ambassadeur-us-esp-drapeau-lgbt

Nous apprenons que cette année 3 % des « mariages » en France ont concerné des duos homosexuels. Paris atteint le record avec 1.331 unions homosexuelles soit 13 % de la totalité des mariages. Dans le quartier du Marais, ce chiffre passe à 32 %. Compte tenu des données qui viennent d’Amérique, nous pouvons vraiment leur souhaiter du bonheur car ils vont en avoir besoin.

Nous avons donné les références de nos affirmations en nous basant sur des recherches scientifiques ; ceci non pas pour allonger le texte mais afin de ne pas pouvoir être accusés d’homophobie. Ces références ont été laissées en langue américaine afin de faciliter d’éventuelles recherches à nos lecteurs. Les titres des articles concernés se suffisent souvent à eux-mêmes.

Nous pensons réellement rendre service aux homosexuels en leur exposant ces faits établis par des travaux scientifiques.

  1. Une étude a suivi 156 couples de même sexe. Seulement sept d’entre eux pratiquaient la fidélité dans leurs relations sexuelles. Il est noté que cette situation favorisait la diffusion des maladies vénériennes et les états de détresse psychologiques. (McWhirter, D. and Mattison, A. “The Male Couple: How Relationships Develop.” (Upper Saddle River, NJ: Prentice Hall).
  2. Les couples de lesbiennes sont statistiquement très instables par rapport aux couples hétérosexuels. (“Comparative Relationship Stability of Lesbian Mother and Heterosexual Mother Families: A Review of Evidence,”  Marriage and Family Review 46: 499-509).
  3. Une étude danoise parue en 2011 concerne les douze premières années de légalisation du partenariat homosexuel (les Danois n’ont pas osé qualifier ce type d’union de « mariage »). Le risque de suicide chez les hommes est multiplié par huit. (Mathy, R. et al. 2011. “The Association between Relationship Markers of Sexual Orientation and Suicide: Denmark, 1990-2001,” Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology, 46: 111-117).
  4. En 2010, l’ U.S. National Longitudinal Lesbian Family Study a établi que 40 % des couples de lesbiennes ayant conçu un enfant par PMA s’étaient séparés. (Gartrell, N. & Bos, H. 2010. “U.S. National Longitudinal Lesbian Family Study: Psychological Adjustment of 17-year-old Adolescents,” Pediatrics, 126 (1): 28-36.)
  5. Une étude effectuée en Afrique Sub-saharienne établit que 7 % des hommes avaient été les victimes d’abus sexuels par d’autres hommes au cours de leur vie. Ce chiffre passait à 39 % parmi les homosexuels. (Greenwood, G. et al. 2002. “Battering victimization among a probability-based sample of men who have sex with men,” American Journal of Public Health, 92:1964–69).
  6. Une importante étude de la revue Cancer publiée en mai 2001 établissait que les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes avaient deux fois plus de risques de faire un cancer que les hétérosexuels. Cette maladie apparaissait à un âge moyen de 41 ans alors que pour le reste de la population masculine elle émergeait à 51 ans. (Boehmer, U. et al. 2011, “Cancer Survivorship and Sexual Orientation,” Cancer, 117:3796–3804.)
  7. Le Wall Street Journal du 12 novembre 2014 publiait un article pour avertir que le nombre de cancer de la gorge causé par le Papilloma virus (contre lequel on pousse abusivement les petites filles à se vacciner en France par le Gardasil) avait augmenté de 72 % entre 2000 et 2004. Électivement ce cancer touchait les hommes ayant multiplié leurs partenaires masculins.
  8. En 2012, Finneran and Stephenson ont passé en revue 28 études concernant les violences chez les homosexuels de sexe masculin. Leur conclusion était la suivante : La violence intime entre partenaires (IPV) qu’elle soit psychologique, physique ou sexuelle, a atteint chez les partenaires masculins de même sexe des taux alarmants. (Voir p. 180. P. Finneran, C., Stephenson, R. 2012. “Intimate Partner Violence Among Men Who Have Sex With Men: A Systematic Review,” Trauma, Violence and Abuse, 14: 168-185.)
  9. En 2007, une étude diligentée par la New York Academy of Medicine établit que plus de 32 pour cent des homosexuels actifs avaient souffert d’ « abus » par un ou plusieurs partenaires au cours de leur vie. Le tout ayant entraîné des dépressions nerveuses et l’usage de stupéfiants. (Houston, E. & McKiman, D.J. 2007, “Intimate Partner Abuse Among Gay and Bisexual Men: Risk Correlates and Health Outcomes,” Journal of Urban Health 84: 681-690.)
  10. En 2014 la synthèse de 19 études venant de l’Afrique Sub-saharienne a établi que la violence intime entre partenaires de même sexe (IPV) était de 48 % (Buller, A. et al. 2014. “Associations between Intimate Partner Violence and Health among Men Who Have Sex with Men: A Systematic Review and Meta-Analysis.” PLOS Medicine, 11(3): e1001609. doi:10.1371/journal.pmed.1001609.)
  11. Une recherche effectuée à Amsterdam établit que 86 % des nouveaux cas de sida concernait les couples homosexuels instables. (Xiridou, M. et al., “The contribution of steady and casual partnerships to the incidence of HIV infection among homosexual men in Amsterdam,” AIDS 17:1029-38.).

Sans commentaires…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

654 commentaires

  1. En voilà des sources says:

    Je me permet juste de citer les articles liés (copier/coller).

    Related Posts via Taxonomies:
    *Le mal-être des gays
    *L’homosexualité conduit au mal être psychologique
    *Sida : de la France aux Etats-Unis
    *Le cannabis est-il dangereux ?
    *Hépatite C : qui va payer l’addition ?
    *ONU : Quand les chefs d’État boudent un anniversaire
    *ONU : les larmes des crocodiles
    *Sida : Le Grand Mensonge
    *Prévention du sida chez les homosexuels : le rêve d’un fonctionnaire de l’Organisation Mondiale de la Santé
    *Eclairage sur le suicide chez les homosexuels

    Ca donne la ligne éditoriale… Par ailleurs je trouve dramatique de vouloir transposer en Europe des pseudo résultats d’études faite en Afrique. Ca a déjà été infirmé entre autre sur l’intérêt de la circoncision pour limiter la propagation du VIH en Afrique qui n’a strictement aucun impact en Europe.

    Dernièrement aucune de vos affirmations ne concerne le mariage, qui plus est « gay », simplement les relations homos. Êtes vous sur de bien répondre au sujet avancé par le titre de votre article ? La réponse est Non.

    • almanzor says:

      C’est sur qu’en France on préfère se fier aux chiffres produits par les assocs LGBT..
      Et tout autre chiffre qui contredirait cette nouvelle norme « progressiste » qu’est d’être homosexuel, serait directement taxé d’homophobie..

      Relations avec le mariage?
      – Si le couple n’est pas durable et sans fidélité (essence même du mariage..) alors il n’a pas lieu d’être.
      – Le mariage va entraîner la PMA donc le fait de savoir que le gosse va subir un divorce c’est important (à moins que vous ne le considériez comme un objet?)

      Le taux élevé de séropositivité au sein de cette communauté n’est plus un secret pour personne pourquoi encore oser le nier.. Mais c’est le seul point qui encouragerait le mariage en interdisant le divorce pour éviter qu’ils le refilent à d’autres. –‘

      • Elodie says:

        « – Le mariage va entraîner la PMA donc le fait de savoir que le gosse va subir un divorce c’est important (à moins que vous ne le considériez comme un objet?) »

        LOL. 44 % de divorces chez les couples hétéro contre 40 % chez les lesbiennes (selon les « sources » de cet article).

        Vous vous tirez une balle dans le pied, vos chiffres se retournent contre vous.

        L’homophobie à ce stade est sans doute la conséquence d’une homosexualité refoulée. En fait vous n’acceptez pas que d’autres (les homos) s’autorisent ce que vous passez votre temps à vous interdire (votre homosexualité latente) au point de publier ici votre diatribe anti-homo qui, soit dit en passant, mériterait d’être dénoncée aux associations compétentes. Je m’empresse d’ailleurs de faire une copie d’écran de votre article et je vais surveiller votre site de plus près. Internet n’est pas une zone de non-droit.

        • Jean-Pierre Canot says:

          L’article est parfaitement clair et impartial, ne faisant que citer des communications scientifiques. Le commentaire charabia d’Élodie est par contre strictement incompréhensible !

          • Elodie says:

            L’article indique que 40% des mères lesbiennes ayant recours à la PMA divorcent.
            Je mets ce chiffre en perspective avec les statistiques de divorces des couples hétéro, chiffres datant de 2011, qui indiquent que 44,7% des mariages finissent en divorce et créent une population de nouveaux célibataires divorcés : ils ont en moyenne 41,7 ans pour les hommes et 44,3 ans pour les femmes.

            En 2011, 1,6 million d’enfants vivent dans une famille recomposée.

            http://www.planetoscope.com/lamour/1062-nombre-de-nouveaux-divorces-en-france.html

            Voilà : en plus je vous donne le lien. Çà ira où il vous faut une explication de texte ??

          • Elodie says:

            Concernant la deuxième partie de mon message et puisque vous aimez les études scientifiques, en voilà une de l’université de Rochester. Elle met en évidence le rapport entre homophobie et homosexualité refoulée. Je vous préviens quand même : il y a de longues phrases et des mots compliqués, mais en persévérant un peu vous arriverez peut-être à en comprendre le sens.

            PSYCHO : L’homophobie est elle une sorte d’autophobie : http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/psycho-l-homophobie-est-elle-une-sorte-d-auto-phobie-_8028_lirelasuite.htm

            • alsaco68 says:

              la seule divorce pour l’enfant ou les enfants, c’est que la séparation va entrainer un problème supplémentaire chez l’enfant qui naviguera entre maman 1 et maman 2 ou appelez cela comme vous voudrez, la seule promesse tenue par le « président », super,Elodie, encore à 15.27 je voulais bien vous « comprendre », mais 15:43 psycho and co, là, je décroche, car ces gens là….allez sans commentaire

            • Friendly says:

              Pourquoi vouloir tant vous justifier ?

          • FERRARI says:

            @ Elodie : Soyez gentille, évitez les guerres des chiffres, concernant les divorces et les violences conjugales ou les divorces et les violences perpétrées dans le cadre des duos de même genre ou des couples dits hétéros. Calmez votre émoi lorsque des gens attachés à la sacralisation du mariage originel, ne partagent pas les orientations contre nature. Le mariage est une affaire religieuse. Consultez et scrutez attentivement la bible, et vous y découvrirez des écrits plusieurs fois millénaires qui sont sans équivoque, concernant l’union d’un homme et d’une femme, même si à cette époque le cérémonial chrétien n’était pas de rigueur, l’adultère y était sévèrement condamné, c’est dire l’importance de l’union de l’homme avec la femme, à l’état originel. Et puis, de quel droit les christianophobes s’accaparent –ils de ce qui est un bien de l’Eglise ? Ce qui appartient à l’église ne leur appartient pas, et ne doit pas être spolié, même au nom de la liberté, de la laïcité, de la frustration, etc.. Lorsque les personnes dénoncent la légalisation des dérives sociétales, elles ne sont pas homophobes. En fait, il faut voir une sollicitude, une bienveillante attention pour ceux qui ont choisi de cheminer dans les chemins tortueux, marchent sur une nouvelle route. Par ailleurs, ce n’est pas humainement interdit, ou condamnable de « refouler son homosexualité latente » Donc, que les duos de même sexe vivent ensemble soit, mais pas par les liens du mariage. C’est tellement simple de trouver une solution qui conviendrait à tout le monde. Salutations

            • « Calmez votre émoi lorsque des gens attachés à la sacralisation du mariage originel, ne partagent pas les orientations contre nature. »

              L’homosexualité n’est pas une orientation contre-nature.

              « Consultez et scrutez attentivement la bible, et vous y découvrirez des écrits plusieurs fois millénaires qui sont sans équivoque, concernant l’union d’un homme et d’une femme, même si à cette époque le cérémonial chrétien n’était pas de rigueur, l’adultère y était sévèrement condamné, c’est dire l’importance de l’union de l’homme avec la femme, à l’état originel. »

              Pour y lire quoi, que Dieu a créé Adam et Eve, contes bien sûr évidemment faux dans le monde réel ? Et à ce que j’en sais, la Bible mentionne des relations homosexuelles et on a même retrouvé une trace d’un mariage religieux homosexuel dans une stèle ou quelque chose de ce genre.

              « Et puis, de quel droit les christianophobes s’accaparent –ils de ce qui est un bien de l’Eglise ? »

              Le mariage n’appartient ni à l’Eglise ni à personne, et à tout le monde. Il n’y a même pas consensus au sein de la Chrétienté, les églises protestantes, par exemple, célèbrent ces unions et même le Pape commence à changer d’avis. Ce n’est pas parce qu’une institution est millénaire qu’elle est bonne et juste et qu’elle ne peut pas changer, dans le bon sens.

               » Donc, que les duos de même sexe vivent ensemble soit, mais pas par les liens du mariage.  »

              Ce ne sont pas des duos mais des COUPLES. Par là même, tu prouves ton intolérance homophobe à l’égard des homosexuels, les traitant comme des individus de second rang, indigne de ta conception du mariage. Mais devine quoi, personne ne te demande la permission. Le mariage est à TOUT LE MONDE.

              « C’est tellement simple de trouver une solution qui conviendrait à tout le monde »

              Une solution simple et juste éviterait à une catégorie de la population d’être institutionnellement discriminée sous prétexte d’un trait de caractère qu’elle n’a pas choisie ! Tu n’aimerais pas que quelqu’un discute de TON droit à te marier, n’en fais pas de même !

          • Syllabus says:

            @Lucas : Au fait, tu t’insurgeais contre l’emploi de duo ou de paire pour qualifier les « couples » « de même sexe » (LOL). Réponse du Professeur Godard, Professeur de lettres classiques :

             » Le « mariage » pour quelques-uns est en fait une menace « pour tous »
            Dans le concert des arguments développés par les « pour » et les « anti » mariage gay, il est une voix qu’on n’a jamais entendue : celle de la langue française.

            Au cours de mes 40 années d’enseignement (collège et lycée) en qualité de professeur de Lettres Classiques, j’ai toujours attaché une grande importance à la valeur des mots. Choisir le mot exact, le « polir sans cesse » comme disait Boileau, c’est à la fois s’assurer qu’il exprime parfaitement ce que l’on veut dire mais c’est aussi s’assurer que l’on sera bien compris de son auditoire.

            La polémique que suscite le projet de loi sur le mariage gay offre un bel exemple de cette dilution de la pensée dans le brouillard d’une terminologie approximative. A force de triturer les mots dans tous les sens, les mots n’ont plus de sens et l’opinion déboussolée y perd son latin. Les slogans réducteurs répercutés par les médias ne font qu’entretenir la confusion au point qu’on a parfois l’impression d’avoir perdu le sens commun.

            Prenons quelques exemples :

            Premier exemple : La notion de « couple » homosexuel est-elle adaptée ?
            La réponse est non. Si l’on se réfère à la terminologie du « Bon Usage », l’assemblage de deux éléments de même nature ne constitue pas un « couple » mais une « paire ». Ainsi, on dira une paire de ciseaux, une paire de lunettes et non un couple de ciseaux ou un couple de lunettes. Il en est de même pour les êtres vivants. Deux bœufs assemblés sous le même joug forment une paire de bœufs et non un couple de bœufs. Deux jumeaux de même sexe constituent une paire de jumeaux et non un couple de jumeaux. On pourrait multiplier les exemples. La langue française nous indique clairement que la notion de « couple » repose sur un principe de différenciation et d’altérité. Le couple, c’est « un homme et une femme unis par des relations affectives, physiques » (Robert 2012). La prise en compte de la fin de la définition ne doit pas faire oublier le début. La distorsion sémantique à laquelle on s’adonne chaque fois qu’on évoque un « couple » homosexuel crée une confusion dommageable que rien ne peut justifier, pas même une évolution des mœurs. Il s’agit bien ici d’appeler un chat « un chat »

            2ème exemple : qu’est-ce qu’un parent ?
            La reconnaissance officielle du « couple » homosexuel entraîne nécessairement – tout le monde le sait – une modification du Code Civil. La disparition des mots « père » et « mère » au profit de la notion de « parent 1 » et « parent 2 » n’est en fait qu’une supercherie linguistique doublée d’un mensonge puisque le mot désigne étymologiquement les deux personnes (père et mère) qui conjointement sont à l’origine de toute naissance. En latin, le verbe parere veut dire « engendrer » pour le père, et « enfanter » pour la mère. Comment peut-on expliquer à un enfant que ce mot de « parent » (quel que soit son numéro) s’applique à une personne qui est totalement étrangère à sa naissance, un clandestin en quelque sorte ? La loi peut-elle cautionner ce mensonge ?

            Ces deux exemples suffisent à démontrer que la terminologie avancée par les partisans de la loi n’est qu’un écran de fumée destiné à masquer une stratégie plus sournoise que les récentes manifestations viennent d’ailleurs de confirmer. Il semble en effet que les partisans du « mariage pour tous » se soient déjà engouffrés dans une brèche : l’incohérence du projet de loi :

            Une incohérence interne à la loi : un « couple » homosexuel est par définition stérile. Il est donc logique que les homosexuels aient recours à des artifices s’ils veulent avoir des enfants. C’est le sens de leur revendication première : le droit à l’adoption, baptisé outrageusement « droit à l’enfant ». Le projet de loi prévoit cette disposition mais interdit la PMA (procréation médicalement assistée pour les femmes) et la GPA (gestation pour autrui pour les hommes c’est-à-dire le recours possible à une mère porteuse).

            Comment justifier cette contradiction alors que la loi du « mariage pour tous » est présentée comme une extension des droits ?

            Les récentes manifestations des partisans du mariage ont clairement démontré que les homosexuels entendaient s’appuyer sur cette contradiction pour pousser plus loin leurs exigences. Sur cette question, on note les premiers signes d’un fléchissement de la part des promoteurs de la loi. Le recours à la PMA, exclue dans un premier temps, pourrait faire l’objet d’un amendement présenté par les députés de la majorité. Cette concession, logique en elle- même, met à nu la vraie nature du débat.
            Le « mariage pour tous », présenté au départ comme l’objectif essentiel, apparaît de plus en plus clairement comme un simple point de passage, une étape transitoire pour obtenir « in fine » une égalité de droit pleine et entière avec les couples hétérosexuels stériles.
            Comme le droit à l’adoption ne changera pas grand-chose à la situation des homosexuels, vu les réticences de la plupart des états à confier des enfants à des homosexuels, c’est bien sur la PMA et la GPA que se concentre toute la pression. Une fois acquis le droit à la PMA pour les femmes homosexuelles, comment interdire aux hommes, au nom de ce même principe d’égalité, d’avoir recours à la GPA ? Si c’était le cas, il y aurait là une discrimination incompréhensible, voire une injustice, tout à fait contraire à l’esprit même du projet de loi.

            Le piège des slogans
            Il est une autre supercherie linguistique qu’il convient de dénoncer et qui tient au discours même des homosexuels.
            Pendant longtemps, leur combat a été placé sous le signe du « droit à la différence », droit qui leur a été reconnu par l’ensemble de la communauté nationale avec la création du PACS. Aujourd’hui, le thème du « droit à la différence » a totalement disparu du glossaire homosexuel. Bizarre !
            Ce virage à 180 degrés a quelque chose de surprenant et pourtant personne ne s’en étonne. Il est vrai que le slogan « le mariage pour tous » est plus rassurant et plus rassembleur que « le droit à la différence » jugé sans doute trop « clivant » pour employer un terme à la mode, un concept dépassé en tout cas que l’on range sans complexe au rayon des accessoires.
            Au contraire, « le mariage pour tous » sonne comme un appel à la fête, à la fusion universelle de toute l’humanité, un remake d’ « Embrassons-nous, Folleville », en somme une préfiguration du « paradis pour tous ». Qui peut résister à un tel programme ?
            Malheureusement, cette vision édénique du mariage est en décalage complet avec la réalité des faits.
            Il est d’abord étrange que le PACS ait eu si peu de succès auprès de la communauté homosexuelle alors que cet aménagement de la législation était notamment prévu pour elle. Et si le mariage présente tant d’attraits, comment expliquer que tant d’hommes et de femmes, de la base jusqu’au sommet de l’Etat, choisissent l’union libre c’est-à-dire le non-mariage ?
            Il est notable également que nombre d’homosexuels vivent leur vie le plus naturellement du monde sans réclamer nécessairement le passage devant Monsieur le Maire. Certains même s’étonnent de ce déchaînement médiatique sur une question qui leur est totalement étrangère. Alors, au bout du compte, que penser de tout ce tapage, de tout ce galimatias ?
            Pas grand chose, sinon que derrière ces acrobaties sémantiques ou stylistiques, il y a la volonté de nier une évidence.

            La négation d’une évidence :
            Quel que soit le mode de procréation choisi, la naissance d’un enfant est nécessairement le résultat de la rencontre de deux cellules, masculine et féminine. La différenciation sexuelle est constitutive de l’être humain, même si les choix de vie peuvent ensuite amener certains individus à la vivre différemment. De ce fait, on ne peut admettre qu’une simple évolution des mœurs soit un argument suffisant pour modifier le statut du couple et celui de la famille, tels qu’ils nous ont été transmis depuis les origines de notre civilisation.
            Les Romains eux-mêmes, qui pratiquaient librement et indifféremment les deux formes de sexualité, n’ont jamais songé à remettre en question ce mode d’organisation de la famille pour une raison très simple mais essentielle : cette structure de la cellule familiale est la seule à garantir la filiation. Grands législateurs (ne pas oublier au passage que notre Code Civil découle directement du Droit Romain), ils ont toujours tenu à préserver ce socle de l’organisation sociale.
            Quant à l’adoption, très courante à Rome, elle a toujours été soigneusement encadrée par tout un arsenal juridique de manière à préserver l’intégrité des liens du sang. De ce fait, l’adoption n’était juridiquement admise que dans le cadre d’une famille déjà constituée et sur le modèle du couple hétérosexuel.

            Jamais deux sans trois :
            Mais il y a plus grave : la stérilité naturelle du « couple homosexuel » induit nécessairement l’intervention d’un tiers de l’autre sexe pour le rendre fécond. Dès lors, l’accès à la PMA ou à la GPA (quelle que soit la procédure adoptée, c’est-à-dire avec ou sans rapport sexuel) conduit à s’interroger sur la nature de ce prétendu « couple » qui ne peut assurer à lui seul son désir d’enfant. Ce qui revient à dire que le contrat de mariage que signeraient deux personnes de même sexe inclut nécessairement l’intervention prévisible d’une troisième personne. Il ne s’agit donc plus d’un « couple » mais d’une « triade », une forme d’adultère biologique accepté et reconnu par la loi. Sans parler des inévitables dérives financières qu’entraînera nécessairement la recherche effrénée de donneurs et de mères porteuses. Dans certains pays, on assiste déjà à des combinaisons multiples où les homosexuels s’adjoignent – pour un temps ou pour longtemps et moyennant finances – le concours d’une ou plusieurs personnes pour mener à bien leur projet. Nous sommes là devant le risque majeur d’une marchandisation de l’enfant et par extension de la vie humaine. L’embryon devient un objet de convoitise assimilable à n’importe quel produit de consommation. Dans un proche avenir, on peut même imaginer l’achat en pharmacie de paillettes de sperme ou d’ovules congelées qu’on pourrait se procurer aussi facilement que la pilule contraceptive ou le Viagra, le tout remboursé par la Sécurité Sociale, au nom de ce « droit à l’enfant » brandi comme un dogme par les partisans de la loi.

            Au terme de cet argumentaire, une conclusion s’impose :
            Le « mariage » pour quelques-uns est en fait une menace « pour tous » :
            A l’évidence, l’adoption de ce projet de loi fait courir à notre société un danger d’autant plus grand qu’il est paré de toutes les vertus aux yeux du plus grand nombre.

            Pour employer le langage des internautes, c’est un dangereux « cheval de Troie » qu’on introduit dans la législation française. « Malheureux citoyens, quelle folie est la vôtre ! » s’écriait Laocon en voyant les Troyens disposés à introduire ce cheval maudit dans les murs de leur ville (Enéide, II, 42).
            Abandonné sur la plage, ce cheval imaginé par Homère avait tous les attraits d’un cadeau des dieux. Les Troyens sont restés sourds à l’avertissement de Laocoon. Ils ont fait mieux. Pour faciliter l’entrée du cheval dans la ville, ils n’ont pas hésité à abattre une partie de leurs murailles. On connaît la suite ! …

            Il est vain d’imaginer qu’on puisse contenir toutes les dérives inhérentes au projet de loi tel qu’il est présenté aujourd’hui. C’est bien sur la notion même de « mariage pour tous » qu’il faut se battre et résister. Si cette digue saute, le risque de submersion est hors de tout contrôle.

            Daniel Godard
            Professeur de Lettres Classiques

            Dans le cortège des partisans de la loi « le mariage pour tous », il y avait un slogan intéressant :
            « UNE PAIRE DE MERES VAUT MIEUX QU’UN PERE DE MERDE »
            Si l’on accepte de faire l’impasse sur le caractère outrancier et injurieux du propos, ce slogan est une aubaine !
            Pour la première fois, l’union de deux femmes est reconnue comme une « paire » et non comme « un couple »
            J’y vois la confirmation (involontaire) de mon analyse du mot « couple »
            Les arguments en faveur du mariage homo s’effondrent d’un coup devant cette évidence.
            Merci à celui ou à celle qui est à l’origine de ce slogan lumineux et providentiel ! » (article du 28/01/2013)

            Relis-le, réfléchis, et passe ton chemin.

            • « Si l’on se réfère à la terminologie du « Bon Usage », l’assemblage de deux éléments de même nature ne constitue pas un « couple » mais une « paire ». »

              C’est complètement faux. La différence entre les individus ne s’arrête pas à leur sexe. Il y a des couples d’hommes et de femmes où les deux personnes sont très différentes l’une de l’autre. C’est l’un des arguments favoris des antis, un père et une mère c’est toujours mieux pour un enfant car ils sont complémentaires, mais de quelle complémentarité parle-t-on ? La complémentarité sexuelle ? Ce n’est pas avec la notion de penis dans un vagin qu’on élève ses enfants. La douceur de la mère que le père n’a pas ? Complètement aberrant. Il n’y a pas une seule qualité qu’un sexe possède, que l’autre n’a pas. C’est ça qui est bien beau d’ailleurs. L’exemple des ciseaux et des lunettes n’est pas pertinent parce que les deux parties sont STRICTEMENT identiques, fonctionnellement et structurellement. Ce n’est le cas avec aucun être humain. Pareil pour les jumeaux, qui ne sont jamais identiques. Là encore, la notion de paire de jumeaux est erronée.

              « Le couple, c’est « un homme et une femme unis par des relations affectives, physiques » (Robert 2012). »

              Les définitions changent, de même que celle du mariage. Maintenant, c’est l’union de deux personne de même sexe ou de sexes opposés.

              « Comment peut-on expliquer à un enfant que ce mot de « parent » (quel que soit son numéro) s’applique à une personne qui est totalement étrangère à sa naissance, un clandestin en quelque sorte ? La loi peut-elle cautionner ce mensonge ? »

              Dans ce cas, on ne peut appeler parents ceux qui adoptent un enfant. Et je ne suis pas sûr qu’ils apprécieraient cela de ta part… Le mot « mariage » vient lui-même du mot mère, entendant par là qu’une telle union n’est défini que par la femme qui enfante. Qui songe encore à adopter une pareille définition aujourd’hui ? Ce sont les définitions des institutions sociales qui doivent s’adapter à la société, pas la société à leurs origines.

              « Une incohérence interne à la loi : un « couple » homosexuel est par définition stérile. »

              Faux, encore une fois. Etre en couple avec une personne de même sexe ne rend pas automatiquement stérile. L’orientation sexuelle ne conditionne nullement la capacité à procréer.

              « Les Romains eux-mêmes, qui pratiquaient librement et indifféremment les deux formes de sexualité, n’ont jamais songé à remettre en question ce mode d’organisation de la famille pour une raison très simple mais essentielle : cette structure de la cellule familiale est la seule à garantir la filiation. »

              La cellule familiale dont tu parles suppose une fidélité parfaite entre le partenaire masculin et le partenaire féminin, ce qui n’était nullement le cas au temps des Grecs et des Romains justement. De plus, la femme n’était considérée que comme une machine à pondre et rien d’autre. Doit-on revenir à ce schéma aujourd’hui ? Non, puisqu’on sait que la femme est tout aussi capable de participer à la société qu’un homme, tout comme on sait qu’un couple homosexuel peut y contribuer aussi en temps que fondateur d’une famille.

              « « UNE PAIRE DE MERES VAUT MIEUX QU’UN PERE DE MERDE »
              Si l’on accepte de faire l’impasse sur le caractère outrancier et injurieux du propos, ce slogan est une aubaine !
              Pour la première fois, l’union de deux femmes est reconnue comme une « paire » et non comme « un couple » »

              Je pense que tu n’as rien compris à ce slogan. Le mot paire a été choisi pour le jeu de mot, pas pour l’appellation.

              En bref, encore un anti qui fait une fixette sur les définitions.

              • Geneviève says:

                @Lucas,

                Pauvret! C’est méritoire, d’essayer de penser, bel effort bien que vain, en l’absence, malgré votre pseudo -qui réfère à Lux, la Lumière-dans votre gloubi-boulga discursif, du principe de causalité, qui fonde la logique, et d’abord celle du langage, tout ceci étant référé à la différence des sexes et des générations..

                Alors, encore un effort, essaies encore!!!

                • Non. La logique réside dans ce fait simple : les mêmes droits pour tous. Point.

                  • alsaco says:

                    je vais être très bref, car de la littérature pour cette minorité, ça me gave, à l’apparition du sida, j’ai toujours dit que les pd devraient payer le traitement, quand on joue avec le feu, il faut s’attendre à se bruler, je dis d’ailleurs la même chose au sujet des implants mammaire, je suis d’accord pour que les femmes qui ont eu un cancer dévastateur soient opérées au frais de la CPAM, mais celles qui voulaient changer de volume mammaire, uniquement pour l’esthétique, nada, à elles de casquer

                    • Lucas says:

                      Est-ce que tu peux nous expliquer, s’il te plaît, la relation ou la comparaison entre des femmes superficielles qui se font augmenter les seins avec des implants mammaires contre-natures ceux-là, et une orientation sexuelle qui n’est en aucun cas la cause de l’apparition du SIDA qui concerne TOUT le monde ?

              • Ce qui est simple et facilement compréhensible s’énonce simplement et de manière concise, ce qui n’est pas le cas dans ses deux commentaires, ils sont longs comme un jour sans pain ! Et pourquoi ? Pour rien ! À la fin de leurs lectures, nous n’en savons pas plus et n’avons pas retenu grand-chose.

                S’il y a plus de « mariages gay » sur Paris (en fait une officialisation de la vie ensemble car comment peut-on appeler – mariage – ça ?), – une des raisons – est peut-être dans le fait que les associations LGBT sont soutenues financièrement sur Paris, très soutenus ! Oh bien sûr ils ne vont pas habiter n’importe où, il y a des quartiers ou ils seraient très mal accueillis, voire rejetés.

                Je suis d’accord avec le fait que les relations entre personnes du même sexe ne sont pas normales ! Qu’il y en ait dans d’autres espèces est probable, sans plus, il y a toujours eu des naissances or norme (au sens large du terme puisque concernant ici tout ce qui vie), autrefois ils étaient exposés dans les foires dans des bocaux ou montrées sur des estrades.

                • Heu les relations entre personnes de même sexe SONT normales. Et l’homosexualité dans la nature n’est pas probable, elle est observée et avérée. C’est l’homophobie qui n’est pas normale.

                  • Anderson says:

                    Cher Lucas,
                    je ne peux que contredire ce propos. Déjà, pourquoi chercher à être normal à tout prix, ça rend la vie d’une platitude au possible.
                    Ensuite, normal, ça veut dire être dans la norme, c’est à dire ce qui est habituellement répandu. ce qui est habituellement répandu, et dans la nature aussi, ce sont les relations entre êtres de sexe différents. les relations entre êtres de même sexe, même si elles sont observées, ne sont pas la norme. Etre ou non la norme n’est pas en soi un jugement de valeur, mais un constat d’une réalité.

                    Ce qui fait que la fin de votre commentaire est aussi erronée, puisque – et vous serez certainement d’accord avec moi – le refus de l’homosexualité (homophobie, fondamentalement, ça ne veut rien dire) est encore largement répandu et on peut considérer que cela constitue la norme.

                    Après, on peut dire que c’est bien ou pas, mais la norme repose sur un simple constat.

                    pour finir, je m’interroge sur la raison qui vous pousse à continuer à commenter sans cesse cet article (oui, j’ai lu tous les commentaires qui sont pour une part importante affligeants, quelque soit le camp). vous devriez vous rendre à l’évidence que vous ne ferez pas changer d’avis la partie adverse, au vu de leur regard sur la question et qu’ils n’ont aucune volonté d’en discuter. Vous vous faites du mal pour rien à ressasser cette inimitié latente.

                    • « Ensuite, normal, ça veut dire être dans la norme, c’est à dire ce qui est habituellement répandu. ce qui est habituellement répandu, et dans la nature aussi, ce sont les relations entre êtres de sexe différents. les relations entre êtres de même sexe, même si elles sont observées, ne sont pas la norme. »

                      Je vois. Donc les roux, qui ne représentent que 2 % de la population mondiale, on les appelle aussi des anormaux ?

                      Ce n’est pas parce que quelque chose est majoritaire ou même répandu, qu’il peut constituer la seule norme. Il peut y avoir plus d’une norme. L’homosexualité est une branche normale de la sexualité, même si elle est moins répandue.

                      « Ce qui fait que la fin de votre commentaire est aussi erronée, puisque – et vous serez certainement d’accord avec moi – le refus de l’homosexualité (homophobie, fondamentalement, ça ne veut rien dire) est encore largement répandu et on peut considérer que cela constitue la norme. »

                      Complètement faux. L’espèce humaine est la seule du règne animal où l’on observe des comportements de rejet de l’homosexualité. Et est-ce normal de rejeter quelque chose en se basant sur la religion, la haine, l’ignorance – c’est-à-dire rien d’humainement et naturellement « normal » ?

                      « Vous vous faites du mal pour rien à ressasser cette inimitié latente. »

                      C’est un devoir de conscience. Je ne peux pas laisser ces commentaires sans réponse, je me fiche à la limite de convaincre l’autre ou pas, mais je veux montrer aux homosexuels fragiles qui tomberont peut-être sur ces commentaires déplorables qu’ils n’ont pas à se sentir honteux de ce qu’ils sont en leur montrant à travers mes commentaires qu’ils ne doivent pas se laisser faire.

                  • alsaco says:

                    pourquoi de suite ce terme d’homophobie, je trouve déplacé un « couple » de même sexe qui s’embrasse dans la rue, car ce n’est certainement pas une image à donner aux enfants, c’est un peu comme tous ces bobos qui arrivent si facilement sur « raciste » à partir du moment où nous ne sommes pas du même avis qu’eux, quand on dit que nous en avons marre d’être envahi par des gens qui ne veulent ni de lois, ni de notre culture, et honnêtement, sans être raciste, leur culture à eux, je n’en veux pas, je vis bien en 2015 et non, en 1500 voire avant…choucran

                    • Lucas says:

                      L’image à ne pas donner aux enfants, c’est la tienne, celle d’un vieil aigri intolérant. Qu’ils voient deux personnes s’embrasser n’est pas bon pour eux ? Soit, mais que les couples hétéros soient compris dans le lot, il n’y a pas de raison. En revanche, ils gagnent à ce qu’on leur dise que tous les hommes n’ont pas une amoureuse mais un amoureux, que le monde est fait comme ça et que c’est parfaitement normal. Ce qui est anormal, en revanche, c’est de les élever dans le dégoût de ce qu’ils ne connaissent pas, parce que fort heureusement, un enfant est impartial et n’aura pas les réactions stupides de certains adultes face à ce qui leur paraît différent. Il y a juste à leur expliquer et deux secondes après, ils passent à autre chose.

                      « quand on dit que nous en avons marre d’être envahi par des gens qui ne veulent ni de lois, ni de notre culture, et honnêtement, sans être raciste, leur culture à eux, je n’en veux pas, je vis bien en 2015 et non, en 1500 voire avant…choucran »

                      Même remarque. Un enfant se demandera deux minutes pourquoi certains n’ont pas la même couleur de peau. Il suffit de leur expliquer. Mais TOI, en revanche, il faudrait t’apprendre la France et la démocratie, les gens sont libres d’avoir leur propre culture et de l’entretenir. Comme tu le dis si bien, nous sommes en 2015, il serait temps de te mettre à la page ! On peut être d’une culture différente et respecter les lois et la culture d’un autre pays, il n’y a pas de contradictions. Moi perso, je trouverais une France bien blanche, carrée et raciste triste à mourir. La beauté de notre pays réside justement dans le mélange. Mais toi, tu passes complètement à côté ! Si seulement tu pouvais voir à travers les yeux d’un enfant de 5 ans…

                  • un passant says:

                    Lucas, votre place n’est pas ici mais dans un centre psychiatrique. Si Dieu avait trouvé un bien quelconque en vous, il aurait fait en sorte pour que vous procréez.
                    Vous aimez ces trous à merde alors restez dans votre égout et n’emmerdez pas les autres avec vos idées de malade.

                    • Lucas says:

                      C’est avec joie que je t’informe de plusieurs petites choses :

                      – l’homosexualité n’étant pas une maladie psychiatrique, je n’ai pas ma place dans un asile psychiatrique
                      – s’il y en a un qui devrait s’y rendre, c’est toi. Non seulement pour ton homophobie mais aussi pour ta tendance apparente à penser que nous ne sommes que des machines à pondre, bien que, même en étant en couple avec un homme, procréer est une chose que je ne suis absolument pas incapable de faire
                      – Dieu n’existe que dans ta tête et que s’il avait voulu faire les choses bien, il n’aurait pas créé des cons comme toi
                      – personne ne me commande ce que je dois faire ni où je dois me trouver. Continue donc à aimer tes trous à sang et à secrétions vaginales et laisse d’autres préférer les « trous à merde » s’ils en ont envie, vu que ce ne sont absolument pas tes oignons, petit homophobe de merde.

