Le Vatican se penche sur la question de l’incardination des prêtres. Au cours d’une réunion interdicasteriale présidée par le pape François en présence de tous les responsables des dicastères romains l’argument des nouveaux « mouvements et réalités ecclésiales » a été évoqué par rapport au thème du sacerdoce.

Jusqu’à aujourd’hui seulement les prélatures personnelles et les ordinaires – ceux militaires comme ceux créés pour favoriser le retour des anglicans – avaient la possibilité d’incardiner des prêtres. Rome est en train d’étudier l’opportunité de donner cette faculté d’incardination également aux fraternités sacerdotales internes aux mouvements ecclésiaux laïcs.

Cette permission que pourrait offrir le Saint-Siège permettrait à ces nouveaux prêtres de ne pas dépendre directement pour ce qui regarde l’incardination des évêques locaux.

Francesca de Villasmundo

http://www.lastampa.it/2017/05/29/vaticaninsider/ita/vaticano/vaticano-allo-studio-la-possibilit-di-incardinare-preti-nei-movimenti-TFFPqvAWfn0XkxQfTgVNcL/pagina.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. pamino says:

    « Rome est en train d’étudier l’opportunité de donner cette faculté d’incardination également aux fraternités sacerdotales internes aux mouvements ecclésiaux laïcs. »
    Francesca, à part la pertinence du sujet, merci d’avoir employé ‹opportunité› dans son vrai sens, angl. ‘opportuneness’, car son emploi malheureusement devenu fréquent dans le sens de l’angl. ‹opportunity› (fr. ‘occasion’) risque de priver le français d’un mot important.

  2. Etienne says:

    L’idée serait bonne : nos évêques ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils devraient être.
    Encore faudrait-il qu’on dispose de prêtres à « incardiner ».

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com