abri anti atomique moscou

Photo: l’un des abris anti-atomiques sous l’aéroport de Moscou

Quatre civils ont été tués lundi à Donetsk et trois dans la région voisine de Lougansk, et aujourd’hui encore des civils ont été victimes des combats acharnés que se livrent les belligérants pour prendre le contrôle de l’aéroport, selon les autorités locales. Ceci sans compter  les pertes parmi les combattants, ni les blessés.
Depuis avril,  les combats ont fait, officiellement, plus de 3.000 morts. La signature du cessez-de-feu le 5 septembre dernier devrait permettre la création d’une zone tampon le long de la ligne de front dans le Donbass. En attendant les combats se poursuivent de façon sporadique vers Lougansk et Marioupol, mais c’est à Donetsk que les combats sont les plus intenses en raison de l’aéroport.
Les combats pour la prise de l’aéroport de Donetsk, ont commencé dés le début des hostilités en avril, c’est l’un des points les plus convoités par les troupes de la junte de Kiev. La ville de Donetsk est tenue par les troupes insurgées mais une poche de combattants pro-européens se cramponne et ne cesse de pilonner jusqu’au centre de la ville où un agent de la Croix rouge internationale a été tué la semaine dernière.
Les Nouveaurusses ont réussi à reprendre le contrôle des pistes de l’aéroport mais le sous-sol est toujours au pouvoir des troupes de Kiev. Pour comprendre l’enjeu et les raisons d’une résistance aussi tenace, il faut savoir que les aéroports internationaux de l’époque soviétique sont conçus en forteresses défensives souterraines et sont donc des points stratégiques de premier ordre. L’aéroport de Donetsk a été bâti suivant ce plan. L’ancien terminal comprend trois niveaux de souterrains en béton armé qui disposent d’abris anti-atomiques, et de 64 kilomètres de tunnels qui relient l’aéroport à une base militaire. Le détail exact des plans architecturaux souterrains sont inconnus des insurgés, et en possession seulement du commandement de l’armée ukrainienne, ce qui explique qu’elle y soit si solidement retranchée. par les tunnels Kiev envoie continuellement des renforts pour compenser les fortes pertes humaines. Les tunnels s’étendent sous les pistes de l’aéroport et sous la tour de contrôle qui est également reliée aux souterrains.


Voir les photos des souterrains de l’aéroport de Moscou.

Celui de Donetsk est conçu de la même façon.

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Guénnadi says:

    Y a-t-il une raison valable et valide, pour ce point stratégique?

  2. Jean Valjean says:

    Nommer constamment la junte de Kiev est ridicule,vous désinformez volontairement les lecteurs par un parti pris pour une agression patente de la Russie dans un pays souverain
    L’annexion de la Crimée vous laissent de marbre comme aussi le plan russe de créer un couloir de liaison vers celle ci d’où l’enjeu du conflit
    Vous aurez nommé junte le gouvernement français s’il s’agissait de l’annexion de L’Alsace et La Lorraine ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com