                      Pour rappel, le seul malade ici est l’homophobe qui essaye de se faire passer pour une pâle imitation d’être humain à travers des commentaires infects. Tu es un déchet de la société qui se porterait beaucoup mieux sans toi. Quel gâchis d’air et de nourriture tu représentes.

                    • Sauf que nous sommes en France, à part si vous venez de débarquer, vous devriez savoir qu’il s’agit d’un pays laïque: donc il n’y a pas de place pour dieu dans les débats politiques. (Et même je pense qu’il s’en contrefiche, mais royalement).
                      Comme porter atteinte à quelqu’un à cause de ses différences est illégal, vous vous devez de respecter les gens qui vous entoure, même la communauté LGBT que vous haïssez inutilement.
                      Et si vous n’êtes pas content, vous pouvez vous en allez ! 🙂

              • Friendly says:

                Vous êtes académicien pour vouloir changer la définition des mots de la langue Française ? Et votre couple de couilles, comment va t elle ?

                • Lucas says:

                  Tu sais, parfois les définitions changent d’elles-mêmes.

                  Et mon « couple de couilles » va très bien, merci. Je ne comprends juste pas pourquoi mon couple te préoccupe plus que le tien.

          • Le mariage civil n’est pas une affaire religieuse. Arrêtez donc de tout mélanger pour servir votre homophobie, vous devenez seulement incohérent.

        • Patrick says:

          Coucou Elodie,
          Ben alors on est vexée et on veut s’ improviser petit flic sur sa petite enquête… tu vas faire ta petite surveillance… tu vas jouer ta petite balance contre quelque chose que tout le monde peut lire et se documenter… ah là là l’agressivité homosexuelle c’est quelque chose… grande folle, va…

        • marc sorede says:

          ah, elle est bonne, l’Elodie-use, dans le rôle gazon haineux et petit flic bolcho lgbt de la pensée….. »je vais faire une copie d’écran » « je vais surveiller votre site »…
          fabuleux ça!!!! mais tu es quoi, toi????
          mais attache toi donc à réfuter les infos qui te sont apportées, point par point…des faits , rien que des faits…
          et tu crois que ça ne mériterait pas non plus un petit procès, si c’est ça que tu as en tête, de faire du freudisme à balles en accusant le rédacteur de cet article d’homosexualité latente ou refoulée ????? non, mais tu rêves, ou quoi ???
          bon, ceci dit je t’accorde que si toutes la gent féminine était comme toi, il y aurait sans doute matière, pour un homme, à reconsidérer la question, pour au final partir se faire ermite… 🙂

          • Hélène says:

            Ah c’est sûr, quand le mâle dominant se sent atteint dans sa virilité quand une femme ouvre sa bouche, il utilise tout de suite les grand mots!
            « accuser d’homosexualité » -> comme si c’était un crime, de plus l’étude qu’Elodie a citée est bien réelle. De toute façon, ce n’est pas une honte d’être homo, et ça ne devrait être utilisé pour décrédibiliser quelqu’un.

            « bon, ceci dit je t’accorde que si toutes la gent féminine était comme toi, il y aurait sans doute matière, pour un homme, à reconsidérer la question, pour au final partir se faire ermite… 🙂 » -> comme si les femmes n’existaient que pour plaire aux hommes… une femme pour aussi exister pour elle-même, partager ses opinions et ne pas se soucier de ce que ses congénères masculins pensent d’elle. elle ne vit pas pour le regard de l’homme, mais pour elle-même!

          • Geneviève says:

            Dieu merci, toute la gent féminine n’est pas comme ça!!!Merci, Marc de votre humour..

        • Connophobe contre l'homofolie says:

          UN GRAND MERCI AU Dr DICKES POUR CET ARTICLE!

          Maintenant, je ne peux résister… @Elodie: Aaahh les khmers roses de la KBGT… : Les menaces de Lolo ! #Ouhlàlà #JEnTremble;-))) #FaisMoiPeurHiHi
          « copie d’écran » : Big Loooooool^^ Mais… Ne n’inquiète pas, sur ce site on ne supprime jamais rien;-))) On a plutôt tendance à développer, rajouter etc. Ca va rester tel quel, pour le grand bien de la vérité, même si c’est mauvais pour ta tension… Encore une qui n’a pas compris l’info sans concession, et sans cession aux cons (et connes…) Tu peux me rendre un petit service ? Est-ce que tu peux faire une copie [écran! pour bien appuyer sur l’authenticité!] de mon commentaire et l’envoyer à SOS Homofolie ? Merci bien ! Parce que moi j’ai pas mes entrées…
          Dans tous les cas, tu nous tiens au courant pour ce qui est des nouvelles du procès hein ? 🙂 😉 #Greluche Et aussi, au cas où, n’hésite pas à aller leur dire de se faire… Oh pis non, ça c’est pas moral 😉

          J’ai aussi une nouvelle pour toi : Nous ne pouvons pas être « homophobes », nous les gens d’un peu de bon sens et de quelque moralité, puisque l' »homophobie » n’existe pas ! J’entends encore Coluche : « Ah ben merde alors ! » 😉 Alors réinformation en urgence :

          Il est NOR-MAL, légitime, et obligatoire, de rejeter l’homosexualité, qui est amorale et contre-nature. Il n’est pas normal de rejeter par contre les PERSONNES homosexuelles (péché contre la Charité).
          L' »homophobie », cette arme sémantique du lobby homo (qui fait tant de ravages dans les cerveaux apparemment), n’a pour but que d’amalgamer le rejet de l’homosexualité au rejet des personnes homosexuelles, de ne faire aucune distinction entre les deux – et avec une grosse touche victimaire qui marche toujours – et ainsi ensuite de tout justifier, l’homosexualité par ex, donc après pourquoi pas un « mariage » entre paires etc. Alors, si les personnes qui rejettent l’homosexualité, mais pas les personnes homosexuelles, sont homophobes, alors BIEN SUR QUE JE SUIS HOMOPHOBE ! Puisque c’est le terme consacré par le Nouvel Ordre Mondial de la sexualité pour paralyser, sans avoir à argumenter, les opposants de simple bon sens et ayant gardé un minimum de jugeote et de moralité…

          Alors je sais que Noël est passé, mais après tout pas l’Epiphanie, alors je peux peut-être encore t’offrir un cadeau. C’est un petit texte intéressant :

          « Extrait du livre-bombe de M. Alain ESCADA (Président de l’Institut CIVITAS) : « Mariage homosexuel, homoparentalité etc – Décryptage d’une révolution sexuelle », préfacé par le Professeur Claude Rousseau, Maître de conférences à La Sorbonne, Professeur à l’Ecole des Hautes Etudes Politiques et Internationales.
          ————————————————
          « HOMOPHOBIE », UNE ARME SEMANTIQUE
          « Etre contre le mariage (homosexuel), c’est être homophobe » (Ronan ROSEC, président de SOS Homophobie, dans Zurban n°200, 23-29 juin 2004)

          Le mot « homophobie » a été inventé et conceptualisé par Georges WEINBERG, psychologue qui est souvent intervenu aux meetings de la Gay Activists Alliance (GAA). « L’invention du mot « homophobie » est un exemple de comment une théorie peut être mise en pratique », avoua Arthur EVANS, co-fondateur de la Gay Activists Alliance à propos du concept lancé par Weinberg et destiné à inhiber et paralyser toute réaction aux revendications du lobby homosexuel.
          En décernant l’étiquette « homophobe », il s’agit d’intimider et de disqualifier la moindre opposition.
          Il est regrettable de constater que cette tactique du lobby homosexuel a déjà contaminé la réflexion de plusieurs évêques de France. Ainsi, au cours du mois de juin 2012, Mgr Podvin, porte-parole de la Conférence des Evêques de France, crut utile de se distancer des campagnes « homophobes intégristes ».
          Reprenant à son compte le vocabulaire imposé par le lobby homosexuel, il sabordait lui-même les vaisseaux qu’il aurait pu engager ultérieurement. Ainsi lorsque Mgr Vingt-Trois exprima son souhait qu’une prière soit récitée dans toutes les églises de France le 15 août 2012, réclamant juste que les enfants bénéficient de l’amour d’une maman et d’un papa, il fut à son tour traité d’ »homophobe » par le lobby homosexuel.
          A ce jeu-là, hormis les partisans inconditionnels des revendications du lobby homosexuel, nous sommes tous les « homophobes » de quelqu’un. Il est urgent de rompre avec ce terrorisme intellectuel.»
          ————————————————
          … J’exprime là toute mon adhésion à ce texte zomophobe et revendique haut et fort avec joie et pride devant tous les tribunaux d’exception du monde toute ma zomophobie… Je le dédie avec amour et empathie à SOS Homofolie, son auguste Président Bartholomé Girard je crois;), à Salaud-Bécassine, à Jean-C* heu… Jean-Luc! Romero et son Association mafieuse du Droit de Mourir dans l’Indignité…
          Mais plus encore que zomophobe, je crois que je suis connophobe… #RéinformationPourLesCons

          Oui je sais ça manque un poil de charité… Je n’en ai sans doute pas encore la vertu héroïque 🙂 En même temps, y aurait moins de cons ! Hein ! Je repense de plus en plus au livre de Marcel De Corte : « L’intelligence en péril de mort »…

          • « Il est NOR-MAL, légitime, et obligatoire, de rejeter l’homosexualité, qui est amorale et contre-nature. Il n’est pas normal de rejeter par contre les PERSONNES homosexuelles (péché contre la Charité). »

            L’argument de la moralité est déplorable, faut vraiment péter plus haut que son cul pour penser que sa propre morale s’applique à tout le monde, quand elle n’est que le fruit d’un taré coincé incapable de supporter ce qui sort de son monde.

            Quand à l’argument du « contre-nature », il est tout aussi déplorable et infondé. L’homosexualité est largement répandue chez les animaux et les homosexuels n’ont pas à se justifier de préférer le même sexe, de même qu’une personne préférant la vanille n’a pas à se justifier de de ne pas préférer le chocolat sous prétexte que c’est le cas de la majorité.

            Pour finir, l’argument du pêché te parle peut-être mais ne me parle pas à moi, athée convaincu et incorruptible par des croyances délirantes.

            Alors je te prierais de remballer ta haine – car oui, on parle bien de haine envers les homos motivée par l’ignorance – et donc ton homophobie.

            J’ajoute que si pour toi ce n’est pas de l’homophobie, alors je te mets au défi d’aller le clamer haut et fort dans la rue. Quitte à pousser la stupidité jusqu’au bout, autant que tu vois où elle te mènerait si tu avais les couilles de révéler ton vrai visage dans le monde réel.

            • alsaco68 says:

              Lucas, votre début de commentaire m’a fait sourire, car je pense qu’un pd aura vraiment beaucoup de mal à péter plus haut que son cul…si c’est votre vie, c’est votre choix, mais permettez aux autres de ne pas être d’accord, quand vous reprenez l’argument « contre nature », si vous n’avez pas à vous justifier, c’est votre façon de voir, mais n’allez pas vous en prendre aux gens NORMAUX…votre dernier paragraphe est clair, vous voulez que les normaux paient, parce qu’un gouvernement vous a donné le droit de vous « marier » papa/papa ou maman/maman, votre provoque avec « couille », ça m’étonnerait, vu que vous provoquez les gens dans un commentaire anonyme….dommage que Coluche ne vive plus, il vous en aurait mis des « même les pd se multiplient …. » rassurez moi, vous qui êtes intelligent, je suis athée, suis je pour autant un pd qui s’ignore ? hé hé nein danke (en allemand) danku (en hollandais)

              • Ben tu sais ce qui me fait sourire ? Ton apparente incapacité à ne parler des homos qu’en termes injurieux, et ton ignorance à l’égard de ce qu’est l’homosexualité qui n’est certainement pas un choix. Tu peux te croire « normal » mais pour moi ce sont tes paroles qui ne sont pas « normales ».

                De plus, je ne vois pas en quoi permettre aux homos d’adopter et de se marier c’est faire payer les hétéros en quoi que ce soit. Si Coluche avait vécu, il aurait certainement repris le sujet avec beaucoup plus de légèreté et d’humour que toi, parce que lui avait l’intelligence d’être grossier mais jamais vulgaire, contrairement à certains crétins sur cette page.

          • Connophobe contre l'homofolie says:

            @Lucas

            « L’argument de la moralité est déplorable »

            Non non, pas besoin de péter plus haut que son cul. Juste considérer le fait que le membre viril n’a pas vocation à finir où vous savez chez certains homos par ex… Confondent organe digestif avec organe reproductif… Un trou, ils y vont ! Au motif de « plaisir »;-) Avec tout ce qui procure du « plaisir », on peut aller loin dans la décadence… C’est donc finalement une morale assez élémentaire et assez universelle que la mienne…

            Bon, le fait que l’homosexualité soit pratiquée par certains (rares d’ailleurs) animaux… Je croyais pourtant que justement, le fait de l’être humain était d’être raisonnable, et non un compulsif bestial qui se laisse aller à n’importe quelle pulsion sans raisonner… ou parce que « ça lui fait plaisir ». « L’homme n’est pas une bête! »

            « Les homosexuels n’ont pas à se justifier de préférer le même sexe, de même qu’une personne préférant la vanille n’a pas à se justifier de de ne pas préférer le chocolat sous prétexte que c’est le cas de la majorité. »

            Votre analogie est si bucolique que sur un tel sujet elle en devient glauque;-) Ensuite les homosexuels, bien loin de devoir se justifier, doivent d’abord la fermer sur leurs pratiques. Clair ? Avant, elle était d’ailleurs pénalisée. Ca évitait le scandale. Pour les gosses par ex. Et je regrette que l’homosexualité ait été dépénalisée (toujours par les mêmes d’ailleurs, évidemment). Bref, s’il n’y a pas de morale naturelle à vocation universelle, alors autorisons tout de suite pédophilie, inceste, zoophilie etc., qui ne sont pas majoritaires. Ben quoi ? « Ah! Mais non! C’est pas pareil ! Ca c’est in-ter-dit ! Par la loi ! Ca n’arrivera jamais ! » Pourquoi ça devrait être interdit alors, sinon au nom d’une certaine morale, se fondant sur des critères naturels ? De quoi se mêle la loi si les partenaires sont consentants ? S’ils s’aiment ? Egalité! A bas la morale ! Révisons la loi ! Et d’ailleurs, on y va tout droit vers la légalisation de certaines abominations, avec votre conception du « progrès » (gros recul!)

            « Pour finir, l’argument du pêché te parle peut-être mais ne me parle pas à moi, athée convaincu et incorruptible par des croyances délirantes. »

            Ah mais le fait que tu sois athée n’est pas mon problème… Le péché reste le péché, et donc on le combat, pour le vaincre. « Je suis LA Vérité, la voie et la vie. Nul ne va au Père sinon par moi. Tout pouvoir m’a été donné au Ciel et sur la terre. Tu le dis je suis roi. » Tu n’y crois pas… Mais encore une fois, c’est ton problème d’être à côté de la vérité. Pas le mien. Car oui, et il me plaît toujours de le dire;), juste pour faire sauter les mecs au plafond;), J’AI LA VERITE!;-)), qui est celle de NS J-C. Je mène donc le « bonum certamen », le bon combat. Ca n’est pas parce que tu ne crois pas, que ça n’existe pas;-) C’est toujours le fameux : « Oui, mais moi j’y crois pas! » Et alors ? On s’en fout ! Ca ne nous empêche d’avoir raison, nous les catholiques, et de pouvoir le prouver, rationnellement bien entendu, si y a besoin. Le vrai débat, le seul qui vaille finalement, et universellement, revient donc à savoir s’il y a un ou plusieurs Dieu(x), ou zéro, qui il (ils) est (sont), s’il n’y en a qu’un lequel est-ce etc. … Et moi j’ai toutes les preuves rationnelles pour prouver que, oui, il y a un Dieu, un seul, et que c’est le Christ. A toi donc de réfuter les preuves rationnelles que je te donnerai, si tu peux. Tout part de là. « On en revient toujours à la Foi ». Le reste ne fait qu’en découler.

            « Alors je te prierais de remballer ta haine », Ah la haine… L’incitation à la haine… La haine est partout ! La haine printemps été automne hiver ! C’est un produit qui se vend bien, en ce moment, chez les faiseurs d’opinion. Parce qu’il y a toujours des idiots utiles pour acheter et répandre…

            « et donc ton homophobie. » L' »homophobie » n’existe pas, je te dis… J’ai l’impression de dire à un gamin ahuri de 5 ans que le Père Noël n’existe pas;-)

            « alors je te mets au défi d’aller le clamer haut et fort dans la rue. Quitte à pousser la stupidité jusqu’au bout, autant que tu vois où elle te mènerait si tu avais les couilles de révéler ton vrai visage dans le monde réel. »

            Où tu veux, quand tu veux 🙂 Alors là, si on peut organiser ça, je saute sur l’occasion ! 🙂 Fixons-nous un lieu et une date, sur ce site, pour que tout le monde soit témoin si je viens ou pas t’en faire la démonstration;-) J’habite Montpellier, faut voir. Alors dans la rue, clamer ça haut et fort, je l’ai déjà fait, c’est ballot;-) Quand par ex lors de tractages on me parle d' »homophobie »… : « L' »homophobie » n’existe pas ». Et là je développe un peu… « Un autre petit tract, pour votre compagnon ? » 🙂

            « L’homophobie est un délit », n’est-ce pas… La loi est-elle toujours légitime ? Il y a le légal, et le légitime. Normalement c’est le légitime qui devrait faire le légal. Or ce n’est pas toujours le cas ! On a suffisamment d’exemples dans l’Histoire. De même que ce n’est pas la majorité qui fait la vérité, mais la vérité qui devrait faire la majorité…
            Mon petit Lucas, bonne nuit ! Et à bientôt peut-être alors. Faut voir. Pas de flics sinon c’est pas du jeu 🙂

            Avec un peu de chance, je vais peut-être booster ce topic… 🙂

          • Tu es d’une prétention lamentable. Le sexe anal est une pratique sexuelle comme une autre, l’anus est une zone très érogène, le rectum contient la prostate qui peut être stimulée pour décupler l’orgasme, autant de signes qui montrent que c’est une pratique comme une autre, et certainement pas réservée aux gays.

            L’homosexualité a été dépénalisée et c’est la chose la plus naturelle du monde, tu crois que tu te places au-dessus de la nature avec les lois ? Les espèces animales pratiquant l’homosexualité se comptent par centaines. Fort heureusement, une seule pratique l’homophobie, et tu en es un triste individu, il est donc logique de condamner ce comportement odieux qui lui fait bel et bien du mal à beaucoup d’individus. Tu es une insulte à la société et à l’humanité, tu es homophobe, n’essaye pas de déformer le sens de ce mot, tu l’es par définition. Tu es haineux et ignorant, attaché à ton Dieu et incapable d’adopter un raisonnement extérieur à lui. Pathétique ! Surtout pour faire cet affreux amalgame entre homosexualité et zoophilie ou pédophilie qui n’ont strictement rien à voir puisqu’elles implique un être vivant sans défense et incapable de donner son consentement.

            Le pêché reste le pêché, soit. C’est-à-dire une invention théologique qui n’a aucune signification réelle ni scientifique. De même, tu peux te croire au-dessus de nos pulsions animales mais tu ne contrôles pas plus ton amour pour le sexe opposé que moi le mien pour le même sexe. Etre doué de conscience ne nous donne pas le privilège de pouvoir contrôler nos organes génitaux ni nos sentiments. Et ça parle de péter plus haut que son cul quand môssieur pense que les catholiques ont raison et les athées ont tort. D’après toi, pourquoi les études montrent-elles qu’en moyenne les religieux sont moins intelligents que la moyenne ?

            « Et moi j’ai toutes les preuves rationnelles pour prouver que, oui, il y a un Dieu, un seul, et que c’est le Christ. A toi donc de réfuter les preuves rationnelles que je te donnerai, si tu peux. Tout part de là. « On en revient toujours à la Foi ». Le reste ne fait qu’en découler.  »

            Ne me fais pas rire, il n’y a AUCUNE preuve matérielle que Dieu existe et moi j’en ai à la pelle pour précisément prouver qu’il n’existe pas. C’est et ça restera une croyance, quoi que tu fasses, et n’essaye pas de l’imposer aux autres.

          • Des arguments toujours aussi lamentables…

            Premierement, l’homosexualité est une norme naturelle aussi fonctionnelle et fermement etablie que l’heterosexualité. Contrairement à ce que vous semblez croire, elle n’est pas limitée à de rares animaux, mais bien répandue parmi toutes les espèces et se traduit d’ailleurs souvent par l’homoparentalité (adoption pour les couples mâles, fécondation pour les couples de femelles).

            Ensuite, l’argument de la morale. En quoi est-ce moral de bannir un comportement qui n’est en soi ni contre-nature ni nocif, quand on sait qu’il ne donne lieu à aucune homophobie dans la nature ? Votre argument destiné à Lucas comme quoi on devrait pour autant légaliser l’inceste ou la pédophilie prouve à quel point vous mélangez tout, car l’inceste et la pédophilie sont des menaces (l’une pour le code génétique humain, donc pour l’enfant, et l’autre directement pour l’enfant) et sont répertoriées comme de graves dysfonctionnement naturels : contrairement à l’homosexualité, elles n’y sont pas des normes établies, et sont d’ailleurs rarissimes : les animaux savent (enfin devrais-je dire sont programmés) qu’il ne faut pas menacer la transmission génétique par l’inceste, et ne sont pas attirés par les autres espèces ou par leurs jeunes car leur système homronal et leur comportement sexuel sont ainsi faits qu’ils les en preservent, comme c’est le cas chez nous. Et comme chez nous, les rares cas détectés sont souvent le fait de troubles mentaux ou hormonaux, ou la conséquence d’une malformation ou maladie quelconque… ce qui n’est en rien le cas de l’homosexualité. Sachez par ailleus qu’il existe des espèces animales, nottament chez les oiseaux, ou un couple sur cinq est de nature homosexuelle : les humains ne detiennent donc pas le record et ne sont en rien une exception contre-nature.

            D’azutre part, le fait que l’homme soit pas une bete… hé bien nous sommes de la familel des grands primates, c’est un fait, mais bien sûr nous avons une conscience complexe et des sentiments, une culture… c’est ce qui nous sépare du reste du règne animal. Mais il ne faut pas oublier qu’au nom de la morale, on a et on continue à comettre des

          • (désolé pour la coupure et l’orthographe, j’ai horreur des claviers qwerty)

            Mais il ne faut pas oublier qu’au nom de la morale, on a et on continue à commettre des actes et à proférer des paroles terribles et blessantes. Excuser la cruauté par la morale, c’est bien la marque des gens comme vous.

            Quand vous dites que l’homosexualité était pénalisée, ça ne concerne que la fin de l’antiquité jusqu’à nos jours. Les premiers peuples et époques savaient qu’il n’y avait rien là que de très naturel et rien de nocif. Même le Christ, en rencontrant un jour un couple homo, ne leur fit aucune remarque. Si êtes chrétien c’est imiter le christ, vous devinez qui doit la fermer. Clair ?
            Pour vous édifier un peu plus, voici un extrait de cet article http://www.slate.fr/lien/51585/mariage-gay-homosexuel-jesus-religion-tol%C3%A9rance

            « Les opposants au mariage homosexuel se targuent souvent d’être les gardiens d’une tradition millénaire, qu’est celle du mariage uniquement hétérosexuel –et qu’il ne faudrait pas déranger au risque de chambouler les bases et valeurs de nos société. Oups, erreur. Il se trouve que la religion chrétienne, en certaines périodes de l’histoire, a elle-même accepté le mariage gay. Le site Care2.com l’explique:
            «Dans le célèbre monastère Sainte-Catherine, sur le Mont Sinaï, il y a une icône. On y voit deux saints chrétiens, habillés en vêtements de cérémonie, en train d’être unis. Leur “pronubus” (autrement dit témoin de mariage) n’est rien de moins que Jésus-Christ. L’heureux couple est formé de martyrs chrétiens du IVe siècle, Saint-Serge et Saint-Bacchus –deux hommes donc.»
            Le site Care2.com revient sur l’histoire du mariage gay, bien antérieur aux revendications actuelles. Le théologien chrétien orthodoxe Sévère d’Antioche expliquait ainsi au VIe siècle qu’«il ne faut pas séparer dans le discours [Serge et Bacchus] ceux qui ont été joints dans la vie». Dans un récit de leur vie, au Xe siècle, Saint-Serge est décrit comme le «gentil compagnon et amant» de Saint-Bachus. »
            Yep. Chrétiens, martyrs et homosexuels. Etant donné les souffrances des chrétiens et des homos aujourd’hui, rien d’étonnant à ce qu’un tel mariage ait eu lieu. Il est cependant regrettable que les pseudo-chrétiens cautionnent les persécutions homophobes avec les mêmes arguments qu’il dénoncent envers les persécutions christianophobes (oh mais c’est leur culture, et leurs affaires, c’est de l’ingérence de notre part…). Je veux bien croire que les vrais chrétiens reprouvent les persécutions envers les homos eux-mêmes, mais ce n’est pas vraiment ce qu’on peut voir sur ce site ! (logique,donc)

            Pour confirmer l’argument légal : je te signale que la loi ne se base pas uniquement sur la morale ou la nature, mais sur le bien commun : le principe du mariage (homo comme hétéro) repose donc sur les mêmes principes qui excluent l’inceste ou la pédophilie : la non-nocivité, la nature, la logique, la justice… c’est pourtant pas dur ! D’ailleurs ni l’inceste, ni la pédophilie ni l’inter-espèces ne sont naturelles, comme expliquées plus haut.

            « L’homophobie est un délit », n’est-ce pas… La loi est-elle toujours légitime ? Il y a le légal, et le légitime : ce sont tes mots. Et moi je dis que lorsqu’on confond liberté d’expression et diffamation, liberté d’opinion et agression, alors oui de telles lois sont légitimes. Ou alors il faut abandonner les lois anti-discriminatoires qui protègent, par exemple, les chrétiens ou les victimes de racisme quel qu’il soit.

            Quand à votre délire « l’homophobie n’existe pas… » faut-il en déduire que les lois qui condamnent à mort ou à la prison à vie des homos partout dans le monde ne sont que des plaisanteries ? Que les agressions et le harcèlement des gays dans la rue ou à l’école sont des illusions ? Que le rejet des ados par leurs familles et le suicide des collégiens ne sont que des coïncidences fortuites ?
            Que diriez-vous d’un homme qui dirait que la christianophobie n’existe pas ? Un négationniste. C’est ce que vous êtes.

            Maintenant, la linguistique. En quoi le fait le que le concept d’homophobie ait été défini par les homos est disqualifiable ? A ce compte-là, la christianophobie ou la cathophobie sont également des chiméres, car définies par les chrétiens !!!
            C’est comme en sciences, enfin ! Le magnétisme et la gravité existaient bien avant qu’il n’existe des mots pour les citer ! Même chose pour la violence, le désir ou la reproduction sexuée ! Je ne parviens pas à croire que vous puissiez être si stupide, dites-moi au moins que vous êtes de mauvaise foi !

            D’autre part, dites moi ce que vous penseriez si je disais :

            « Il est normal, légitime et obligatoire de rejeter le christianisme ! Car c’est une maladie mentale : croire que dieu existe et que le pain et le vin sont du vin et de la chair d’un homme mort depuis deux milles ans !!! Mais non, je ne suis pas christianophobe ! La christianophobie n’existe pas, elle a été inventée par les chrétiens pour se victimiser ! Oui je sais, qu’il y a des persécutions contre les chrétiens… mais ça change rien quand même je dis ! Et c’est tout à fait moral de rejeter des gens pour leurs pratiques religieuses, même si elles n’ont rien de nocif en soi. »
            Ça vous semble acceptable moralement et intellectuellement ? Peut-être que oui, c’est votre propre raisonnement !

            Affirmer que l’homophobie n’existe pas, et ensuite se réclamer homophobe… y’a pas, j’adore ce média !
            Sachez que c’est là l’argument favori des islamistes : mais non je n’ai rien contre les chrétiens, je rejette juste le christianisme qui n’a rien à faire chez nous… comment ? Il n’y a aucune différence de faite ? Des agressions, des persécutions, des meurtres ? Ah, pas ma faute…
            Vous valez n’importe quel islamiste, mon cher : vos écœurantes billevesées, à chaque fois qu’elles sont proférées dans l’espace public, cautionnent un peu plus les souffrances infligées aux personnes ! Croyez-vous qu’on fasse la distinction en Russie ou en Afrique, où les persécutions, les suicides et le harcèlement contre les homos sont chaque jour plus graves? Imaginez que je sorte un « je n’ai rien contre les noirs, c’est leur couleur de peau que je rejette… » mais sans déconner !

            Ah, et aussi votre allusion à la sodomie :
            1) en quoi les lesbiennes sont concernées ?
            2) jamais entendu parler des caresses et pratiques sexuelles non-pénetratoires, même chez les hétéros ?
            3) Selon toutes les études et sondages de sexologie. La sodomie est statistiquement pratiquée à 75 pour cent des couples hétéros, et à 75 des couples homos mâles. Ce qui fait, proportionnellement, qu’un acte de sodomie sur 6 seulement concerne les homos mâles, et que 6 autres du fait des hétéros.
            Alors, à quand une condamnation de l’hétérosexualité ? Quand deviendrez-vous hétérophobe ? Ça vous fera encore plus de boucs émissaires !

            Ou alors, vous pourriez apprendre à faire la différence entre pratique sexuelle et orientation sexuelle. A vous lire, je peux vous prédire que ce sera dur, car il faut du on sens, de la morale et du jugement. Tout ce que vous clamez avoir, tout ce que vous n’avez pas.

            Et en plus de ça, connophobe ? Ça doit être si dur de se renier… -« Aime Dieu de tout ton cœur, et aime ton prochain comme toi-même. Ne juge personne de peur d’être jugé !  »

            Bonne chance en enfer, mon ami !

          • Hélène says:

            @ Alexandre

            Je ne relèverai qu’une seule phrase de vos commentaires ci-dessous:

            « . Si l’on ne donne pas davantage de droits aux homos, on est homophobe ! »

            Que je m’approprierai: « Si l’on ne donne pas davantage de droits aux personnes de couleurs, on nous considère comme racistes! » (peut etre parce que justement ne pas donner les mêmes droits à tout le monde à cause d’une couleur de peau, c’est… raciste?)

            « Si l’on ne donne pas davantage de droits aux Juifs (ou autre religion), on nous considère comme antisémites! » (peut-etre parce qu’on l’est en fait…)

          • Geneviève says:

            UN GRAND MERCI A CONNOPHOBE POUR SON COMMENTAIRE..

            et j’en suis une autre…

          • Geneviève says:

            UN GRAND MERCI A CONNOPHOBE CONTRE L’HOMOFOLIE POUR SON COMMENTAIRE JUBILATOIRE..

            et j’en suis une autre…

        • Alexandre says:

          Elodie,
          c’est choquant de voir que tu veux à tout prix faire rentrer les gens dans des moules, on lit beaucoup de haine dans tes commentaires mais aussi beaucoup de manipulation
          1°) tu cite des chiffres qui ne sont pas comparables, le taux de 44% de divorce n’existe pas l’article, c’est toi qui le fournit mais il faut comparer des populations identiques ( couples ayant pratiqué la PMA) dans un environnement identique ( les USA pour l’enquête ), toi tu cite un taux sans préciser de quel pays il s’agit ( probablement la France), les taux ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre.
          Il faut aussi tenir compte de la durée de vie ensemble des couples ( les couples homos pouvant accéder à la PMA étant plus récents, la durée de vie ensemble est forcément plus courte que pour les couples hétéros.
          2°) Je trouve inacceptable de dire que l’on est homophobe pour la simple et bonne raison que l’on est contre le mariage homo, certains homos sont contre, ils ne sont par pour autant homophobes.
          3°) Lorsque tu dit que les homophobes sont des homos refoulés, c’est ridicule, je connais des hommes qui ont tenté l’expérience et qui n’ont pas aimé. C’est de la pure provocation, uniquement pour mettre de l’huile sur le feu. Et épargne moi les pseudo études scientifiques faites par des charlatans du courant dit « freudo-marxiste » qui sont davantage des extrémistes politiques que des vrai médecins !
          Je connais des homosexuels, je ne suis pas contre l’homosexualité qui existe depuis la nuit des temps mais par contre je suis contre l’inégalité et le danger que cela crée pour les enfants.
          Le mariage homo n’est qu’un premier pas, il va entrainer la PMA grâce à un matraquage dans la presse classique qui est de gauche ( on le voit déjà ) et les enfants paieront les pots cassés, sacrifiés sur l’autel du politiquement correct du Boboland idéologique.

          • 1) Cette comparaison est tout à fait approprié. Cet « article » oriente la statistique de 40 % comme si c’était énorme et uniquement dû à l’homosexualité d’un couple. Mais 45 % de divorces chez les hétéros en France, et sensiblement le même aux Etats-Unis, montre bien que ce n’est pas une question de sexe.

            2)Etre contre le mariage homo c’est être homophobe, parce qu’il n’y a aucune bonne raison de l’être et que c’est équivalent à dire que les homos, d’une certaine façon, n’en sont pas dignes.

            3) Des études sérieuses ont été faites sur le sujet : l’homophobie est souvent signe d’homosexualité refoulé, par rejet de son propre déni sexuel sur les autres.

            Et de quel « danger pour l’enfant » on parle exactement ? Les enfants d’homos se portent aussi bien que ceux des autres, et seraient même plus tolérants et en meilleure santé que la moyenne, même si ça reste à confirmer. Et j’en ai ras-le-bol de cette paranoïa mêlée d’ingérence à propos de la PMA, si des couples veulent procréer de cette façon, c’est leur problème, du moment que l’on ne paye pas la mère biologique ou porteuse !

          • alexandre says:

            @Lucas

            1°) Vous dites que cette comparaison est tout à fait approprié mais visiblement vous n’avez pas lu ce que j’ai dit. Il est évident que les taux de 40 et 45 ne concernent pas les mêmes populations, pas seulement concernant le pays mais aussi la durée de vie ensemble et les parents qui utilisent le même système, la PMA

            2°) vous me dites que refusez le mariage aux homosexuels est signe d’homophobie en leur montrant qu’ils n’en seraient pas digne.
            Il n’y a aucun rapport entre être contre le mariage des homos et être homophobe. Vous faites un raccourci intellectuel dangereux sous forme de chantage. Si l’on ne donne pas davantage de droits aux homos, on est homophobe !
            La reconnaissance des homos en tant que population n’a pas de rapport avec le mariage. Je vous rappelle que les gens qui ont fait cette loi sont contre le mariage eux-mêmes, club dont vous faites peut être partie.

            3°) Il n’existe aucune étude sérieuse qui montre que les homophobes sont des homos refoulés. Il existe par contre des études bidons faites par des charlatans qui sont tous membres de parti politique extrémiste qui ont fait des pseudo-études mais n’ont aucune preuve concrète de ce qu’ils avancent. Cela n’a d’intérêt que pour ceux qui préfèrent la politique à la science !

            4°) concernant les enfants, les bobos et autres socialo bien pensants ne s’occupant pas de l’éducation de leur enfants, il est normal que leur bien être vous soit totalement indifférent !!
            L’enfant d’un couple homo souffre toute sa vie. Un père et une mère sont indispensables pour l’équilibre psychologique. Lorsque que vous regardez les populations carcérales, vous vous apercevez que les enfants qui ont une défaillance de l’un des deux parents sont énormément représentés car ils sont fortement fragilisés.
            Rien ne remplace un père ou une mère !
            Je ne suis par contre les homosexuels mais je suis contre le fait de pouvoir leur donner trop de droits et d’impliquer des enfants qui vont en souffrir.
            Je pense aussi avec le fanatisme dont font preuve certains mouvement homosexuels, cela va donner une très mauvaise image de l’homosexualité et c’est dommage pour certains homosexuels qui sont fort sympathiques ….et responsables car ils ont compris que l’intérêt des enfants passe avant leur petit égoïsme personnel..

            • Tu peux me tutoyer…

              1) Si si j’ai très bien lu. Et je te montre que c’est se tirer une balle dans le pied. Puisqu’on semble présenter ces 40 % comme aberrants parce que ça concerne des couples très particuliers voués à l’instabilité, alors tous les autres cas de figures chez les homos sont d’autant plus stables, puisque même le « pire » modèle de deux mères lesbiennes ayant procréé par GPA est plus stable qu’un couple hétéro ! Et arrête avec cette histoire d’autre pays, franchement… Les Etats-Unis ont un niveau de divorce comparable au nôtre.

              2) « Il n’y a aucun rapport entre être contre le mariage des homos et être homophobe. Vous faites un raccourci intellectuel dangereux sous forme de chantage. Si l’on ne donne pas davantage de droits aux homos, on est homophobe ! »

              Ben… si. Parce que quand on essaye de se justifier pour être contre, ça va toujours vers ce genre d' »argument ». Ou alors on est contre juste pour faire chier les homos et ça, je ne sais pas si c’est pire comme homophobie ou comme stupidité humaine. Cite-moi UNE SEULE bonne raison d’être contre le mariage gay et je retirerai ce que j’ai dit. Mais je n’attends rien de toi, tous ceux à qui j’ai demandé ont été incapables de me répondre.

              « La reconnaissance des homos en tant que population n’a pas de rapport avec le mariage. »

              Si, encore une fois. Etre reconnu comme une population est équivalent à être reconnu comme un groupe d’individu faisant partie de la société, donc avec les mêmes droits et les mêmes devoirs que tout le monde. Interdire le mariage aux homos, c’est leur nier un droit fondamental.

               » Je vous rappelle que les gens qui ont fait cette loi sont contre le mariage eux-mêmes, club dont vous faites peut être partie. »

              Là, c’est toi qui confonds. Ne pas vouloir se marier, ce n’est pas être contre le mariage. Ceux qui sont contre ne valent pas beaucoup mieux. Ils critiquent des couples qui font un choix qui ne les regarde pas.

              « Il n’existe aucune étude sérieuse qui montre que les homophobes sont des homos refoulés. »

              T’as jamais fait de psychologie, toi, hein ? Si tu t’y mettais, tu découvrirais que l’homophobie est une sorte de névrose, et qui dit névrose dit symptôme psychosomatique pour faire taire ses propres désirs cachés. Si tu ne fais pas le lien, tu es vraiment aveugle !

              « concernant les enfants, les bobos et autres socialo bien pensants ne s’occupant pas de l’éducation de leur enfants, il est normal que leur bien être vous soit totalement indifférent !! »

              Mais quelle bouse de clichés tu nous fais là. De quel droit tu juges les bobos et compagnie de moins bons parents ? Qui es-tu pour prétendre que je ne me soucie pas du bien-être des enfants ? Au contraire, je pense en accorder plus que toi. Tu dénigres des familles que tu ne connais même pas et par là fais du mal aux enfants et aux parents, mais ce n’est pas à toi de juger de l’éducation des autres.

