Il dit ne pas vouloir se mêler des politiques concrètes des pays, même quand il s’agit de donner l’avis de l’Eglise par rapport à des lois contraire à la loi divine. Il ne veut pas porter de jugement sur les conduites homosexuelles, « qui suis-je pour juger ? » déclara-t-il un jour à ce sujet, mais il tire à vue contre toutes les mesures qui pourraient mettre un frein à l’invasion migratoire du Vieux Continent. Le pape qui ne fait pas de politique parle en politicien engagé à gauche toute quand il s’agit de défendre les sacro-saints droits des migrants à immigrer illégalement en Europe, et ailleurs.

Il parle en homme politique en maniant comme boussole l’Evangile revisité en manifeste immigrationniste,  sa sensibilité de gauche qui fait fis de toute prudence politique et en exploitant qui plus est, pour asseoir ses convictions personnelles immigrophiles, une infaillibilité pontificale si mal comprise en notre époque déboussolée. La sauvegarde de la nation n’est rien face à la volonté du migrant de s’installer, dit-il du haut de sa chaire apostolique ! De quoi fermer la bouche à toute velléité de contestation chez les fidèles timorés qui croient que toute parole qui sort de la bouche du pape est infaillible.

Dans un message publié ce lundi 21 août, à l’occasion de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, le 14 janvier prochain, le révolutionnaire pape argentin a donné sa feuille de route en matière d’immigration : « accueillir, protéger, promouvoir, intégrer » sont ses maîtres mots. Et pour mieux faire passer la pilule à des peuples envahis et dépassés par ces flux migratoires dont ils perçoivent le danger pour leur identité et leur survie nationale, Jorge Maria Bergoglio n’hésite pas à comparer tout migrant à Jésus-Christ. Et à culpabiliser les catholiques qui voudraient arrêter le clandestin avant qu’il n’entre ou le renvoyer chez lui. Pour être un bon chrétien selon François, il faut accepter tous les migrants chez soi, nouveaux alter Christus :

« Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43) »

Cette centralité de la dignité de la personne du clandestin prend le pas sur toute autre considération politique à tel point que le pape argentin ose écrire qu’il faut

«  toujours faire passer la sécurité personnelle [du migrant, ndlr] avant la sécurité nationale. »

Et de la sécurité des Européens ? Qu’en fait-il ?  Rien. Il s’en fiche même. Favoriser les entrées sûres et légales dans les pays de destination, le regroupement familial, «  prévoir des visas temporaires spéciaux pour les personnes qui fuient les conflits dans les pays voisins» tout en améliorant la simplification de l’obtention de visas humanitaires, concéder plus facilement la nationalité, sont quelques unes des demandes phares du pape aux gouvernements, vieilles recettes pseudo-chrétiennes et socialo-humanitaristes qui ont depuis longtemps montré leur inefficacité, si ce n’est leur nocivité. De ce message pontifical émerge une vision politique du problème migratoire sentimentale et humanitariste, sans envergure, limitée au court terme individuel du clandestin, incapable de concevoir, par parti pris idéologique, les diverses menaces futures d’un tel déferlement de populations extra-européennes sur le sol du Vieux Continent ni de regarder en face la faillite de la société melting-pot. Chez François, l’intérêt général est mort, place à l’Individu-Roi, d’autant plus roi s’il est migrant ou réfugié !

Ainsi, parallèlement à l’énième massacre terroriste qu’il réprouve par ailleurs tout en occultant la responsabilité islamiste, le pape participe activement et ouvertement à cette solution immigrationniste injuste et préjudiciable pour l’Europe, qui est uniquement capable de provoquer des conflits, des haines et des effusions de sang : Jorge Maria Bergoglio doit être vraiment myope, en-dehors du temps présent, embourbé dans l’utopie du « vivre-ensemble » multi-religieux, multi-ethnique, multiculturel, croyance en échec patent depuis longtemps.

