L’affaire de Charlottesville est devenue le prétexte pour se livrer aux Etats-Unis à une purge politiquement correcte dont on ne voit pas la fin. Après la chasse aux monuments confédérés, puis la critique des monuments et noms de parcs et d’avenues dédiés à George Washington, c’est maintenant au Maréchal Pétain de faire les frais de cette nouvelle vague de terrorisme intellectuel.

Le maire de New York, Bill de Blasio, chantre du multiculturalisme, du métissage et du lobby LGBT, a annoncé via son compte Twitter son intention d’effacer la plaque en granit posée en 1931 en l’honneur du Maréchal Pétain, venu défiler en tant que vainqueur de la bataille de Verdun avec le général Pershing, considéré comme le héros américain de l’engagement des Etats-Unis dans la première guerre mondiale.

Le Maréchal Pétain et le Général US Pershing

Cette plaque est fixée dans un quartier de Broadway surnommé le « Canyon des héros » qui compte plusieurs centaines de plaques commémoratives gravées dans cette section de la pointe sud de Manhattan.

Plus largement, Bill de Blasio a annoncé un réexamen de tous les symboles de la ville qui pourraient évoquer « le racisme ou la haine ».

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 commentaires

  1. Etienne says:

    Organiser ces « damnationes mémoriae » dans ce pays qui se croit le modèle de l’univers.
    Ce pays dont les financiers ont soutenu le redressement économique de l’Allemagne d’avant-guerre…
    Le ridicule ne tue pas.

    La campagne contre Robert LEE est d’une mesquinerie et d’une médiocrité rares.
    Héritier d’une plantation cultivée par de la main-d’oeuvre servile, il a émancipé ses esclaves en 1862, dans le respect de la volonté de son parent défunt.

    On nous raconte assez souvent que la guerre de sécession avait pour objectif la fin de l’esclavage… Indirectement peut-être. La volonté de favoriser le développement d’une industrie textile dans le Nord n’était pas oubliée.

    L’actuelle campagne est un bel exemple de ces nombreuses âneries dont l’opinion dominante nous abreuve tous les jours.

    • pamino says:

      Henri Heine parle, en allemand mais je crois depuis Paris, des États-Unis comme « la grande étable de la Liberté, où les gens crachent sans crachoir ».
      Il n’y faut absolument rien dire contre les abrutis, qui sont sacrés comme les vaches en Inde, mais il y a aussi de très fins intellectuels qu’on tolère, pourvu qu’ils se taisent en grand public. C’est pour cela que ces derniers sont d’ordinaire plus modestes, sans pour autant devenir moins intellectuels, qu’ailleurs .

  2. angel says:

    C’est quoi la prochaine étape, bruler tout les livres d’histoires, effacer tout le savoir sur internet.

    • pamino says:

      Presque tout le savoir sur internet se trouve aussi ailleurs sous une forme moins maniable, mais plus durable. Pour des raisons différentes, il faut les deux formes.

    • Emily says:

      @ Angel
      Si vous me permettez, le savoir est loin de se limiter à Internet. Outre les ouvrages contrerévolutionnaires (Mgr de Segur,…) devant faire partie de la bibliothèque de tout catholique, il existe beaucoup d’ouvrages datant un peu mais tout aussi instructifs (je pense à des ouvrages consacrés à la médecine familiale, à la morale catholique, …).

      Vatican II ayant fait un lavage de cerveau, on a peine à voir quelles sont les exigences pour un catholique en matière d’éducation familiale, de consultation de revues, de films, ou de pièces de théâtre.
      Pour Internet, un reportage du journal de TV Libertés de ce soir montre justement comment Internet est un formidable outil de désinformation historique :
      https://youtu.be/fXLPaZnbDlk?t=8m33s.

      • Internet est aussi un formidable outil de recherche pour des livres en particulier mais qui commence à tomber dans les mains de malhonnêtes dont Google est.

  3. L' ANKOU RU says:

    Les « américains » ? Ah oui , les exterminateurs des indiens , ceux de la bombe d’Hiroshima et de Nagazaki , ceux du napalm au Viet Nam et quoi d’autre encore ? La liste est encore longue …

    • On y va says:

      Acceptez-vous cette liste non exhaustive de philanthropes et grands humanitaires tels Warren Buffet , Bill Gates , Rockfeller, Carnegie , Bono , Soros , Clinton , Bush , Obama etc…

      • @on y va
        Il y a beaucoup de promoteurs de la culture de mort dans votre liste. Des « philanthropes »? Ou faites-vous de l’humour au 33e degré?

  4. On ne peut que lui conseiller comme emblème le cimeterre et le croissant et de chercher ses héros chez Daesh, on a les héros que l’on mérite.
    Je pensais que les USA étaient un peu épargnés, on est en train de découvrir qu’ils sont au moins au niveau de Âne Hidalgo

  5. daflon says:

    S’il est difficile d’empêcher ses abrutis d’agir chez eux, nous pouvons par mesure de rétorsion, nous en prendre aux statues et plaques de rues célébrant des Américains. Une simple pince monseigneur suffit, mais de grâce sélectionnez les et épargner les gens comme Patton, qui n’aurait certainement pas été copain avec le maire de NY.
    Comme on dit chez nous, dans la coloniale : Pour un œil, les deux yeux, pour une dent, toute la gueule.

    • pamino says:

      Ça serait impossible en France, et c’est bien. En plus, ici on a élu Tom Paine à la Convention, et là on vend encore de temps en temps à prix faramineux une bonne bouteille que Benjamin Franklin a rapporté de Paris.

  6. pamino says:

    J’ai oublié de dire que, de toute façon typique, ils n’ont toujours pas remarqué à Niorrque que ‹PHILLIPPE›(sic) est le nom non d’une hypophille mais d’un zoëraste.

  7. Etienne says:

    Il se dit qu’à Charlotteville, des anti-fas ont été recrutés par petite annonce pour 25 $ de l’heure.
    Plus p… que ça tu meurs.

  8. Quand un pays a connu une naissance à partir de la maçonnerie à la tête, pas étonnant qu’on assiste à de telles sauvageries populaires.
    Cécilien

  9. Réveil français la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation…

  10. Hilarion says:

    S’il faut rendre grâce au petit gars venu du fond de l’Amérique venu se faire déchiqueter sur les côtes normandes en Juin 44, il ne faut pas se leurrer sur l’intention pure et dure des financiers de Wall Streat relative à la colonisation qu’ils étaient bien décidés à nous imposer notamment avec l’AMGOT qui s’appropriait purement et simplement l’administration de la France à la botte de leurs intérêts.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com