              « L’enfant d’un couple homo souffre toute sa vie. Un père et une mère sont indispensables pour l’équilibre psychologique. »

              Ca, tu l’inventes, ce sont tes convictions. Les études semblent montrer que ça ne fait aucune différence. Et une fois de plus, tu montres ton irrespect pour un autre type de famille déjà existante, les familles homoparentales. Tu les dénigres par réflexe parce que tu es persuadé d’avoir été élevé avec le seul modèle viable. Il est temps d’ouvrir ton esprit.

              « Lorsque que vous regardez les populations carcérales, vous vous apercevez que les enfants qui ont une défaillance de l’un des deux parents sont énormément représentés car ils sont fortement fragilisés. »

              Et en quoi deux pères ou deux mères qui aiment leurs enfants est une « défaillance » ? Tu fais tomber petit à petit ton masque de retenue pour révéler ta propre homophobie, puisque non seulement tu penses que les homos ne sont pas dignes du mariage, mais en plus tu en fais de mauvais parents. Je trouve ça incroyablement prétentieux et méchant. Tu n’as pas le monopôle de la famille !

              « Rien ne remplace un père ou une mère ! »

              Si, deux pères ou deux mères. Leurs enfants te diraient qu’ils n’échangeraient leurs parents pour rien au monde.

              « Je ne suis par contre les homosexuels mais je suis contre le fait de pouvoir leur donner trop de droits et d’impliquer des enfants qui vont en souffrir. »

              En l’occurence, ce sont les tiens qui souffrent d’avoir un père aussi con et liberticide. Je n’ai pas à attendre ton autorisation pour avoir les mêmes droits que toi. Mes enfants, je les protègerai ! De cette souffrance dont tu m’accuses mais dont tu es l’unique auteur, car tu tiens absolument à faire des homos des gens peu recommandables et instables, incapables d’être comme tout le monde, et à prédire à leurs enfants les pires misères, quand la seule misère sera celle de t’entendre critiquer leur famille et leur faire avaler que ce n’est pas normal ! Alors même-toi de tes oignons !

              « cela va donner une très mauvaise image de l’homosexualité et c’est dommage pour certains homosexuels qui sont fort sympathiques ….et responsables car ils ont compris que l’intérêt des enfants passe avant leur petit égoïsme personnel.. »

              Je t’interdis de me traiter d’égoïste. Tout désir d’enfant est égoïste, le tien compris. As-tu demandé leur avis avant de les faire naître ? Non. Le droit d’être parent est à tout le monde et il est hors de question que je te laisse le bafouer en créant un malaise qui n’existe pas, qui n’existerait pas si tu te montrais plus ouvert et tolérant ! Espèce de vieux con.

          • Alexandre says:

            @ Lucas

            1°) tu me dit que je suis contre les homos et qu’il n’existe aucune raison valable pour être contre le mariage homo.
            Premièrement, il existe de très nombreuses raison d’être contre le mariage homo dont :
            – danger pour les enfants car le mariage est le premier acte d’une démarche qui vise à adopter les enfants
            – démarche stupide qui consiste à singer les hétéro mais ne changera rien pour les homos, au contraire cela les fera paraitre plus extrémistes et nuira à leur image.
            Par contre il n’existe aucun argument valable pour créer un mariage homo, sur quelle base ?
            Les homos sont un groupe social, vouloir les marier est juste le comble du ridicule.

            2)° tu dit que je suis homophobe alors qu’a aucun moment je ne critique les homosexuels mais quand on n’a aucun argument comme c’est ton cas, c’est plus facile d’insulter les gens, cela permet de dissimuler la médiocrité de ses arguments.

            3°) tu me dit  » tu n’as jamais fait de psycho hein toi ». Visiblement ce n’est pas la modestie qui te caractérise et manque de chance pour toi, j’appartiens à un milieu médicale et contrairement à toi, j’en connais beaucoup plus car tu récites ta leçon comme un petit perroquet qui croit être intelligent mais qui n’a rien compris. D’une part la psychiatrie repose davantage sur les opinions des individus que sur des faits cliniquement prouvés, d’autre part le fait de critiquer des individus n’a aucun rapport avec le refoulement, c’est juste une question de différence d’opinion.

            4°) une chose m’a beaucoup amusé dans ton commentaire.  » tu peux me tutoyer », cela m’a fait mourir de rire. J’ai vouvoyé uniquement car certaines personnes n’aiment pas le tutoiement mais je tutoie facilement.
            Cela montre une chose, tu es tellement obséder par ta petite règle morale de paraitre  » cool et moderne » aux yeux de tout le monde que tu ne voit plus le monde réel, tu ne voit pas la souffrance des enfants des couples homos.
            Tu es quelqu’un d’obsédé par son apparence aux yeux des autres, si tu ne sait pas ce que cela signifie, demande à un psy de te l’expliquer…
            Tu me dit que je ne connais rien à l’éducation que des gens comme toi donnent à leur enfants mais au contraire des gens comme toi, moraliste, superficiel et arrogant, j’en aie croisé toute ma vie.
            Leur but est de tout sacrifier pour l’apparence qu’ils peuvent donner au monde, celle d’être cool et moderne a tel point qu’ils ne voient même plus le monde réel.
            Tout est sacrifié pour le lobbying du politiquement correct.
            Je te cite
             » voila moi je suis cool et moderne, je suis pour le mariage homo parce que les homos sont cool, je tutoie car je suis cool  »
            Tu ne vit pas dans le monde réel mais au pays des Bisounours !
            Une autre chose me fait rire concernant les gens comme toi.
            Je fais partie d’un club de tennis et j’ai de nombreux partenaires. Certains sont des enfants de bobos comme toi.Naturellement je vois aussi au club les parents, et les enfants de bobos ont tellement honte d’avoir des parents ringards et obsédés par le culte de leur nombril qu’ils sont tous partis chez le FN de la même façon que les petits bourgeois de mai 68 se mettaient à gauche pour emmerder leurs parents.

            Autre chose et ce seras la dernière. Je suis d’accord pour échanger avec des gens intelligents et ouvert d’esprit. Toi on dirait un robot qui récite des leçons, tu n’a ni arguments ni ouverture d’esprit. Ta seule méthode consiste à nier la réalité et à insulter les autres. Ce n’est pas la peine de me répondre et de répéter encore les mêmes idioties.
            Quand je vois à quel vitesse tu réponds, tu doit avoir beaucoup plus de temps libre que moi. J’ai un métier qui me laisse peu de temps et des enfants dont je dois m’occuper, nous ne vivons pas dans le même monde.
            Toi, tu es un dinosaure, tu appartient à l’ancien monde, celui qui est complétement pourrit de ses incohérences et qui est en train de disparaitre. Apparemment tu ne l’as pas encore tout à fait comprit, je pense que tes enfants le sauront mieux que toi….

            • Miam, je sens que je vais me régaler à détruire ton commentaire…

              « danger pour les enfants car le mariage est le premier acte d’une démarche qui vise à adopter les enfants »

              Argument irrecevable, parce qu’il n’y a aucun « danger » duquel parler. Les enfants d’homos, je le dis et le répète, existent déjà et s’en sortent aussi bien que les autres, et le fait que les parents puissent se marier leur permettra précisément de protéger leurs enfants en leur évitant de se retrouver dans l’orphelinat si un de ses parents est son parent biologique, sans parler des droits de succession et du droit au parent social d’aller le chercher à l’école.

              « démarche stupide qui consiste à singer les hétéro mais ne changera rien pour les homos, au contraire cela les fera paraitre plus extrémistes et nuira à leur image. »

              Mais tu crois que les homos ou qui que ce soit en a quelque chose à faire de ta notion de stupidité ? Que ça y change quelque chose ou pas, ton argument est complètement vide, ça n’engage qu’eux et pas toi. Se marier est en soi stupide, laisse les autres être stupides s’ils le veulent. Et quand bien même ça dégraderait leur image, à nouveau ça ne te concerne ni ne t’affecte. Tu n’as pas le droit de juger les autres sur une décision personnelle et extérieure à ta vie !

              « Par contre il n’existe aucun argument valable pour créer un mariage homo, sur quelle base ? »

              Oh, je sais pas, peut-être pour réparer deux mille ans d’injustice et de discrimination envers les homosexuels et les couples homosexuels ? N’essaye pas de renverser la situation. Des arguments pour, y en a à la pelle dont ceux cités ci-dessus, à savoir que c’est une décision et un choix qui ne te concernen absolument pas, personne n’en a rien à faire de ton avis. Ou alors que les homos sont des citoyens comme les autres et donc qu’ils devraient avoir droit strictement aux mêmes privilèges et emmerdes que les hétéros, dont celui de se marier avec la personne avec qui ils ont envie de fonder une famille et vivre ensemble, entre autres !

              « Les homos sont un groupe social, vouloir les marier est juste le comble du ridicule. »

              Ose encore prétendre que tu n’es pas homophobe. Tu veux coller des étiquettes à tout le monde et faire des homos des gens à part simplement à cause de leur sexualité qui n’a pas vocation à être un critère social, pas plus que la couleur de peau ! Remplace homos par noirs dans ta phrase et ose la reprononcer. C’est celle qui paraissait évidente y’a un siècle mais que tout le monde de sensé rejette aujourd’hui, alors c’est la même chose pour les homos !

              « tu dit que je suis homophobe alors qu’a aucun moment je ne critique les homosexuels mais quand on n’a aucun argument comme c’est ton cas, c’est plus facile d’insulter les gens, cela permet de dissimuler la médiocrité de ses arguments. »

              C’est du foutage de gueule royal. Tu accuses les homos de mettre les enfants en danger, tu les discrimines et les catégorises, et tu les méprises. N’essaye pas de m’attribuer ta propre vacuité en terme d’arguments. Je me marie si je veux et je n’ai pas à te demander la permission, le voilà, le principal argument ! Je me marie avec mon aimé si je veux, ça ne te regarde pas ! Et j’ai tout autant le droit que toi d’avoir des réductions d’impôts et une bague au doigt, c’est clair ?

              « tu me dit » tu n’as jamais fait de psycho hein toi ». Visiblement ce n’est pas la modestie qui te caractérise et manque de chance pour toi, j’appartiens à un milieu médicale et contrairement à toi, j’en connais beaucoup plus car tu récites ta leçon comme un petit perroquet qui croit être intelligent mais qui n’a rien compris. »

              Tu empires ton propre cas dans ce cas-là, ça prouve que tu n’y connais rien. Pose-toi des questions sur les raisons qui te pousse à être aussi mêle-tout, ignorant et méprisant, à perdre ton temps sur ce sujet qui, encore une fois, ne te concerne pas. Du haut de mes « leçons », je peux affirmer que tu as un gros problème dans ta tête.

              « Cela montre une chose, tu es tellement obséder par ta petite règle morale de paraitre » cool et moderne » aux yeux de tout le monde que tu ne voit plus le monde réel, tu ne voit pas la souffrance des enfants des couples homos. »

              On n’est pas dans le monde réel ici, on est sur Youtube. Et il n’y a aucune souffrance à voir chez les enfants, sauf celle que tu inventes et que tu fais naître en eux par ton harcèlement. De quel droit critiques-tu les familles homoparentales dont tu ne sais visiblement rien ? Elles existent déjà par milliers, des études ont été faites et commencent à montrer qu’ils ne sont pas différents des enfants d’hétéros. Fais tes recherches avant de dire n’importe quoi, espèce de pseudocteur !

              « Tu me dit que je ne connais rien à l’éducation que des gens comme toi donnent à leur enfants mais au contraire des gens comme toi, moraliste, superficiel et arrogant, j’en aie croisé toute ma vie. »

              Déblatère autant que tu veux contre moi, tu fais une grosse erreur, tu ne me connais pas du toutet ça ne m’atteint pas.

              « Toi on dirait un robot qui récite des leçons, tu n’a ni arguments ni ouverture d’esprit. Ta seule méthode consiste à nier la réalité et à insulter les autres. »

              Foutage de gueule ! Tu es un vieux con aigri qui refuse de voir autre chose que ce qu’il connait et que ce qu’il veut voir, c’est-à-dire bien peu. Va crever, place à la nouvelle génération ! Car ne t’en déplaise, la famille ce n’est plus aujourd’hui la femme à la maison qui fait des enfants et l’homme qui ramène le gibier ! Tu n’es qu’un abominable hypocrite, mêle-tout, ignorant, haineux et arrogant. Je ne te laisserai pas dicter ce qu’est ma vie ni ce qu’est la réalité, tu es aveugle et tu mourras aveugle ! Tu m’insultes et me manque de respect parce que je suis homo, alors ne t’attends pas à ce que je prenne tout ça sans rien dire, je ne fais que me défendre face au réactionnisme que tu incarnes.

              « Toi, tu es un dinosaure, tu appartient à l’ancien monde, celui qui est complétement pourrit de ses incohérences et qui est en train de disparaitre. »

              L’avenir prouvera lequel de nous deux est un dinosaure, vieux con. C’est TON monde de valeurs archaïques qui est terminé. Il y a plus d’un modèle de famille viable, que ça te plaise ou non !

            • Parce que, ne t’en déplaise, le monde et la société n’ont pas à rester dans l’image fixe de celle dans laquelle tu as grandi. Tu me sers cette métaphore des dinosaures, mais elle se retourne contre toi, parce que les dinosaures se sont éteints à cause de leur inaptitude à s’adapter. Tout comme toi, tu t’éteindras tout seul car incapable de t’adapter à l’évolution constante de notre monde et de notre société.

              La science a évolué vers la preuve que l’homosexualité n’est pas une tare ou une maladie mentale, et commence à montrer que les homos peuvent faire des parents comme les autres sans compromettre la santé psychique de l’enfant ; la société a évolué vers une plus grande tolérance et ouverture d’esprit, là où avant elle condamnait systématiquement tout ce qui sortait des schémas étroits qu’elle imposait via le dogme religieux et politique. Moi j’ai su m’y faire, à toi d’en faire autant. Ca commence par assurer ton rôle, celui de père de famille, en chérissant ta femme et tes enfants et en éduquant ses derniers, mais pas en te mêlant des familles des autres. Ca se dispense également d’élever tes enfants avec des préjugés, de l’intolérance et de la haine. Parce que pour l’instant, je plains tes enfants d’avoir un père aussi con. Eux ont encore une chance de te faire comprendre à quel point tu es buté, le jour par exemple ou l’un d’eux te dira qu’il ou elle est gay.

              Une bonne raison également d’être pour le mariage gay, c’est de briser la marginalisation des homos que tu tiens absolument à entretenir en les taxant de « catégorie sociale ». Tu ne prends même pas conscience de la monstruosité et de la violence de tes paroles. Tu empêches les jeunes homos fragiles de s’assumer en se disant qu’ils sont comme tout le monde, qu’ils peuvent quand même avoir une vie bien rangée en se mariant eux-aussi, pas avec une personne de sexe opposée – combien, sous la pression, ont refoulé leur nature et ont menti à leur femme pendant des années, pour ensuite leur briser le coeur alors qu’ils auraient pu être eux-mêmes dès le début ? La voilà, ta bonne raison. Eviter des mensonges et des chagrins inutiles, ainsi qu’abaisser le taux exorbitant de tentatives de suicide chez les jeunes LGBT auquel tu contribues sans t’en rendre compte. Demande-toi pourquoi tu tiens absolument à empêcher les autres d’être heureux, et tu verras peut-être à quel point tu es un triste personnage. C’est dans ton intérêt Tu vas peut-être me servir l’égoïsme des gays qui veulent être parents, mais j’anticipe en te disant que tu n’as pas demandé à tes enfants si ça les convenait d’avoir un papa intolérant et haineux comme toi. Et j’apprendrai à mes propres enfants à éviter d’avoir affaire à toi. Tu te prendras une gifle dans dix ans quand tu verras qui avait raison, concernant le pluralité des schémas parentaux viables et ton incapacité à les voir et les concevoir.

              La balle est dans ton camp, à toi de voir si tu me renvoies celle d’un vieux con… ou pas.

          • Lucas retrouve la banane !

          • alexandre says:

            Ton petit numéro pathétique était amusant, tu ne fait que répéter ce que tu dit dans les commentaires d’avant, tu te renouvelle pas.

            1° ) il est amusant de voir que tu traite de vieux con sans me connaitre, je suis probablement pas très loin de ton âge, peut être plus jeune, preuve que tu remplace le préjugé par toute forme de réflexion

            2°) Il semble que les préjugés sont profondément enfoncé dans ton crâne de piaf à tel point qu’il t’empêche de bâtir un raisonnement normal.

            3°) Tu passes ton temps à te faire à la fois les questions et les réponses et à te considérer comme le roi du monde, celui qui a toujours raison mais qui n’écoute personne

            tu continue à me traiter d’homophobe alors que je respecte surement davantage les homos que toi. Toi ne voit pas plus loin que le bout de ton petit nez en limitant les homos au mariage homo. Je n’ai jamais dit que j’étais contre que les homos puissent avoir des enfants, j’ai dit qu’ils fallait que le père et la mère soient représentés. J’ai toujours pensé que la meilleure chose pour les homos était un statut de beaux-parents.

            4°) tu continue à utiliser les clichés et préjugés qui encombre ton petit cervelet en disant que mon schéma de famille était la femme à la maison. J’ai toujours été pour que la femme travaille et pour l’égalité au travail homme/femme. Le problème c’est encore que tu remplaces toute forme de raisonnement par les clichés que tu as appris par cœur mais réciter la propagande ne remplace pas l’intelligence comme tu est en train de le prouver.

            90% des choses dont tu m’accuses sont des choses que je n’ai pas écrite mais dont tu m’accuses car lorsque l’on voit ton texte, il semble évident que l’on affaire à un petit fanfaron très content de lui même. C’est toi qui méprise les gens, pas moi. Moi j’essaye de comprendre les problèmes et de trouver une solution pour tout le monde.
            Tu répètes toujours les mêmes choses  » Foutage de gueule », tu n’explique rien. Par contre tu te prends vraiment pour un cador, ce qui est tragi-comique car il n’y a rien de plus drôle qu’un idiot qui essaye de faire croire qu’il est intelligent…
            Aujourd’hui les gens comme toi, toi le dinosaure, sont en train de s’éteindre car vos théories ont amené le chaos dans le monde.
            Un vais te donner un petit conseil, va passer un test de QI. Quand tu verras le résultat, cela te rendra peut être plus humble… et moins méprisant avec les autres, moi j’ai déjà passe le mien…

            • 1) Mais je ne t’appelle pas vieux con en supposant ton âge, tu sais. Je fais ça par rapport à ta mentalité. Et plus tu es jeune, pire c’est.

              2) Parle pour toi… Tu ne serais même pas capable de dire quels préjugés en ce qui me concerne, puisque je n’en ai pas.

              3) J’ai juste envie que tu me foutes la paix et que tu ne me fasses pas l’affront arrogant de décider de mes droits à ma place. Vraiment, je ne comprends pas ce qui te pousses à être contre le bonheur des autres de manière aussi virulente. Si ta vie est elle-même joyeuse, tu ne la passerais pas ici.

              « tu continue à me traiter d’homophobe alors que je respecte surement davantage les homos que toi.  »

              Oh je ne crois pas, non… Tu les insultes et leur manques de respect et tu ne le vois même pas. Faut vraiment que je te recite ?

               » j’ai dit qu’ils fallait que le père et la mère soient représentés. »

              Je répète ma question : pourquoi tous les enfants devraient être habitués au modèle auquel tu as toi-même été habitué ? La parentalité est bien plus complexe qu’une simple binarité homme-femme. Un enfant grandissant avec deux pères ou deux mères s’habituera à être élevé ainsi, il ne regrettera pas le schéma père-mère qu’il n’a jamais connu. Et il n’y a pas une seule qualité dont peut faire preuve un sexe, que l’autre ne peut apporter. Même pas l’allaitement !

               » J’ai toujours pensé que la meilleure chose pour les homos était un statut de beaux-parents. »

              Encore une fois, POURQUOI ? Pourquoi pas tout simplement le statut de PARENT ? Si les deux parents sont là dès le début, ce sont des parents, point barre. Pourquoi tu veux absolument les catégoriser encore une fois ?

              4) Garde tes petites insultes puériles pour toi, merci, elles me laissent froid. Tu prouves donc que la femme est aussi capable que l’homme pour le travail, le contraire est donc vrai aussi pour la parentalité. Alors avant de parler de « danger pour l’enfant », réfléchis à ce que tu dis.

              « 90% des choses dont tu m’accuses sont des choses que je n’ai pas écrite mais dont tu m’accuses car lorsque l’on voit ton texte, il semble évident que l’on affaire à un petit fanfaron très content de lui même. »

              Ou alors, ces 90 %, tu n’en as même pas conscience et tu refuses de le voir lorsque je te l’explique. C’est trop facile de me taxer de jeune écervelé quand la possibilité que tu sois complètement à côté de la plaque pointe juste sous le bout de ton nez mais que tu refuses d’écouter !

              « Moi j’essaye de comprendre les problèmes et de trouver une solution pour tout le monde. »

              Mais la solution est simple et instauré depuis bientôt deux ans déjà. Possibilité pour les couples homos de se marier et d’avoir et élever des enfants. L’égalité avec les couples hétéros, quoi. Pourquoi ça te semble si difficile à accepter ? Pourquoi tu veux absolument que les homos n’aient pas les mêmes droits ? Et pourquoi tu les accuses de singer qui que ce soit ? Ils n’avaient pas besoin de voir des hétéros se marier pour en avoir envie eux-mêmes, tu n’as pas le monopôle du mariage, le monde ne tourne pas autour des hétéros je te signale.

              « Aujourd’hui les gens comme toi, toi le dinosaure, sont en train de s’éteindre car vos théories ont amené le chaos dans le monde. »

              Tu confonds tout. La société est faite de chaos, de chamboulement, de gens qui osent contester l’ordre établi pour avancer. Avec des gens comme toi, on serait restés à l’âge de pierre, trop effrayés par la perspective de découvrir le feu par peur des conséquences négatives. C’est ça ton problème, tu es paralysé par la peur des conséquences négatives et tu es en conséquence incapable de t’adapter. Ne rejette pas sur moi ton manque de couilles et ton arrogance, car tu as cru que le monde resterait collé à l’image fixe que tu t’en faisais, mais encore une fois, il ne tourne pas autour de toi ! Tu t’enfonces à chaque fois que tu me traites de dinosaure.

              « Un vais te donner un petit conseil, va passer un test de QI. Quand tu verras le résultat, cela te rendra peut être plus humble… et moins méprisant avec les autres, moi j’ai déjà passe le mien… »

              C’est déjà fait. Tu veux vraiment que je t’annonce le résultat ? Tu veux que je te parle de ce que je fais, où j’étudie, combien de langues je parle ? Mon humilité vient de là, je ne mets jamais ça en avant mais je peux m’y abaisser et je te préviens, tu ne vas pas aimer. Tu ne décides PAS de MES droits à MA place. Y’a pas besoin d’être docteur ou ingénieur pour comprendre ça. Mais faut vraiment être un crétin pour me balancer des insultes qui s’appliquent beaucoup mieux à toi. Tout le long, tu n’as fait que ça. Ton arrogance est si débordante qu’elle te donne peut-être l’impression que tu peux dénigrer légitimement toutes les voix discordantes qui refusent de se plier à ta vision des choses, mais ce n’est rien que de la faiblesse. Tu es comme le saumon qui abandonne en voyant le courant qu’il doit remonter et qui se laisse porter dans l’autre sens pour mourir comme une merde. L’évolution va faire un bon travail avec toi.

        • ALLINE says:

          Non Elodie mais la liberté d’expression existe nécessairement. Charlie Hebdo vient de nous le rappeler cruellement.
          C’est étonnant cette manie de contrôle comme de censure du féminin.

        • @Elodie (&Cie)

          Arrêtez donc avec ce chiffre débile de 44% de mariages qui finnissent en divorces, c’est une manipulation statistique. Si vous diviser le nombre de divorces prononcés sur un an par le nombre de mariages prononcés sur un an, vous n’obtiendrez pas le taux de divorce, mais plutôt le taux de rien du tout…

          Divorce = flux – Mariage = stock

          La réserve de couple mariés susceptible de divorcer se cumule d’année en année. Imaginez donc ce qui se passerait avec votre méthode de calcul si une année il y avait 2 fois plus de divorces que de mariages, vous diriez que 200% des mariages finissent en divorce ?… Si votre méthode de calcul peut ammèner un non-sens dans certaines configurations, c’est qu’elle ne traduit rien du tout.

          Indiquer que X % de gens pratiquant une certaine action finnissent par divorcer n’a rien à voir et peut être mathématiquement pertinent (chacun restant libre de déterminer la pertinence dans le débat de telles statistiques, en son âme et conscience).

          Quand à considérer que chaque intervenant qui émettrait une critique de l’union des couples gays est un gay refoulé… C’est un procédé éculé et qui ne devrait plus avoir court au-delà des cours de récréation.

        • J’aime bien votre réponse ! un peu provoc mais je pense qu’il doit y avoir du vrai. La haine et le fiel déversé contre tout ce qui est « différent » doit relever d’un traumatisme refoulé ! C’est bien triste, la tolérance et l’ouverture d’esprit, ça rend tellement plus heureux.

        • M. de Bauce says:

          Bravo Elodie !
          En un commentaire vous réussissez à cumuler les caractéristiques des antifas bas du front et hystériques qui tachent la toile :
          – projection sur autrui de fantasmes sexuels crades
          – psychanalyse de bazar
          – confusion entre la réalité, et ce que vous imaginez
          – menace
          – projet de délation
          – projet de surveillance de qui ne partage pas vos croyances infantiles et narcissiques.

        • alsaco says:

          vous voyez, non seulement vous foutez la zone dans notre société, pour cette petite minorité de « malades », mais en plus vous parlez de « surveiller le site….etc etc »
          tout bonnement lamentable, et pour terminer, quand je lis dans votre commentaire « homosexualité latente » rassurez vous, dans la société actuelle, il y a encore des gens qui vivent normalement, en couple homme/femme, sans avoir des idées saugrenues, je dirais même déplacées, mais bon, ces propos viennent d’un « vieux » qui n’a pas d’ouverture d’esprit, je viens d’une autre époque, que je regrette beaucoup d’ailleurs, point final

          • Bonjour je reviens sur cet article car je vois dans mes mains de ces commentaires homophobes comme le votre ça fait peur!
            Le truc que vous n’avez apparament pas tilté, c’est que l’on ne « pense » et on ne devient pas homosexuel: on l’est. POINT. Alors vos argumentations sont aussi débiles qu’une argumentation raciste. De la même manière qu’on ne choisi pas notre corps, on ne choisit pas ses goûts: c’est dans la nature!
            Alors il est totalement injuste de priver des gens de droits ou de les traiter différemment sous prétexte qu’ils ne conviennent pas à l’image que la société veut.
            Ensuite vous parlez de générations, mais vous vous trompez totalement! C’est pas cette génération qui connait des homosexuels. Chaque générations à les siens! C’est juste que le sujet est tendance parce que y’a des gens qui veulent revenir au moyen âge et brûler ce qui ne rentre pas dans leur norme!

            • alsaco says:

              donc, je reviens pour la couche finale, je paie bien les traitement pour les connards qui ont choppé cette maladie car ils baisaient comme les chiens…ou comme les vaches dans les champs, quand elles essaient de se « grimper » avec les mamelles en avant, vous, vous ne payez rien pour moi, car je n’ai jamais tronché dans tous les sens, et pourtant, j’ai été « célibataire géographique » très très souvent, lors de mes « voyages », concernant l’enquête sur ces pauvres gosses qui vont en classe, et qui ont 2 papas, ou 2 mamans, et je ne parle pas de famille recon’stituée, vous allez vite en besogne, mais bon, cela vous engage vous, moi, j’ai mon idée sur le sujet, point barre, quant au final de ce chapitre étude sur les enfants de couple de même sexe, votre « alors va te faire foutre » ça, c’est votre tasse de thé, pas la mienne, donc, si vous allez vous faire limer, n’oubliez pas la protection, et votre dernier chapitre, je me marre, je fais encore partie de ces gens qui sont mariés bien plus de 40 ans avec la même femme, 4 enfants, et 7 petits enfants, et ils tiennent la route, pas de problème, et comme vous terminez par « tu ne mérites pas d’être parent…..pauvre sous merde, je pense que le débat est clos, car ce n’est pas une tafiole qui me parlerait ainsi en face de moi, ça c’est sur, malgré mon âge, alors la sous merde, c’est toi, et le lâche également, car agresser, tutoyer, merci, j’ai passé ma vie à respecter les autres, quand je vois la France d’aujourd’hui, je me dis effectivement que je n’aurais pas du avoir d’enfants, et donc, pas de petits enfants, car, en voyant l’avenir de mes petits, j’en suis, à la limite, malade, allez, je vous laisse, vous devez aller vous faire foutre, alors bonne bourre. POINT FINAL

              • Lucas says:

                 » je paie bien les traitement pour les connards qui ont choppé cette maladie car ils baisaient comme les chiens… »

                Et nous, connard toi-même, non seulement on paye pour VOS traitements mais on paye en plus pour vos IV, suivis de grossesse et j’en passe, mais est-ce que je m’en plains et m’en sers pour taper sur les hétéros ? NON. Alors si tu n’es pas content de notre système de santé, tu peux aller te faire foutre en Russie.

                « je fais encore partie de ces gens qui sont mariés bien plus de 40 ans avec la même femme, 4 enfants, et 7 petits enfants, et ils tiennent la route, pas de problème »

                Tu crois que ça te donne le droit de cracher sur les autres qui ne tiennent pas ou ne suivent pas ton petit schéma de bourgeois conventionnel ? Non mais pour qui tu te prends ?

                « pauvre sous merde, je pense que le débat est clos, car ce n’est pas une tafiole qui me parlerait ainsi en face de moi »

                Oh si je le ferais, je ne laisserai pas un vieux con me dicter ma vie et me juger simplement parce que je n’ai pas voulu être conformiste. Non pas qu’être homo (et pas une « tafiole », les gens de ton âge savent aussi rester poli il me semble), je l’aie choisi. Mais le jour où un de tes sept petits-enfants (plus on en a mieux on se classe dans la société, c’est ça ?) se dira homo, tu changeras peut-être d’avis. Donc avec un état d’esprit aussi bouseux que le tien, je le dis et le répète : je plains ta famille.

                « ça c’est sur, malgré mon âge, alors la sous merde, c’est toi, et le lâche également, car agresser, tutoyer, merci, j’ai passé ma vie à respecter les autres »

                Oh, pète un coup mon vieux con aigri, ici c’est Internet, pas un salon de thé. Je ne vouvoie pas les pseudos. Ne me traite pas de lâche, tu n’aurais pas les couilles de dire ce que tu penses en public, alors que moi, oui.

                « quand je vois la France d’aujourd’hui, je me dis effectivement que je n’aurais pas du avoir d’enfants, et donc, pas de petits enfants, car, en voyant l’avenir de mes petits, j’en suis, à la limite, malade »

                Je dirais même plus, ta mère aurait dû avorter si c’était pour enfanter un con monstrueusement hypocrite pareil.

              • LE SIDA N’EST PAS UNE CARACTÉRISTIQUE DE L’HOMOSEXUALITÉ !
                Le Sida a été créé en laboratoire (comme Ebola) et distribué dans des communautés africaines, plus particulièrement dans les communautés gay pour avoir un bouc-émissaire. Le but était d’accroître le business du médicament et exterminer les habitants « en trop », pour les gouvernements, ce qui est en trop sur terre sont bien les pauvres.
                Sauf que le virus s’est propagé dans le monde entier!
                L’homosexualité existe depuis la nuit des temps, faut arrêter de parler de « tendances », « idées », « maladie », « dégénération ».
                Je conclue par:
                Les goûts sont dans la nature, l’homosexualité est un goût.

        • hanntonn says:

          Chez les mariages de croyants pratiquants, je suis persuade que le nombre est moins que 10% simplement en considerant les quelques miliers de personnes que je connais de pres ou de loin. Y’a que ceux qui se marient pour des raisons superficielles qui divorcent.

    • ISNARD says:

      Soyons rationels. Permettre le « mariage » homo. montre la volonté de présenter les comportements homo. comme normaux et donc facilite la diffusion de ces comportements.

      Si ces comportements deviennent plus fréquents, leurs conséquences négatives s’amplifieront. Il y a donc bien des conséquences négatives au « mariage » homo. Autres études intéressantes sur le même sujet: celle du Professeur Mark Regnerus (Université du Texas), publiée dans la revue « Social Science Research » et celle de Loren Marks, professeur associé à la Louisiana State University.

      • Elodie says:

        L’homosexualité ne se « diffuse » pas, en revanche elle peut se révéler tardivement à cause de la pression sociale qu’exercent des gens comme vous. Vous vous contredisez, d’un coté vous revendiquez le fait que ce ne soit pas la norme parce contre nature, et de l’autre vous craignez que l’homosexualité ne se « diffuse », sous-entendant donc qu’elle est latente et qu’il y a juste besoin de croiser un défilé de la Gay Pride pour qu’elle se déclare, ce qui revient à dire que nous sommes tous bisexuels et que c’est donc naturel, juste enfoui. LOL.

        • marc sorede says:

          oh oh Elodie, t’es là???
          bon, alors explique nous ton post: « L’homosexualité ne se « diffuse » pas, en revanche elle peut se révéler tardivement à cause de la pression sociale qu’exercent des gens comme vous » « .
          alors, tu as subi une pression ma jolie?
          et alors t’es devenue lesbienne? ou plutôt bi? avant de devenir trans ou inter? ou encore une bi refoulée style conchita wurst?
          allez, passe sur le divan, et explique nous ton vécu !!! 😉

        • ALLINE says:

          Çà c’est vrai !

    • Exquisiteur says:

      Le sujet se rapporte au mariage homosexuel (sic??) un mariage n’est pas homosexuel au pire homogenre.

      La question est : la pratique de l’homosexualité ouvre t elle le droit d’adoption et d’engagement de procréation (art 215cc) ?

      Taubira vous a répondu « OUI » car on ne choisit pas son orientation sexuelle (dixit aussi Mélanchon).

      Le pédophile ne choisit pas son orientation sexuelle ni le « blanc » sa couleur de peau, ses parents.

      Taubira, laicicide, a détruit le droit francais (laique) pour adopter le droit anglo-saxon, basé sur la religion les rois et reines d’europe étant CHEF D’EGLISE, donc la loi peut dire le bien et le mal, ce que ne peut faire la loi laique.
      Sa loi déclare l’homosexualité comme « bien socialement ». D’autres diront « mal socialement et condamneront à la prison les homosexuels ».
      Bravo l’avancée civilisationnelle.

      • Comparer les homos aux pédophiles est d’une bêtise incommensurable. En tant qu’humains doués de conscience, nous savons parfaitement que dans le 2ème cas, un être sans défense et qui ne peut donner son consentement est impliqué, et que cette pratique lui cause des traumatismes. Rien de tout ça avec l’homosexualité.

    • Encore un tissu de pseudo-science, je donne juste deux exemples :

      Reference (9) 32% des homosexuels actifs auraient ete victime d’abus …

      – quel est le chiffre concernant les femmes heterosexuelles ?
      – La marginalisation de homosexuels peut elle etre un élément explicatif ?
      – L’impossibilite (la difficulté) de former un couple reconnu socialement induit elle des comportements plus violent ?
      – Quels sont les chiffres pour les lesbiennes ?
      – D’autres études confirment elles ce fait ?

      Reference 11 : Cela me semble évident, la multiplication des partenaire induit une exposition plus grande au risque. Nous aurions la même conclusion s;agissant de couples hétérosexuels.

      Reference 1 : Aucune date précisée, cependant en cherchant sur le web on trouve un livre datant de 1985. A l’époque l’homosexualité venait a peine d’être dépenalisée en france, mais elle restait fortement ostracisée rendant toute vie sociale normale impossible, sauf peut être dans certains quartiers des très grande métropoles.

      La première critique sur amazon (http://www.amazon.com/The-Male-Couple-Relationships-Develop/dp/0135475635#customerReviews) est plutot touchante ..

      J ajoute qu’il faudrait prendre en compte l’age de la population étudiée, les relations me semblant plus instable chez les jeunes adultes et comparer avec des populations heterosexuellles ayant des profils voisins (age, milieu social, revenus, profession, niveu d etude etc …)

      Reference 6 : Le SIDA augmente fortement la probabilité de cancer. Ce n’est donc pas la pratique homosexuelle qui induit des cancers mais ce maudit virus du SIDA ainsi que le manque d’usage de preservatifs. Il ‘sagit la d’une circonstance historique amorale et particulière dont on ne peut bien evidemment pas tirer de conclusion morale ou politique autre que d’inciter les populations a user de preservatifs.

      J’en termine là, decidémment la pensée ultra-reactionnaire du petit zemmour a infecté notre beau pays.

      • Yaya a écrit : « A l’époque l’homosexualité venait a peine d’être dépenalisée en France »

        La seule chose qui venait d’être accomplie, c’était de dépénaliser les relations homosexuelles entre un adulte et un jeune dont l’âge était compris entre 15 et 18 ans.

        Depuis la révolution Française, les relations homosexuelles entre deux adultes n’était plus hors la loi.

        Donc cet argument ne tient pas. La majorité des couples homosexuels étant tout de même formés de deux adultes, l’abaissement de 18 à 15 ans pour la majorité des relations homosexuelles n’a pu avoir qu’un impact marginal, et la situation précédente ne correspond pas à l’ostracisation dont vous parlez.

        • ALLINE says:

          Lebon : Vous dites « Les relations homosexuelles n’étaient plus hors la loi depuis la révolution ? »
          Et la loi Mirguet de 1960 c’était avant la révolution…de Mai 68 ?