« Accueillir signifie avant tout offrir aux migrants et aux réfugiés, énonce-t-il sûr de lui, de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale dans les pays de destination. En ce sens, un engagement concret est souhaitable afin que soit étendu et simplifié l’octroi de visas humanitaires et pour le regroupement familial. (…) En outre, il serait opportun de prévoir des visas temporaires spéciaux pour les personnes qui fuient les conflits dans les pays voisins. Les expulsions collectives et arbitraires de migrants et de réfugiés ne constituent pas une solution adéquate, surtout lorsqu’elles sont exécutées vers des pays qui ne peuvent pas garantir le respect de la dignité et des droits fondamentaux. J’en viens encore à souligner l’importance d’offrir aux migrants et aux réfugiés un premier accueil approprié et digne. » « Les conditions des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés, postulent que leur soient garantis la sécurité personnelle et l’accès aux services élémentaires. »

Sait-il le pape François combien il y a par les rues de Rome, et dans toute l’Europe, de SDF, humbles fidèles catholiques, à qui il est nié ce statut « de sécurité personnelle » et l’accès aux « services de bases » ? Et connaît-il le nombre de chrétiens tués, uniquement parce qu’ils sont chrétiens, par certains de ces « demandeurs d’asile » mahométans qui sont libres et traînent dans les rues des villes européennes ?

Il devrait pourtant le savoir le pape François qui, en publiant ce message immigrophile, se mêle donc bien des politiques concrètes des pays ! Mais il est vrai que le sort du petit catholique européen, sans histoire, sans divorce, sans transformation sexuelle ni déviance homosexuelle, ancré sur sa terre ancestrale, ne l’intéresse guère…

Francesca de Villasmundo

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

40 commentaires

  1. Gabrielle says:

    Mon commentaire est « pourquoi son entourage se tait ???????????????Len ennemis de DIEU sont ravis, d’ailleurs il n’y a qu’eux pour l’encenser…!!!!!!!!!!!!!! Pour le moment , l’heure de DIEU n’est pas venue pour montrer qui est le Maître du Ciel et de la Terre…..

    • Ceux qui l’ouvrent un tant soit peu, il les mute au fond de l’Amazonie…. ce guignol qui se prétend pape est bouffi par la haine.

    • @ « « pourquoi son entourage se tait ??????????????? »

      C’est une blague votre question ?
      Dans son entourage, la plupart sont francs-maçons.

  2. DUFIT THIERRY says:

    Ce message du pape qui prêche une fausse charité mais accomplit une vraie démolition de l’Eglise dans la continuité de Vatican II est indécent au lendemain de sanglants attentats islamiques qui ont frappé Barcelone. La charité de ce pape est du reste non seulement fausse mais aussi très sélective car comme le dit l’article ce pape n’a pas un mot de compassion pour les SDF catholiques, pas un mot non plus pour les chrétiens persécutés dans le monde.
    Mais je tiens à vous rassurer : les élucubrations du pape sur l’immigration n’entrent pas dans le cadre de l’infaillibilité pontificale.

    • Le Sommelier says:

      Et, moi je dis infailliblement que la terre de nos pères est sacrée .
      Ce soi disant Pape est un hérétique , un déracineur :

      http://pocombelles.over-blog.com/2014/09/simone-weil-l-incandescente-par-robert-redeker-marianne-net.html
      Or, l’enracinement est l’un des besoins primordiaux de l’âme, et la patrie est la réalité qui y répond le mieux. Mais il faut entièrement la repenser, en l’articulant à deux autres besoins aussi intenses : la vérité et la justice. La résistance a une mission spirituelle autant que politique et militaire.

