodal de l’administration de l’Eglise – institution divine- avec la primauté du Pape -institution humaine. Dans l’Église, la diversité n’est autorisée que dans des questions secondaires de la tradition et des pratiques locales, qui ne touchent pas aux fondements de la foi, du culte et de l’administration.

    Ceux qui, de nos jours adhèrent et promeuvent la véritable unité – l’unité dans la foi, le culte et l’administration – sont troublés par ce qui a été tramé et préparé pour nous d’en haut dans le dialogue théologique, à l’insu du peuple. Là, lors du dialogue, tel qu’il est exprimé dans le texte de Ravenne (qui a également été discuté en Octobre 2009 à Chypre) les papistes ont attiré les orthodoxes en discussion sur l’imaginaire « primauté » universelle du pape, sans laquelle aucun projet d’union ne peut être accepté par le papisme luciférien. »

    http://orthodoxologie.blogspot.fr/search?q=+papisme+primaut%C3%A9

    • Merci au nom de tous les « papistes » dont je suis,vous êtes clairs et cela est tout à votre honneur!
      Bien entendu je prie pour l’unité de tous les chrétiens,mais pas à n’importe quel prix,nous Catholiques -Romains avons la certitude que les dogmes que vous ne reconnaissez pas sont pourtant les fondements de notre foi,L’Eglise Catholique-Romaine a été fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ il y a deux millénaires ,en 1054 certaines communautés ecclésiales d’Orient ont rompu l’unité de cette Eglise fondée sur Saint-Pierre, »Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise »,voilà les paroles fondatrices de Notre-Seigneur et Il ajoute: »Les portes de l’Enfer ne prévaudront pas sur elle ».
      Au cours des siècles certaines communautés ecclésiales d’Orient sont revenues à l’unité avec Rome,non sans subir des persécutions de la part des autres chrétiens séparés.
      Depuis le concile Vatican II nous nous demandons nous mêmes si les autorités romaines et certains Papes ,en particulier François,de trop nombreux prêtres et évêques sont encore catholiques.
      Nous qui sommes membres de l’Eglise Romaine, attachés à la véritable doctrine et à la sainte liturgie latine,ne nous reconnaissons plus avec un enseignement faux et une liturgie inspirée du protestantisme.
      Seule la Vérité nous rendra libres nous enseigne l’Evangile,depuis au moins soixante ans les fumées de Satan se sont rependues dans l’unique Eglise Corps Mystique du Rédempteur par ceux là même qui nous en défendaient avant Vatican II.
      Puisse Notre-Seigneur nous donner la force de persévérer dans la foi,l’espérance et la charité en vous accueillant un jour au sein d’une Eglise purifiée.

    • @ Gauthier

      Vous devez connaître Vladimir Ghika, orthodoxe converti et canonisé il y a quelques années.
      Vous devriez vous intéresser à la Fraternité de la Transfiguration, qui vous fera mieux connaître la religion catholique, et par là même vous fera comprendre que la religion catholique, avec sa hiérarchie, est née directement du Christ, Chef de son Eglise dont son représentant visible sur terre est le Pape, successeur de l’apôtre Pierre.
      http://deus-vult.org/actualites/la-fraternite-de-la-transfiguration-ou-adorare-unire-servire/

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com