    • ALLINE says:

      Dickès : Pourriez vous écrire un article sur « les conséquences dramatiques du fémino-maternalisme » Je le lirais avec plaisir :
      Quelques suggestions :
      Fémino-maternalisme :
      Aux trente glorieuses ont succédé les 40 foireuses. L’expression « libération de la femme » est supposée induire le mot « liberté », non ? C’est pourtant 4 décennies de réglementations de plus en plus liberticides et aliénantes = départ pour l’étranger de notre jeunesse la plus entreprenante.
      Nous venons de perdre officiellement aujourd’hui notre place de 5ème puissance économique mondiale. L’éducation nationale est gangrenée par un enseignement majoritairement féminisé (Recul incessant, rapport PISA). Les décrocheurs scolaires (180 000) sont majoritairement des garçons. Le nombre des chômeurs explose alors que 83% des femmes travaillent mais le PIB par habitant n’a pas cessé de baisser depuis les années 60. Les couples explosent, 7,5 divorces sur 10 à la demande de la femme qui dans 8 cas sur 10 obtient la garde de l’enfant et « l’éduque »…
      210 000 de nos jeunes de 18/34 ans ont répondu à un sondage parlant de leur génération comme étant « perdue, désabusée et sacrifiée ». Ce sont les enfants de la libération de la femme. Merci maman !
      Le pape qui est bien loin d’être un imbécile a gentiment suggéré que l’on devrait laisser les homos tranquilles, mais surtout, s’adressant à l’Europe lui a demandé où était passée sa vigueur et son énergie en ajoutant ne sois pas une grand-mère. Tout est dit, non ?
      D’un féminisme autoritaire culpabilisant un masculin qui lui a pourtant tout donné, au maternalisme sociétal engluant ses enfants en en faisant des assistés ou des émigrés pour les plus volontaires, il y a en effet un problème de société et la liste est bien loin d’être exhaustive.
      Et ce problème tient plus à une crise d’identité du masculin ayant conduit à l’effacement du père qu’à quelques milliers d’unions d’homosexuels qui ne regardent qu’eux.
      http://www.lemonde.fr/societe/discussion/2014/03/11/les-jeunes-doivent-ils-quitter-la-france-pour-reussir_4380959_3224.html
      http://www.aleteia.org/fr/international/article/le-pape-francois-au-conseil-de-leurope-europe-ou-es-ta-vigueur-5811162448920576

      • Et moi qui croyais que c’était la faute au communautarisme, à la société de consommation-consumérisme et à la perte des liens humains…

        Jamais vu une femme mépriser autant ses semblables. Peut-on savoir en quoi une femme seule ne pourrait élever et éduquer ses enfants ? J’ai personnellement une admiration sans bornes pour toutes celles qui se battent pour subvenir aux besoins de leurs familles, avec tous les obstacles que connaissent ordinairement les femmes !

        De plus, vous avez beau jeu d’accuser une société aux mains du féminisme, quand une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon, que des dizaines de milliers de viols sont commis par an (on ne connait que les déclarés !) et que le salaire d’une femme est toujours fréquemment inférieur à celui d’un homme. Et ne parlons pas du harcèlement de rue…

        Vous êtes-vous jamais dit que la féminisation en masse de l’enseignement est surtout la conséquence de ce que les hommes ne sont pas attirés par ce domaine, et que de manière générale on considère les garçons comme moins subtils voire intelligents, ce qui est préjudiciable à leur avenir scolaire et explique le taux de décrochage masculin ?

        Je vous recommande cette étude : http://www.fss.ulaval.ca/cms_recherche/upload/claire_bon/fichiers/decrochagereussitescolairesgarcons.pdf
        Elle vous démontrera que loin d’être due à la féminisation de l’enseignement, l’échec scolaire prononcé des garçons est dû à une multitude de causes et entre autres à un stéréotype genré du style : « l’éducation c’est pour les filles ! ».

        Moi-même je puis en témoigner : au collège et au lycée je lisais sans cesse toutes sortes de livres en public plutôt que de regarder la téléréalité ou parler de mode et de jeux vidéos, et j’étais au club théâtre. Je ne vous raconte pas les réflexions… encore heureux que je n’ai pas été un passionné de musique classique, de peinture…

        Quand au travail féminin, vous êtes à coté de la plaque : le taux de chômage est égal pour les hommes et les femmes, bien que celles-ci aient nettement plus de difficultés dans le monde l’emploi (voir http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/03/07/chomage-l-apparente-egalite-entre-femmes-et-hommes_4379574_3232.html) et l’apport d’un deuxième, voire unique salaire au foyer ne peut être négligé.

        D’autre part, un emploi signifie un meilleur pouvoir d’achat, donc un soutien à l’économie active (achats) ou passive (économies bancaires). Supprimez donc le travail féminin, vous amputerez de moitié la santé financière déjà moribonde ! C’est notre modèle socio-économique qui est en cause, certainement pas le fait que nous y participions tous peu importe notre sexe !

        Quand à notre 6ème place, elle est au contraire la preuve éclatante de notre force et du fait que l’égalité des sexes n’a aucune influence à ce sujet. Que les USA et la Chine nous soient devant, c’est normal vu les écarts de moyens, de finances et de simple population active entre eux et nous. Quand à au Royaume-Uni qui nous a déclassé, l’écart est d’une poignée de pourcent et ne justifie aucunement un tel barouf.

        Songez donc que nous sommes devant le Brésil, la Russie, l’Inde, l’Arabie Saoudite, l’Australie, le Canada et les Émirats arabes unis ! Et cela malgré l’écart de ressources, de population et de territoire ! Une sixième place pour un pays aussi « limité » que le nôtre est un exploit, et je suis persuadé qu’un des facteurs qui aide à le maintenir est le travail des femmes et leur implication dans la société : deux têtes valent mieux qu’une !

        Je finirais en vous rappelant que les femmes composent la moitié de l’humanité, alors au nom de quoi ne pourraient-elles composer la moitié de la société ?

        • ALLINE says:

          D’une part je suis un homme et j’en ai par-dessus la tête de cette propagande féministe culpabilisant un masculin qui semble pour partie avoir intégré que son genre était composé de salauds.
          La société consumériste elle a un nom madame : MATER-ialiste. La mère.
          Pour ce qui est des violences, il faut croire que je ne suis pas le seul à penser que ça va un peu loin dans le mensonge puisque des E. Badinter le dénonçe depuis plus de 20 ans mais n’est guère écoutée :
          http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/la-verite-sur-les-violences-conjugales_485479.html
          Cette année semble être le réveil d’une certaine conscience de féministes honnêtes puisque Lara Stemple, féministe américaine, en collaboration avec le ministère de la justice livre cette étude fracassante sur 40 000 foyers américains. :
          http://www.slate.fr/story/90153/hommes-viol extrait :
          les chiffres relevant de contacts sexuels non consentis sont fondamentalement équivalents entre les sexes, avec 1,270 million de femmes et 1,267 million d’hommes déclarant avoir été victimes de violences sexuelles.
          http://www.slate.fr/story/90153/hommes-viol
          Et on n’apprend que dans les centres de détention pour mineurs garçons les viols sont perpétrés à 87% par des femmes.
          En 4 décennies de « libération de la femme », les prisons américaines sont passées de 300 000 détenus à 2 600 000 dont 300 000 femmes et 60 000 enfants. Sympa le concept de libération…
          Opportunity show, une association féministe anglaise nous apprend dans le même temps qu’une femme sur deux est harcelée au travail par….une autre femme. Tiens donc !
          https://www.google.fr/search?q=Harc%C3%A8lement+au+travail+%3A+une+femme+sur+deux+victime…+d%27une+femme&oq=Harc%C3%A8lement+au+travail+%3A+une+femme+sur+deux+victime…+d%27une+femme&aqs=chrome..69i57.4268j0j4&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8
          La parité ? Mais certainement. Partout, y compris dans le bâtiment, sur les chalutiers, dans l’armée (Nos militaires morts ces dernières années sont bien des hommes, non ?) ect… Les 2000 morts par an d’accident du travail sont des hommes et non des femmes. Les 650 000 invalides d’après vous ?
          Le travail des femmes ? C’est essentiellement le tertiaire, c’est-à-dire une activité induite par l’industrie ; inventions et brevets étant déposés à plus de 90% par des hommes. (Ne me faites pas le coup de l’autocensure)
          La révolution numérique concomitant avec la libération de la femme ; créateurs et innovateurs ? Essentiellement des hommes.
          Je n’ai jamais écrit que le chômage était différent en terme de % intersexué, mais que plus il y a de femmes qui travaillent, plus le PIB baisse. L’Allemagne où les femmes sont nombreuses à être restées au foyer a eu un taux de croissance sans comparaison avec le nôtre. (Cà baisse)
          L’éducatif ? Une catastrophe qui a tout à voir avec la féminisation et le meilleur exemple est à constater dans les modèles nordiques où ils ont abandonné leur politique paritaire comme jeté aux orties l’étude des genres (En Norvège, le premier pays féministe en termes d’égalité des droits)
          Les femmes composent peut être la moitié de l’humanité, mais en France les veuves sont 3 700 000 pour 650 000 veufs…
          Et le masculin devrait se sentir coupable ?
          Alors ce serait agréable d’être un peu plus considérés car quand ça va mal tourner, qui va encore se sacrifier ?
          Le féminin ?

    • Jean-Pierre Dickès says:

      Pour répondre à Clara qui a l’air de dire que je me délecte à regarder ces scenes d’horreur, je précise précisément que pour moi elles sont insupportable. J’ai coupé de suite la vidéo de l’empalement ; je ne supporte pas de voir la souffrance, et les scenes de violences. Par on métier de médecin, je suis confronté à la souffrance ; je sais ce qu’elle est quand elle est imposée par la maladie. Quand elle est infligée par d’autres hommes, c’est l’horreur. Jamais je ne regarde ça.

  2. Quel torchon cet article !
    Ne serait-ce parce qu’aucun des points cités n’a pour cause le mariage homosexuel.

    Donc la personne qui a pondu ça est stupide en plus d’être homophobe.

    • « aucun des points cités n’a pour cause le mariage homosexuel. »
      C’est vous qui êtes stupide. C’est évident que le mariage homo encourage l’homosexualité comme la théorie du genre et tout ce foutoir.

      • brichmarsa says:

        Vous l’avez dit : « Comme tout ce foutoir ». Vous mettez tout dans le même sac sans vous poser la moindre question, êtes intolérants, homophobe et dites n’importe quoi. Le mariage homo encourage l’homosexualité ? N’est-ce pas plutôt l’inverse ? En quoi la vie des autres vous dérange t’elle ? Vous empêche t’elle de vivre votre propre vie ? De quel droit jugez vous ? Avez vous simplement peur que vos enfants soient un jour homosexuel, ce qui remettrait en cause toute vos certitudes sur ce qui est bien ou pas ? Je serais curieux de voir votre réaction si certains vous jugeaient sur ce que vous faites au sein de votre couple. Vous pensez la défendre mais votre intolérance fait plus de mal à la religion catholique que ce que ces hommes ou ces femmes, qui s’aiment, pourraient lui faire. Quant à votre bétise, comme disait l’auteur de l’article: « sans commentaires… »

        • Dickes says:

          Monsieur,
          Je n’ai pas écrit cela en tant que moralisateur. je présent des faits. Ceux-ci recroisent mon exercice. je pourrais vous en écrire des pages.La mort effroyable par le sida d’un jeune homme qui multipliait les partenaires dans les arrières cafés. Je suis toujours en relation avec un coupe de lesbiennes qui passe son temps à se battre. La plus âgée met la plus jeune dehors ; laquelle se retouve àl’hôpital. Le plus beau diagnostic que j’ai fait dans ma vie est celui de syphilis secondaire chez un jeune homme dhomosexuel. C’est le seul cas que j’ai vu dans ma vie.
          Je connais en revanche un ou deux couples d’homosexuels sympa comme tout, devenus mes amis. Ces gens-là ne font pas d’histoire et veulement qu’on leur foute la paix. ILs sont furieux après GLTB.
          Ne mélangez donc pas le catholicisme à cela. Le BOuddhisme et l’islam réprouvent l’homosexualité.
          Je présente des diagnostic de type médicaux : je me vois taxé ‘homophobie. Un comble…

          • Monsieur Dickes

            Je me permets de vous envoyer ce post car cela fait un moment que je suis votre travail.

            Vous tentez de vous défendre contre l’accusation d’homophobie, en cela que vous ne rejetteriez que l’homosexualité et non les personnes homos. Mais lorsque que vous débutez votre article par l’expression « duos » homosexuels, qui croyez-vous tromper ? Ignorez-vous qu’en langue française, « duo » désigne un duo d’artistes ou d’ouvriers et que « paire » peut aussi bien désigner un couple d’animaux bisexué, et autres subtilités de notre belle langue ?

            Passons sur vos carences en vocabulaire, fréquentes chez les gens qui fréquentent (et zut répétition) ce site. J’ignore si vos amis homos existent ou non, mais sachez que l’argument « je ne suis pas raciste, j’ai un ami noir » n’a jamais eu grande valeur, et est plus un alibi qu’autre chose. Qui plus est, il me semble que le médecin que vous êtes devrait savoir la différence entre pratique sexuelle et orientation sexuelle : or dans un de vos précédents articles vous rendiez l’homosexualité responsable de la recrudescence de nombreuses maladies, mais c’est un réalité la sodomie que vous nommiez explicitement après la liste de ces maladies.

            Puisqu’il me faut vous l’apprendre, sachez donc que la sodomie ne concerne que les trois quarts des couples homos masculins, soit moins de la moitié des couples homos. En revanche, les trois quarts des couples hétéros reconnaissent cette pratique. Si vous ne teniez pas absolument à avoir des boucs émissaires, vous cesseriez cet amalgame indigne d’un véritable et digne membre du corps médical. Lequel pourrait vous dire que la plupart des maladies sexuelles sont d’ailleurs répandues par les hétéros, puisqu’ils sont neuf fois plus nombreux que les homos ; que les couples hétéros sont eux aussi très touchés par la violence et l’infidélité (avez-vous vu ces pubs honteuses dans le métro parisien ?).

            Passons aux données scientifiques. Vos études ne prouvent qu’une seule chose : que leurs auteurs les ont orientées dès le départ pour obtenir de tels résultats. Un des autres commentateurs citait l’étude du professeur Regnerus : il avait raison car cet homme et son travail est tout à fait représentatif de la tendance. Celui-ci avait compté comme enfants homoparentaux ceux dont les parents avaient y eu une expérience homosexuelle (et non pas marié avec un conjoint de son sexe) et n’avait retenu que les données qui l’intéressaient sur un échantillon déjà restreint. A titre de comparaison : si je me rendais à une réunion de victimes de la pédophilie, que je comptais celles qui avaient été au catéchisme et que j’en déduisais que les curés étaient obligatoirement les agresseurs, alors je ferais du bon boulot à la Regnerus. 40 % de victimes baptisées = 40 % de victimes agressées par des curés. Et pourquoi pas 40% des curés pédophiles, voilà les conclusions que l’on pourrait tirer avec des études à la Regnerus !

            Et toutes ces études sont du même tonneau. Est-il utile de préciser que les instances et autorités psychiatriques et familiales n’ont jamais reconnu de telles absurdités ? Vous auriez beau jeu alors d’invoquer la pression des lobbys lgbt (pourquoi pas maçonniste, sataniste ou extraterrestre…) mais il n’en reste pas moins que ces études ont systématiquement des failles béantes et des processus douteux qui relèvent au mieux du raccourci, au pire de la manipulation, et qu’elles sont systématiquement décryptées et désavouées par les véritables professionnels, qui eux sont impartiaux (ou « vendus au système », selon que vous êtes un conspirationniste ou pas…).

            Cependant, il n’est pas inexact de dire que les couples homos, et les homosexuels en règle générale, sont statistiquement plus touchés par la violence, les addictions et les maladies sexuelles comme le sida. Mais au même titre, les afro-américains et les chrétiens d’orient, tout comme à une époque les amérindiens et même les populations des banlieues françaises les plus délabrées subissent exactement le même sort : quand on est marginalisé d’une manière ou d’une autre en tant que communauté, la santé s’en ressent Mais cette tendance ne concerne pourtant pas celles et ceux qui ne s’intègrent pas ou peu à leurs communautés (au sens de rassemblement restreint aux membres). A nouveau, sept ans d’études médicales voire plus auraient du vous apprendre cela : la responsabilité des maladies sexuellement transmissibles comme des violences n’est pas imputable à une sexualité ou à une autre mais aux comportements à risque, et au premier rang : l’absence de protection, la toxicomanie, la pauvreté et l’infidélité.

            Pour en finir, ce qui est le plus terrible avec ce site, c’est de l’entendre récuser les accusations d’homophobie, voire de clamer que celle-ci n’existe pas alors que le moindre article et commentaire sur le sujet prouve le contraire. Vous-même dans un article sur les élections américaines aviez mis en oppositions candidats homosexuels et partisans de la famille, comme si les homosexuels et la famille étaient étrangers l’un à l’autre. Les cinglés qui fréquentent ce site devraient apprendre que les homos tout comme les hétéros et les bisexuels naissent, grandissent dans des familles et en fondent parfois.

            De plus, docteur, saviez-vous que l’homosexualité ne saurait être contre-nature (ou même néfaste) puisqu’elle est une norme de la nature (et non en tant que dysfonctionnement ou maladie, en tant que norme fonctionnelle), où elle ne déclenche aucun problème particulier et est parfaitement intégrée à la vie de groupe des espèces grégaires, qui organisent même l’homoparentalité de leurs membres concernés ? Et oui, la seule espèce ou les homos souffrent de leur condition est une fois de plus la nôtre. Personnellement, ça ne me surprend hélas pas.

            Saviez-vous aussi que es professionnels de la santé sont contre l’homophobie, car elle aggrave l’épidémie de sida, notamment en Russie et en frique mais pas en Europe ?(les malades ont peur de se faire soigner car ils craignent d’être étiquetés comme homos et traités comme tel). Autant pour le mariage homo qui détruit la civilisation ; il la protège en fait médicalement ne plus de sécuriser les enfants des couples homoparentaux.

            Cependant, je n’irai jamais vous accuser d’être une sorte de nazi paranoïaque, docteur Dickes. Je crois avoir que vous avez donné de votre personne sur le terrain après de graves catastrophes naturelles en Asie du Sud-est. Mais cela n’empêche pas que votre comportement soi des plus nocifs à la société civile : vous écrivez sur un site qui soutient ouvertement les persécutions et l’homophobie d’état en Afrique et en Russie, ou les victimes ne cessent de se multiplier. Vous avez écrit une lettre « Pitié pour nos enfants » ou vous assimiliez les homos et le mariage à Néron et la chute de Rome… à ce compte-là, nous devrions supprimer le mariage hétéro car Hitler en avait contracté un ! Vous devriez plutôt écrire une lettre « pardon aux enfants » pour avoir un peu plus exposé à l’homophobie ceux d’entre eux qui aimeront plus tard des gens de leur sexe.

            En espérant vous avoir convaincu du bien-fondé de ma démarche, j’espère vous amener à réfléchir. Ne serait-ce que sur la façon tordue dont vous développez des arguments qui, déjà, n’ont pas d’autre valeur que celle qu’on leur prête.

    • Dickes says:

      Erreur. l’un concernait spécifiquement le mariage au Dannemark.

  3. Héphaïstos says:

    « Sexe » (nom latin sexus) est un substantif dérivé du mot sectus, participe passé du verbe latin secare qui signifie : « couper », « fendre », « diviser », « séparer ». L’idée sous-tendant le concept de sexualité est donc celle d’une distinction nette, et même tranchante, entre des êtres concrets (le verbe secare s’applique toujours à des objets réels ou à des événements, non à des abstractions), deux êtres vivants, en l’occurrence. De ce fait, la sexualité ne peut exister qu’entre deux êtres sexuellement différents, soit, dans le règne humain, une femme et un homme. Dans ces conditions, parler de « désir », de « sexualité » voire d’ « amour » (qui inclut le désir et la sexualité comme des composantes fondamentales) entre deux individus de même sexe est aussi absurde que de parler d’attraction entre deux charges électriques de même signe : cela est tout simplement impossible selon les lois de la Nature ou de Dieu.

    Tout comme il n’est de Dieu que Dieu, il n’est de sexualité que la sexualité. C’est pourquoi, d’une part, le terme « homosexualité » est contradictoire, le préfixe grec ὁμός signifiant « même » ou « identique » alors que la sexualité ne concerne que des êtres de sexe différent et, d’autre part, « hétérosexualité » est un mot intrinsèquement redondant, la sexualité étant par définition « hérérosexuelle ». Or, dans la bataille décisive qui est à présent lancée pour la restauration des valeurs essentielles, bataille qui ne pouvait être déclenchée avant que tous nos adversaires ne se fussent avancés en terrain découvert, la question des mots sera fondamentale. En effet, lorsqu’un esprit sain(t) s’efforce aujourd’hui d’argumenter contre le pseudomariage ou, plus généralement, contre les privilèges exorbitants des pseudosexuels, il utilise par habitude les termes « homosexuel », « homosexualité », « hétérosexuel » ou « hétérosexualité ». Mais, ce faisant, il se trouve immédiatement piégé par le langage puisque le seul emploi de ces vents de la voix accrédite a priori l’idée qu’il pourrait exister plusieurs formes de sexualité alors qu’il n’en est rien. Aussi est-il impératif, à partir de maintenant, de désigner systématiquement ces comédiens maladifs pour ce qu’ils sont, à savoir des pseudosexuels, afin de rappeler qu’ils n’ont point une sexualité spécifique mais seulement un défaut de sexualité. Bien que cela aille donc de soi, rappelons-le une fois pour toutes : il n’y a jamais eu, il n’y a pas et il n’y aura jamais de désir entre individus de même sexe, les pseudosexuels ne se livrant qu’à une caricature, une parodie, une simulation ou une contrefaçon du désir. Les pseudosexuels sont les faussaires de la sexualité.

    • Héphaïstos

      Par où commencer ?

      Tiens, déjà votre pseudo. Pour un homme affirmant qu’il n’y a de dieu que dieu, c’est assez ironique. Mais c’est bien la seule partie de votre prose qui prête à sourire, sauf si on rit de la débilité crasse. Ce qui est mon cas ; mieux vaut ça que de pleurer.

      Premièrement : le fait qu’il y ait deux sexes dans l’espèce humaine (on reviendra sur ce pont plus loin) ne signifie en rien que l’homosexualité s’en trouve délégitimée. Il existe ainsi plusieurs couleurs de peaux, et cela n’empêche pas les couples de même ton.

      Question diversité sexuelle, sachez qu’il existe des gens nés hermaphrodites voire asexués (sans organes sexuels apparents), ou encore avec une apparence génitale inverse à leur code génétique (génitalement femme avec un code génétique mâle, et inverse). En effet, vous tentez de nous faire croire qu’il n’existe pas d’homosexualité dans la nature, ce qui est tout bonnement faux ; elle y est une norme parfaitement fonctionnelle, avec couples homos et homoparentalité acceptée voire organisée par le groupe. Et les humains ne sont qu’un exemple parmi d’autres, et pas des plus flagrants, quand on sait qu’un couple sur cinq chez certaines espèces d’oies est homosexuel.

      Puisqu’on parle du désir, cessez de prendre les vôtres pour des réalités. Le fait que vous soyez intellectuellement incapable d’appréhender la réalité ne fait pas de votre déni une vérité. Vous appelez les « pseudosexuels » des « faussaires de la sexualité », tout comme vous-même me semblez être un magnifique spécimen de « pseudochrétien » (connaitre sans juger plutôt que de juger sans connaitre, ne faites pas à autrui ce vous ne voudriez qu’on vous fasse, et tout ça).

      Sachez d’abord que dans la nature, la sexualité est loin de s’exprimer uniquement pour la reproduction, même entre hétéros. Elle set souvent de cohésion sociale et d’exutoire face à la tension grégaire.

      Ensuite, que cela vous plaise ou non, dans la nature comme chez l’être humain (ceci explique cela), le désir, l’amour et la sexualité homosexuels sont bel et bien une réalité vérifiable et éprouvée. C’est comme l’hélium : vous ne le voyez pas, ça ne concerne à priori pas mais il existe quand même.

      En parlant de science, j’adore votre métaphore des charges magnétiques : irrémédiablement stupide, elle prouve à quel point vous confondez réalité et fiction, ce qui est une bonne nouvelle au point de vue sélection intellectuelle : n’importe qui avec deux sous de jugeote, un peu de culture générale et un zeste d’expérience de la vie n’a rien à craindre de vous et de vos raisonnements. Certes selon les lois de la nature, et donc de dieu selon vous (je suis athée perso) une telle attraction est impossible. Mais voilà deux écueils de taille à votre raisonnement ;

      1) les humains sont des créatures biologiques, non magnétiques : notre sexualité est affaire d’hormones, non de charges électriques (même si nos neurones sont effectivement comparables à un circuit imprimé).

      2) Argument de réalité : l’homosexualité tout comme l’homoparentalité existent dans la nature sous forme de norme fonctionnelle, non de parodie, de maladie ou de dysfonctions (qui entraîneraient des réactions de rejets, négatives ou au moins surprises du groupe social animal si c’était le cas). Elles sont donc parfaitement naturelles et prévues par les lois, quel qu’elles soient.

      Dans le même genre, vous affirmez qu’il existe une seule sexualité : encore tout faux (c’est la norme avec vous). Dans le règne animal on relève non seulement l’hétérosexualité comme norme fonctionnelle, mais aussi l’homo et bi, ainsi que des cas particuliers de parthénogenèse ou encore d’hermaphrodisme (qu’on pourrait assimiler d’ailleurs à une sorte de double homosexualité et de double homosexualité en même temps. Ceci pour vous dire que la nature est bien plus complexe et subtile que ce que des cerveaux étriqués peuvent concevoir.

      Et au fait, sur l’amour : vous apprendrez que des gens asexuels peuvent parfaitement tomber amoureux sans éprouver la moindre libido ou désir sexuel, et peu importe que ce soit en couple homo ou hétéro. Oui, l’amour est dissociable du sexe, bien qu’ils se marient admirablement. Encore une merveille de la complexité naturelle que vous devriez prendre en compte.

      Quand à la linguistique, apprenez qu’une langue reflète une culture, et que ce n’est donc pas parce qu’un mot donné a une signification donné qu’il faut nécessairement en tirer des conclusions sur la nature ou quoi que ce soit d’autre.
      Ceci est bien sûr l’évidence meêm pour tout homo sapiens normalement constitué et en pleine possession de ces moyens intellectuels, c’est pourquoi je vais pousser la charité jusqu’à vous expliquer p
      Voici un exemple adapté à votre personnalité : béotien. Signifie de nos jours un être grossier et ignare

      • (pardonnez-moi pour la longueur, je continue ici)

        Mais à l’époque, cela désignait le peuple de Béotie (étymologiquement « bouviers », car éleveurs) qui étaient vus comme tels par des grecs peut-être un peu trop hautains. Comme quoi les préjugés les plus stupides de l’ignorance n’ont pas attendu MPI pour s’exprimer au grand jour.

        Enfin, lorsque vous parlez hétérosexualité redondante et d’homosexualité comme mot insensé, j’avoue avoir plaisir à voir un homme écrire de telles billevesées en sachant que tout, absolument tout depuis la linguistique jusqu’au bon sens en passant par la raison et les lois de la nature le contredisent frontalement.

        Malgré tout, j’aimerais vous demander une faveur, Héphaïstos : voudriez-vous, je vous en prie, répondre à cette interrogation ? (car j’ai encore envie de rire) :

        Compte tenu qu’aussi bien l’homosexualité que l’homoparentalité sont des normes naturelles parfaitement établies et fonctionnelles, ne vous en déplaise… et compte tenu que selon votre croyance la nature fut créée par Dieu ; quelle réponse vous sied le mieux ?

        a) La nature est infiniment plus complexe que ce que vous croyez, et c’est d’ailleurs pour ça que ceux qui l’étudient parlent plus de désordre naturel que d’ordre naturel. Vous vous plantez conséquemment le doigt dans l’œil jusqu’au coccyx et feriez mieux d’aller rencontrer des homosexuels plutôt que d’en parler, tant il est vrai qu’il vaut mieux connaitre sans juger que juger sans connaitre. Et aussi, apprendre à différencier le réel du fictif par l’expérience.

        b) en fait, rien de tout cela n’est véritablement naturel, mais c’est le Diable qui pousse la nature à « s’homosexualiser ». (argument fort apprécié des ultras-religieux américains). Reste à attendre la Jeanne d’Arc des oies et des lapins pour remettre de l’ordre.

        c) en fait, rien n’existe et nous sommes dans la Matrice. Vous vous souvenez de ce que je vous ai dit sur le réel et le fictif ?

        d) c’est en fait vous qui avez raison, et je ne suis qu’un agent du lobby lgbt-maçon-sataniste-extraterrestre international. Ce que vous affirmez sur la nature et l’homosexualité (pardon, la pseudosexualité) est parfaitement juste, quand bien même vous sortez ça du chapeau (coup de bol ? inspiration divine ?). Il faut donc conclure que tous ceux qui vous contredisent, quand bien même auraient-ils toute la réflexion et l’expérience qui vous font défaut, sont des complices à moi.

        d) Obi-Wan Kenobi

        Permettez-moi d’enfin conclure sur une citation du regretté Coluche : « moi je dis qu’un mec, quand il en sait pas plus que ça, il a qu’à fermer sa gueuuule »!

        Bien à vous

        • Héphaïstos says:

          Logorrhée hystéroïde farcie de contradictions et de fautes d’orthographe : « Rem » comme « remplisseur » ou comme « remugle » ?

          • Rem, comme diminutif de mon prénom, triste individu. Ou comme « rémission », celle de cancéreuse prétention.

            Et je note que vous ne pointez aucune de ces « contradictions ». Je reconnais en revanche les fautes d’orthographe dont je m’étais déjà excusé, et j’en profite pour vous indiquer que « hystéroïde » n’est pas un mot (encore) reconnu en langue française. Il vous sied pourtant à merveille, ainsi qu’à ce site, et je vous remercie pour me l’avoir appris.

            Quand à la logorrhée… en quoi est-ce hystérique de répondre avec des arguments réels et avérés à vos délires de schizophrène homophobe et pseudo-scientifique ?

            Le fait que vous ne puissiez répondre à mes arguments et à mes soi-disant « contradictions » que par la mesquinerie est à mes yeux la plus belle preuve de votre échec et de votre mauvaise foi.

            De plus, pour en revenir à votre premier commentaire : vous parliez en gros de « faussaire de la sexualité ».

            Or, ne vous en déplaise et encore une fois, l’individu, le couple et la famille homo sont tout ce qu’il y a de plus banal et fonctionnel dans la nature (même chose pour la bisexualité, au fait).

            Donc non seulement les homosexuels ne sont en rien faussaires de quoi que ce soit, mais voici un point sur lequel vous devriez réfléchir : selon vous Dieu a crée la Nature, et sa création est parfaite et agréée par lui.

            Donc, de trois choses l’une :

            1) Dieu est lui-même un faussaire et un pervers.
            2) Il n’existe pas.
            3) Vous êtes en tort sur toute la ligne.

            Indice : la communauté scientifique et tous ceux qui connaissent sans juger au lieu de juger sans connaitre penchent nettement pour la 3.

            Bien à vous.

  4. Hugues says:

    Merci pour cet excellent article. Très bonne documentation; études scientifiques solides.

    • p montel says:

      lol

    • Solides, je ris. On croirait du Regnerus.

      Par curiosité je suis allé les lire. Je me limiterais à celle intitulée Gartrell, N. & Bos, H. 2010. “U.S. National Longitudinal Lesbian Family Study: Psychological Adjustment of 17-year-old Adolescents,” Pediatrics, 126 (1): 28-36.)

      « 40 % des couples de lesbiennes ayant conçu un enfant par PMA s’étaient séparés ». Effectivement, je parle bien anglais et je certifie que ce passage est vrai.

      Mais ce le bon docteur omet de nous dire, ce sont les conclusions de l’enquête. Comme c’est pratique… Pour réparer l’oubli :

      1) No differences between the 2
      groups were found in peer relations,
      academic performance, personal adjustment,
      and health-related risk

      2) Adolescents who have been reared in lesbian-mother
      families since birth demonstrate healthy psychological adjustment.
      These findings have implications for the clinical care of adolescentsand for pediatricians who are consulted on matters that pertain tosame-sex parenting. Pediatrics 2010;126:000

      Pas de différences comportementales entre enfants élevés par des lesbiennes et enfants élevés par des couples hétéros. Les détails de l’étude semblent suggérer, quoi qu’avec une marge d’erreur, que ces enfants ont même un léger avantage à plusieurs points de vue.

      Ce qui est logique, puisque être élevés par des gens qui sont rejetés par d’autres et en avoir conscience est le meilleur moyen, par réflexion inversée et exemple du contraire, d’apprendre soi-même la tolérance et le respect d’autrui, et la nécessité d’aimer son prochain.
      Ainsi des chrétiens d’orient en particulier, et du christianisme en général.

      Autant pour les fameuses études ! Ce que j’aime avec vous, c’est u’il n’y a même plus besoin de se fatiguer à chercher des arguments ; ça deviendra bientôt trop facile.

  5. Guy Valte says:

    C’est bon, on connait ce discours, vous n’imaginez pas la proportion de la population qui est favorable au principe du mariage pour les homos, par ailleurs, on constate une augmentation des divorces chez les hétéros qui laisse penser que le modèle de la cellule familiale est en régression. Voila qui devrait plus vous préoccuper que les homos, non ?

    • Dickès Jean-Pierre says:

      Monsieur Guy,
      Je vais vous expliquer une chose. Quand j’étais interne en 1973 à l’hôpital de la ville de Boulogne sur mer où j’habite, j’étais seul à assurer l’ensemble des urgences durant la nuit. De temps en temps nous voyions arriver une personne entravée car dangereuse et qui la plupart du temps se calmait en cellule de dégrisement. Ceux qui restaient, relevaient de la psychopathologie. On les envoyait à l’hôpital psychiatrique de Saint Venant tenu à l’époque par les Frères de Saint Jean de Dieu.
      A ce jour dans la même ville il y a un bâtiment fermé de 100 lits de psychiatrie, une unité de 80 lits de suivi psychologique.
      Il y a bien une cause à cette évolution terrifiante. Tout simplement elle suit celle de la société. Celle-ci est déstructurante car elle a perdu un certain nombre de valeurs et de repaires. Le principal est précisément celui de la famille avec les divorces. En tant qu’expert près le cour d’Appel j’ai rencontré des juges des enfants des assistantes sociales. Ces personnes m’ont toutes dit que les divorces étaient une des causes principales de l’augmentation de la criminalité. Ceux-ci étant d’ailleurs une justification des actes délictueux face à la Justice.
      Alors personellement, les activités sexuelles des homosexuels me dérangent dans la mesure où un certain nombre de maladies sont liées à des pratiques disons inhabituelles. Mais il me paraît encore plus grave que ces couples puissent avoir des enfants. D’autant que quasiment tous les couples homos que j’ai connus étaient érratiques avec changements de partenaires.
      Dans cinquante ans comme on y va il faudra ajouter une aile de 50 lits au service psychiatrique.
      Dans tous les cas comme depuis 50 ans, c’est le contribuable que vous êtes qui payera.

      • Si vous êtes un vrai médecin, vous savez bien que la hausse des cas psychiatriques concerne tout le monde d’une part, et que d’autre part votre propre vécu n’a pas valeur globale, puisque vous n’avez affaire précisément qu’aux gens victimes de troubles, et non aux individus et couples homos et hétéros sains.

  6. Zargabi says:

    Article hallucinant d’ignorance et d’obscurantisme… Aucun lien avec le mariage homosexuel, les chiffres ne sont pas comparés avec les couples hétérosexuels (qui ont souvent les mêmes !), et un tri très sélectif d’articles provenant de la très homophobe Afrique subsaharienne où tous les arguments sont bons pour traiter les homosexuels d’animaux. Effectivement, les homos y sont beaucoup plus violés qu’ailleurs… Ça prouve quoi ? Que l’homophobie (dont la vôtre) est une ignominie d’une violence rare.
    Personnellement, je suis chrétien. Il ne m’est donc pas possible de vous suivre dans ce rejet et cette haine. Ma religion m’impose l’amour fraternel, et pas ce jugement des autres que vous pratiquez d’aussi pharisienne façon.

    • Dickes says:

      Monsieur,
      Je ne présente pas en moralisateur homophobe. Je présente des faits médicaux en tant que médecin. Vous en faîtes une affaire idéologique.
      Des études allant dans le même sens que celles-ci ont été diligentées depuis longtemps par dizaine. Mais la gangue idéologique totalitaire pro homosexualité les occulte et même persécutent ceux qui osent les présenter. Au minimum ils se font insulter…parce qu’ils donnent des faits précis.

      • C’est précisement le contraire ; la majorité des études prouvent que les enfants homoparentaux ne risquent rien de plus que les hétéroparentaux, que les couples homos ne sont pas plus à riusques que les hétéros… lorsqu’il s’agit d’individus et de couples saisn et équilibrés !

        Or, on sait que les homosexuels sont plus souvent exposés à la violence et aux rejets, aux préjugés et aux comportement à risques de toutes sortes. C’est donc normal de retrouver dans cette communauté plus de risques et de déhats qu’ailleurs. Mais en déduire que l’homosexualité elle-meme est nocive, c’est comem deduire que les noirs sont plus instables que les blancs en analyisant les situations familiales des afro-americians du bronx et d’autres communautés paupérisées !

        Vous êtes ici l’idéologue, monsieur Dickes. Car vous vous arrêtez aux conséquences que vous analysez comme il vous convient, sans analyser les causes profondes. Evidemment que les individus, familles et couples homos sont sujets à risques ! Mais les hétéros aussi ! Et pour expliquer l’écart : dans quelle civilisation des gens ont-ils jamais été rejetés par leurs familles, pendus ou emprisonnés pour le seul fait d’être hétérosexuels ? Et dabns quelle mesure le fait d’etre marginalisé amène (logiquement) de tels risques ?

        La question n’est donc pas d’avoir affaire à l’homo ou à l’hétéro, mais à une vie stable et équilibrée, dont le manque se fait d’ailleurs sentir aussi bien chez les uns que chez les autres. Quand à votre histoire de gangue totalitaire pro-homo… et si c’était simplement la réalité contre une poignée de sophistes ? Avec le nombre de professionnels qui travaillent dessus, dont tous ne sont d’ailleurs pas favorables au mariage homo, et qui en tirent les mêmes conclusions, cela devrait vous répondre !

        Quand à vos faits précis, ils ne valent rien si on les manipule. Avec le talent et les méthodes d’un professeur Regnerus, je pourrais prouver que 40% des victimes d’abus sexuels l’ont été par des curés, ou que les noirs sont génétiquement instables au point de vue familial… et vous-même ne savez pas faire la différence entre pratique sexuelle et orientation sexuelle !

        Alors vos « faits médicaux »… ça ou le complot extraterrestre, au moins l’un des deux me fait bien rire.