      Pape Léon XIII, Encyclique « Sapientiae Christianae », 1890 :
      « L’amour surnaturel de l’Eglise et l’amour naturel de la patrie procèdent du même et éternel principe. Tous les deux ont Dieu pour auteur et pour cause première ; d’où il suit qu’il ne saurait y avoir entre les devoirs qu’ils imposent de répugnance ou de contradiction. »

      Pape Benoît XV, Lettre du 15 juillet 1919 :
      « Si la charité s’étend à tous les hommes, même à nos ennemis, elle veut que soient aimés par nous d’une manière particulière ceux qui nous sont unis par les liens d’une commune patrie. »

      Pape Pie XII, Encyclique « Summi Pontificatus », 1939 :
      « Il existe un ordre établi par Dieu selon lequel il faut porter un amour plus intense et faire du bien de préférence à ceux à qui l’on est uni par des liens spéciaux. Le Divin Maître Lui-même donna l’exemple de cette préférence envers sa terre et sa patrie en pleurant sur “l’imminente destruction de la Cité sainte”. »

      Cardinal Feltin, 20 avril 1956 :
      « L’Église qui proclame que tous les hommes sont frères, corrige l’interprétation erronée qu’on donne parfois à cette fraternité universelle. Elle déclare, en effet, que chacun doit aimer particulièrement ceux qui sont nés sur le même sol que lui, qui parlent la même langue, ont hérité des mêmes richesses historiques, artistiques, culturelles, qui constituent dans l’humanité cette communauté spéciale que nous appelons notre patrie, véritable mère, qui a contribué à former chacun de ses enfants. Elle a droit à un amour de préférence. »

      Saint Augustin, docteur de l’Eglise, IVè siècle:
      « Aime tes parents, et plus que tes parents ta patrie, et plus que ta patrie aime Dieu seul. »

      Cardinal Joseph-Désiré Mercier, archevêque de Malines, lettre «Patriotisme et Endurance», 1er janvier 1915 :
      « Il n’y a point de parfait chrétien qui ne soit point un parfait patriote ! »

      Cardinal Louis-Édouard Pie (1815-1880) :
      « Vous serez davantage de votre pays, à mesure que vous serez plus chrétiens. »

      Pape Saint Pie X (1903-1914) :
      « Si le catholicisme était ennemi de la patrie, il ne serait pas une religion divine. »

      Maréchal Pétain: lettre de l’Ile d’Yeu, avril 1948 :
      » C’est vers ceux qui m’ont obéi et qui sont emprisonnés que va d’abord ma pensée. C’est leur liberté qui m’importe et qui importe à la France. Pour ma part, j’ai fait le sacrifice de ma personne et je ne songe qu’à l’union des Français. »

      Don Fransico Franco Bahamonde, Caudillo d’Espagne, consécration de l’Espagne au Sacré-Cœur de Jésus, 1952 :
      » Mon Seigneur et Mon Dieu, avec l’humilité qui convient à un bon chrétien, je viens proclamer la foi catholique, apostolique et romaine de la Nation espagnole, son amour du Sacré-Cœur de Jésus et de notre insigne pasteur, sa sainteté Pie XII. »

      Chesterton , dans « Le Défenseur » . :
      » Si nous sommes condamnés un jour, ce ne sera pas seulement pour la faute intellectuelle de n’avoir pas su apprécier les autres nations, mais pour la faute beaucoup plus surprenante de n’avoir pas su nous apprécier nous-mêmes. »

      Notre Dame de Fatima à Lucie le 13 Octobre 1917 :
      “ Beaucoup de nations disparaîtront de la face de la terre.”

      Benoît XVI : in “ caritas in veritate “ et là ça dérape sérieusement ….!!!!!!!!!!!!!!
      “ Il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale telle qu’elle a déjà été esquissée par mon Prédécesseur, le bienheureux Jean XXIII . ”

      Réponses à Benoit 16 soupapes , le serpent dérapeur :

      Nicolas Gomez Davila :
      La fonction de l’Eglise n’est pas d’adapter le christianisme au monde, ni même d’adapter le monde au christianisme, mais de maintenir un contre-monde à l’intérieur du monde.

      Exorcisme de Léon XIII :
      “ L’Église, épouse de l’Agneau immaculé, des ennemis très rusés l’ont saturée d’amertume et abreuvée d’absinthe ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle a de plus précieux. Là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière des nations, là ils ont posé le trône de l’abomination de leur impiété ; de sorte qu’en frappant le Pasteur, ils puissent aussi disperser le troupeau .”

