En mars 2016, Moti Yogev – un député du parti sioniste extrémiste « Le Foyer Juif » – a initié une proposition de loi contre le « bruit » occasionné par les appels à la prière.

Une loi jugée alors sans équivoque :

« Des centaines de milliers de citoyens israéliens – en Galilée, dans le Néguev, à Jérusalem, à Tel Aviv-Jaffa et dans d’autres endroits dans le centre d’Israël – souffrent tous les jours du bruit causé par l’appel des muezzins des mosquées. » (sic !)

Le texte de la loi, baptisée poétiquement « bruit et souffrance », connue aussi sous le sobriquet de « loi du muezzin » avait été adopté, le dimanche 13 novembre 2016, par la commission ministérielle des lois et devait encore être voté, en trois lectures, par le parlement israélien.

La communauté palestinienne musulmane avait aussitôt réagi, stigmatisant une mesure raciste et une violation inacceptable de la liberté d’exercice de la pratique religieuse.

Dans le même temps la presse internationale s’en était mêlée titrant « Israël veut museler les muezzins »…

Accusé de racisme, Moti Yogev croyant se défendre a alors aggravé son cas en assurant vouloir interdire les haut-parleurs dans tous les lieux de culte d’Israël ...

On voit bien se dessiner là une volonté nette, dogmatique, proprement laïcarde, visant à interdire clairement toute manifestation sonore extérieure de la pratique religieuse !

Le député ne semblait donc pas en être à une approximation près pour défendre bec et ongle ce cheval de bataille de la droite sioniste israélienne qui se veut d’abord laïque.

Mal lui en prit car c’est alors la communauté juive orthodoxe qui lui est tombée sur le dos craignant que l’usage de la sirène où les appels stridents du shofar pour l’ouverture du shabbat ne tombent aussi sous le coup de la loi !

Voir l’extrême droite sioniste israélienne de la Knesset se retrouver en opposition avec l’extrême droite juive orthodoxe, alliée aux députés « arabes » et à l’extrême gauche juive sioniste, ne manquait pas de sel…

Une situation politique explosive qu’il fallait désamorcer à tout prix !

Durant des mois cela n’en prit pas le chemin…

La situation s’enlisait quand le député Yéhouda Glick a appelé mi-décembre à la « négociation entre les communautés » sur cette épineuse question.

Il en est résulté le constat d’une divergence évidente entre une vision laïcarde sioniste et les préoccupations des diverses communautés appelées à en discuter dans l’attente d’un accord qui aurait évité de légiférer…

http://alyaexpress-news.com/loi-contre-muezzins-yehouda-glick-appelle-a-negociations-entre-chefs-religieux-de-communaute-lieu-dune-loi/

Finalement un nouveau projet de loi dit « allégé » vient d’être accepté par le comité des lois en remplacement du texte initial interdisant « tout bruit fort manifesté à toute heure du jour ou de la nuit ».

Ce nouveau texte limite l’interdiction de provoquer bruits forts et les appels du muezzin entre 23h et 7h du matin. Une limitation, restreinte donc, qui permet de donner des assurances aux Haredim quant au respect des appels à shabbath…

Un texte qui restera tout de même une première limitation, notamment aux pratiques musulmanes, et qui devrait donc connaître de nouvelles discussions animées à la Knesset avant son adoption, compte tenu de la réprobation attendue des députés arabes…

http://alyaexpress-news.com/commission-legislative-a-approuve-nouvelle-loi-muezzin/

La question reste cependant de savoir si toutes les parties concernées par ces restrictions ont effectivement été conviées, consultées et écoutées ?

Clairement non !

Fort est de constater que ces consultations ne mentionnent nullement une troisième catégorie de religieux parfois encore Palestiniens, ou parfois étrangers, tous pourtant bien présents en Terre Sainte : les chrétiens !

Qu’ils soient orthodoxes, catholiques, coptes, arméniens, etc.

D’étranges goyim décidément que ces gens dont les offices sont rythmés par l’appel des cloches !

La vraie question est donc de savoir si, au petit matin, les cloches sonneront encore à Jérusalem ?

Mais comme vient de le souligner le rav Shaya :

« Le seul peuple qui serve le même Dieu que nous, c’est l’Islam ! »

http://www.medias-presse.info/quand-un-rabbin-declare-le-seul-peuple-qui-sert-le-meme-dieu-que-nous-cest-lislam/69212/

Et clairement c’est bien sur le dos des chrétiens que les sionistes israéliens vont légiférer après avoir trouvé un accord entre les juifs et les musulmans !

Jamais des extrémistes se réclamant de l’Islam ne purent à aucune époque faire taire durablement les cloches du Saint Sépulcre au petit matin.

Les sionistes aujourd’hui, dans l’indifférence générale et bénéficiant du mutisme tacite du Vatican, pourraient bien y parvenir !

Claude Timmerman

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com