  7. Globule says:

    On ne voit pas trop de lien avec le mariage, bien au contraire on peut même penser que ce dernier va jouer un rôle de stabilisateur de relations et va donc permettre de limiter les risques…!

    • Dickes says:

      Cher Globule,
      Vous savez très bien que les unions et les mariages entre homosexuels sont éphémères. Le premier couple homo qui s’est marié a déjà divorcé après quelques mois.Que le mariage soient un gage de stabilité peut effectivement arriver. Mais voyez les statistiques sur cette question. Force est de reconnaître qu ces couples ne sont guère stables. Regardez autour de vous. Par parenthèse toutes les jeunes filles homosexuelles que je connaissais ont bien fini par se marier avec un copain, sont heureeuses et ont eu de beaux enfants.

      • Elodie says:

        44,7% des mariages finissent en divorce et créent une population de nouveaux célibataires divorcés : ils ont en moyenne 41,7 ans pour les hommes et 44,3 ans pour les femmes. L’auteur de cet article indique que 40 % des couples de lesbiennes divorcent.

        Je résume : 44,7 % de divorces chez les couples hétéro, 40 % de divorces chez les couples de lesbiennes.

        Source : http://www.planetoscope.com/lamour/1062-nombre-de-nouveaux-divorces-en-france.html

        • marc sorede says:

          @ elodie:
          ah, les paires de lesbiennes… je ne parle pas de couple comme toi…un couple, un vrai, c’est autre chose…passons.
          donc les paires…qui d’ailleurs ne se marient pas tant que ça, et même plutôt rarement, au point que l’on peut en déduire que celles qui le font sont franchement motivées et, en principe, follement éprises l’une de l’autre. Et pourtant, ces super-motivées cassent tout et divorcent à hauteur de 40% ….
          mais c’est énorme !!! surtout si l’on daigne se rappeler que le « mariage » homo est carrément franchement récent, par rapport au mariage traditionnel qui a toujours existé…
          à peine mariées, déjà divorcées les lesbiennes!!! pauvres biquettes… surtout que tu as bien fait de ressortir les stats de ces dames, parce que chez les hommes, ça explose, c’est bien pire.
          petite truqueuse, vas !!! 😉

          • marc sorede :

            en langue française, on appelle toute relation amoureuse un couple, du latin copula : chaîne ou lien. Paire peut aussi bien désigner des mais que des parents ou des amants, et aussi des oiseaux mâle et femelle. En effet, tout couple d’humain est aussi une paire d’humains, après tout. En ce qui vous concerne, y’a des paires de claques qui se perdent.

            Sérieux, vous imaginez si j’appelais trio tout couple chrétien, au prétexte qu’ils sont unis avec Jésus-christ ? Grandissez un peu !

            Quand à votre argument sur le mariage : quand on voit le peu de couples hétéros qu se marient, on comprend que votre raisonnement sur le « follement épris, et pourtant éphémère » ne tient tout simplement pas, car il les concerne aussi. L’amour est ainsi fait, ou peut-être est-ce de notre fait, mais nous sommes en tout cas tous logés à la même enseigne.

            Je ne peux m’empêcher de citer Brassens : « J’ai l’honneur de ne pas de demander ta main »

            Alors, qui truque ici ?

      • Et moi, je connais des couples homos comme hétéros qui les uns comme les autres ont soit perduré durant des décennies jusqu’à ce jour, soit vécu un mariage éphémère et changé de partenaire, de sexe différent ou non. Personne ne vit sa vie de la même façon, car la vie n’est que changement et diversité.

        Cessez donc d’opposer les homos et les hétéros, docteur : les mariages de nos jours sont presque tous (plus ou moins) éphémères, ce n’est pas une question sexuelle.

        Quand à vos connaissances lesbiennes, qu’est-ce que cela prouve ? Jamais entendu parler de bisexualité ? De gens qui sont devenus homos sur le tard (ou hétéros aussi bien)?

        Les humains changent, monsieur Dickes, et tant mieux si ces jeunes filles sont heureuses avec des hommes. D’autres n’en sont pas moins heureuses avec des femmes. Même raisonnement pour les hommes, et quoi qu’il advienne, vous comme moi ne pouvons souhaiter qu’un sincère bonheur à tous, peu importe ce que sera leur avenir amoureux et familial.

  8. cet article de M. Dickès est un tissu d’âneries qui se cachent derrière de prétendues études scientifiques. Oui, il y a un mal-être actuel, oui les lesbiennes et homos en souffrent peut-être plus que d’autres mais en même temps, ils montrent des voies neuves qui ne sont pas sans risques. C’est le mariage dans son ensemble qui pose problème et pas l’homosexualité. Vive l’amour libre! Il n’y en a pas d’autre…

    • Dickes says:

      Vive l’amour libre : ce sera les enfants qui payent l’addition.

      • D’après toutes les études, les enfants pâtissent moins de leur situation familiale que des périls de la société moderne, lesquels attaquent toutes les familles sans distinction.

        Apologie de la bêtise, télé-réalité, junk food, chacun-pour-soi, consumérisme forcené, solitude, violence ordinaire et hyper-sexualisation, pour n’en citer que les plus évidents.

        Ajoutons que s’il n’y avait pas tant d’hostilité ou de préjugés sur les familles mono et homoparentales, il n’y aurait pas tant de risques potentiels.

    • Homo sodomitus says:

      « des voies neuves qui ne sont pas sans risques » ?!? Vous pourriez être un peu moins graveleux ! Bon, je pense que c’est moi qui ai l’esprit mal tourné :-), donc ok je sors… 🙂

  9. Pas persuadée que ça aille mieux chez les hétéros … vu l’explosion des violences faites aux femmes …
    Peut-être, comme dit ma mère, qu’on est toujours mieux seul que mal accompagné.

    • Dickès Jean-Pierre says:

      Proportionellement à l’ensemble de la population, il y a beaucoup plus de violences entre coupes homos. Que voulez-vous que j’y fasse ?

      • Que vous combattiez l’homophobie qui en est responsable, plutôt que de présenter cela comme une fatalité. Souvenez-vous qu’un enfant violent est souvent un enfant battu, mais qu’aucun enfant ne naît avec la violence en soit. (paix à ton âme, Georges).

        A mon humble avis de païen non-médicalement diplômé, c’est à la fois votre devoir de médecin et de chrétien.

    • ALLINE says:

      Les violences faites aux femmes BOF-désabusé ?
      Commençons par rétablir les faits et déculpabiliser le masculin qui se comportera peut-être à nouveau comme un homme !

      1) Il y a autant d’hommes battus que de femmes battues
      2) Femmes et hommes sont à égalité en matière d’agressions sexuelles
      3) Les femmes Harcèlent au travail 2 fois plus que les hommes
      3) Rappelez à votre mère que malheureusement les mères biologiques maltraitent leurs enfants 2 à 3 fois plus que les pères.

      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/la-verite-sur-les-violences-conjugales_485479.html
      http://www.slate.fr/story/90153/hommes-viol
      https://www.google.fr/search?q=Harc%C3%A8lement+au+travail+%3A+une+femme+sur+deux+victime…+d%27une+femme&oq=Harc%C3%A8lement+au+travail+%3A+une+femme+sur+deux+victime…+d%27une+femme&aqs=chrome..69i57.4268j0j4&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8

  10. Cet article pue l’homophobie. Prendre comme référence de soient disantes études américaines (Ah, les fameuses études américaines !) partisanes, en oubliant bien de préciser qu’il y en a autant qui prouve le contraire que ce qu’annoncent celles-ci, montre bien le peu de sérieux journalistique de Mr JP Dickes, membre de Association Catholique des Infirmières et Médecins, dont on peut tout à fait saisir la pensée dans cet autre texte, écrit en 2012: http://www.acimps.org/content/view/231/
    Bref, un beau torchon à mettre au crédit d’un extremiste catholique qui a oublié que sa religion prèche avant tout la tolérance.

    • Dickes says:

      Il n’y a pas a s’énerver. Je n’ai fait aucun commentaire contre les homosexuels. Je donne des références d’articles scientifiques. Je n’attaque nullement les homosexuels. Réellement je souhaite que dans leurs choix et comportements ils soient très prudent.
      Des études de ce genre il y en a des quantités. Je n’y puis rien que les homosexuels masculins ont au moins dix années d’espérance des vie que les autres personnes ; je ne m’en réjouis pas et je le déplore notamment en tant que médecin.N’est-ce pas leur rendre servce que de les mettre en garde ?
      Par ailleurs vous mentionnez des études allant dans le sens opposé, je serais très content de les avoir et d’en rendre compte dans mes écrits.

      • A peu près tout ce qui a été publié par des médecins, religieux et anthropologues impartiaux, docteur. Ca ne devrait pas être si dur à trouver : vous êtes à un contre cent !

        Et si vraiment vous avez du mal, pourquoi ne pas aller voir le district de Grenoble qui organise des rencontres avec les homos ? Ou l’association « devenir un en christ » ? Ou tous les religieux qui travaillent sérieusement et impartialement sur le sujet ?
        Prenez donc contact avec le média chrétien La Vie, qui a mené de nombreuses enquêtes, ou « Témoignage Chrétien ».

        Encore une fois, ce n’est pas parceque les enfants battus ou drogués ont moins d’espérance de vie qu’ils sont nés ainsi. Même raisonnement pour les homosexuels ou les ouvriers, les noirs du Bronx ou les chrétiens d’orient.

        • Syllabus says:

          « La Vie », « Témoignage Chrétien » LOOOOL 🙂 « Golias » aussi non ?! 🙂 Je ne sais plus qui, peut-être bien l’assassiné Yann Moncomble, avait écrit : « La mafia des chrétiens de gauche »
          #DésastreVatican2 #Pascendi #Syllabus

        • Syllabus says:

          Et merci de ne pas comparer homos avec chrétiens d’orient;) La critique envers l’homosexualité est bien normale puisque c’est terriblement vicieux et déviant et hautement immoral et amoral, pas la chrétienté d’Orient! Ce n’est une révélation pour personne qu’on peut critiquer le mal et pas le bien;) (dans une société normale bien sûr, qui n’existe plus guère, maintenant qu’on appelle le mal bien et le bien mal). Car le mal est… mal et le bien… bien. Pas d’analogies ou associations bidons SVP !

          • Dommage, parce que dans le monde réel, c’est ton comportement qui est vicieux, immoral et déviant…

          • Syllabus says:

            @Lucas : Faut se l’entendre dire pour y croire! Un inverti ou un sympathisant de la cause militante d’invertis, qui me fait la morale. Mais ta gueule ! Et vas bosser. Et on verra au fil du temps qui avait raison sur les conséquences dans la société. Pervers libidineux va. Tes « revendications » (je t’en foutrais moi) tellement illégitimes qu’on ne devrait même pas en parler ou y penser et celles de tes petits amis finissent par gonfler les gens et provoquer de l' »homophobie » ? T’étonnes pas connard! Faites-vous discrets et vous aurez moins de soucis. Faut comprendre qu’à la fin les gens en ont marre de voir parader des sodomites dans les rues. Compte sur moi pour toujours militer contre l’homosexualité. C’est un combat à vie.

            • « Mais ta gueule ! Et vas bosser. »

              Non. Je ne la fermerai pas et tu ne me dis pas ce que je dois faire.

              « Pervers libidineux va.  »

              Vieux con pétri de préjugés. Tu ne me connais pas, ne m’attribue pas un appétit sexuel que je n’ai de toutes façons pas et qui ne te concerne pas. La définition de perversité s’applique infiniment mieux à toi qu’à moi.

              « Tes « revendications » (je t’en foutrais moi) tellement illégitimes qu’on ne devrait même pas en parler ou y penser et celles de tes petits amis finissent par gonfler les gens et provoquer de l’ »homophobie » ? »

              L’arrogance vide d’argument ne va pas te permettre de gagner ce débat, espèce de lâche.

              « Faites-vous discrets et vous aurez moins de soucis. »

              Je ne cède pas à la menace et à l’obscurantisme. La réponse tient en un mot : NON.

              « Compte sur moi pour toujours militer contre l’homosexualité. C’est un combat à vie. »

              Que tu as perdu d’avance. L’homosexualité a toujours existé et existera toujours à hauteur de 5 % dans la population, elle ne pose aucun problème et est naturelle.

          • Syllabus says:

            @Lucass : Et ne t’étonne pas si la cocotte commence à chauffer. Les chrétiens en ont marre d’avoir à tolérer à l’intolérable. A force de « revendiquer » des droits auxquels ils n’ont fondamentalement pas droit par nature, et c’est tellement évident qu’il n’y aurait d’ailleurs aucun débat à mener !, ça commence à énerver sérieusement et rendre agressifs des gens habituellement calmes, compréhensifs et indulgents. Marchez un peu beaucoup plus à l’ombre et ça se calmera un peu. Sinon ne venez jamais vous plaindre. La provocation amène évidemment la violence.

            « L’erreur “n’a objectivement aucun droit ni à l’existence, ni à la propagande, ni à l’action” (Pie XII, Discours Ci Riesce, 1953) »

            C’est bien du bons sens. Depuis quand l’erreur aurait un droit. Imaginez l’état de la science et toutes ses conséquences si on se mettait à dire que 2 + 2 font aussi bien 5 que 4 ! Le propre de l’erreur est de mener au désordre et au malheur. Basta. Au lieu de « relativiser » (véritable éclipse de l’esprit et pure démence que cette saloperie d’idéologie relativiste) dans les nuées des trucs aussi basiques, on ferait bien de garder les pieds sur terre !
            Tu veux me répondre ? Dans quel but ? Pour quelle utilité ? Tu n’as rien à me dire. Par contre écoute un peu ce qu’on te dit, ça par contre ça peut t’aider toi.

            •  » Les chrétiens en ont marre d’avoir à tolérer à l’intolérable. »

              Je vais t’apprendre un truc, on n’a pas besoin de ta permission pour exister.

              « A force de « revendiquer » des droits auxquels ils n’ont fondamentalement pas droit par nature, et c’est tellement évident qu’il n’y aurait d’ailleurs aucun débat à mener ! »

              Par nature ? On parle bien du mariage, le truc le moins naturel qu’on puisse trouver ? C’est une création SOCIALE, CULTURELLE et HUMAINE, PAR les hommes et pour TOUS les hommes. Tout le monde y a droit.

              « Marchez un peu beaucoup plus à l’ombre et ça se calmera un peu. »

              Non. Pas question de me soumettre à une minorité hystérique.

              « Tu veux me répondre ? Dans quel but ? Pour quelle utilité ? Tu n’as rien à me dire. Par contre écoute un peu ce qu’on te dit, ça par contre ça peut t’aider toi. »

              Si, j’en ai une : reste en-dehors de ma vie, tu ne fais pas mes choix à ma place. Tu n’as pas le monopôle du mariage.

          • Syllabus says:

            « A force de « revendiquer » des droits auxquels ils n’ont fondamentalement pas droit par nature » : « droits » des invertis, évidemment…

    • Jaguar says:

      Chez un chrétien qui se respecte, la fameuse tolérance doit aussi avoir ses limites, il y a un temps pour tout, là encore une mauvaise interprétation des textes (volontairement…?)

  11. Jmemarre says:

    Une étude scientifique de masse a montré que chez les hétéros (comme chez les homos, du reste), des gens dépourvus de sens commun étaient autorisé à publier des âneries et prétendre en faire un « article ».

  12. Louis19 says:

    Est ce que l’auteur s’est soucié de l’effet de l’obésité sur le corps humain, les conséquences sont autrement plus dramatiques.

    • Dickes says:

      Le site ne peut en aucun cas se mettre à attaquer tous les problèmes médicaux, ; c’est beaucoup trop large et MPI n’est pas un site médical.
      En ce qui cocerne l’obésité, i vient d’être démontré que toute une partie des obèses se portaient très bien et vivaient aussi ongtemps que les autres.

  13. lejeune says:

    Bonjour,
    je vous cite:

    « ceci non pas pour allonger le texte mais afin de ne pas pouvoir être accusés d’homophobie. »

    eh bien je vous conseille de relire votre titre avant d’écrire de telles choses.

  14. Quelle honte cet article qui pue l’homophobie à plein nez et quelle honte aussi pour Google de le référencer.

    Des études sub sahariennes parlent de violences entre partenaires du même sexe. Très drôle ! Regardons les résultats pour les partenaires hétérosexuels alors. Comment peut-on transposer des résultats et des faits venus d’ailleurs?

    De plus quel corrélation avec le mariage ? Mystère !

    Un meilleur article ici : http://www.un.org/fr/women/endviolence/pdf/unite_thesituation.pdf

  15. Ah Ok je viens de retrouver d’autres articles de cet auteur, je comprends mieux maintenant le pourquoi du comment de cette homophobie :
    http://austremoine.org/jean-pierre-dickes-homosexualite-que-cherche-au-juste-le-pape/770

    On sait où il défile ce monsieur ^^.

  16. C’est un scandale, tout est faux faux faux dans ce torchon homophobe ! c’est une honte de pouvoir écrire ce genre de chose, vous mélangez tout…

    • Dickes says:

      Mon Bon monsieur,
      Dans mon pays on dit qu’il n’y a que la vérité qui blesse. Si vous ne croyez pas ce que j’ai écrit, il y a toutes les références nécessaires. Prenez la peine de les consulter avant de dire que c’est faux. Je me borne à vous donner un résumé de travaux scientifiques.Ce n’est donc pas moi qui dit faux. Prenez-vous en aux auteurs ; surtout si vous êtes plus compétent qu’eux.
      Je vois que vous êtes du Front National. Je ne suis pas certain que l’ouverture (si je puis dire) aux homosexuels puisse lui être favorable. Surtout avec des gens ignorants qui traitent forfaitairement les gens de menteurs.

      • champar says:

        Merci de votre article documenté, Docteur.
        A la lecture des réponses insultantes du marigot des trolls (sans arguments sérieux), cela accrédite totalement vos propos.

      • Dickès Jean-Pierre says:

        Je vois que vous êtes un responsable important du FN. Vous défendez bec et ongles les homos à bien tord car vous vous coupez des traditionalistes, des pieds-noirs, des anciens combattants et la Manif pour tous dont de nombreux membres commençaient à voter FN. Vous leur avez collé une bonne douche froide. Tous ces gens proche de Le Pen Père ont été virés plutôt plus que moins. Vous verrez que cette base très importante est en train d’abandonner le FN considéré comme à cage aux folles dans laquelle semble-t-il vous êtes aussi enfermé. Quittez-la : vous vivrez plus longtemps.

    • marc sorede says:

      alors t’es bien dans la ligne brivois-chenu-philipot and co? c’est ça la « droite nationale »? rassemblement bleu marine ou rose bonbon?

    • Les gays de la Marine says:

      « torchon homophobe » ? Et toi, cochon homofolle va… Non mais un scandale à lui tout seul cet énième FNeuneu rosé valet du Système ! Décidément, le Front Familial clé de voute du Système est devenu un vrai repère de pédoques… #FNLaGrandeIllusion #UMLPS

  17. nominoma says:

    Les études comportementales mentionnées se basent sur une population rejetée, bafouée, victime des réactions les plus atroces, des pires préjugés et ce pendant des siècles ; rien d’anormal alors d’observer chez certains des attitudes que l’ont pourraient qualifiées de post-traumatiques, une certaine instabilité etc.
    Heureusement les temps changent et grâce à un état d’esprit général plus ouvert et tolérant il y a de bonne chance pour que les statistiques des homos finissent par rejoindre celles des hétéros.

    • Dickes says:

      Je souhaite que vous ayez raison ; mais cela n’en prend pas le chemin. le 1er couple homo marié a déjà divorcé. L’homosexualité enre hommes représente près de 50% des nouveaux cas de sida.

      • Dans le monde, une majorité écrasant des nouveaux cas de séropositivité vient des hétéros, surtout en Afrique. Des couples hétéros qui divorcent au bout de quelques mois, je peux t’en trouver à la pelle. Pourquoi faire l’erreur de tout résumer au premier ?

      • Et qu’en est-il des couples mariés hétéros, docteur ? En ce sens, ne peut-on dire que les statistiques se rejoignent ?

  18. Non seulement c’est un torchon mais en plus ils suppriment les commentaires qui leur déplaisent… Navrant

    Je remets donc… Merci de ne pas supprimer, c’est ça la liberté d’expression. Vous avez le droit de vous exprimer, et c’est pareil pour moi :
    Media Presse Info, on pourrait penser à un site d’information avec des vrais journalistes… Dans la rubrique « bioéthique et santé », là encore, on pourrait penser que…
    Mais non, autant de parti pris, de démagogie et d’homophobie montre à quel point on n’a pas à faire à un site d’information… J’espère que l’auteur n’a pas sa carte de presse, ce serait insulter la profession…

    Bref, je suis tombé par hasard sur l’article, et sur le site donc, mais franchement, pour lire ce genre de vomis, je m’abstiendrai la prochaine fois.

    • Dickès Jean-Pierre says:

      Mon Bon Monsieur,
      Un journalistes est là pour rapporter des faits précis. Des scientifiques ont établi des textes? Comme vous ne les aurez pas lu j’en fais un résumé. Je suis donc bien gentil. Vous deviez me remercier.Personne ne supprime nos textes qui sont pris en charge par des machines.
      Je suis en effet là pour défendre la santé des homosexuels et de ceux qui sont susceptibles d’être containés. Des gens comme vous nient les recherches effectuées. Or par exemple la moitié des nouveaux cas de sida en France sont causé par les gays ; alors que cette type de population ne représente que 3 à 4 % des Français.
      Une mise en garde contre cela, contre les pratiques des Gays, les risques des comportements Gay devrait être récompensé. J’essaye de prévenir les gays, ceux qui les approchent ainsi que la société. Je devrais être remercié pour cela : vous m’insulez sans avoir cherché à comprendre les textes proposés. On ne vomit pas ce que l’on a avalé. Soyez courageux. Tapez les références, traduisez. VOus verrez que je ne raconte pas d’histoire.Maintenant, si vous niez la réalité, rassurez-vous elle vous ratrappera.

      • Docteur, nul ne nie que les gays sont surreprésentés dans l’épidémie de sida. Même si vos chiffres de 3 à 4 % sont discutables, c’est un fait. Quoique, dans une ancienne lettre, vous évoquiez 2%… comme quoi même vous pouvez progresser !

        Mais ce n’est pas parceque la diarrhée tue plus d’enfants en Afrique en un mois que d’adultes en Europe en mille ans qu’il faut en conclure une fatalité. Dans le même ordre d’idées, il est normal que les populations marginalisées soient plus souvent victimes que le reste de la société.

        De plus, les chiffres montrent surtout que la moitié des hommes concernés par le sida ne sont pas nécessairement homosexuels, mais ont eu une relation homosexuelle + non ou mauvaise protection, ce qui n’est pas forcément la même chose.

        Vous avez raison de vouloir faire de la prévention, docteur Dickes, et c’est tout à votre honneur. Mais avoir recours à des études pour le moins orientées, c’est de la manipulation. Car elles présentent le mariage homo comme étant une impasse et la violence liée à l’homosexualité comme une fatalité, alors que les couples hétéros ne sont pas en reste !

        Si vraiment vous voulez prévenir plutôt que guérir, pourquoi ne pas avoir précisé cela plutôt que d’avoir lancé un bien ambigu et laconique « sans commentaires… » ?

        Mais sur un site comme celui-ci, quoi d’étonnant. Civitas, Fraternité Saint pie X. Les « duos » homosexuels (pourquoi respecter la langue française quand on ne respecte déjà pas les personnes?), la « dépravation, contre nature (scientifiquement faux), les allégations, les amalgames avec la pédophilie et l’inceste…

        Et vous, docteur, qui ne connaissez pas la différence entre pratique sexuelle et orientation sexuelle…

        Sans commentaires.

  19. TeilSonn says:

    Médias-Presse-Info : L’INFORMATION SANS CONCESSION

    • Oui, et surtout pas à la déontologie, l’impartialité et le respect.

  20. Un article ayant trait au mariage gay qui parle des relations homosexuelles dans leur ensemble on appelle ça un hors-sujet.A partir de la, tout le reste est à jeter.
    Quelque soit l’opinion qu’on se fasse sur ce sujet. C’est une question de méthodologie et de rigueur scientifique.

    • Dickès Jean-Pierre says:

      Vues dans leur ensemble il est bien connu que les couples homosexuels posent des problèmes de santé. J’en ai eu pas mal dans la clientèle de médecin. Marier les homo est facil leur faire tenir leurs engagements devant le maire c’est tout autre chose.Tôt ou tard les couples homos mariés ou non se séparent (cela a été le cas de premier mariage qui a eu lieu en France à Paris).
      Je ne vois pas en quoi il y a un hors sujet ; mais on y est en plein. Rigeur scientifique : je vous la présente et vous refusez de la voir.

      • Non, tu es bel et bien Hors-Sujet, un un mêle-tout de surcroît, ce n’est pas à toi de dire quels engagements des homos qui se marient doivent tenir, pas plus que tu n’as le droit de faire ce raccourci simpliste et ridicule que tous les couples homos finissent par se séparer, tu n’as rien pour appuyer ce genre de bêtise. Les couples hétéros qui durent sont assez rares par ailleurs. Et ne parle pas de rigueur scientifique non plus.

      • En voici une de rigueur scientifique ; vous êtes obsédé par le comportement volage des homos au point de ne pas voir qu’elle est exactement la même que celle des hétéros. Savez-vous combien de mariages hétéros cessent au bout d’un an, de trois ans, de cinq ans ?

        Une fois pour toutes, pourquoi cette obsession à différencier homo et hétéros? Les couples mariés ou non se séparent tôt ou tard, docteur ! Rares sont les mariages d’une vie, vous le savez bien, et cela n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle !

        Peut-être est -ce la culture ou la nature, sans doute le mélange des deux, mais le couple indivisible sur soixante ans de mariage et plus n’a jamais été majoritaire, sauf au point de vue administratif. Nous savons tous que l’infidélité ou tout bonnement l’extinction des sentiments a toujours existé. La différence, c’est que les couples qui ne s’entendent plus de nos jours se refusent à rester ensemble par pure hypocrisie ou conformisme !

        Je citerai un de mes mais, enfant de divorcés : « mieux vaut deux divorcés amis que deux époux en guerre. Et croyez-moi, l’opinion est majoritaire chez tous les concernés, du moins à ma connaissance.

        Sérieusement, à vous lire les couples hétéros et le mariage hétéro ne posent ni problèmes de santé ni risque d’instabilité !

        La faculté d’ignorer la réalité était-elle enseignée aux médecins à votre époque ?

  21. Quel scoop, pourquoi Dramatique, dramatique pour l’auteur qui essaie de s’appuyer sur des pseudoenquete…et pourquoi pas dire que 99% des homosexuels aiment la crême chantilly…ce qui est trés grave vis à vis des heterosexuels qui ne sont que 78%…
    Je laisse l’auteur dans sa paranoia de trouver des boucs emissaire et dans ses essais de stigmatiser des populations…
    yves

  22. questionneur says:

    C’est facile d’attaquer et de stigmatiser sur son blog et de censurer les objections des lecteurs. Pourquoi avez-vous censuré mon message, n’aurait-il pas été plus utile et équitable d’y répondre, de dialoguer ?

    Cet article est une démonstration. L’auteur se sert de statistiques pour étayer une thèse.
    Par exemple l’auteur rapporte que 40 % des couples de lesbiennes ayant conçu un enfant par PMA s’étaient séparées.

    Il oublie évidemment de préciser que « En France, en 2011, 44,7% des mariages finissent en divorce et créent une population de nouveaux célibataires divorcés : ils ont en moyenne 41,7 ans pour les hommes et 44,3 ans pour les femmes. En 2011, 1,6 million d’enfants vivent dans une famille recomposée. » source : http://www.planetoscope.com/lamour/1062-nombre-de-nouveaux-divorces-en-france.html

    Dois-je après cette mise en perspective en conclure que les relations lesbiennes sont en fait plus stables que les relations hétéro ?
    L’auteur n’hésite pas à porter un jugement moral sur la fidélité ou l’infidélité. Beaucoup de couples hétéro ont une relation ouverte, certains pratiquent l’échangisme et d’autres trompent leur conjoint(e). Il existe même des sites dédiés aux rencontres extra-conjugales. Et alors ? Il y a 1 siècle ou 2 les gens mourraient jeunes, et il était alors évidemment moins tentant de faire un écart sur une plus courte période. Aujourd’hui certains couples durent 80 années, ce qui augmente de facto le « risque » d’infidélité, que cette infidélité soit acceptée tacitement ou non.

    « En effet plus d’un homme sur deux (55%) et près d’une femme sur trois (32%) admettent avoir été infidèles, un comportement en très nette progression depuis les années 70, selon une étude réalisée par l’Ifop. » source http://www.sudouest.fr/2014/01/21/amour-l-infidelite-en-nette-progression-chez-les-hommes-et-les-femmes-1436396-5281.php

    L’auteur ne responsabilise en aucun cas l’homophobie qui fait des ravages sur le développement des ados homos (notamment sur l’estime de soi) et explique le taux plus élevé de suicides chez ces jeunes.

    Concernant le SIDA, surtout ne jamais oublier la position lamentable d’une partie du clergé sur l’utilisation du préservatif pour lutter contre l’épidémie de SIDA en Afrique.

    Quand l’auteur révèle des chiffres sur la violence conjugale entre partenaires masculins, il ne parle pas de la violence dont sont victimes les femmes dans notre pays et ailleurs.
    « Chaque minute environ, on recense une victime de violence conjugale en France, soit 540 000 par an, le plus souvent des femmes. Une femme décède sous les coups de son conjoint tous les 3 jours en France (174 décès de violence conjugale en 2012 et 146 en 2013). » source : http://www.planetoscope.com/Criminalite/1730-victimes-de-violence-conjugale-en-france.html ou ici : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/660-000-femmes-victimes-de-violences-conjugales_1011748.html

    • Je n’ose imaginer le travail et les recherches effectuées pour trouver ces « études » réalisées pour certaines en Afrique, par téléphone à faible échantillon ou il y a plusieurs décennies par des auteurs notoirement anti-gays et complètement biaisés (j’ai fais quelques recherches rapidement).
      D’ailleurs il semblerait que les méthodes utilisées et les sources qui ont servies à obtenir certains des chiffres avancés ici ne proviennent pas toutes « d’études » à proprement parler.
      Il ne faut pas s’imaginer que ces analyses sont réalisées par de grands instituts. Ce n’est pas le cas.

      Un simple exemple, 86% des nouvelles infections du SIDA toucherait les homosexuels.
      Le rapport de l’étude affiche pourtant que « 86% (range 74-90%) of new HIV infections occur within steady partnerships »
      Ceux qui comprennent l’anglais et souhaitent se renseigner davantage comprendront que ce chiffre ne correspond PAS DU TOUT à ce qui est annoncé et concerne en fait quelque chose de différent.
      Tout est complètement transformé, inversé dans la traduction. HIV devient facilement SIDA.

      Si l’auteur est intéressé par une étude française, 40% des nouvelles infections en 2012 représentaient des homosexuels (selon l’InVS) (63% aux Etats Unis)
      Mais je suis certain que l’auteur souhaitera conserver ses faux 86%.

      J’ai également relevé comme vous ces 40% de couples lesbiens ayant recours à la PMA aux USA finissant séparés.
      En effet, il ne mentionne pas le taux de divorce général de 50% au même endroit.

      Manque de temps je ne peux pas récolter le reste des erreurs qui se cachent un peu partout dans ce torchon d’article mais je sais qu’elles sont bien présentes, et nombreuses.

      • Dickes says:

        Monsieur,
        Bien sûr vous êtes de ceux qui prennent les chercheurs africains pour des sous développés. Je vais vous dire que de « grands chercheurs » de « grandes universités » on proféré des dogmes qui un jour sont mis en question. je vous en donne un. La désintoxication des alcooliques passait par un produit du nom d’Espéral.Son usage est désormais prohibé malgré une utilisation de 50 ans. Il s’accompagnait d’un sevrage total. Depuis deux mois on dit que c’est une erreur de faire arrêter brutalement la consommation d’alcool. Dans tous les cas c’étaient des « grands professeurs » qui avaient déterminé les traitements.Ils ont tous écrits des « torchons » comme vous le dites.
        Pour votre gouverne que vous semblez ne pas connaître. Le HIV est un virus qui donne le sida ; même si vous pensez que ce sont des choses différentes.

        • Tu es médecin et tu oses prétendre que SIDA et HIV sont la même chose ? Alors je suis meilleur médecin que toi. De même, ce n’est pas parce qu’on a écrit de brillants articles fondés sur un sujet, qu’on va avoir raison sur tout.

        • Cela rejoint ce que dis votre contradicteur : les médecins africains ne sont pas sous-développés (ou alors peut-être d’un point de vue moyens financiers et équipement médical, à la limite, mais ce n’est pas pertinent pour autant).

          Mais isl vivent dans des états où régne l’homophobie d’état, ou on arrete des homems pour le crime d’avoir bu « une bière de femme » (authentique), et où ils sont tenus de présenter les résultats qu’on leur dictera, et beaucoup sont d’ailleurs parfaitement satisfaits de manipuler les chiffres.

          Mais cela ne se limite pas à l’Afrique : Regnerus est Texan, et cela ne l’empêche pas de bidonner intégralement ses études. Il en a d’ailleurs sorti une qui conclut que : « plus une population est favorable au mariage gay, plus la pornographie est acceptée et célébrée ». Or les régions où internet enregistre le plus de recherches pornographiques, et de loin, sont le moyen-orient islamique et le maghreb, où le seul sujet de l’homosexualité est tabou. De même, le plus grand producteur de x toutes catégories et toutes proportions (ha ha) est le japon, ou il n’existe que le mariage hétéro, et je crois même pas la moindre union civile de moindre ampleur.

          L’habit ne fait le moine. Le diplôme ne fait pas le chercheur.

          Ni le médecin.

    • Je n’ose imaginer le travail et les recherches effectuées pour trouver ces « études » réalisées pour certaines en Afrique, par téléphone à faible échantillon ou il y a plusieurs décennies par des auteurs notoirement anti-gays et complètement biaisés (j’ai fais quelques recherches rapidement).
      D’ailleurs il semblerait que les méthodes utilisées et les sources qui ont servies à obtenir certains des chiffres avancés ici ne proviennent pas toutes « d’études » à proprement parler.
      Il ne faut pas s’imaginer que ces analyses sont réalisées par de grands instituts. Ce n’est pas le cas.

      Un simple exemple, 86% des nouvelles infections du SIDA toucherait les homosexuels.
      Le rapport de l’étude affiche pourtant que « 86% (range 74-90%) of new HIV infections occur within steady partnerships »
      Ceux qui comprennent l’anglais et souhaitent se renseigner davantage comprendront que ce chiffre ne correspond PAS DU TOUT à ce qui est annoncé et concerne en fait quelque chose de différent.
      Tout est complètement transformé, inversé dans la traduction. HIV devient facilement SIDA.

      Si l’auteur est intéressé par une étude française, 40% des nouvelles infections en 2012 représentaient des homosexuels (selon l’InVS) (63% aux Etats Unis)
      Mais je suis certain que l’auteur souhaitera conserver ses faux 86%.

      J’ai également relevé comme vous ces 40% de couples lesbiens ayant recours à la PMA aux USA finissant séparés.
      En effet, il ne mentionne pas le taux de divorce général de 50% au même endroit.

      Manque de temps je ne peux pas récolter le reste des erreurs qui se cachent un peu partout mais je sais qu’elles sont bien présentes, et nombreuses.

      • Dickes says:

        Monsieur vous n’avez pas bien lu. Les chiffres cités concernent des études faites en Afrique en des endroits où le sida sévit particulièrement.
        Pour la France les résultats sont donnés chaque année. Un nouveau cas de sida sur deux est imputable aux homosexuels mâles.C’est une réalité scientifique.Qu’y puis-je ? Faut-il donc encourager la pratique. C’est à vous de me répondre. Si vous me dites oui, c’est que vous encouragez la mort à petit feu de ce personnes.Si vous me dites non, nous sommes d’accord.

        • Il faut encourager la prévention sexuelle de tous les rapports entre inconnus ou infectés, c’est à dire une attitude responsable et citoyenne. Et cela peu importe le type de relation ou le risque encouru.

          Encore une fois, il ne vous est pas reproché de faire de la prévention, il vous est reproché de citer des études malversées conçues pour stigmatiser un peu plus les gays, et souvent pilotées par des chercheurs ou des organismes ouvertement homophobes (et non pas simplement anti-homosexualité, mais bien haineux ou méprisants envers les personnes).

    • Dickes says:

      Autre chose est de divorcer à 6O ans et de divorcer après PMA. On ne peut comparer les divorces toutes raisons confondues et à tout âge avec de jeunes couples homos qui ont franchi la course aux obstables qu’est la FIV pour avoir un enfant.

      • Certes, mais le même raisonnement vaut pour les jeunes couples hétéros qui ont eu un enfant handicapé mental ou moteur : le taux de divorces dans ce cas est tout aussi inquiétant et édifiant.

    • ALLINE says:

      Questionneur, vous devriez vous intéresser aux véritables études en matière de victimisation féminine et masculine… Peut être aurez vous moins envie de les plaindre (Elles sont toutes réalisées par des féministes, vous allez adorer)
      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/la-verite-sur-les-violences-conjugales_485479.html
      http://www.slate.fr/story/90153/hommes-viol
      https://www.google.fr/search?q=Harc%C3%A8lement+au+travail+%3A+une+femme+sur+deux+victime…+d%27une+femme&oq=Harc%C3%A8lement+au+travail+%3A+une+femme+sur+deux+victime…+d%27une+femme&aqs=chrome..69i57.4268j0j4&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8

  23. Jaguar says:

    c’est parti… « un état d’esprit général plus ouvert et tolérant, l’ouverture, les doigts de l’hom, les homosexuels qui aiment la crême chantilly,la tolérance…etc »

    cela m’a toujours fait rigoler l’utilisation du terme « ouverture » par les z’homos, un lien avec leur maladie mentale ?

  24. Jaguar says:

    la sodomie est une « aporie » infertile dont le sens est philosophiquement tanathocrate, c’est-à-dire qui mène a la fin de toute société et a la mort…

    • Alors il faut croire que nous les hétéros, qui sommes majoritaires à pratiquer la sodomie, somme la mort de la société.

  25. Elodie says:

    Marre des intégrismes religieux en tout genre. Ce n’est pas avec votre intolérance et votre haine de l’autre que vous allez remplir à nouveau vos églises. En terme d’obscurantisme, de fanatisme vous n’avez rien à envier aux salafistes.