      Mgr Lefebvre , 1989 : bientôt 30 ans !!! Et les Ratzingophiles n’ ont rien compris !
      “ Je crois sincèrement que nous avons affaire à une contrefaçon de l’Eglise et non pas à l’Eglise catholique ….On doit croire que l’Église est occupée par cette contre Église que nous connaissons bien …il y a tout simplement une loge maçonnique au Vatican …obéissance , obéissance , obéissance !!! Obéissance à l’Eglise , oui ! obéissance à la franc maçonnerie , non !…L’ennemi s’est infiltré dans l’Eglise . Il y est . Il y est .” Oui, Benoit 16 est bien l’ ennemi, le serpent ordinaire !

      • MA Guillermont says:

        Non Benoît XVI n’est pas le serpent , ni dérapeur (…) ni ordinaire …
        Les Papes ont simplement plaidé pour les droits des hommes particulièrement pour les pays sortants du communisme …et les pays capitalistes …
        Benoît XVI a poursuivi les chemins ouverts par « Pacem in terris  »
        Jusqu’en 1965 l’Église Catholique plaidait pour les droits de Dieu face auquel l’homme n’avait que des devoirs …
        Et bien pour ma part , cette ouverture relative aux droits universels des hommes était un principe fondamental …

        • Le Sommelier says:

          …fondamental …. de la Révolution .
          Merci de me laisser le loisir de finir votre phrase .

          • MA Guillermont says:

            Vous êtes cassant et cette inclinaison n’est pas de Dieu …

            • Etienne says:

              Cassant ou pas…
              Comme si le pape (?) à actuel tenait des propos équilibrés, ouverts aux besoins de ses ouailles.

            • Le Sommelier says:

              Si si, no no .

        • Geneviève says:

          pourtant, c’est S.E Mgr Marcel LEFEBRE lui-même qui avait
          mis en garde les membres de la FSSPX en qualifiant Ratzinger de « serpent » !

          « C’est là qu’un peu de réflexion peut aider le bon sens : si l’époque postconciliaire est dominée par la révolution dans l’Eglise, n’est-ce pas tout simplement parce que le Concile lui-même l’y a introduite ? «Le Concile, c’est 1789 dans l’Église», déclara le cardinal Suenens. « Le problème du Concile, ce fut d’assimiler les valeurs de deux siècles de culture libérale », dit le cardinal RATZINGER.
          Et il s’explique : Pie IX, par le Syllabus, avait rejeté sans appel le monde issu de la Ré­volution, en condamnant cette proposition : « Le Pontife romain peut et doit se réconcilier et composer avec le progrès, avec le libé­ra­lisme et avec la civilisation moderne » (Syllabus n° 80). Le Concile, dit ouverte­ment Joseph Ratzin­ger, a été un « CONTRE-SYLLABUS » en opérant cette réconcilia­tion de l’Église et du libé­ra­lisme notamment par Gaudium et spes, le plus long docu­ment conciliaire. Les papes du XIXe siècle, en effet, n’avaient paraît-il pas su discerner ce qu’il y avait de vérité chrétienne et donc d’assi­milable par l’Église, dans la Révo­lution de 1789. » (Introduction à « Ils L’ont découronné », 1987).

          Si tout cela ne vous ouvre pas les yeux sur la réalité de V2 et ses fruits !

        • DUFIT THIERRY says:

          M Guillemont on voit que vous ne connaissez pas la doctrine de l’Eglise : les droits de l’homme qui sont une invention de la révolution française ont été condamnés par le pape Pie VI (Adeo Nota). Oui l’homme a des devoirs envers Dieu. Il était particulièrement insupportable de voir Jean-Paul II, de satanique mémoire (pape d’Assise, du baiser du Coran…) se faire le chantre des droits de l’homme qui sont contraires à la doctrine de l’Eglise.

