avortement-votation-suisse-MPI 

Serait-ce un miracle qui se déroule sous nos yeux ? Ces derniers temps les évêques suisses, et en tout premier lieu le réputé « conservateur » Mgr Charles Morerod – l’un des quatre théologiens choisis par Rome pour discuter avec la FSSPX, et soi-disant thomiste – se montrent d’une intransigeance de principe qu’on ne leur connaissait plus !

En effet, une initiative suisse « Financer l’avortement est une affaire privée », vise à faire interdire le financement de l’avortement par les organismes publics afin de ne pas contraindre l’ensemble des citoyens à payer ce meurtre. Seuls les systèmes privés supporteraient le prix du crime.

La vision de cette initiative est uniquement financière, et l’argument qu’elle porte est bien inconséquente face à ce qu’est la réalité criminelle de l’avortement. Cependant, d’un point de vue pratique, cela éviterait à l’ensemble des citoyens et donc aux catholiques de financer contraints et forcés l’avortement comme c’est le cas actuellement (comme en France). Un autre effet de l’application d’une telle initiative serait mécaniquement un découragement financier pour les femmes souhaitant avorter.

Certes, cette initiative n’est pas satisfaisante, elle n’est pas ce qui serait souhaitable dans l’absolu, elle constituerait cependant une pierre dans le jardin de la culture de mort et le premier recul de fait de l’avortement en Suisse.

Mais non, les éminences « catholiques » font la fine bouche ; cette initiative n’étant pas assez claire sur les principes sur lesquels elle s’appuie selon Mgr Morerod, elle ne prendrait pas suffisamment en compte la détresse de la mère selon Mgr Gmür. Bref ces messieurs ne trouvent pas assez de reproches à faire pour bloquer cette initiative et encourager les catholiques à y faire barrage ! Tout en se disant contre l’avortement !!!

Il y avait une occasion sérieuse de faire reculer l’avortement en Suisse, la hiérarchie qui se dit catholique ne le souhaite visiblement pas ; les catholiques se voient contraints aujourd’hui de le financer, ils continueront… grâce à ces hypocrites qui leur servent d’évêques « catholiques » ! Nous n’avons pas fini de déguster les lendemains qui chantent d’un concile Vatican II qui n’a rien laissé de cohérent sur son passage, si ce n’est la cohérence du chaos.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Dominique says:

    On reconnaît un arbre aux fruits qu’il porte et ceux de Vatican II sont calamiteux!

  2. champar says:

    Vatican II n’a jamais préconisé l’avortement bien au contraire, Paul VI a d’ailleurs été très violemment attaqué pour avoir rédigé l’encyclique « humanitae vitae » qui est parfaitement claire en faveur de la défense de la vie.
    Arrêtez de confondre le concile Vatican II avec les dérives qui sont liées au délire de certaines personnes qui ont souvent quitté l’Église par la suite.
    Le manque de courage de de clairvoyance reste malheureusement d’actualité.

    • Xavier Celtillos says:

      Cher monsieur,

      Bien entendu que Vatican II n’a jamais préconisé l’avortement, ce n’est pas ce qui est dit dans l’article. Par contre Vatican II a diffusé dans les esprit un relativisme tel qu’il a dénaturé la doctrine catholique à un tel point, qu’aujourd’hui, même des évêques n’assument plus de devoir lutter contre l’avortement et les autres maux qui minent notre société.

      Regardez la léthargie de l’épiscopat français sur le mariage homosexuel. Et ne parlons pas de son attitude lors de la loi Veil…

      Cordialement.

    • Bernard says:

      Ce n’est pas tant Vatican 2 en soit qui est en cause, mais ses failles à travers lesquelles se sont engouffrés les prétendus « modernistes » qui interprètent Vatican 2 comme une rupture avec la Grande Tradition de l’Eglise Catholique…Ces « modernistes » font de Vatican 2 le socle d’un « Nouveau Catholicisme » (une Église non plus « dans » le monde et transcendant les temps, comme le levain dans la pâte, mais « du » monde et « du » temps présent) en particulier dans les pays occidentaux, notamment en France…

      Ces « néo-catholiques » font bon ménage avec les prosélytes de la Religion Satanique issue de loges maçonniques, sous couvert de « laïcité », ayant en commun le relativisme moral auto-justificateur de TOUS les comportements humains, le Bien et le Mal étant inextricablement liés…

      Dans les circonstances actuelles, il est important de lire et relire les deux Encycliques Evangelium Vitae et Véritatis Splendor données au Vatican par le Pape Jean-Paul 2 et dont on connaît l’ accueil, pour le moins glacial, que leur réserva le Monde des Médias, y compris ceux prétendument « catholiques » du Groupe Bayard Press…

  3. Irène Pincemaille says:

    Oui, en effet, tout est là : « ON RECONNAÎT L’ARBRE Á SES FRUITS !!! ». Or, reconnaissons que les « fruits » de Vatican II sont particulièrement pourris !!! Sans doute les pères conciliaires n’ont pas voulu toutes les hérésies subséquentes, mais ils n’ont opposé aucun rempart solide aux modernistes qui empoisonnaient l’Église déjà depuis bien longtemps – raison pour laquelle Pie XII avait refusé la convocation d’un concile car il en prévoyait la lamentable suite. Bien sûr, tout cela ne nous empêche nullement de prier avec des millions de frères dans le monde, les « tradis » ne sont pas toujours, eux non plus, exempts d’un certain orgueil, pas toujours bien adroits, souvent entêtés, etc… DIEU SEUL saura nous tirer de cette galère actuelle, ne nous décourageons surtout pas et PRIONS. Amitiés à tous.

    • Benoît Ducrot says:

      Chère Irène, pardon pour le jeu de mot un peu facile, mais que d’irénisme dans l’affirmation selon laquelle, je vous cite :  » Sans doute les pères conciliaires n’ont pas voulu toutes les hérésies subséquentes « … ! N’avez-vous jamais entendu dire que les papes du Concile V2 ont pris la précaution, justement, bien au contraire de supprimer le Serment anti-moderniste de Saint Pie X. Si ce serment était inutile, alors Saint Pie X n’était qu’un gros parano qui voyait le mal partout ; mais si il était utile, j’aimerais savoir pourquoi on l’a supprimé ? Là il y a plusieurs hypothèses : soit le Serment gênait quelqu’un soit…, bon, dois-je continuer mon analyse…?, faut il mettre tous les points sur tous les « i », vous savez, ces fameux iotas dont il est interdit d’en enlever ne serait-ce que le point…
      Amitiés et union de prières

  4. Pingback: Xavier Celtillos : le retour aux principes non négociables des évêques suisses | Austremoine.org

  5. Pingback: L’épiscopat suisse prépare son atterrissage pro euthanasie

  6. Pingback: François nomme un évêque pro-mort à Chicago (Etats-Unis)

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com