L’association Les Gavroches a reçu le philosophe Rémi Brague, pour un dîner-débat consacré au thème du progrès, à l’occasion de son dernier livre, Le Règne de l’homme (Gallimard). Le progrès est devenu un dogme, comme le souhaitait Auguste Comte. « Il est difficile de trouver quelqu’un qui ne soit pas progressiste. Staline l’était, Hitler l’était, le général Tapioca et le général Alcazar le sont tous les deux au même titre. » Et le progrès in fine est devenu le critère du Bien : « Le gentil est toujours progressiste, le méchant est un conservateur, réactionnaire, intégriste, fondamentaliste, etc. »

Mais, constate le philosophe, le progressisme est aujourd’hui en échec.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com