          • MA Guillermont says:

            Vous connaissez parfaitement mon point de vue sur la Révolution et les « droits des hommes  »
            Pour ce que j’ai écrit il est évident que l’interprétation est tout à fait simple et claire .
            Lire Centisumus annus (1991) de St Jean-Paul II qui dit entre autres :
             » … Même dans des pays qui connaissent des droits démocratiques ces droits ne sont pas toujours entièrement respectés. Et l’on ne pense pas seulement au scandale de l’avortement mais aussi aux divers aspects d’une crise démocratique qui semblent avoir parfois altéré la capacité d’avoir pris des décisions en fonction du bien commun  »
            Chapitre V 47
            Jésus est seul Juge et je doute qu’il apprécie votre acharnement sur St Jean-Paul converti par St Louis-Marie Grignion de Montfort Apôtre de Marie Sa Très Sainte Mère .

            • Le Sommelier says:

              St Jean-Pol-Pot II est saint de la secte satanique conciliaire .

        • pamino says:

          Gare au mot ‹droit› ! À la limite il faut le biffer de son vocabulaire, car c’est un mot trop élastique qui peut toujours être remplacé par ‹devoir› avec un changement de référence personnelle, ce qui permet une exactitude d’expression que le diable n’aime pas ; ainsi, en ce qui concerne la « Déclaration de droits et devoirs de l’homme et du citoyen », c’est quand même bien que – sans doute après objection des philosophes – ces derniers aient été ajoutés au second tour ; mais on aurait beaucoup mieux fait de les substituer aux premiers.

          • pamino says:

            Pardon, j’ai mal cité mais ce n’était qu’une faute typograohique (j’écris depuis un autre ordinateur et je suis un peu dépaysé) : pour « Déclaration de droits et devoirs de l’homme et du citoyen » lire « Déclaration des droits et devoirs de l’homme et du citoyen ».

    • DUFIT THIERRY says:

      Arrêtez avec votre « Saint » Jean-Paul II. Jean-Paul II n’avait rien d’un saint et vous le savez très bien. Ce fut le grand destructeur de la Foi Catholique adepte d’un œcuménisme délirant. On n’en finit pas d’énumérer les monstruosités de ce pape : visite aux temples protestants, hommage rendu à Luther en 1983, visites aux synagogues, discours disant que chrétiens et musulmans ont le même dieu, baiser du Coran, repentances sur le passé de l’Eglise, et pour couronner le tout Assise qui a atteint de sommets dans l’abomination. Pape champion des droits de l’homme et de la liberté religieuse.
      Relisons plutôt les encycliques des papes jusqu’à Pie XII inclus. Relisez Mortalium animos de Pie XI sur la royauté de Notre seigneur sur les nations.
      Prions pour que Notre Seigneur règne sur les sociétés.
      Tourt le contraire des discours maçonniques de Jean-Paul II.

    • DUFIT THIERRY says:

      M Cadoudal. Paul VI en instaurant une Messe protestantisée avec l’aide du franc-maçon Bugnini voulut supprimer définitivement la Messe de toujours. Suppression injuste et illégale.
      Jean-Paul II voyant que malgré les sanctions la Fraternité St Pie X continuait à se développer eut une autre politique : il promulgua un indult en octobre 1984 permettant la célébration de la Messe traditionnelle. Cet indult était assorti de telles conditions qu’il était inapplicable. Puis en 1988 en raison des sacres accomplis par Mgr Lefebvre (sacres qui ont sauvé la Tradition), il fut obligé de demander une application plus large de l’indult.
      Précisons bien sûr qu’en réalité la Messe de toujours n’a jamais été abrogée et ne peut pas l’être.

      • pamino says:

