L’association Les Gavroches a reçu le philosophe Rémi Brague, pour un dîner-débat consacré au thème du progrès, à l’occasion de son dernier livre, Le Règne de l’homme (Gallimard). Le progrès est devenu un dogme, comme le souhaitait Auguste Comte. « Il est difficile de trouver quelqu’un qui ne soit pas progressiste. Staline l’était, Hitler l’était, le général Tapioca et le général Alcazar le sont tous les deux au même titre. » Et le progrès in fine est devenu le critère du Bien : « Le gentil est toujours progressiste, le méchant est un conservateur, réactionnaire, intégriste, fondamentaliste, etc. »

Mais, constate le philosophe, le progressisme est aujourd’hui en échec.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com