    • Jaguar says:

      « remplir à nouveau vos églises »

      Avec des individus comme vous…?? tu crois que c’est le but recherché ??

      • Elodie says:

        Merci de ne pas me tutoyer. Nous n’avons pas fait de sport ensemble. Vous pourriez exprimer votre haine sans être aussi familier et vulgaire.

    • dans ce cas vive les salafistes ils me dégoutent moins que les homos
      `Tant qu’ils vivaient leur vice entre eux je n’était pas homophobe et je n’était pas contre le pacs, mais ils cherchent maintenant a pervertir l’ensemble de la société et particulièrement les enfants , théorie du genre dans les écoles Alors il y en a mare et ne vous y trompez pas il ni a pas que les religions qui vous méprisent

      • ALLINE says:

        Très certainement JP. En parlant de Salafistes, Saviez vous que les fiers guerriers Afghans vivaient leur homosexualité sans grande retenue, leurs jeunes gens se crayonnant le contour des yeux avec du Khol.
        Ils mettent aussi leurs femmes dans des sacs poubelles percés de trois trous grillagés.
        Je comprends que vous vous inquiétiez…De là à être dégoûté.

    • Dickes says:

      Elodie, je vous en prie, soyons sérieux ; je présente des faits scientifiques. Vous répondez « obscurantisme, fanatique, poseur de bombe ». Mais c’est d’une gravité extrême. Ce n’est pas moi que vous insultez mais des dizaines de savants. Ceci au nom de votre propre idéologie. Vous êtes donc comme les Soviétiques qui ont mis Lyssenko au service de l’idéologie marxiste. En réalité le totalitarisme c’est vous. Avec la stéréotypie verbale : intégristes, retrograde etc qui nous est ressortie à toutes les sauces.

      • Si ça ne convient pas, docteur, il ne fallait pas nous sortir des études bidonnées et orientées, dont même les rares véritablement honnêtes ont été arrangées dès le départ pour nous montrer ce que voulaient leurs auteurs. Quand à vos savants, il se trouve que la communauté des psychiatres et des sociologues à travers le monde n’accorde que peu de crédit à leurs travaux. Non pour une histoire de lobbying et de système, mais car ils savent quelles sont leurs motivations, leurs réseaux et leurs orientations politiques.

        Citons par exemple Regnerus, qui a rueussi l’exploit de nosu sortir une etude dont l’intitulé ne correspondait pas au travail de recherche, ni le resulat. Je vous recommande cet article http://leplus.nouvelobs.com/contribution/751283-mariage-pour-tous-les-mirages-de-l-etude-anti-homoparentalite-de-mark-regnerus.html

        Par exemple en sélectionnant surtout des familles avec un bas niveau de vie (ce qui aggrave d’emblée les situations familiales et brouille donc les pistes). Ou encore en ne travaillant pas sur les familles homoparentales, mais mais sur des familles hétéroparentales dont certains parents eurent uen relation homosexuelle p

        • (pardon pour cette coupure et les fautes d’orthographe, je suis malhabile au clavier)

          -dont certains parents eurent une relation homosexuelle, et uniquement à la connaissance de l’enfant, ce qui n’a rien d’évident. Et chaque fois que la réponse était positive, il regardait le bas niveau de vie ou les abus sur enfants, et en déduisait que l’homosexualité en était responsable…

          J’ai déjà avancé cet argument : c’est comme si, au prétexte que tant de victimes d’abus sexuels avaient été baptisés et au catéchisme, j’en déduisais que le même tant de victimes d’abus sexuels l’étaient par la fautes des curés.

          Inacceptable. Terrorisme intellectuel et escroquerie, tout comme vos pseudo-études.

          Elles ne prouvent qu’une chose : d’une part que le sort des couples homos est à peine moins enviable que celui des hétéros dans notre monde malade, et d’autre part que la marginalisation et la violence subie par les homos est aussi dévastatrice pour leurs couples que pour, disons les afro-américains paupérisés ou les banlieue du 93.

          En fait, toutes les populations marginalisées et exposées à la violence sont dans ce cas !

          Vous êtes Lyssenko, docteur Dickes. Vous tirez de conclusions d’études orientées pour alléger la responsabilité des homophobes. C’est exactement comme si j’accusais des enfants battus d’être naturellement plus fragiles « blessables » sous prétexte que je ne voudrais pas m’attaquer aux salauds qui les martyrisent.

          Quand à vos expériences personnelles, comme quoi vous suivez un couple lesbien violent… certes, les couples homos souffrent souvent de plus de violences que les hétéros (et encore pas de beaucoup). Mais chaque année une femme meurt en France tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Faut-il interdire le mariage hétéro et condamner moralement l’hétérosexualité ?

    • marc sorede says:

      mais elodie…le docteur Dickès ne se présente pas comme le curé de la paroisse du coin…tout juste comme un médecin qui nous fait part de ses recherches et de son expérience…simplement pour te montrer l’impasse où tant se fourvoient….
      je te répondrais « marre de votre intégrisme laïque et homophile »…
      et médite bien cela:
      l’Eglise est intolérante en parole, parce qu’elle croit,
      et bienveillante en pratique, parce qu’elle aime »
      l’ennemi de l’Eglise, c’est exactement le contraire.

      maintenant, si tu te crois fondée à pratiquer par amalgame (« vous n’avez rien à envier aux salafistes »), rien ne t’empêche d’aller faire du prosélytisme homo ou bi en arabie saoudite… comme ça, juste pour voir…

      • ALLINE says:

        L’Arabie saoudite, c’est un peu comme la France au moyen âge, non. Quand l’église avait tout pouvoir et sa fille l’inquisition torturait comme le font les Ayatollahs. C’est ce que vous vouliez souligner, REM ?

        • ALLINE says:

          Pardon, le post était pour Mars SOREDE et son Arabie révoltante…

    • dickes says:

      En général quand je me fais insulter aussi grossièrement, je suis très content. C’est que j’ai mis le doigt sur le point sensible ; comme dans l’appendicite. Les personnes qui insultent les autres sont des faibles qui en général n’ont pas d’autres arguments à donner que les insultes.De plus tout ce qui est excessif est insignifiant.

      • Ca vaut pour les études trafiquées ?

        • ALLINE says:

          REM Ça vaut effectivement pour la plupart des études bidons réalisées par des féministes haineuse depuis 4 décennies…

  26. Elodie says:

    L’homophobie est bien souvent une réaction psychologique à une homosexualité latente. Vous ne supportez pas que certains s’autorisent ce que vous vous refusez.

    • Jaguar says:

      ben pas pour moi hein !!, faut pas généraliser… je te répondrais que perso je ne comprend pas bien les sodomites et autres dégénérés…

      « En terme d’obscurantisme, de fanatisme vous n’avez rien à envier aux salafistes »
      Merci, c’est pour moi un compliment !!

      Plus je vous regarde et plus j’en viens à penser que le pasteur Steven Anderson a raison sur toute la ligne… (cela n’engage que moi !)

      • LES RAVAGES DE L'HOMOPHOBIE says:

        C’est bien ce que je pensais, vous êtes un de ces illuminés.

        • Jaguar says:

          L’Iran aussi utilise une méthode efficace, il n’y a pas une seule queue qui dépasse pour venir la « ramener » et revendiquer sur sa « sexualité a géométrie variable »…

      • Elodie says:

        Ma réponse à votre message a de nouveau été censurée et en fait ça n’a pas d’importance. En effet vous plébiscitez le pasteur Steven Anderson. No comment.

        • Jaguar says:

          Notre société est en pleine décadence (morale, physique, spirituelle), sinon vous n’oseriez pas apparaitre et revendiquer quoi que ce soit, dans une société saine, vous resteriez dans les égouts d’ou vous n’auriez jamais du sortir…

          • Dans une société saine, on brise les chaînes de l’obscurantisme, de la haine et du dogmatisme ignorants que tu incarnes.

          • Jaguar says:

            Ce qui est certain c’est que Dame Nature reprendra toujours ses droits, et que d’une facon ou d’une autre elle fera disparaitre ces individus mais le « retour de bâton » sera féroce et impitoyable…

          • On sent chez Jaguar toute la bonté et la charité, le respect du prochain des pseudos-chrétiens… la volonté de comprendre, de rencontrer l’autre et de ne jamais persécuter ou blesser qui que ce soit est une des plus merveilleuses qualités témoignées par le christ, qui reprochait aux gens de bien de rejeter les publicains et les prostituées sans les connaitre, de les juger sans les connaitre. C’est à mon sens une des plus belles qualités chrétiennes que de connaitre sans juger, et d’éviter de parler sans savoir. Ce qui explique qu’on la trouve si rarement sur ce site où la chrétienté n’est qu’un paravent de pseudo-foi pour malades méprisants.

            Sachez donc, Jaguar, que c’est précisément par ce que Dame Nature reprend toujours ses droits que les homos revendiquent aujourd’hui leur existence et et refusent enfin d’être comptés comme sous-humains.

            En effet, il se trouve que l’homosexualité, le couple homosexuel et l’homoparentalité sont des normes fermement établies dans la nature comme les humains, et qu’elle ne donne lieu à aucun déséquilibre.

            Gare à vous, Jaguar, le retour de bâton, c’est vous qui allez le prendre, car vous luttez contre une norme naturelle en même temps que contre le progrès humain qui en prend enfin conscience. On peut nier l’une, freiner l’un, mais regardez l’histoire : vous y verrez inscrit votre funeste sort.

            Vous êtes une espèce en voie d’extinction, Jaguar, et pas juste au point de vue pseudo. Que vous le vouliez ou nom, hétérosexualité et l’homosexualité sont deux normes naturelles coexistantes et parfaitement fonctionnelles. En revanche, la seule chose contre-nature… c’est l’homophobie.

            Donc, je pense que vous et tous les autres aux opinions contre-nature devriez vite vous planquer dans les égouts pour y vivre entre négateurs de la réalité. Brasser des mauvaises choses et avaler tout ce qu’on vous sert, vous avez l’habitude.

          • marc.sorede says:

            Ce qui m’énerve le plus chez des gens comme Rem et consorts, c’est de s’approprier le message du Christ, tout en n’ayant d’ailleurs strictement rien a faire de la religion…
            En vain d’ailleurs pourrait-il nous citer un passage où le christ encourage les pêcheurs (marie madeleine, la femme adultère, la samaritaine) à persister dans leur situation…le message est clair  » vas et ne pêche plus » et effectivement ces personnes abandonnent leur vie dissolue…
            Et des dérèglements comme ceux des moeurs contre- nature ne sont même pas évoquées… on est dans le vice total…mais le message est le même : vas et ne pêche plus…
            Le Christ ne condamne pas, mais encourage à la conversion qui Deûle peut sauver…
            Comment peut-on parler de « nature » pour ces pratiques là???
            Le Christ n’a rien de tolérant :
            Il montre la voie de salut, encourage, mais ne rassure jamais les pêcheurs dans leurs vices…et c’est cela la vraie charité… non une tolérance, qui n’est au fond qu’indifférence et mépris, mais une correction douce et patiente de celui qui s’est fourvoyé, mais qui est au fond de bonne volonté…
            Rem et consorts, ce n’est pas ça…ils font de leur (bas) ventre leur dieu, s’en glorifient, dénaturent le message évangélique, et campent sur leurs positions…

          • Attention marc sorede, je n’ai jamais dit que j’étais croyant.

            Je remarque juste que le Christ n’a jamais dit aux croyants que c’était okay d’insulter, d’amalgamer et de calomnier son prochain au prétexte qu’il est pécheur.

            J’admire le christ, même en tant qu’athée, car c’est à mon sens le plus beau message de l’humanité. Mais j’ai aussi conscience que la bible comme tout autre message religieux est une construction humaine de plusieurs auteurs et plusieurs époques, et que même la notion de péché homosexuel n’a jamais été citée par le christ, mais par ses successeurs.

            Je sais également que le Lévitique condamne l’homosexualité. Mais il agrée aussi le fait d’avoir un harem, et nous interdit de manger du porc, et autres curiosités comme de tuer quiconque ira travailler aux champs un dimanche. Oh, et la Terre était encore plate en ce temps-là !

            Faisons face aux faits : avant que le christianisme ne s’impose, l’homosexualité n’était même pas vue comme une particularité, car elle était aussi naturelle et banale dans la société que dans la nature. Ce sont les Juifs qui les premiers ont réinterprété le passage de Sodome et Gomorhe suite à leur rencontre d’avec les très homophiles grecs, qui célébraient cette pratique comme un aspect divin, artistique et martial de la culture humaine.

            De plus, si vous considérez comme un péché le fait d’aimer la personne de son choix malgré les persécutions là où j’y vois de l’héroïsme ordinaire, c’est votre délire, pas le mien.

            Sérieusement, si vous souhaitez buter des paysans durant leur travail dominical, interdire l’homosexualité et aplanir les mappemondes, ça ne regarde que vous. Mais vous ne pouvez reprocher aux gens normaux de vivre librement et d’user de leur raison.

      • Vous tenez donc pour un compliment d’être assimilé à ces gens qui préconisent la destruction des églises et la conversion forcée ou pire des chrétiens. Vous plébiscitez Steven Anderson qui préconise un massacre de masse, aussi facilement que je préconiserais (hypothèse) le massacre des gens comme vous pour en finir avec la stupidité et le fascisme.

        Décidément, vous devriez aller faire carrière chez Daech ; meurtre et fatwas, vous avez le profil de l’emploi.

        Ou alors faites vous sataniste. Mais cessez de vous prétendre chrétien, c’est obscène.

    • Dickes says:

      Merci pour moi. En tant que médedin ne n’ai jamais confondu la partie terminale du tube digestif avec un appareil génital féminin reproducteur.

      • Non, mais vous confondez en revanche la sodomie et l’homosexualité, ce qui n’est guère mieux pour un médecin.

        • dickes says:

          Pas du tout. On peut être homosexuel sans pour autant pratiquer la sodomie. Mais je tenais à répondre à l’intervenant qui m’insultait grossièrement me conseillant de partir à Daesch. Or cette assimilation est lamentable et insultante. Je ne pense pas qu’il puisse rendre service aux homosexuels avec des propos pareils.

          • Je pense que l’intervenant c’est moi, docteur. Mais cette phrase ne vous était aucunement destinée.

            Je répondais en fait à Jaguar, qui se revendique comme fier d’être comparé à un salafiste et plébiscitait le pasteur steven anderson, lequel prône ouvertement l’extermination des gays. Vous comprenez mieux mes conseils de voyage…

            Mais je suis malhabile en multimédia-internet, d’où cette confusion.

            En ce qui vous concerne, je regrette simplement vos multiples arrangements avec la réalité médicale et scientifique quand on parle d’avortement et de sexualité, sans parler votre addiction à ce délire complotiste de la théorie du genre. Cet article ne fait que confirmer que le mariage homo est semblable au mariage hétéro jusque dans ses travers, pourquoi donc se focaliser sur cet aspect ? Comme vous le dites si bien « sans commentaires… »
            Et je confirme, dans votre article « Homosexualité – Que recherche au juste le pape ? » vous confondez explicitement homosexualité et sodomie, je vous cite :

            « Un comble alors que l’homosexualité représente la moitié des contagions du sida, est responsable de la renaissance de la syphilis, de la lymphogranulomatose, sans parler des chaudes-pisses (gonococcies) candidoses et autres. Ceci parce que l’extrémité distale du tube digestif n’est pas liée à la reproduction mais à la défécation. »

            Au fait… Si vous voulez rendre service aux homos, cessez donc de parler de leurs couples comme étant des « duos », c’est manquer de respect aux personnes autant qu’à la langue française !

            Mais je pense que vous êtes authentiquement motivés par le bien-être des gens, et que vous ne seriez pas du genre à faire du mal intentionnellement ou à rejeter qui que ce soit dans le besoin. Malgré votre lyssenkisme, vous êtes (je crois) quelqu’un de fondamentalement bien.

            Donc, je vous réassure que je ne vous comparerai jamais à Daech ou à Hitler, et que cette réplique plus que méritée était adressée à un commentateur qui, de toutes façons, m’en semblerai flatté.

            Malgré nos évidentes divergences d’opinions et de valeurs, je tiens également à vous assurer que jamais je ne m’abaisserai à traiter gratuitement qui que ce soit de nazi ou de daech, excepté s’il ouvre le bal. Et bien que je sois athée, j’admire profondément le Christ et son exemple.

            Je vous présente mes excuses les plus sincères pour vous avoir blessé, à cause d’une mauvaise manipulation dans les commentaires qui est uniquement de ma faute. Je veillerai à ce que cela ne se reproduise pas.

            Encore désolé et bien à vous.

          • ALLINE says:

            La sodomie ? Ce qui est tout de même dommage docteur compte tenu du fait que les terminaisons nerveuses anales sont dix fois plus sensibles que les vaginales. Il ne faut pas avoir peur de faire jouir.

    • Dickes says:

      Alors c’est du n’importe quoi ! D’abord je ne suis pas homophobe : je présente des travaux scientifiques. Ils ne vous plaisent pas. Tant pis pour vous. Mais voir dans l’homophobie une homophilie refoulée faute de pouvoir pratiquer l’homosexualité, c’est du m’importe quoi. Je n’aime pas les coups de batons sur la tête, je suis contre les coups de bâton sur la tête, c’est que dans le fond je n’ose pas reçevoir des coups de bâton sur la tête car j’aimerais bien en recevoir.
      Je me demande si par hasard vous n’avez pas reçu un coup de bâton sur la tête qui vous a dérangé le ciboulot.

  27. LES RAVAGES DE L'HOMOPHOBIE says:

    Article paru le 02 Janvier sur Libé :

    Leelah Alcorn, 17 ans, morte parce que transgenre :

    « Aux Etats-Unis, le suicide d’une adolescente suscite une vive émotion et révèle encore les discriminations subies par les transsexuels.

    Dimanche, Leelah Alcorn, une adolescente de 17 ans originaire de Kings Mills, une banlieue résidentielle de Cincinnati (Ohio), s’est jetée sous les roues d’un camion. Repoussée par ses parents parce que transgenre, la jeune fille, née Joshua, a raconté sa courte existence dans une lettre d’adieu, programmée pour être publiée après sa mort et largement médiatisée depuis… » : la suite sur le lien ci-dessous.

    http://next.liberation.fr/sexe/2015/01/02/leelah-alcorn-17-ans-morte-parce-que-transgenre_1172936

    • Dickes says:

      Oui. Les transgenres ont choisi de se faire transformer chirurgicalement et sur le plan hormonal. Or génétiquement ils sont du sexe opposé. IL y a là un conflit permanent physiologique qui est du à la nature elle-même qui se voit transgressée. Il est insoluble. C’est trop facile ensuite de régler ce problème qui tient à l’organisme lui-même en mettant la responsabilité sur Pierre Paul Jacques qui, comme vous le savez, sont homophobes.

      • Encore une grave confusion de votre part : un transgenre est une personne qui n’a pas de souci avec son corps génétique, mais préférer la culture, le genre, associée au sexe opposé. Elle préfère parfois adopter une personnalité genrée correspondant au sexe opposée, de même que beaucoup de gens préfèrent ivre et parler selon les us et coutumes de pays étrangers lorsqu’ils viennent s’y établir.

        Un transsexuel, en revanche, vise à changer se sexe biologique (parfois en renient, ou en acceptant malgré tout, le fait qu’il est génétiquement l’inverse).

        Il existe d’ailleurs, cas extrême, des gens nés par exemple avec un code génétique masculin mais des organes génitaux et une silhouette caractéristiquement féminins. Là, c’est encore différent.

    • Jaguar says:

      et alors, il faudrait en pleurer…??

      • Pleurer d’un jeune de 17 ans qui se suicide car rejeté par ces parents, parce qu’il se sentait profondément une fille et voulait vivre en accord avec son genre ?

        Pleurer une vie brisée, une famille insensible et le ballet des crétins qui e gaussent ?

        Si vous étiez humain, oui.

  28. La démarche du Docteur DICKÈS est professionnelle et même empathique contrairement à ceux qui se cachent derrière les insultes (haine-islamophobes). Calmez-vous donc, restez objectifs.
    Personne ne vous a dit d’aller voir le directeur de la publication de Dieudo pour toute réclamation…

  29. Zut, flûte, pas « islamophobe » mais « homophobe ».

  30. Baudouin says:

    Article utile par les nombreuses références et citations de sources sur les conséquences d’un phénomène de banalisation d’une déviance dans des sociétés occidentales en crise morale profonde.
    Il est habituel que de telles mises au point suscitent l’agressivité de ceux qui ne sont pas à l’aise de s’être laissés entraîner dans cette dérive de mœurs.
    Par contre, il est plus grave que les pays occidentaux soient gagnés par une propagande et la pression d’un lobby minuscule mais puissant financièrement, qui parvient à chambouler le droit, à dénaturer les institutions et à finalement exercer un pouvoir d’intimidation et de coercition : lors des manifestations géantes en France, on a vu la Police Nationale et la Gendarmerie Mobile instrumentalisées par le pouvoir et poussées à réprimer, à violer les libertés publiques pour imposer le mariage homosexuel de force. Les financiers qui gravitent autour de François Hollande et qui ont financé sa campagne présidentielle l’avaient sommé de l’imposer coûte que coûte.
    Il est clair que la subversion des mœurs est au cœur de l’État dans plusieurs pays occidentaux. Il faut contrecarrer cela. L’Histoire est faite de flux et de reflux, de décadences et de sursauts. A noter que dans les instances internationales on observe le lobbying et la manipulation par les milliardaires des nouvelles technologies pour imposer un nouvel ordre [im]moral. Les pays africains, asiatiques et arabo-musulmans se battent pour résister aux chantages d’argent qui s’exercent de manière ignoble dans les conditions aux aides aux développements, à la condition féminine ou aux programmes pour l’enfance.

  31. bimiman says:

    Visiblement medias-presse.info est pris pour cible par des LGBT. Dès que les chiffres ne vont pas dans leur sens… on est homophobe. Trop facile.

  32. C’est le mariage ou le fait d’être homosexuel, l’homosexualité est une crise relationnelle avec la mère d’où cette fragilité intrinsèque, marier ou non marier.

    • Merci mais ça se pasee très bien avec ma mère, c’est quoi ces clichés à la noix ? Tu en sais quoi toi ?

      • Dickes says:

        Ce que dit Jean-Marc n’est pas initéressant. Dans mon entourage la quasi totalité des cas d’homosexualité concerne des fils unique. Freud se régalerait de cela. Le garçon a été surprotégé, couvé par sa mère. IL n’a pas développé son réflexe de défense lié à sa masculinité.Depuis que les hommes existent, c’est le mâle qui défend la tribut. Mais dans ce cas, c’est la mère qui joue ce rôle.Comme le repère et le chef c’est la mère, notre garçon s’identifie à elle et de fait see féminise.

        • Eh bien je peux t’assurer que ce ne sont que des clichés. Dans mon entourage, aucun homo n’a été castré par sa mère. Tu entretiens par là cette idée ridicule et misogyne que l’homme hétéro est forcément viril et protecteur de la tribu et l’homo est efféminé, ce qui est bien sûr complètement faux. J’hallucine que tu te prétendes docteur et que tu cites Freud, quand tu ne fais que présenter des études sorties de leur contexte, dans des pays qui n’ont absolument pas le même climat de tolérance qu’ici. Tu souhaites aider les homos mais tu les dénigre et tu fais tout le contraire. Affligeant !

        • Pardon, docteur, mais vous ne pouvez ériger votre propre entourage en exemple global.

          Quand à Freud : « la recherche psychanalytique s’oppose avec la plus grande détermination à la tentative de séparer les homosexuels des autres êtres humains en tant que groupe particularisé »

          et :
          « l’homosexualité n’est pas un avantage, mais ce n’est pas non plus quelque chose dont [on] doit avoir honte, ce n’est ni un vice ni une dégradation et on ne peut pas non plus la classer parmi les maladies – Freud 13. »

          De plus, les études montrent que les enfants homoparentaux ne sont pas plus homos que les autres, ce qui contredit la thèse du déséquilibre.

          Et pour ce qui est de la défense de la tribu… les lionnes et les louves s’y entendent aussi. Chez les humains, citons aussi bien Jeanne d’Arc que les Amazones… et rendons hommage à toutes les Françaises qui s’engagent dans l’armée !

          Je crois que vous avez vous-mêmes célébré le courage des femmes kurdes au combat contre Daech ?

          J’aimerais avoir votre avis : ne serait-il pas bénéfique que hommes comme femmes apprennent aussi bien à se défendre (pas forcément à se battre) qu’à prendre soin des autres, et que ces deux vertus soient transmis aux enfants ?

          La force plutôt que la violence, la compassion mais non la faiblesse. Ça me semble valable.

  33. Breeeeeeeeeeeeeeeeeeeef ! Les gars (les filles aussi), si vous n’arrêtez pas de bâcher inutilement sur des gens qui s’aiment naturellement, on va continuer sans vous. L’espèce humaine n’a pas besoin d’intolérance à ce point-là pour évoluer. Surtout que les pseudos-arguments de ce type ne valent pas une miette.
    Du moment que des personnes s’aiment, peu importe le sexe, personne n’a a critiquer quoi-que ce soit. Pourquoi rentrer dans la vie privée de couples pour faussement dénoncer une idée ?
    Faut arrêter avec des idéologies dignes d’illuminés du moyen-âge. On en a suivi des illuminés durant l’histoire, résultat, chaque pas a été un massacre.

    Donc arrêtons de nous haïr les-uns les autres en cherchant des pseudos-arguments contre des gens et vivons en paix.
    Je ne suis qu’un adolescent, et j’ai compris ça, comparé à l’auteur de cet article. Si un mioche comme moi peut comprendre ça, c’est que tout le monde le peut! 🙂

    • Dickes says:

      Vive l’Amour. Moi j’aime tout le monde sauf ceux qui me font du mal. Soyons sérieux. Ce n’est pas sur ce plan que je me place. Il n’y a pas a s’énerver. Je n’ai fait aucun commentaire contre les homosexuels. Je donne des références d’articles scientifiques. Je n’attaque nullement les homosexuels. Réellement je souhaite que dans leurs choix et comportements ils soient très prudent.
      Des études de ce genre il y en a des quantités. Je n’y puis rien que les homosexuels masculins ont au moins dix années d’espérance des vie que les autres personnes ; je ne m’en réjouis pas et je le déplore notamment en tant que médecin.N’est-ce pas leur rendre servce que de les mettre en garde ?

      • Et vous vous prétendez Chrétien sieur Dickes ?
        Vous appelez amour ce qui est abomination, relisez Saint Paul si vous voulez y voir votre condamnation.

        Ce n’est pas une question de médecine, mais de l’Âme. Se taire devant le péché, c’est l’entériner. C’est donc accepter le mal et non souhaiter le bien à une personne.

        • Saint Paul est bien gentil, mais il y connait quoi ?

          Depuis toujours la doctrine chretienne prétend l’homosexualité contre-nature. Mais la nature elle-meme s’en fiche bien, elle qui connait l’homosexualité comme norme parfaitement établie, sans parler de l’homoparentalité.

          De deux hoses l’une : ou bien la doctrine se plante magistralement en affirmant une chose qui est scientifiquempent fausse, à ce moment il faut réaliser qu’elle est le fait d’hommes qui ne savaient pas ce que nous savons, et en tirer les conséquences.

          Ou bien elle se moquer d’être juste et se cache derrière son sacro-saint principe d’inviolabilité. Mais à ce moment-là, étant donné que dieu est censé avoir créé la nature, c’est que la doctrine agit contre dieu en décidant toute seule ce qui est naturel et ce qui l’est pas. G

          • ALLINE says:

            REM, la doctrine Chrétienne ne définit pas l’homosexualité comme étant contre nature, mais sa pratique. Les bons pères de l’église étaient tout sauf des cons.

          • Vous êtes aveugle. C’est par la Loi naturelle que Dieu a mis en notre Cœur que nous sommes capable de d’agir moralement, c’est-à-dire en bien ou en mal. C’est une loi évidemment spirituelle, ne me parlez donc pas de vie animal. D’une part les agissements des animaux n’ont rien avoir avec ceux des hommes, et en cette matière là vous usez d’anthropomorphisme afin de justifier votre perversion.

            Bien heureusement, l’on a pas besoin d’observer la nature, les animaux etc. pour se décider moralement. Vu le nombre de contradictions que l’on pourrait y voir, et surtout notre pauvre connaissance, nous risquerions d’y prendre selon notre intérêt.

            Quand l’on regarde notre époque actuelle, naïvement, avec simplicité et non à travers le prisme idéologique propre à celle-ci : l’on voit bien comme nous sommes tombés bien bas moralement, la « morale » moderne, là vôtre par exemple, c’est la justification du vice.
            Bizarrement, plus l’on « progresse », notamment dans la science, dans le matériel, plus nous nous avilissons.

            Il y a une époque où l’on savait bien des choses que vous ignorez maintenant. Ah bon mais vous avez plus connaissances scientifiques, et à quoi cela vous sert-il ? Pas à vivre selon le Bien, l’homme moderne s’enorgueillis de son irréligion, il est sans Dieu, sans espoir, et trouve son plaisir dans l’artifice, un mensonge continuellement renouvelé.

            En vérité, vous savez que ce que vous faites est mal. Le problème, c’est qu’à force de vivre dans le péché, on s’aveugle, on fini par justifier son état pour y demeurer.
            Mes paroles n’ont d’incidence que selon la portée qu’on y met.
            Si je peux vous dire une chose, c’est que vous ignorez tout de l’Amour.

            • On ne bâtit pas une société avec des lois morales ou spirituelles, ça ouvre la porte à toutes les dérives puisque deux personnes n’ont pas la même conception de ce qui est bien ou pas.

              De plus, tu dénigres les athées mais pour moi, l’homme religieux se fourvoie et vit dans l’illusion et la facilité en déléguant toutes ses facultés mentales à son mentor Dieu, dont il ne peut même pas prouver l’existence. Alors un conseil, arrête de juger les autres…

              « En vérité, vous savez que ce que vous faites est mal. Le problème, c’est qu’à force de vivre dans le péché, on s’aveugle, on fini par justifier son état pour y demeurer.
              Mes paroles n’ont d’incidence que selon la portée qu’on y met.
              Si je peux vous dire une chose, c’est que vous ignorez tout de l’Amour. »

              Non, on sait que c’est toi qui le fais, le mal, en étant aussi ignorant et intolérant. Fort heureusement, les homos ont une meilleure idée de ce qu’est l’amour.

          • Lucas nous annonce que :

            « On ne bâtit pas une société avec des lois morales ou spirituelles, ça ouvre la porte à toutes les dérives puisque deux personnes n’ont pas la même conception de ce qui est bien ou pas. »

            Perso, je porte plus de crédit à l’opinion de Napoléon Bonaparte :

            « Nulle société ne peut exister sans morale. Il n’y a pas de bonne morale sans religion. Il n’y a donc que la religion qui donne à l’Etat un appui ferme et durable »

            Vu la direction que prend notre société actuelle, qui cherche continuellement à tuer son Dieu, je pense qu’on saura dans très peu d’années qui de Lucas ou de Napoléon avait raison…

          • Lucas nous annonce que :

            « On ne bâtit pas une société avec des lois morales ou spirituelles, ça ouvre la porte à toutes les dérives puisque deux personnes n’ont pas la même conception de ce qui est bien ou pas. »

            Perso, je porte plus de crédit à l’opinion de Napoléon Bonaparte :

            « Nulle société ne peut exister sans morale. Il n’y a pas de bonne morale sans religion. Il n’y a donc que la religion qui donne à l’Etat un appui ferme et durable »

            Vu la direction que prend notre société actuelle, qui cherche continuellement à tuer son Dieu, je pense qu’on saura dans très peu d’années qui de Lucas ou de Napoléon avait raison…

            • Napoléon a fait deux grosses erreurs en disant cela :

              – il suppose que la morale peut être universelle, alors que les différences interculturelles sont si nombreuses que cela est totalement impossible. La morale découle de notre conception du bien et du mal qui est personnelle. Dans l’absolu, rien n’est bien ou mal.

              – il est si arrogant qu’il pense que seule la religion peut apporter cette supposée morale universelle… alors qu’il y a plusieurs religions dans le monde avec des morales différentes ! On choisit laquelle alors ? L’Islam, qui condamne à la lapidation l’adultère et l’homosexualité ? Ou le Christ, qui dit que l’esclavagisme est bien et qu’il faut tuer les enfants manquant de respect à leurs parents ? C’est ça, la morale ?

              Napoléon et toi n’êtes que deux illuminés prétentieux qui pensez détenir la morale universelle. Mais ça ne l’a pas empêché de finir exilé sur une île, et toi de t’isoler sur ton propre ilot de solitude sociale.

              Une société digne de ce nom n’a PAS de Dieu et ne se fie pas à quelque chose d’aussi subjectif que la morale. Ca fait un siècle qu’on a séparé ces notions de l’Etat, alors grandis un peu et accepte-le. Parce qu’à ce petit jeu, tu vas perdre.

      • Le fait d’écrire un article parlant « des dangers de l’homosexualité. » est totalement absurde. Ça voudrait dire qu’il y aurait des dangers à aimer.
        Cet article est homophobe en soi, car il ne parlent que d’un potentiel danger (inexistant) d’aimer ou de désirer des gens du même sexe. Il y a aussi des dangers à aimer des gens d’un autre sexe si l’on suit cette logique, je ne vois absolument pas pourquoi on ne devrait faire que les dangers de l’homosexualité.
        Je trouve tout cela scandaleux de devoir faire toute une polémique et de recenser les points négatifs d’une sexualité.
        De plus n’est-ce pas le slogan du pays de la DDHC, devenu à ce jour inexistant, « Liberté, Égalité, Fraternité. ». Elle est où l’égalité si l’on blâme le mariage de certaines personnes juste parce qu’elles sont de mêmes sexes ? Hein ?
        Je suis bisexuel, et franchement, je trouve ça terriblement insultant. Surtout quand on voit les commentaires qui sont engendrés ET NON MODÉRÉS qui sont totalement HOMOPHOBES. Parler de l’homosexualité comme d’un Fléau, maladie ou utiliser le terme « propager » est homophobe.
        Je suis terriblement désolé de voir tout ça. J’ai été choqué par de nombreux commentaires comme de cet article!

        • Remarquez que la modération, ce n’est pas un souci pour des intégristes. Mais de toutes façons, la sexualité à toujours eu ses risques.

          Cependant il est honteux de vouloir conclure ou suggérer que l’homosexualité serait plus risquée en la confondant volontairement avec la sodomie, et en occultant le fait que les souffrances et dangers particuliers à la communauté homo sont dues à sa marginalisation traditionnelle.

        • marc.sorede says:

          mon cher yam, jouer au petit jeunot (« un mioche comme moi »)peut éventuellement vous attirer sympathie et bienveillance, mais ne vous dispense pas pour autant de vous informer un minimum.
          sympathie toute relative d’ailleurs lorsque vous jugez utile de vous présenter comme un adolescent « bi »…
          marrant -ou tragique, c’est selon-, il ne serait jamais venu à l’idée de mes ados à moi de se présenter en fonction de leurs « orientations »…
          si jeune et déjà passablement vicieux…
          Mais les faits sont têtus (sans mauvais jeu de mot):
          il est incontestablement des pratiques sexuelles à risques. et ces risques sont démultipliées si celles-ci se font dans un certain registre, et l' »amour » que vous pouvez ressentir pour telle ou telle personne n’y fait rien. c’est ainsi. c’est ce que se tue à vous expliquer le docteur dickès, que vous n’entendez même pas, complètement obnubilé que vous êtes par vos principes à 2 balles…
          exemple: je donne mon sang, il est sain.
          on ne me le prendrait pas si j’expliquais, comme vous, que je suis bi, gay ou à partenaires multiples.
          si vous êtes perfusé avec mon sang, vous ne risquez rien. je ne suis pas sûr par contre d’être aussi serein si je devais recevoir le votre.
          l’égalité est donc rompue. en ma défaveur. par votre faute. et si je suis contaminé, vous comprendrez que je n’aurais strictement rien à faire de votre bêtise qui n’aura pas su détecter « le danger à aimer » que vous ne reconnaissez d’ailleurs pas.
          regardez les taux de contamination du vih chez les gays, puis dans la population globale: où est-elle votre égalité????

        • marc.sorede says:

          ah, je vais en rajouter une louche mon cher yam:
          que pensez vous de cette maxime de Bossuet:
          « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » ???

          mais comme vous en êtes encore à chérir les causes (« aimer ou désirer les gens d’un même sexe »)sans reconnaître même les effets (« un potentiel danger inexistant »)….

          • Vous dites « jouer au petit jeunot » dois-je comprendre que vous pensez que je ne suis pas ce que je dis ? Eh bien croyez-le ou non, je le suis.

            C’était qui déjà qui utilisaient l’expression « Sang sain » ? Ah oui, les nazis.
            Eh ben dites donc, quel prétention de parler de votre sang sain et de vous en vanter, je pense que vous avez tout comme moi et beaucoup de monde, du cholestérol, si vous me dites non, je ne vous croirais pas. Je ne pense pas que votre sang est plus sain que le mien.
            Peu importe la sexualité, la couleur de peau, des caractères et autres des individus, le sang humain reste le même si ce n’est que le groupe sanguin. Vous n’avez peut-être pas suivi vos cours de science, non ?
            De plus, si vous insinuez que mon sang est de mauvaise qualité juste parce que je suis bisexuel, c’est clairement de l’homophobie que vous dégagez. Et non, depuis les années 90 (et c’est très tard pour évoluer quand même…) l’homosexualité n’est plus considérée comme une maladie. Manque plus qu’à retirer le mot « pratique » pour évoluer un peu plus.
            Votre sang n’est sûrement pas plus sain que le mien, et vos pensées ne sont pas plus saines que n’importe qui.

            J’aimerai revenir sur votre maxime, je suis absolument d’accord avec celle-là. Vous avez dit:
            « il est incontestablement des pratiques sexuelles à risques » vous confondez volontairement la sodomie et l’homosexualité masculine. Or, excusez-moi de ma vulgarité, les femmes aussi ont des trous du culs, ce qui fait que les hétérosexuels peuvent aussi avoir recours à cette « pratique sexuelle à risque ». Si vous pensez réellement que la sodomie est néfaste, parlez-en telle quelle, au lieu de parler tout de suite de relations entre hommes, vous passerez beaucoup moins pour un illuminé plein de haine.
            D’ailleurs comment est-ce qu’un être plein de haine peut savoir quelque chose à l’amour ? Ce n’est pas contre vous que je dis ça, je suis persuadé que vous êtes un type bien, mais vous n’avez clairement pas les bonnes idées.
            En revenant sur la sodomie, il existe une chose miraculeuse qui s’appelle le préservatif, s’il est assez résistant, il permet de bloquer les IST qui ne se propageront pas lors d’un rapport sexuel.