        « Cet indult était assorti de telles conditions qu’il était inapplicable. »
        Au demeurant, ce n’est pas injuste, mais en dépit des conditions exigées le feu Joachim card. Meisner (4e des 4 cardinaux), archevêque de Cologne, a permis à la demande insistante de la baronne de Gagern née comtesse de Plettenberg et de son beau-frère Erich Vermehren von Saventhem, président fondateur de Una Voce International, une telle messe à Cologne, devenue par la suite celle de la FSSP célébrée dans une ancienne église paroissiale dont l’un des prêtres du prieuré FSSP de Cologne est maintenant recteur. Je donne ces détails pour prouver que c‘était du temps de JPII à la limite possible d’avoir une messe traditionnelle. Mais au début le cardinal a dû, sans doute à contre-cœur, interdire toute publicité pour cette messe, qui existait quand même depuis quelques années déjà comme messe sauvage, d’abord dans une église privée ainsi que dans celle autrefois habitée par les Franciscains avec un autel disposé depuis le Concile en diagonale à la fois aux moines disparus (face à l’Est) et au peuple (face au Nord), et quelquefois dans l’église baroque du couvent des Carmélites autrefois habité par Ste Edith Stein avant sa translation en Belgique, laquelle en fin de compte malheureusement ne l’a pas sauvée de la chambre à gaz nazie.

      • MA Guillermont says:

        Pour remettre à chacun le libre-arbitre de sa conscience

        https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://salve-regina.com/index.php%3Ftitle%3DL%2527indult_de_1984,les_accords_du_5_Mai_1988_et_le_Motu_Proprio%2522Ecclesia_Dei%2522&ved=0ahUKEwjSrrv7y-_VAhXMDMAKHapjCT8QFgggMAI&usg=AFQjCNG5071NnkUrTH2436PSCAPf0NdUng

  3. alain peulet says:

    ENFOIRé ……………..!!! et lui , il en prend au Vatican ? NON !

  4. alain peulet says:

    L’antéchrist …………..! ! !

  5. Etienne says:

    Ce pape a-t-il été élu dans les respect des règles canoniques ? On peut en douter mais le fait et les motifs sont tabous.
    Quoi qu’il en soit. Quand il sort de ses compétences, son avis ne vaut pas plus que celui d’un autre chrétien.
    Mais ça ne l’empêche pas d’utiliser le prestige de sa fonction au service de ses options politiciennes. Les s… osent tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.

    Qu’il est loin le temps où la Chrétienté se sentait assez sûre d’elle-même pour que des « Guelfes » servent les intérêts du pape et les « Gibelins » ceux de l’empereur.

    Par exemple. Godefroid de Bouillon… Avant son expédition orientale, il avait contribué à la prise de Rome au service de l’empereur.

  6. Vent d'Est, Vent d'Ouest says:

    Que ce pape s’occupe de ses milliards d’ouailles et nous fiche la paix avec la politique ! Il n’a pas été missionné pour ça ; s’il est vraiment le successeur de Saint-Pierre sur lequel le Christ a fondé Son Église et qu’il suive son exemple ! Des voix des prêtres s’élèvent d’ailleurs contre son (supposé ?) angélisme : ttp://www.dreuz.info/2016/08/17/migrants-islam-le-pape-quatre-pretres-sexpriment-sans-langue-debois/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29
    Pour ma part, cet homme qui se prétend gardien des valeurs christiques me déçoit chaque jour un peu plus ; on se demande si, au fond, il ne serait pas l’Antéchrist réincarné, mais un Antéchrist qui avance masqué. N’oublions pas que les papes sont élus jusqu’à ce qu’ils démissionnent ou meurent. Celui-ci a encore de beaux jours devant lui.

  7. François says:

    Ce message du Pape François est rédigé le 15 août 2017 : intégralement dédié aux migrants ….
    avec seulement une conclusion en pirouette sur la Vierge Marie, embarquée bien malgré elle dans cette galère :

    « ….
    En conformité avec sa tradition pastorale, l’Église est disponible pour s’engager en première ligne en vue de réaliser toutes les initiatives proposées plus haut ; mais pour obtenir les résultats espérés, la contribution de la communauté politique et de la société civile, chacun selon ses responsabilités propres, est indispensable.

    Durant le Sommet des Nations Unies, célébré à New York le 19 septembre 2016, les dirigeants du monde ont clairement exprimé leur volonté d’œuvrer en faveur des migrants et des réfugiés pour sauver leurs vies et protéger leurs droits, en partageant ces responsabilités au niveau global. À cet effet, les États se sont engagés à rédiger et à approuver avant la fin de l’année 2018 deux accords globaux (Global Compacts), l’un consacré aux réfugiés et l’autre concernant les migrants.

