bradley-manning-mpi

L’armée américaine fournira au soldat Bradley Manning le traitement hormonal nécessaire à sa volonté de changer de sexe et de se faire appeler Chelsea. Manning purge actuellement une peine de 35 ans de prison pour avoir divulgué des documents secrets au portail internet Wikileaks.
Le soldat avait demandé à la justice américaine un transfert dans une prison civile où il/elle pourrait recevoir ce traitement, demande qui avait été refusée par l’autorité pénitentiaire fédérale. Suite à cet arrêt, le Pentagone a annoncé jeudi que le traitement hormonal nécessaire pour commencer sa transition lui serait donné.
La décision du ministère de la Défense est le dernier épisode de l’affaire Manning. Le jour suivant sa condamnation à la prison pour fuite de plus de 700.000 documents révélant des communications secrètes d’opérations du Département d’État des États-Unis en Irak et en Afghanistan, Manning avait annoncé qu’il s’identifiait à une femme, et qu’à présent son prénom était Chelsea, et qu’il voulait commencer un traitement pour changer de sexe.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Hotorduf says:

    S’il était femelle comme il le dit, pourquoi a-t-il besoin d’un traitement pour devenir encore femme?

    • Parce que le corps masculin produit davantage de testostérone que d’oestrogène. Bon maintenant je ne suis pas victime d’un problème d’identité sexuelle comme cette personne, mais je peux imaginer que ça doit être assez pénible d’être piégé dans un corps qui ne vous correspond pas.

      D’où les possibilités offertes par la science pour y remédier. Après il fait ce qu’il veut, chacun est quand même libre de son corps, à ses risques et périls. C’est comme les tatouages; ok, mais si t’en abuses tu risques de te fermer des portes dans la société. En tout cas c’est pas moi qui irait juger.

      Par contre ce qu’il a fait (wikileaks), là ok pour juger et critiquer, même si je me doute pertinemment que ce n’était pas l’objectif visé par cet article.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com