            En accusant des gens juste en jugeant parce qu’ils sont, vous n’êtes pas la personne la mieux placée pour sortir une telle citation: « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». Même si les interprétations des livres religieux ont différé durant l’histoire, le message de Jésus était et reste quand même de nous aimer les uns les autres, peu importe qui nous sommes et savoir pardonner son ennemi.

            Bien le bonsoir ! 🙂

          • marc sorede

            sachez que la bisexualité est si commune et naturelle que beaucoup de sexologues et de psychologues, et Freud le premier, considèrent probable qu’il s’agit d’une disposition innée chez les êtres humains.

            Quand à votre délire sur l’égalité et le sang, le problème n’est pas qu’il existe une population à risques. Le problème est que tous les homos soient privés de cet acte de charité qu’est le don du sang uniquement parceque beaucoup de leurs semblables sont infectés. Mais il était normal d’exclure en pareil cas toute population à risque (homo ou autre) car il n’y avait aucun moyen de dépister le sang contaminé.

            De nos jours, les tests de dépistages pratiqués systématiquement sur les poches de sang permettent d’écarter quasiment tout risque de contamination, et le problème est ailleurs : un donneur ou une donneuse hétéro dont le partenaire est séropositif fait l’objet d’une contre-indication temporaire de quatre mois (le sang est gardé en réserve, en cas de pénurie ou à des fins non-thérapeutiques). Mais un homo déclaré, même célibataire depuis toujours, ne peut tout simplement pas donner son sang.

            Il y a donc discrimination manifeste et injustifiée, basée sur l’orientation sexuelle plutôt que sur la pratique sexuelle à risque quelle qu’elle soit. Voilà en quoi réside l’inégalité, monsieur.

            D’autre part :
            Le chercheur ayant le plus travaillé statistiquement sur la bisexualité est Alfred Kinsey. Dans une étude menée en 1948, il a découvert que 46 % des sujets masculins interrogés (5 300 personnes) et de 6 à 14 % des femmes avaient eu une expérience sexuelle avec une femme et un homme, ou que ces personnes avaient déjà sexuellement « réagi » à des personnes des deux sexes.

            Yep, on trouve beaucoup plus d’hommes ayant eu une expérience homosexuelle que ce que l’on croit, même chez ceux qui ne se définissent pas bisexuels ou qui sont hétéros curieux.

            Et c’était en 48, à l’époque où il s’agissait encore d’un tabou !

            Alors, vous sentez-vous toujours aussi serein quand à la transfusion ?

          • marc.sorede says:

            @rem:
            je fais vite, vos problèmes existentiels, finalement, je m’en contrefous.
            il n’y a bien sûr aucune « discrimination » au sens péjoratif où vous l’entendez. même la mère marisol a renoncé à abonder en votre sens. enfin pour l’instant.
            suffit de se pencher sur les populations à risque au simple vu des pourcentages de contamination les concernant.
            si la contamination est toute récente, rien de visible.
            si la personne n’est pas loyale dans ses déclarations préalables, elle, donnera, pas de discrimination.j’ai même entendu un homo militant disant qu’il ne fallait pas hésiter à donner, fut ce au prix d’une déclaration mensongère.
            si la personne a, de surcroît l’instinct de mort, genre « l’auteur des nuits fauves », voyez les risques, et toujours pas de discrimination…
            alors serein? évidemment non.
            l’homo responsable connait en principe son état, mais il peut admettre qu’il est normal de le laisser à l’écart des dons.toujours pas de discrimination.
            je persiste bien sûr sur chaque point de mon message à rem.
            je ne tiens nullement vos références (kinsey, freud) comme sérieuses, et les vois plutôt comme des gros malades.
            et je vois dans la bi-truc-bidule qui semble vous être naturelle (mais n’est ce pas normal de finire par trouver « naturel » un truc qu’on pratique sans tabou???) comme, à l’évidence, un vice.

  34. simple constat , alerte du vendredi 11 juillet 2014 – Le HuffPost :

    Les infections par le VIH, le virus du sida, augmentent parmi les homosexuels, souligne un rapport de l’OMS qui, pour la première fois, appelle les hommes ayant des relations sexuelles entre eux à prendre à titre préventif des antirétroviraux.

    « Nous constatons une explosion de l’épidémie » pour ce groupe à risque, a indiqué aux journalistes Gottfried Hirnschall, qui dirige le département VIH de l’Organisaton Mondiale de la Santé.

    groupe à risque ! arrêtez de nier l’évidence

    http://www.huffingtonpost.fr/2014/07/11/sida-homosexuels-oms-antiretroviraux-prevention_n_5576738.html

  35. constat du 02-04-2014 – nouvelobs.com

    Sida en hausse chez les homosexuels : lutter contre le VIH, c’est combattre l’homophobie

    Chaque année, plus de 6.000 nouveaux cas de séropositivité sont découverts en France.

    « le nombre de découvertes de séropositivité VIH chez les HSH – hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes – a fortement augmenté entre 2011 et 2012 (+14%),

    Une augmentation due à des diagnostics plus précoces !

    donc heureusement ! et demain ?

    l’auto-test car 30 à 50.000 personnes en France ne connaissent pas leur séropositivité

    on l’ignore délibérement ? on peut se poser la question par le manque, évident, de protection ?

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1168775-sida-en-hausse-chez-les-homosexuels-lutter-contre-le-vih-c-est-combattre-l-homophobie.html

  36. http://www.francetvinfo.fr/ – 06/03/2013

    Sida : l’inquiétante progression de la contamination chez les homosexuels

    Alors que la pandémie liée au virus VIH semble quelque peu marquer le pas dans le monde, une population voit, au contraire, le nombre de nouveaux cas croître : les homosexuels masculins.

    Le chiffre ne cesse d’augmenter pour cette catégorie sur tout le globe.

    (donc rien à voir avec la mariage « gay »)

    Pour les spécialistes réunis dans le cadre de la Conférence sur les rétrovirus (CROI) qui se tient à Atlanta (Etats-Unis) jusqu’au 6 mars, il y a urgence à agir.

    Quand ils testent les membres d’un groupe de jeunes hommes homosexuels qui ne sont pas porteurs du virus VIH, le verdict est implacable : en cinq ans, la proportion cumulée d’hommes ayant contracté le virus est de 26 %.

    Et comme si cela ne suffisait pas, ces contaminations s’accompagnent de coinfections avec, notamment, des cas de syphilis de plus en plus nombreux.

  37. Le Parisien | 29 Oct. 2013 – Mariage gay : les premiers divorces

    29 Oct. 2013 : 2 hommes ont choisi de se séparer 4 mois après le mariage à Toulouse

    2 octobre 2013: 2 femmes ont également transmis une demande de divorce à l’amiable au tribunal de grande instance de Paris. Les 2 femmes se sont mariées en 2011 aux Etats-Unis.
    Déjà séparées (?? ) elles ont demandé l’été dernier à retranscrire leur acte de mariage à l’étranger dans les registres de l’état-civil français… vu les frais à engager il fallait des motivations sérieuses !

    Les divorces de couples homosexuels en France ?

    Le ministère de la Justice «ne dispose pas de statistiques sur l’orientation sexuelle des divorcés»

    en s’en doute un peu : sexe, religion, race-couleur… c’est illégal , dommage
    mais à l’évidence cela se généralise ! mais la CNIL surveille

    les avocats Gay-friendly sont bienveillants à l’égard du public LGBT et ils se font de la pub

    TETU
    http://media.wix.com/ugd/79be37_7332573b356e02f02843100914e53cda.pdf

    Le Fiagro, Marianne, Le Parisien, Le HuffPost, la Monde….
    http://media.wix.com/ugd/79be37_e8a0dd1af2aac4af3e4351494ed2a394.pdf

    donc on ne peut nier ce phénomème
    les avocats Gay-friendly invités de l’émission de France 5
    http://www.dailymotion.com/video/x10rtty_c-a-vous-www-divorce-gay-fr-l-annuaire-des-avocats-gay-friendly_news

    LE MOUV reçoit Stéphane Cola des avocats gay-friendly
    http://www.dailymotion.com/video/x10mujs_le-mouv-recoit-stephane-cola-www-divorce-gay-fr-l-annuaire-des-avocats-gay-friendly_news

    Lci et les avocats gay-friendly
    http://www.dailymotion.com/video/x10hntr_lci-www-divorce-gay-fr-l-annuaire-des-avocats-gay-friendly_news

    Europe1 et les avocats gay-friendly
    http://www.dailymotion.com/video/x10munt_europe1-www-divorce-gay-fr-l-annuaire-des-avocats-gay-friendly_news

  38. un peu d’humour pour détendre l’atmosphère sur cet article qui déchaine les passions:

    La formidable avancée  » que représente cette loi « , mais pour la généalogie, il va falloir changer les logiciels !

    Je m’appelle Charlotte, j’ai dix-sept ans et demi, et un couple d’hommes vient de m’adopter.

    J’ai maintenant un père adoptif ‘Jean’ et une mère adoptive ‘Pierre’ car c’est lui la « femme » du couple.

    Ils viennent de se marier.

    Mais j’ai vite senti une certaine attirance physique aussi bien avec Jean qu’avec Pierre.

    Ce qui devait arriver, arriva et j’ai eu un enfant avec mon père adoptif ‘Jean’ (sans qu’il y ait d’inceste), puis un enfant avec ma mère adoptive ‘Pierre’.

    Ce qui n’est pas encore défini, c’est la position de ma mère vis-à-vis de l’enfant que j’ai eu avec mon père, son mari, et vice-versa.

    Par contre ce qui est bien, c’est que la loi permettra à mes enfants, deux filles ou deux garçons, peu importe, de se marier ensemble.

    C’est là, l’avantage d’avoir changé de Président !

    nota: des faits imaginaires, des personnages «fictifs » mais qui fait prendre conscience de quelques problèmes

    Plus sérieusement

    Lorsqu’un couple a utilisé l’adoption pour un enfant, leur rupture entraînera les mêmes effets que pour tous les parents hétéro (choix de la résidence, fixation de la pension alimentaire …)

    Le divorce est encore plus dur pour les enfants adoptés, encore un abandon, encore un chamboulement, encore un choc affectif et parfois aussi encore une culpabilité

    En effet, l’adoption plénière est irrévocable et l’adoption simple, révocable seulement pour motif grave.

    Courtoisement Vôtre

    • Connophobe contre l'homofolie says:

      @Papy : Merci LOL J’avoue, je me suis bien marré;-) Ca détend;-) Trop tendus du string les LGBT, qu’ils le craquent souvent d’ailleurs ! Bref, je vais me coucher, tranquille, car je sens que la France progresse, avec en tête de peloton toujours les sosalauds 🙂 #MaisPasQuEux
      Ah les conneries qu’on peut avoir la faiblesse de dire, surtout quand on discute avec les maîtres en la matière ! Si on s’abaisse à leur niveau, c’est foutu.
      En tout cas merci Papy;) Mieux vaut des fois en rire qu’en pleurer…

    • Vous êtes réellement immonde, cela me rappelle Alain Escada avec sa monstrueuse conférence du Jean A Quatre Papas.

      Qu’essayez-vous de prouver avec vos histoires de divorces et d’inceste adoptif ? Ignorez vous que de tels fléaux touchent indifféremment les familles hétéroparentalités ?

      Cela vous ferait-il rire, un truc du genre : mon curé aime bien les gosses. Et ils le lui rendent bien. Comme il ne peut en faire, il a décidé de se les faire…

      Pourquoi tant de haine et de mépris ?

      • Dickes says:

        Arrêtez, arrêtez je vous en prie vos insultes. Haine, mépris . Monsieur, je suis un scientifique qui a fait des études dans lesquelles aucun jugement moral n’était porté.Je présent des faits scientifiques. Ils vous gènent.Tout de suite l’insulte.
        Ces faits scientifiques rejoignent mon exercice médical. Pas seulement sur le plan médical mais aussi sociétal. Je déplore le divorce car je l’ai écrit par ailleurs c’est un drame. Je déplore que les homosexuels se suicident huit fois plus que les autres personnes. Ce sont des faits. Maintenant ç titre personnel, je ne porte jamais de jugement sur les personnes. Je l’ai déjà écrit. J’ai des amis homosexuels. S’ils ont quelque chose à me dire concernant ce sujet, je les écoute, j’essaye de les comprendre. Je ne les juge jamais. Je ne suis pas là pour ça.
        Vos insultes vous déjugent complètement. Immonde. je vous retourne volontiers l’épithète. Ce sont des gens immondes qui insultents les autres au prétexte qu’ils ne sont pas d’accord avec vous.

        • @Dickes

          Monsieur Dickes, il s’agit d’une grave méprise, et je me suis déjà excusé plus haut et en détail d’une autre semblable (vous croyiez que je vous avais conseillé d’aller voir chez Daech).

          Même si je pense que votre démarche tiens plus du lyssenkisme que de la médecine, je saluais plus haut vos bonnes intentions (dont sont pavées l’enfer) et je suis également conscient que vous avez lutté contre la situation sanitaire désastreuse aux philippines, par exemple. Je ne vous traiterai donc pas d’immonde, quand bien même je suis frontalement en désaccord avec vous sur de nombreux sujets.

          Ce message s’adressait à @Papy qui nous livre une pièce particulièrement dégueulasse mêlant inceste, adoption homo et pédophilie. Il essayait également de présenter les mariages homos comme instables avec des chiffres qui, en réalité, rejoignent exactement ceux des mariages hétéros.

          Quand aux homos, je ne doute pas que vous n’ayez pas de haine envers eux. Je pense simplement qu’ils se suicideraient moins si tant de familles ne rejetaient pas ou ne maltraiteraient pas leurs enfants… quand elles ne tentent pas de les tue ou des les exorciser ! Considérons que le suicide des homos en Norvège et en suite n’est pas plus fréquent que celui des hétéros, quand il est 16 fois plus fréquent en Russie !

          Une recherche universitaire menée en 2009 par Jean-Michel Pugnière, psychologue, auprès de 920 jeunes de 18-24 ans, confirme le lien entre homophobie verbale en milieu scolaire et suicide des jeunes hommes.
          Comme quoi, la culture de mort n’est pas celle qu’on croit.

          Pour la deuxième fois, je vous présente mes excuses pour cette confusion. Cette fois j’ai compris mon erreur : ne pas indiquer en début de message à qui celui-ci s’adresse.

          Puissiez-vous me pardonner, et bien à vous

      • LGTeubés says:

        Alors c’est l’occasion de refaire un peu de pub pour cette conf, qui ne plaît pas à certains car elle dit vrai… Donc : « Jean a quatre papas », par Alain Escada, Président de Civitas : https://www.youtube.com/watch?v=Fcnn2NpoqQ8

        • @Lg Teubés

          Sans même parler des études qui concluent tous exactement l’inverse, c’est étrange que les enfants élevés par des gays témoignent de la fausseté de telles thèses.

          Mais quand on a décidé à l’avance que ses propres délires ont valeur de vérité, la réalité est de toutes façons accessoire… au mieux.

          Comme disait Edouard Herriot : « Une vérité est un mensonge qui a longtemps servi. »

  39. il est 23h58 pas oh57 !

  40. Renato says:

    ce genre d’article est vraiment un Scandale ! c’est une somme d’intolérance pure, vraiment je ne constate que de la haine du rejet du vomi pur ! on croirait lire des hayatollahs du clergé iranien ou libanais, vous devriez comprendre que l’avenir est la transformation de cette société hétéro, de plus le jour est proche ou tout sera accepté et compris comme le bien que cela représente, pareil pour la pédophilie, c’est un progrés dans le développement et l’épanouissement des enfants 1 vous ne savez pas ce que vos enfants perdent en étant élevés dans des familles « normales »…! le jour est proche ou tout cela va changer, Espoir et Amour Bisous a tous…

    • Dickes says:

      Il n’y a pas a s’énerver ni à jouer les bizonours. Je n’ai fait aucun commentaire contre les homosexuels. Je donne des références d’articles scientifiques. Je n’attaque nullement les homosexuels. Réellement je souhaite que dans leurs choix et comportements ils soient très prudent.
      Des études de ce genre il y en a des quantités. Je n’y puis rien que les homosexuels masculins ont au moins dix années d’espérance des vie que les autres personnes ; je ne m’en réjouis pas et je le déplore notamment en tant que médecin.N’est-ce pas leur rendre servce que de les mettre en garde ?

  41. Quoi contre nous ? says:

    Je suis vraiment triste, pas de voir cette article, mais les commentaires. Qu’avez-vous contre nous les homosexuels ?

    • Dickes says:

      Il n’y a pas a être triste. Je n’ai fait aucun commentaire contre les homosexuels. Je donne des références d’articles scientifiques.IL n’y a pas de quoi pleurer. Je n’attaque nullement les homosexuels. Réellement je souhaite que dans leurs choix et comportements ils soient très prudent.
      Des études de ce genre il y en a des quantités. Je n’y puis rien que les homosexuels masculins ont au moins dix années d’espérance des vie que les autres personnes ; je ne m’en réjouis pas et je le déplore notamment en tant que médecin.N’est-ce pas leur rendre servce que de les mettre en garde ?

      • Quoi contre nous ? says:

        Je n’y puis rien que les homosexuels masculins ont au moins dix années d’espérance des vie que les autres personnes ?? Excusé moi je n’ai pas compris !

        • Dickes says:

          Statistiquement les homosexuels masculin vivent une dizaine d’années de moins que les autres personnes notamment en raison de maladies qu’ils attrapent (syphilis, lympogranulomatose, cancers de la gorge. Un nouveau cas de sida sur deux en France est en rapport avec les pratiques homosexuelles).Ce sont des maladies qui avaient disparu et qui reviennent par les pratiques homosexuelles. IL y a des dizaines de publications médicales sur ce sujet. Maus comme elles vous dérangeront, vous direz qu’elles sont fausses.

          • Quoi contre nous ? says:

            Merci pour la precision ! Pourquoi elles me dérangeraient si elles sont vrai ? je croit en la siences ! Mais comme vous dites, le sida est en hausse dans notre communauté, je croit que vous êtes médecin, quel serai la meilleur chose pour inversé la courbe des infections ?

  42. Jaguar says:

    je ne suis pas du tout homophobe, ma couleur préférée est le vert Janus !

    • Quoi contre nous ? says:

      c’est pas drole du tout et c’est blessant !!

      • Jaguar says:

        Selon vous il faut aussi réprimer la préférence dans le choix des couleurs….????

        • Quoi contre nous ? says:

          Non, mais l’homophobie de tout vos commentaires qui me font mal oui !!

  43. AHARON g says:

    Apres avoir parcouru les commentaires(particulierement ceux de dickes et conophobe)ce que m attriste le plus n est pas l article en lui meme mais les commentaires!

  44. AHARON G says:

    VISIBLEMENT COMMENTAIRE SUPPRIME

  45. SEB990 says:

    J’ai remarqué le terme de « duos » que vous employez dans votre article, soulignant que les couples homosexuel(le)s ne sont pas des couples. Je ne vous connais pas, mais je ne pense pas me tromper en disant que vous êtes hostile au mariage pout tous. 😉

    Concernant votre petit 2 sur l’instablité des couples homosexuel(le)s par rapport aux couples hétérosexuel(le)s, voici un article qui devrait probablement vous plaire :

    http://www.advocate.com/politics/marriage-equality/2014/12/28/5-made-reasons-why-gay-couples-dont-divorce-straight-couples

    Vous dites….Une étude effectuée en Afrique Sub-saharienne établit que 7 % des hommes avaient été les victimes d’abus sexuels par d’autres hommes au cours de leur vie. Ce chiffre passait à 39 % parmi les homosexuels

    Ma question est ces hommes hétérosexuel sont-ils homosexuels? Combien d’hétérosexuels violent des femmes, je vous mets un lien pour vous donner une idée 😉

    http://globometer.com/criminalite-viols.php

    Vous dites aussi…Une importante étude de la revue Cancer publiée en mai 2001 établissait que les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes avaient deux fois plus de risques de faire un cancer que les hétérosexuels. Cette maladie apparaissait à un âge moyen de 41 ans alors que pour le reste de la population masculine elle émergeait à 51 ans.

    Je vous mets un lien qui vous donne les causes réelles des cancers sur un site médical

    http://www.vulgaris-medical.com/dossier-article/les-causes-du-cancer

    Je vais m’arrêter là, car je peux vous montrer un contre article sur chaque chose que vous avancez,

    Ce que vous faites se résume juste a de la propagande. Vous êtes tellement dans cette optique de dégout vis à vis des homos que vous en perdez toute objectivité, ce qui est bien dommage.

    Vous dites que vous pensez rendre servir aux homosexuel(le)s, si vous voulez vraiment leur rendre service, occupez-vous de votre vie, au lieu de vous occuper de la leurs.

    Et une dernière chose, si vous voulez vraiment être crédible, sachez avoir des point de comparaison, par exemple entre homosexuel(le)s et hétérosexuel(le)s. Je peux vous montrer un certains nombres d’articles sur les violences hétérosexuel(le)s, ou vis a vis de leurs enfants, viol sur d’autres femmes etc…. Et je peux vous affirmer que les taux que vous avancez avec vos études sur les homosexuel(le)s et ceux que je peux avancez sur les hétérosexuel(le)s feront passer les homos pour des petits joueurs 😉

  46. SEB990 says:

    J’oubliais je suis hétérosexuel, marié et 2 enfants, au cas ou si certains penserait que je suis gay 😉

  47. Jaguar says:

    une des raisons souvent avancée de la part des sodomitophiles et autres folles c’est que les « z’animeaux z’aussi » ils se trompent d’orifice… et en général, l’exemple des sympathiques bonobos est utilisé, mais ils oublient (volontairement…?) de préciser qu’en plus de leur pratique homosexuelle, il en est une autre pas plus reluisante : ils sont pédophiles… Conclusion ?

    • Héphaïstos says:

      Effectivement, d’aucuns insistent lourdement sur le fait que des comportements pseudosexuels (cf. ci-dessus) existeraient aussi chez des animaux, notamment chez des primates (bonobos) voire chez des dauphins. Cela n’aurait rien de surprenant, les éthologistes n’ayant à notre connaissance jamais affirmé que les animaux, particulièrement les animaux supérieurs et les animaux sociaux, étaient exempts de troubles mentaux.

      • A ceci près que l’homosexualité n’est pas un trouble mental. Et nous, en tant qu’humains, pouvont concevoir le mal que cela fait à un enfant de se faire attoucher par un adulte. Mais il n’y a rien de tel entre deux hommes ou deux femmes majeurs et consentants !

      • Une fois pour toutes, votre raisonnement n’a aucun sens. Si une chose existe dans la nature sous forme de norme, c’est qu’elle est naturelle. Le cancer et la pédophilie sont des maladies biologiques et mentales, des dysfonctionnements, mais l’homosexualité, le couple homosexuel et l’homoparentalité sont aussi bien établis et fonctionnels que l’hétérosexualité, sans parler des bis.

        Sachez que si la nature a permis cela, c’est qu’elle a ses raisons. Et les arguments ne manquent pas.

        Cela n’a donc rien d’un trouble mental, n’importe quel éthologiste en témoignera.

        Quand à la « pseudosexualité », quel aberration… mettez-vous donc en tête que non seulement la sexualité, surtout dans la nature, n’est pas limitée à l’hétéro, mais aussi qu’elle n’est souvent pas restreinte à la procréation. Encore une fois, n’importe quel éthologiste un peu sérieux vous rirait au nez, sans parler des biologistes… n’avez vous jamais entendu parler des escargots hermaphrodites ou de la parthénogenèse, de l’épigénétique ?

        Scientifiquement, c’est à peu prés aussi crédible que de prétendre qu’il n’y a qu’une seule couleur de base, comme le gris, et que toutes les autres sont fausses voire non-existantes (quoi, il y a trente couleurs rien que sur mes habits ? je m’en fous c’est pas des vrais, ce sont des pseudocouleurs…)

        En tout cas, je dois vous remercier malgré tout. Quand je fais lire ce genre de prose à mes proches, c’est toujours le rire garanti. Merci MPI.
        Moins pour les chrétiens, notez, qui se désespèrent de voir ce que des pseudos-chrétiens et des pseudo-intellectuels bavent au nom du christ, lequel n’avait rien demandé à personne. Mais au moins ça les forge, et ils peuvent développer leur empathie et leur intelligence au contact de votre abyssale stupidité paranoïaque.

        Grace à vous, les véritables chrétiens, et non les gens comme vous qui cachent leur propres troubles mentaux et leur peur de la réalité derrière un bien pratique paravent de foi rance, peuvent mesurer à sa juste valeur ce que la haine et le mépris du prochain font de vos âmes. Ils lisent vos amalgames simiesques (presque autant que vous), vos conclusions sectaires, votre ridicule certitude d’être dans le vrai uniquement parce qu’on vous le serine dès le berceau, et non parce que vous avez expérimenté et éprouvé cette vérité au contact du réel. Cela les préserve, et leur donne la force de persévérer dans leur foi, quand bien même il y aurait de quoi les faire abjurer cent fois par dégoût. Je les admire profondément pour cela, moi qui ne suit pas croyant. Et il faut donc vous en remercier.

        Rappelez vous que si on parle de croyant, et non de savant, c’est qu’il y a une raison.

        Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre, et donc pire aveugle que celui qui ne veut voir.

    • Les bonobos, en plus d’être peut-être pédophiles (je n’ai trouvé aucune preuve ou donnée étayant cela, en je doute d’en trouver) sont également hétérosexuels.

      Conclusion ?

  48. Jaguar says:

    si j’ai bien compris bonobos & homos même combat !!?

    • Héphaïstos says:

      Rappelons que le terme « homosexuel » fut rêvé pour la première fois en 1868 par le journaliste anarcho-syphilitique Karl Maria Benkert (1824-1882). D’origine austro-hongroise, il magyarisa son nom en adoptant le pseudonyme Kertbény, c’est-à-dire en inversant les deux syllabes de son patronyme avant d’y accoler un « y » de maquillage : fragmentation schizophrénique et travestissement pathologique de l’identité vont toujours de pair chez les pseudosexuels, travestis, transsexuels et autres « transgenres ». Aussi leur inepte « théorie du genre », qui se réduit pour les gens sensés à une affiche « doctrinale » mais qui est aussi – et cela est bien plus grave – une acqua toffana sournoisement instillée dans les programmes de nos écoles et de nos collèges, est-elle fondée sur une dissociation totalement schizophrénique, donc illusoire, du sexe (réalité biologique) et de la sexualité (comportement).

      • Et les troubles mentaux des cinglés qui croient à de telles stupidités ? Le genre est un fait social, pas une théorie complotiste, et d’ailleurs ce média reflète la véritable théorie du genre : celle de vouloir imposer un comportement culturel aux sexes naturels, sans justification autre que le « c’est comme ça et pas autrement ».

        Acceptez-le : le rose et le bleu ne sont pas inscrits dans la génétique sexuée, au contraire des sexes eux-mêmes.

        • ALLINE says:

          En effet REM, le genre est un fait social qui s’est construit sur nos différences sexués ce qui était souhaitable et que veulent éradiquer des féministes au nom d’une pseudo-égalité des sexes qui n’existera que par le nivellement. Ce à quoi elles s’attellent. Je vous suggère de vous intéresser à Serge Ginger (entre autres) et ses travaux sur les différences de cerveaux féminin et masculin.
          http://www.psycho-ressources.com/bibli/femmes-et-hommes.html
          Il faut combattre ce nivellement programmé.

    • Les bonobos sont également hétérosexuels. Alors hétéros et bonobos même combat ? Ou est-ce un peu plus compliqué et à la fois plus simple que ce certains tarés haineux veulent bien croire ?

      • Jaguar says:

        …donc parce qu’il existe un pourcentage « X » de bonobos homos et/ou pedophiles, l’ensemble des hétéros humains doivent se convertir a vos « normes & pratiques » sexuelles ??

        • @Jaguar

          Certainement pas.

          Non, c’est même le contraire que j’affirme.

          Et il ne s’agit pas de mes thèses, mais d’une simple présentation des réalités scientifiques et anthropologiques.

          Tout d’abord ; la pédophilie n’est pas une norme naturelle mais un dysfonctionnement : un individu non sexuellement mature n’est par définition pas concerné par la sexualité. De plus, la pédophilie ne peut être considérée orientation sexuelle, puisqu’elle ne cible pas un sexe mais un age.
          Chez les bonobos qui sont hyper-sexuels, elle est peut-être plus simplement la conséquence de cette même hyper-sexualité. Le besoin de changer constamment de partenaire et de copuler constamment, peut-être ?

          Quand à l’homosexualité, les éthologues ont de nombreux arguments pour justifier sa pérennité et sa fonctionnalité ; ils témoignent en tout cas qu’il ne s’agit en rien d’un trouble ou d’un dysfonctionnement.
          Et il ne s’agit aucunement de se convertir à quoi que ce soit puisque cela se fait naturellement : il y a toujours eu un pourcentage constant des homos, il y en aura toujours. Même chose pour l’homoparentalité, et ce aussi bien dans la nature que dans la société. Pourquoi donc vouloir agir contre-nature en forçant une personne à une orientation sexuelle qui n’est pas la sienne, et à fortiori une espèce entière à une seule orientation quand naturellement elle en a plusieurs ? Ce serait de l’hétérophobie.

          La nature (ou la création de dieu) est ainsi faite qu’elle n’existe que dans la diversité. Il existe des formes de sexualité et de sexualisme qu’on ne retrouve pas dans l’espèce humaine, et certes nous ne devrions pas pour autant essayer d’imiter les escargots ou les lézards parthénogenèses.

          Mais c’est un fait que l’espèce humaine, en conformité avec toutes les espèces bisexuées du monde, connait diverses orientations sexuelles, entre autres diversités (et encore une fois la pédophilie ne compte pas, puisqu’elle n’est pas liée au sexe).

          Les hétéros n’ont donc pas plus à être homos que les homos à être hétéros, ou encore les bisexuels à être asexuels ; si changement il y a il se fera tout seul.

          Rappelons aussi que Freud déjà considérait que la bisexualité chez l’humain est une disposition naturelle et psychique innée, et que rien dans les études modernes ne vient démentir cela, bien au contraire.
          Déjà en 48, la moitié des hommes reconnaissait avoir eu au moins une expérience avec un autre homme. La bisexualité est en effet plus répandue que l’homosexualité.

          Et d’autre part, il existe également un pourcentage d’hétéro ET pédophiles. Marc Dutroux a eu deux épouses et une amante, et quatre enfants. Et il désirait une fille pour commettre l’inceste alors qu’il semblait ne pas vouloir commettre ce crime répugnant sur des garçons.

          Enfin, se limiter aux bonobos comme vous le faites est une manipulation : l’homosexualité est présente dans tout le règne animal, donc aussi bien chez les 99,99 % d’espèces qui ne connaissent aucun phénomène pédophile récurrent.

          Votre amalgame homo/pédophile, tout facile et pratique qu’il soit, ne tient donc pas.

          Et ce n’est pas la même chose de reconnaître la diversité du monde que de vouloir s’y conformer statistiquement.

          • ALLINE says:

            REM : Pédophilie : Vous confondez naturel et normal Le « normal » est culturel.
            Les pédophiles masculins agressent essentiellement des garçons, les femmes des filles et certains s’intéressent aux deux sexes ; tous dérivant gravement culturellement pour confondre sensualité et sexualité devenant des violeurs d’enfants.
            Le mot pedo-phile (du grec amour de l’enfant) ne supposait pas de sexe – encore une dérive sémantique – alors que péd-éraste supposait une initiation des garçons à la sexualité. Eraste fut sanctifié par l’église pour renoncer au plaisir de la chair sous cette forme (ou d’autres)
            Vous n’imaginez pas ce que l’église a fait pour ramener le mâle dans le droit chemin de la reproduction passant nécessairement par la femelle.
            Les « anciens » voyaient les choses différemment…(Pas les hébreux, ces parents spirituels de notre sainte mère l’église catholique et ROMAINE)
            Le mot pédophile ne fait partie de notre vocabulaire que depuis les années 60. Un hasard ? (A la même époque de la loi Mirguet pénalisant la pratique de l’homosexualité, où de l’OMS la classant dans les maladies mentales)
            Hasard ou nécessaire besoin de culpabiliser toutes les pratiques sexuelles du masculin puisque à cette époque personne n’aurait imaginé que l’on puisse parler de pédophilie féminine.
            Devoir conjugal et viol pour les hétéros, pédophilie pour les homos en sus de leur inacceptable sexualité.
            C’est d’ailleurs amusant que vous preniez Marc Dutroux en exemple d’hétéro-pédophilie, alors qu’à OUTREAU sur les 39 mis en cause, 27 étaient des femmes…
            L’amalgame de Jaguar tient dans sa logique d’hétéro soumis au besoin du féminin ; convaincu que la femme fait l’homme s’imaginant comme beaucoup que sa virilité ou masculinité tient d’abord et avant tout à la nécessité de conserver un hymen anal vierge…de tous soupçons (Ça a marché longtemps pour les femmes)
            Les vieilles recettes fonctionnent toujours.

  49. Quoi contre nous ? says:

    Jaguar laissez nous faire ce qu’on veut entre hommes, vous avez le droit d’être dégouter par ça, mais pas d’être irrespectueux envers les homos. venez me parlez bilojess@gmail.com a moins que vous ayez peur!

    • Dickes says:

      Faîtes comme vous voulez entre hommes. Mais mon article vous signale que comme toute chose dans la vie, cela se paye et la société aussi peut être amenée à payer pour vous.
      Par exemplevous pouvez tout à fait aimer nager ; mais aussi prendre la tasse et vous retrouver à l’hôpital en réanimation. Chacun pren ses risques. Ce sont ceux-là que j’ai essayé de présenter en toute objectivité dans la mesure où les ayatollah LGBT interdisent tout ce qui ne va pas dans leur sens.

      • Héphaïstos says:

        Votre expression « ayatollah LGBT » est tout à fait pertinente dans la mesure où nous assistons, en France comme dans le reste du monde, depuis au moins un demi-siècle, à une offensive sans précédent conduite par un véritable Front obscurantiste sur lequel s’appuie l’inquisition rose-rouge. Contrairement à ce que prétendent donc les pseudosexuels, la progression de leur absurde cause ne constitue point une avancée mais bien une régression des lumières qui est sans doute sans égale dans l’histoire de l’Occident, au moins depuis l’invasion-subversion des Doriens (pseudosexuels) en Grèce, dans la seconde moitié du 13e siècle avant notre ère.
        Mais, pour nous en tenir à ces 50 dernières années, essayons d’aller au fond des choses. Nous savons que les pseudosexuels sont des simulateurs maladifs qui miment le comportement amoureux et nous avons écrit plus haut ce qu’il fallait penser des vents de la voix « homosexuel » ou « homosexualité », pièges qu’ils nous tendent pour nous contraindre à déraisonner. Mais si le sens des mots ne suffit pas, nous pouvons faire appel à la logique, qui est à la pensée ce que la géométrie est à l’étendue. Raisonnons par l’absurde et supposons que le désir entre individus de même sexe soit une réalité. Comme il s’agirait d’une loi de la Nature, ce « désir » existerait donc depuis toujours et les couples aussi bien « homo » qu’« hétéro » seraient apparus au moins dès le paléolithique pour perdurer jusqu’à présent. Qui, en effet, aurait jamais eu les moyens de s’y opposer, comment et pourquoi ? Évidemment personne. Et quel besoin, alors, de justifier ou de revendiquer ce « désir » ou cet « amour » ? Forcément aucun. Dès lors, c’est leur insistance même à vouloir prouver leur « désir » ou leur « amour » qui trahit l’imposture des pseudosexuels. Avons-nous jamais vu les véritables couples, les couples sexuels, perdre leur temps à vouloir prouver ou justifier leur désir ?
        Ergo, ce qui est inscrit de toute éternité dans les lois d’airain de la Nature défiant toute contestation et se passant de toute justification, le désir entre individus de même sexe n’existe pas.
        Quod erat demonstrandum.

        Pourquoi les pseudosexuels se comportent-ils ainsi ? Cette question ne présente qu’un intérêt théorique, tout comme, d’ailleurs, lorsqu’elle s’applique aux délinquants ou aux criminels. Il importe peu de savoir s’il existe un gène de la pseudosexualité ou si celle-ci serait la conséquence d’un environnement défavorable ; c’est là une dialectique de l’inné et de l’acquis un peu vieillotte et qui serait sûrement enrichie par la distinction scolastique de la puissance et de l’acte. Ce qui compte, en pratique, est de mettre les pseudosexuels, comme les autres provocateurs, délinquants et criminels, hors d’état de nuire à des sociétés civilisées, notamment à la jeunesse. Mais nous devons pour cela identifier et, en l’occurrence, rappeler la nature exacte de leur comportement déviant, même si ce diagnostic était devenu moins évident depuis la première moitié des années 70.
        C’est en effet en décembre 1973 que le conseil d’administration de l’Association Psychiatrique Américaine (American Psychiatric Association, ou APA) se résigna, sous la pression des lobbies pseudosexuels (dont quelques « psychiatres gays » [!]), à ôter de sa liste des désordres mentaux (« mental disorders ») la simulation du désir mise en scène par des individus de même sexe, appelée alors « homosexuality ».
        Pourtant, avant cette date, un consensus quasi universel existait dans les écoles de psychiatrie pour rattacher ce trouble de la personnalité et du comportement à la famille des maladies mentales ; il était même classé en tête de liste de la section 302 (« Déviations sexuelles ») du Manuel Diagnostique et Statistique des Maladies Mentales, ou DSM (« Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders »), publié par l’APA (2e édition dite DSM-II, 1968). Ce consensus se basait notamment sur les innombrables résultats des recherches menées durant la première moitié et le milieu du 20e siècle, spécialement par plusieurs grands docteurs français. Citons en particulier le docteur Georges Saint-Paul (1870-1937), médecin militaire qui identifia clairement, dès 1896, l’« inversion sexuelle » comme une maladie mentale, dans son ouvrage Perversion et perversité sexuelles. Une enquête médicale sur l’inversion. Préface par Émile Zola [G. Carré / Masson, Série Tares et poisons, Paris, 1896]. Quant aux études actuelles portant sur la dimension psychopathologique de la pseudosexualité, elles abondent dans le monde anglo-saxon (Lire notamment : BIEBER (Irving) : Homosexuality – An adaptive consequence of disorder in psychosexual development, The American Journal of Psychiatry, 1973, Vol. 130, pp. 1209-1211 ; FRIEDMAN (Richard C.), DOWNEY (Jennifer I.) : Psychoanalysis and the model of homosexuality as psychopathology: a historical overview, The American Journal of Psychoanalysis, September 1998, Vol. 58, Issue 3, pp. 249-270 ; SOCARIDES (Charles W.) : Sexual politics and scientific logic: The issue of homosexuality, The Journal of Psychohistory, 1992, Vol. 19, pp. 307-329 ; WAHLERT (Lance) : The burden of poofs: criminal pathology, clinical scrutiny and homosexual etiology in queer cinema, Journal of Medical Humanities, June 2013, 34(2): 149-75; etc.) même si les termes « homosexuel » et « homosexualité » restent encore d’un usage courant en raison du poids de l’habitude mais aussi parce que chercheurs et praticiens n’ont pas encore suffisamment pris en compte la dimension simulatrice et autosuggestive de la pseudosexualité. Mais cela devrait rapidement changer.