    Chers frères et sœurs, à la lumière de ces processus engagés, les prochains mois représentent une opportunité privilégiée pour présenter et soumettre les actions concrètes dans lesquelles j’ai voulu décliner les quatre verbes. Je vous invite, donc, à profiter de chaque occasion pour partager ce message avec tous les acteurs politiques et sociaux qui sont impliqués – ou intéressés à participer – au processus qui conduira à l’approbation des quatre accords globaux.

    Aujourd’hui, 15 août, nous célébrons la solennité de l’Assomption de la très Sainte Vierge Marie au Ciel. La Mère de Dieu a fait elle-même l’expérience de la dureté de l’exil (cf. Mt 2, 13-15) ; elle a suivi avec amour l’itinéraire de son Fils jusqu’au Calvaire et maintenant elle partage éternellement sa gloire. Confions à sa maternelle intercession les espérances de tous les migrants et réfugiés du monde et les aspirations des communautés qui les accueillent, afin que, selon le plus grand commandement de Dieu, nous apprenions tous à aimer l’autre, l’étranger, comme nous-mêmes.

    Vatican, le 15 août 2017 »

    on croit rêver ! ( un vrai cauchemard !)

    • pamino says:

      angl. ‹opportunity›, ‘occasion, aubaine, chance’.
      angl. ‹opportuneness›, ‘opportunité’.
      Il ne faut pas dégrader, comme le fait l’auteur (la traductrice ?), le sens du fr. ‹opportunité› en l’utilisant dans le sens de l’angl. ‹opportunity›.
      Sans la délitération (sit venia verbo) de l’enseignement scolaire dans les pays de civilisation européenne occidentale, on n’aurait pas de tels problèmes. Mais ceci dit, il ne fait pas abandonner le champ linguistique au διαβόλῳ (litt. approx. ‘à celui qui met [litt. ‘jette’] des bâtons dans les roues’). Peut-être la plus grande faute philosophique de nos jours est de répéter sans réflection le non-sens diabolique de ‘il ne s’agit pas du conteneur mais du contenu’.

  8. Getrey says:

    Qu’a dit le Christ à propos de ceux qui veulent se faire applaudir et occuper les premières places, de ceux qui veulent paraître bons au dehors et qui à l’intérieur sont plein d’excréments. Tu nous demandes toujours de prier pour toi, Bergoglio, mais encore faudrait-il t’ouvrir à ces prières, et laisser le Vrai Dieu et le Vrai Esprit Saint te parler. Mais tu fais passer tes idées saugrenues pour le vent de l’Esprit : qu’a dit le Christ au sujet de ceux qui blasphèment ainsi ?

  9. Cadoudal says:

    François le Bougre va organiser une journée de la repentance des Croisades.

    défendre la chrétienté face à l ‘envahisseur , quel crime contre l’ esprit de Vatican II-Assise !

  10. Paul-Emic says:

    Je pense donner mon prochain denuer du culte directement à l’UOIF sans passer par des intermédiaires

  11. pamino says:

    « il faut accepter tous les migrants chez soi, nouveaux alter Christus : »
    1. Très logiquement, la grammaire n’admet pas de pluriel de ‹alter›.
    2. *‹faire fis de qc› ? Non, ‹faire fi [‘sdegno’] de qc›.

    • pamino says:

      Et écrire entre autres à mon propre compte : réflexion, pas *réflection

  12. MA Guillermont says:

    Taper car les liens ne passent apparemment pas

    promulgation de l’Indult de Jean-Paul II en 1984
    Aller sur le site :
    salve-regina.com

  13. schutz says:

    Tous ceux qui sont pour l’immigration ont-ils accueilli des réfugiés chez eux. Et le pape dans son vatican le plus riche a-t-il logé des migrants ? et combien ? A lui de le dire aussi

  14. Mgr LEFEBVRE L’Église est occupée par une loge maçonnique (Illuminati)

    https://www.youtube.com/watch?v=XSuBwJ4xuns&t=447s

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com