        Cependant, le scandale soulevé aux USA par ce cas flagrant de réduction et même d’extinction de la lumière scientifique par des lobbies obscurantistes, provoqua d’abord une vive réaction des psychiatres américains qui exigèrent de l’APA qu’elle fît procéder à une consultation de l’ensemble de ses membres sur cette question. Cette consultation eut effectivement lieu le 9 avril 1974 et ses résultats historiques furent les suivants :

        Inscrits (membres de l’APA) : 7 905 (100,00 %)
        Abstentionnistes : 7 350 (41.05 %)
        Votants : 10 555 (58,95 %)
        Votes nuls : 524 (2,93 %)
        Votes blancs : 367 (2.05 %)
        Favorables au maintien de la pseudosexualité dans la liste des désordres mentaux : 3 810 (21,28 %)
        Défavorables au maintien de la pseudosexualité dans la liste des désordres mentaux : 5 854 (32,69 %)

        [Source :http://conservativecolloquium.wordpress.com/2007/10/01/homosexual-activists-intimidate-american-psychiatric-association-into-removing-homosexuality-from-list-of-disorders/%5D

        Ainsi, la décision du conseil d’administration de l’APA fut en définitive approuvée par moins du tiers de ses membres (et avec plus de 41 % d’abstentionnistes) alors que cette approbation aurait dû selon nous s’appuyer au moins sur une majorité qualifiée des deux tiers et une abstention inférieure à 25 %. Cette « majorité » est encore plus disqualifiée au vu des pressions et menaces de tout acabit qui furent exercées dès le début des années 70 sur les membres de l’APA, puis avant et pendant la consultation, les poussant le plus souvent à l’abstention, acharnement sectaire qui rappelle, sur la forme comme sur le fond, celui de l’Église de scientologie, qui conduit toujours sa campagne obsessionnelle contre les psychiatres et la psychiatrie. Mais cet événement, par l’importance que les organisations obscurantistes lui accordèrent et par les moyens qu’elles avaient mobilisés, prouve que, même pour ces organisations, la pseudosexualité est bien une maladie mentale, vérité scientifique qu’il leur fallait nier et enterrer à tout prix avant d’envisager de poursuivre leur entreprise de déstabilisation morale des sociétés occidentales. En effet, la brèche qui avait été ouverte en 1974 leur permit ensuite de pousser leur avantage, d’abord en obligeant l’APA à retirer définitivement la pseudosexualité du DSM puis en obtenant de l’Organisation Mondiale de la Santé qu’elle la fît également disparaître de sa Classification Statistique Internationale des Maladies (« ICD ») en 1991. Dès l’année suivante, les États signataires de la Charte de l’OMS, dont la France, lui emboîtaient le pas. Ainsi, les obscurantistes ont réussi à faire reculer la science dans les organisations internationales comme dans la plupart des pays avant d’imposer peu à peu, en s’appuyant notamment sur la naïveté de certains mais surtout sur la complicité de décideurs corrompus et/ou compromis, les réformes sociétales délétères dont la dernière en date, celle du mariage et de l’adoption autorisés pour des individus de même sexe, n’ont cessé de saper les bases intellectuelles et morales des sociétés occidentales.

        • @Jaguar

          Quod erat demonstrandum ? En effet, mais à votre désavantage. Je reconnais bien là le révisionnisme habituel et malsain de ceux qui refusent d’assumer leurs torts.

          Passons sur les « simulateurs maladifs » et l’amalgame avec les criminels… pour un fan de Steven Anderson fier d’être comparé à un salafiste, rien ne m’étonne plus.

          Vous affirmez donc que la revendication des homosexuels est une preuve d’imposture, et que si cela était naturel on ne l’aurait jamais interdit.

          Amusant. Voici un parallèle ; la revendication des catholiques à exister au moyen-orient est une imposture, car si ils y avaient été de toute date ils n’auraient pas à revendiquer quoi que ce soit. Et on ne l’aurait jamais interdit si c’était le cas.

          Voici la réponse : jadis l’homosexualité n’était pas persécutée, tout comme les chrétiens (pas de la même ampleur du moins). Mais l’avènement de nouveaux ordres sociaux, et aussi le besoin compulsif des humains et du pouvoir à se trouver des boucs émissaires, a mené au mépris puis aux persécutions.

          Vous dites que les couples hétéros n’ont jamais eu à prouver la véracité de leur nature. Mais a-t’on jamais questionné l’hétérosexualité ? Une loi a-t’elle jamais condamné à mort ou à l’emprisonnement un individu uniquement pour son hétérosexualité ?
          Et les musulmans ont-ils jamais eu à se justifier d’être musulmans en Arabie Saoudite ? Les chrétiens, si.

          Même raisonnement avec les femmes, célébrées dans le paléolithique, dégradées durant l’antiquité et finalement grandes victimes de l’ère moderne.

          Pour finir, le fait qu’une sexualité ne vous convienne pas n’en fait pas une imitation, ni un sentiment un pseudo amour. La nature est diversité, c’est ainsi. Elle a évoluée ou fut créée par dieu, chacun son point de vue, mais elle est ainsi.
          Sexualité, par définition, est le fait d’avoir un rapport sexuel, donc impliquant le ou les sexes des partenaires. Ne vous en déplaise, le concept de pseudo-sexualité est infondé, sauf par exemple pour les sextos ou l’épistolaire érotique… et encore même ces pratiques déclenchent une réaction sexuelle d’excitation.

          Votre opinion en tout point semblable à ceux qui clamaient jadis que les noirs étaient des animaux car de couleur différente aux blancs, quand bien même ils étaient autrement identiques. Il est d’ailleurs flagrant de voir en quoi les arguments des anti-mariage sont strictement identiques à ceux qui furent contre le mariage mixte.

          Jaguar, pourquoi ne pas accepter que les quelques aspects de la réalité qui vous concernent ne sont pas les seuls et uniques qui vaillent ?

          Avez-vous à ce point peur de réaliser la complexité du monde, et le fait que vous n’en êtes qu’un minuscule maillon ?

        • ALLINE says:

          Héphaïstos, on dirait bien que le sujet de l’homosexualité vous fascine…
          Toutes les décisions qui sont prises par des pouvoirs en place sont politiques relevant du besoin des populations (en principe) à une époque donnée.
          Lévitique 18,22 : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme tu couches avec une femme, car c’est une abomination » est une traduction hébraïque falsifiée par des exégètes pour les besoins de leur cause.
          Un peu de bon sens suffit.
          Besoin, c’est le mot clef.
          Pourquoi bible et les évangiles n’ont-t-ils pas condamné la pédophilie, d’après vous ; ce fléau dénoncé aujourd’hui ?
          Les leadeuses de la manif pour tous représentent des femmes majoritairement au foyer s’opposant à l’adoption ect…pour une raison plutôt simple à comprendre : ce n’est pas un homo qui va leur payer leur rouge à lèvre. Il faut garder des hétéros ou obliger les homos à le faire. Ce que fit Anna Freud fille de l’escroc qui consacra sa carrière à faire des homosexuels des bons pères de famille.
          Nous sommes en 2014, il y a 100 ans éclatait la grande guerre, les hommes partirent au front pour défendre le lopin de terre servant à nourrir la famille pendant que les femmes les remplacant dans les usines fabriquaient des obus destinés à les massacrer (C’était valable des deux côté du Rhin) Besoin vous dis-je.
          Alors les élucubrations qu’elles soient religieuses ou psy…

      • ALLINE says:

        Dickes, la pratique du bouc émissaire c’est de la m… Les hétéros-masculins feraient mieux de se demander pourquoi ils ne sont plus considérés comme des hommes digne de ce nom.
        Qui conduit la société aujourd’hui ?
        C’est un état d’esprit fémino-maternaliste gluant et castrateur construit sur la culpabilisation du masculin présumé viol-ent donc viol-eur.
        Trop de mâles sont devenus de vraies fiottes larmoyantes et bourrés de haine comme d’innombrables salopes féministes dont ils corroborent les accusations.
        Ce sont des collabos et c’est pour cette raison que nos sociétés et notre civilisation va dans le mur.

        • Dickès Jean-Pierre says:

          Là elle saque Alline. Je vais vous surprendre : je suis d’accord avec vous. Je connais un tas de nanas, belles, intelligentes, agréalbles de contact avec des situations merveilleuses. On se prend à regretter de vieillir. Elles déplorent de rester sur le carreau et font tapisserie là où elles sont. Pourquoi ? Parce qu’il y a de moins en moins de mâles pour leur déclarer leur flamme, voire les chatouiller un peu ; ça crée des liens. C’est vrai. Les hommes sont de moins en moins virils ; je lisais dans le Figaro que le nombre de rapports sexuels tombait en chute libre et était la moitié de ce qu’il était après-guerre. Pourtant il y a l’érotisation de la société et le porno, voire le viagra et cialis pour aider. Et bien non. L’homme ne prend plus l’initiative et préfère regarder le foot. Certaines femmes plus libérées prennent cette initiative. Bien !
          J’attribue cela à l’épandage d’hormones oestro-progestatives depuis plus d’un demi siècle dans la nature : veaux et poulets aux hormones, pilules, traitements substitutifs de ma ménopause. C’est peut-être pour cela que le nombre d’homosexuels progresse, je ne sais.

          • « J’attribue cela à l’épandage d’hormones oestro-progestatives depuis plus d’un demi siècle dans la nature : veaux et poulets aux hormones, pilules, traitements substitutifs de ma ménopause. C’est peut-être pour cela que le nombre d’homosexuels progresse, je ne sais. »

            Quelle blague… Si la sexualité était uniquement une affaire d’hormones, ça se saurait.

          • Pour une fois je suis d’accord sur un point : la virilité ne devrait jamais rimer avec la brutalité. Les garçons ne naissent pas violeurs, ni même stupides.

            Et ce n’est pas la même chose non plus que d’être sensible et d’être faible (même si la timidité ne devrait pas être moquée, il y a beaucoup de filles qui aiment).

            Quand aux salopes féministes… que Alline aille donc vivre en Inde. Mariée à huit ans, mère à douze ans, et brûlée vive si elle ne veut pas. Ou au Yemen, avec la pédophilie institutionnalisée…
            Ah, en fait non. Vu les viols et les meurtres de femmes en France, rien que par leurs seuls conjoints… suffisamment viril pour Alline ?

            En revanche, le docteur Dickes devrait réaliser que les homosexuels ne croissent pas en population ; ils ne se cachent simplement plus, grâce à la raréfaction des persécutions et malgré un regain de l’homophobie.

          • ALLINE says:

            En Indes Rem ? il y a de tout :
            http://cidif.go1.cc/index.php?option=com_content&view=article&id=461:les-khasis-lune-des-dernieres-societes-matriarcales-du-monde&catid=1:actualite&Itemid=2
            Dans les années 90, des groupes de défense des droits des hommes sont apparus, avec des revendications parfois comparables à celles des mouvements féministes des années 70.
            En matière de viol-ences je vous suggère plutôt de vous intéresser à ce qui se passe en occident :
            http://www.slate.fr/story/90153/hommes-viol extrait :
            les chiffres relevant de contacts sexuels non consentis sont fondamentalement équivalents entre les sexes, avec 1,270 million de femmes et 1,267 million d’hommes déclarant avoir été victimes de violences sexuelles.

  50. ALLINE says:

    Aucun doute, avant que l’église ne « crée » l’homophobie pour enfermer le masculin dans la réalité du mariage afin de répondre au besoin de sécurité de la femme, la première cause de mortalité dans l’antiquité jusqu’au 13ème siècle devait être la pratique de l’homosexualité et non la peste et le choléra…

    • LGTeubés says:

      Hors-sujet @Alline (je prie pour qu’elle ne revienne pas !), mais merci quand même de ta volonté de participation…

      • ALLINE says:

        Sûrement LGteubés, de la même façon que le fait que le pape dénonce un lobby gay au Vatican et que nous venons d’apprendre que le FN n’était pas dépourvu de penseurs émérites « invertis », le homophobes feraient bien de la fermer et d’écouter les PD puisque ce sont eux qui vous dictent comment penser…Amen !
        Il me vient un autre horrible soupçon. Et si les hétéros-masculins étaient devenus des fiottes tenus en laisse par leurs femelles. Genre Holande et son harem.
        J’étais gamin et j’ai connu De Gaulle. Cç c’était un homme.
        Ca se dégrade les garçons…alors plutôt que de vomir sur les PD, récupérez vos couilles.

        • LGTeubés parlent à ALLIENE says:

          Total hors-sujet à nouveau Calinou;) mais c’est bien de s’accrocher, c’est comme ça qu’on progresse ! Qui sait, peut-être qu’un jour vous serez dans le sujet… (Moi FN ? Ça va pas la tête ?! 🙂 Antirépublicain et antigaulliste oui par contre ça c’est clair;) Ah les vieux gogaulliens qui nous laissent leur ardoise, j’aime ça ! Retourne lire ton Figaro papa… Et, soyons fous, si on revenait au sujet Calinou ? 🙂

          PS : Moyen, quand même le courage du petit Charlot lors de « La Capture » en 1916 (lire Yves Amiot à ce sujet), par ex. De Gaulle et le gaullchévisme : une vie entière de traîtrises et d’imposture. « Le plus grand traître de l’Histoire de France ». Mais on s’écarte du sujet Linou… Ne « trollons » pas trop 😉

          • ALLINE says:

            Teubêtes mon petit lapin. Quand on se cache derrière un pseudo c’est souvent que l’on a du mal à assumer « sa » vérité.
            Les vieux ils t’ont donné de quoi bouffer sans te casser la tête.
            Tu penses en avoir fait autant pour tes enfants ? (Dans l’hypothèse de notre époque ou tu ne serais pas impuissant et en aurais)

          • LGTeubés says:

            3e HORS-SUJET made in trolling by CÂLINNE ! Pour cette trilogie et l’ensemble de son oeuvre, pour sa belle constance à essayer d’argumenter malgré des difficultés évidentes à se concentrer sur le sujet, et une certaine indigence intellectuelle, nous le jury lui décernons, à l’unanimité, avec les félicitations, la palme du Couillon Persévérant.
            Maintenant si vous le voulez bien, revenons au sujet de l’article ou changeons d’article… Ah là là ! Quand le papy-boom lui aussi s’encanaille à troller ! Je croyais que la sagesse venait avec la vieillesse… D’un certain côté, vu comme ça, l’euthanazie… Georges avait raison : La dernière averse certes, mais les neiges d’antan aussi! Moi je balance justement entre deux âges…

          • ALLINE says:

            C’est drôle ce mot « troller », c’est exactement celui employé sur les sites de fémino-connasses destiné à clouer le bec de leurs détracteurs.Faute d’arguments sérieux…
            Bon courage teubés

    • Dickès Jean-Pierre says:

      Ce serait intéressant d’avoir les références. Mais de toute manière la décadence des peuples a toujours été conjointe au laxisme sexuel.

      • Non, absolument pas. Les Grecs et les Romains n’ont pas décliné à cause de leur tolérance à l’égard de l’homosexualité, tu ne trouveras ça dans aucun livre d’histoire, ni pour eux ni pour personne.

        • ALLINE says:

          Exact, Grecs et Romains ont « décadés » en raison d’un sentiment : L’amour. Sentiment promu par une idéologie féminine le Christianisme. De la même façon qu’une autre idéologie de partage du fruit du travail des autres : le « communisme » a plongé une société-civilisation dans le néant.

          • C’est une blague j’espère. Le Christianisme est un des facteurs du déclin des Grecs et Romains mais parce qu’ils ont condamné leur moeurs et s’est imposé de force pour bannir l’homosexualité et la bisexualité.

          • @Alline

            Vous semblez tenir l’amour et le partage des richesses comme une faiblesse. Mais le communisme n’a jamais été le partage des richesses, plutôt l’uniformisation de la pauvreté au profit des classes dirigeantes.
            Ce n’est pas un hasard si le pays qui compte le plus de millionnaires est aussi le dernier à se prétendre communiste : la Chine.

            Quand à l’amour ; il permet de chérir ses proches et de mieux les défendre. Il permet de rencontrer des amis et protéger ses enfants.

            L’amour christique a soutenu autant de progrès qu’il fut corrompu par les pouvoirs obscurantistes ! La vaccination, la lutte contre l’esclavage, contre les persécutions, contre le racisme.. tout cela est aussi une composante de l’histoire du christianisme, malgré les contre-exemples !

            Un sentiment ou un progrès, ou toute autre notion, ne sont pas la même chose que l’usage qu’on en fait.

          • ALLINE says:

            Décidemment Rem vous lisez trop vite. J’ai écrit le partage DU FRUIT DU TRAVAIL des autres ce qui a conduit au désastre tuant les énergies.

      • ALLINE says:

        Je regrette Dickès, c’est une vision catho-centrée. La décadence a toujours été liée au fémino-maternalisme. C’est à dire au pouvoir d’un genre sur l’autre. En l’occurrence aujourd’hui comme hier celui de la femme et de ses sentiments, en d’autre termes du désir qu’elle inspire ne laissant plus de place à la raison.

        • LGTeubés says:

          En me couchant dans quelques minutes, je crois que je vais m’endormir en souriant, repensant à cette thèse aussi inédite qu’audacieuse d’analyse psycho-historico-civilisationnelle très originale de Maître Alline ! 🙂 Franchement les gars, vous n’avez vraiment pas honte 🙂 Vous êtes sur le net les mecs ! Je vous rappelle que tout le monde peut vous lire (hélas) ! Et que scripta manent ! Faites gaffe m**de ! Un peu de sérieux s’il-vous-plaît! … moi je dis ça dans votre intérêt…

          Mais au moins ça détend, c’est clair 🙂 Je ne sais pas comment ça va se terminer 🙂
          Alors chers élèves souvenez-vous de l’enseignement du Maître : « La décadence a toujours été liée au fémino-maternalisme » Toujours… 🙂 Et la sénescence alors… Espèce de sexiste ! Foi d’un terroriste intégriste catholique macho homophobe vérité-centré !

          Le pauvre Docteur;), il ne pensait pas affoler la cage en citant quelques données… 🙂 Mais gros succès cet article! On recommencera;-)) Merci à tous! (et toutes…)

          • ALLINE says:

            Evidemment que je suis sexiste et androcentré qui plus est. Lorsque l’on me parlera d’une civilisation construite par les femmes pour une société composée des deux genres sexués je changerai surement d’avis. J’attends toujours. Pour l’instant ce que je vois c’est une civilisation construite par des hommes, vampirisée par un fémino-maternalisme aussi gluant que castrateur et des pseudos mecs qui cherchent des coupables pour s’absoudre de leur propres faiblesses.
            Bonne nuit jeune…?

    • @Alline

      Quelle formidable intelligence ! Et dire que je croyais que les épidémies, les guerres, la vie rude et chiche ainsi qu’une médecine basée sur les humeurs et les saignées étaient responsables de la plupart des morts d’antan !

      En fait c’était l’homosexualité ! Comme c’est limpide !

      Tout de même curieux qu’aucune étude historique ne parle de ça, ni aucun document historique d’ailleurs.

      • ALLINE says:

        J’ai peur que vous ne m’ayez lu un peu vite Rem, puisque le sens de mon message allait exactement dans celui de votre réponse.

  51. sabinaki says:

    Merci, D. Dickès, de votre article et de vos posts.
    Au moins une personne dans leur vie leur aura dit la vérité.
    Ces pratiques homosexuelles mènent tout droit en enfer.
    Ils y croiront lorsqu’ils y tomberont.

    • LGTeubés says:

      Eh oui… Veritas odium parit;-) Bien sûr qu’on veut aider aussi les homos, mais ce n’est pas en les encourageant dans leur homosexualité qu’on le fera. Ce n’est pas non plus en banalisant l’homosexualité qu’on va réduire l’expansion du sida… Et le sida mental des idiots utiles… La raison avant l’émotion et pas le contraire, toujours se souvenir de cela…
      Bon sinon, les « commentaires » en forme de « traités » monologuants de 1000 pages du duo Lucharem, c’est pas bientôt fini ? Vous êtes possédés ou quoi ? 🙂 Ou pas de boulot ? Ben cherchez-en alors ! Faites une pause pour manger et dormir au moins;-), au lieu de nous polluer h24… Quelle secte cette confraternité de la mort sodomite… #Marre Les faits leur plaisent pas, voire les « blessent », voyez-vous ça;-) Que voulez-vous, c’est bien connu, « les faits sont têtus » (et rien à voir par contre avec un certain magazine sordide en état de crise financière.)

      • « Ce n’est pas non plus en banalisant l’homosexualité qu’on va réduire l’expansion du sida… »

        La SIDA sera endigué avec le préservatif et un possible vaccin un jour, et ce sera de la part de TOUS, homos comme hétéros.

        Quant à ce qui est de « banaliser » l’homosexualité, cela jouerait un rôle positif. Dans un pays qui persécute les homosexuels, les politiques ne se donnent aucune peine à les informer que la sodomie est une pratique plus à risque que les autres. Dépénaliser l’homosexualité, voire autoriser les unions et les mariages homosexuels, stoppe la discrimination envers eux et améliore la communication au sujet des protections.

        • Dickès Jean-Pierre says:

          En ce qui concerne le préservatif, l’ONU vient de faire une déclaration expliquant que le préservatif n’était pas sûr à 100%; ce que l’on sait depuis longtemps. En ce qui concerne le vaccin, c’est très très difficile parce que le virus est mutant continuellement. L’idéal serait d’avoir un vaccin-traitement. Mais ce n’est pas demain la veille. Le mieux est évidemment la prévention. C’est à dire en fait dire aux intéressés ce que je présente dans le présent article.Par ailleurs les traitements semblent de plus en plus efficaces daans ce sens qu’ils retardemnt l’évolution de la maladie. Par exemple la dernière découverte est que si des personnes ayant le sida (cela concerne les homos comme les hétéros) et qu’est pris le jour même le traitement antiviral, la maladie est évitée. Mais seulement dans 80 % des cas. Bref la roulette russe.

      • @Lg Teubès

        En effet, je suis en recherche d’emploi. C’est la crise pour tout le monde, c’est comme ça.

        D’autre part, je ne suis pas homo ni n’ait aucun lien avec aucun lobby. Tout juste ai-je un pote homo au lycée. Mais j’essaye de défendre des gens qui sont calomniés et agressés, sans parler de l’intelligence et de la réalité scientifique.

        J’aime aussi intervenir sur les sites et les discussions christianophobes (le nombre de connards persuadés que tout les curés sont pédophiles…). Et je ne suis pas plus chrétien que scout. Mais j’admire jésus, je bénévole au secours catholique et je compatis aux souffrances des Chrétiens d’Orient.

        Y’a pas besoin d’être victime d’un fléau pour lutter contre, si?

        Et pour les monologues… qu’y puis-je si vous êtes à ce point démunis et fanatisés qu’il me faille exposer point par point ce qui est du simple bon sens pour quiconque a un peu de conscience et de raison ?

    • Non seulement ces études sont sorties de leur contexte, mais en plus ce n’est pas du tout son propos, tu n’as rien compris. De toutes façons, l’enfer n’existe que pour ceux qui y croient et généralement, ce sont ceux-là qui méritent d’y aller. Vu ton niveau de stupidité et de méchanceté, tu auras une place de choix là-bas.

      • marc.sorede says:

        @lucas:
        ah ça c’est sûr, je suis nécessairement stupide (car non gay) et méchant (car catho-intégriste)…
        bon.
        ceci dit, moi je n’ai jamais écrit « Vous me direz, si une bombe explose sur le chemin de la gay pride, c’est pas moi qui vais pleurer ».

        par contre c’est un authentique homosexuel christianophobe qui s’est permis de tweeter:
        « Vous me direz, si une bombe explose sur les Champs à cause de #laManifPourTous c’est pas moi qui vais pleurer ».

        stupide? méchant? place de choix en enfer?
        si c’est vous qui le dites…
        😉

        • Ce n’est pas le non-gay qui est nécessairement stupide, mais l’homophobe. Absolument rien à voir.

          Je ne cautionne cependant pas les dires de l’homosexuel christianophobe et n’ai rien contre les religieux, tant qu’ils ne se servent pas de la religion pour me juger et me haïr.

          • @ marc sorede

            C’est vrai. Il est aussi méchant d’employer des mots tels que pédés et gouines pour blesser, ou de calomnier les homos de façon générale, que de souhaiter un attentat à des gens.

            Vous pourrez donc dire bonjour à du beau monde une fois en bas 🙂

            Non, je blague. Vous êtes plus bête que méchant, mais c’est surtout parceque vous parlez sans savoir.

            Je citerais le Christ aux braves gens offusqués « Les prostituées et les publicains seront plus dignes que vous du royaume des cieux ».

            Connaitre sans juger, non juger sans connaitre.

        • ALLINE says:

          Marc Sorède, cette histoire de filiation biologique nécessairement éducative comme vérité évangélique de nature a assurer l’épanouissement de l’enfant est une arnaque. En 1780, le lieutenant général de police de paris chargé des naissances écrivait : Cette année, 21 000 enfants sont nés à Paris. 1000 seront allaités au sein maternel et les 20 000 autres seront confiés à des nourrices mercenaires ne croisant probablement jamais le regard de leur mère. Vous croyez qu’ils sont tous devenus tarés, psychopathes ou asociaux pour autant ?
          Les enfants ont besoin d’adultes référents capables et responsables les conduisant à le devenir. Et la sexualité des dits adultes ne les concernent pas.
          Chacun à sa place !

          • marc.sorede says:

            je ne crois nullement à l’authenticité de ton histoire alline, pas dans ces proportions là……
            mais aies le courage d’aller plus loin et de développer ta propre thèse.
            ce que tu hais, façon adepte de la nouvelle droite, façon aussi khmer rouge, c’est l’amour-charité du christianisme et le lien parents naturels-enfants:
            A te lire, ô toi l’adepte de la force virile et païenne (cf ton message de ce jour, 0h27) »Grecs et Romains ont « décadés » en raison d’un sentiment : L’amour. Sentiment promu par une idéologie féminine le Christianisme »… on comprend mieux ce que tu es.

            L’amour serait donc une faiblesse, et garante de la chute des civilisations…il faut couper l’enfant de sa famille naturelle…intéressant comme thèse.

            Tu voudrais donc un système d’éducation du genre « le meilleur des mondes où effectivement « chacun est à sa place »????? avec
            « des nourrices mercenaires » (un bobo du marais, ça peut faire l’affaire? 🙂 )…un mercenaire, c’est bien connu ne se soucie de sa tâche qu’à hauteur de sa rémunération ou de ses intérêts immédiats…
            ça donne quoi pour l’époque que tu cites? une relation façon les thénardier avec cosette???
            ou…aucun amour du tout?
            alors, si l’amour est une faiblesse…reste la force brute, mâle, virile.
            les gamins dans les lebensborn avant d’en faire des guerriers?

            En fait, c’est ton système qui est de l’arnaque….et d’abord pour l’enfant.
            ton coeur est dur, sec, aigri.

          • ALLINE says:

            Marc, évidemment que l’amour est une faiblesse…et une force.
            L’amour pour l’enfant ? Avant les progrès de la science, ils mouraient en proportion d’un quart ou des deux tiers lors de l’accouchement ou les premières années ; en sus la mère décédait fréquemment en couche. Alors l’amour, l’amour…
            Si l’amour est souhaitable en sentiment précédant la raison, vous devriez soutenir le mariage pour tous puisqu’il n’est question que d’amour ; amour que les gays souhaitent partager en prenant la responsabilité d’élever des enfants, un peu comme Joseph l’a fait avec Jésus en somme.
            La génitalité délivrerait brevet de parentalité ?
            Et de quel amour parle-t-on ?
            De celui d’aujourd’hui : Fusionnel, abusif, intrusif, castrateur, gluant, dénué de respect pour l’enfant ?
            Quant à l’époque que je cite elle a fait comme elle pouvait avec ses moyens et construit une société qui est en train de s’effondrer au nom de quoi ?
            Au siècle de l’amour, c’est tout de même étrange de n’entendre parler que de jeunesse dépressive désabusée, anxieuse et se disant sacrifiée dans un pays lui-même en queue de peloton de l’optimisme mondial.
            Cà donne ça l’amour ?
            Cà ne dé-construirait pas plutôt une société en perte de vitesse où le repli sur soi, la haine de l’autre sont des valeurs qui montent.
            L’amour ne serait-il pas devenu simplement du désir ?
            Par ailleurs j’ai évoqué ce qui se passait et non ce que je souhaitais à savoir que le respect pour l’enfant et sa construction soit prioritaire, l’amour en liant et non en sentiment dominant.

          • Jaguar says:

            « amour que les gays souhaitent partager en prenant la responsabilité d’élever des enfants, un peu comme Joseph l’a fait avec Jésus en somme ».

            quelle audacieuse comparaison… !!

            • ALLINE says:

              A moins que l’on ne parle d’une saine interprétation de ce que fut la « Sainte famille »…

          • Marc, pour la Fraternité machin, je vous laisse regarder sur le net. Pour ce qui est des « nourrices mercenaires » ce texte d’Emmanuel Le Roy Ladurie qui n’est pas franchement un gauchiste décadent devrait vous suffire :
            http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1979_num_31_1_1466
            Cordialement

    • marc.sorede says:

      Bonjour Sabinaki !!! vous êtes formidable !!!
      ah, enfin, on se recentre sur l’essentiel !
      car enfin, marre de se faire culpabiliser par …, qui se prétendent d’ailleurs athées, et qui viennent nous expliquer que nous serions de mauvais chrétiens faute de mal interpréter le message d’amour du christ, et que nous serions responsables de leur mal être…
      quel mal faisons nous clament ces bons apôtres, nous voulons juste nous aimer…
      ben non, le Christ n’est pas tolérant, et lorsqu’il fait sa première apparition publique, c’est justement un mariage (à canna)…
      où les mariés s’appelaient peut être David et Sarah, mais sûrement pas david et moshé, ou sarah et rebecca…
      il montre toute la valeur du mariage, le vrai, le seul, celui qui est ouvert sur la vie, et qui n’est pas une conjonction stérile de 2 égoïsmes.
      quant à l’enfant, qui est un sujet de droit à part entière, et qui a vocation naturelle à avoir un père et une mère, il n’a pas de mots assez durs pour ceux qui le « scandalisent »…
      Le Christ parle souvent justement du scandale..;faut-il leur faire un dessin???
      purée !!! dans la république hollando-taubiresque, ils ont tout: les lois iniques sur mesure, les tribunaux très sourcilleux sur les atteintes ou discriminations homophobes, la presse, le ciné, la télé, le show biz… et vous savez quoi? en plus ils viennent nous faire le coup du pauvre persécuté, façon M. Rem dans son message du 5 janvier 20h46 « De plus, si vous considérez comme un péché le fait d’aimer la personne de son choix malgré les persécutions là où j’y vois de l’héroïsme ordinaire »…
      ah ils sont beaux les héros ordinaires persécutés !!!
      l’héroisme, aujourd’hui, au milieu de toute cette fange, c’est carrément de tenir bon sur ses valeurs et de transmettre à nos enfants ce que nous avons nous même reçu…
      nos valeurs?
      foi, fidélité conjugale, amour et éducation de nos enfants, sacrifices, renoncement…
      leurs valeurs de gays? de gays en tant que tels? non, je n’en vois aucune.

      • « ben non, le Christ n’est pas tolérant, et lorsqu’il fait sa première apparition publique, c’est justement un mariage (à canna)… »

        Quelle arrogance et quelle violence, faire parler le Christ pour qu’il exprime ta propre haine. Lamentable.

        « car enfin, marre de se faire culpabiliser par des pédés et des gouines, qui se prétendent d’ailleurs athées, et qui viennent nous expliquer que nous serions de mauvais chrétiens faute de mal interpréter le message d’amour du christ, et que nous serions responsables de leur mal être… »

        « quant à l’enfant, qui est un sujet de droit à part entière, et qui a vocation naturelle à avoir un père et une mère, il n’a pas de mots assez durs pour ceux qui le « scandalisent »… »

        Ca aussi, tu l’inventes. Il faut un homme et une femme pour faire un enfant, soit. Mais ça ne conditionne absolument pas ce qui est bein pour l’enfant. Un enfant a besoin d’amour et d’un cadre stable et deux parents homos sont tout autant capables.

        « leurs valeurs de gays? de gays en tant que tels? non, je n’en vois aucune. »

        Tu es juste aveugle et dans le déni total, tu refuses la possibilité que les homos aient les mêmes valeurs que toi. Des croyants homos, ça existe d’ailleurs.
        Ben c’est pourtant le cas… Tu as vu ton niveau de vocabulaire ? Tu ne sais que les insulter.

        « il montre toute la valeur du mariage, le vrai, le seul, celui qui est ouvert sur la vie, et qui n’est pas une conjonction stérile de 2 égoïsmes. »

        Une relation entre deux personnes de même sexe qui s’aiment ne vaut pas moins que celles que tu tolères. L’égoïsme vient de toi, qui tiens à préserver ton sale petit confort morale au détriment de l’égalité et du bonheur des autres.

        • marc.sorede says:

          « L’égoïsme vient de toi, qui tiens à préserver ton sale petit confort morale au détriment de l’égalité et du bonheur des autres »

          rep:mon « sale petit confort moral » consiste à me battre, chaque jour, pour élever dignement mes enfants, et sincèrement, je vous voudrais, vous aussi, heureux.
          simplement, je pense, j’en suis persuadé, que votre voie n’est pas la bonne. la charité consiste à vous le dire. tout ne se vaut pas. je n’ai absolument rien contre vous, en tant qu’êtres humains susceptibles de vous tromper; je n’ai par contre aucune bienveillance pour celui met en avant sa préférence sexuelle de gay, bi trans ou autres choses pour ouvrir le dialogue.
          les mots durs sont destinés au « gay », pas à Lucas que je respecte.
          le croyant homo existe, bien sûr. je considère qu’il a une épreuve sérieuse à surmonter, qu’il a un combat contre lui même et ses passions à mener, et qu’il peut y arriver, au même titre qu’une Marie Madeleine.
          le « vas et ne pêche plus » est infiniment plus fort, plus doux et aimable aussi, que le vulgaire « c’est cool, mec, si tu aimes ça continue donc » que vous servent ceux qui n’ont rien à foutre de vous.
          Une relation conjugale normale est ouverte sur la vie. la votre, non. l’enfant a des droits, et n’est pas un droit en tant que tel; et ces droits, c’est de naître de l’amour d’un homme et d’une femme, et d’être élevé dans ce cadre là. toute le reste est folie.

          • « mon « sale petit confort moral » consiste à me battre, chaque jour, pour élever dignement mes enfants, et sincèrement, je vous voudrais, vous aussi, heureux. »

            Tout à ton honneur, mais dans ce cas, n’y embarque personne d’autre et ne te mêle pas de la vie des autres ni de comment ils élèvent leurs enfants.

            « simplement, je pense, j’en suis persuadé, que votre voie n’est pas la bonne.  »

            Je n’ai que faire de ton opinion. J’ai ma voie, tu as la tienne. Je suis bien assez grand pour me débrouiller tout seul et savoir qu’il n’y a aucun problème à être moi-même. Je ne fais de mal à personne. Mais tu te fais du mal à en faire une fixette. Garde donc ta charité pour toi, j’en ai rien à secouer.

            « je considère qu’il a une épreuve sérieuse à surmonter, qu’il a un combat contre lui même et ses passions à mener, et qu’il peut y arriver, au même titre qu’une Marie Madeleine. »

            Tu n’as rien compris. Le croyant homo en question a concilié sa foi et ses préférences que sa foi ne saurait prétendre contrôler. On ne refoule pas ses pulsions comme ça, ça revient toujours au galop. Même le Pape a admis qu’il n’avait pas à juger les homosexuels et qu’ils devaient être accueillis comme tout autre personne.

            « le « vas et ne pêche plus » est infiniment plus fort, plus doux et aimable aussi, que le vulgaire « c’est cool, mec, si tu aimes ça continue donc » que vous servent ceux qui n’ont rien à foutre de vous. »

            C’est justement ça le problème. La meilleure attitude et d’en n’avoir rien à foutre. Occupe-toi de ta vie et je m’occupe de la mienne. Au lieu de te soucier des homos qui ne font de mal à personne et qui vivent pour la plupart des relations aussi respectable que celles des hétéros, soucie-toi de la guerre, de la famine et des maladies.

            « Une relation conjugale normale est ouverte sur la vie. la votre, non. »

            Et pourquoi ne le serait-elle pas ? Les homos ne sont pas stériles parce qu’ils sont homos, ils peuvent tout autant procréer. Il existe déjà beaucoup de familles avec deux parents de même sexe. Si tu ne sais pas les respecter, alors ne t’attends pas à ce qu’on te respecte. On se fiche de la manière dont l’enfant soit procréer, par les deux membres d’une relation ou avec une tierce personne, ce qui compte, c’est comment il sera élevé ensuite ! Ma charité à moi te conseille de cesser de juger ce que tu ne connais pas et que tu méprises pour des raisons vides de sens.

            « l’enfant a des droits, et n’est pas un droit en tant que tel; et ces droits, c’est de naître de l’amour d’un homme et d’une femme, et d’être élevé dans ce cadre là. toute le reste est folie. »

            Quelle arrogance, bien à celle des culs-bénis. Un enfant doit être élevé dans de l’amour, peu importe le sexe de ses parents. C’est uniquement ça qui compte. Un enfant grandissant avec un père et une mère s’y habituera et ne concevra plus d’être aimé autrement que par un père et une mère, tout comme n enfant grandissant avec deux pères ou deux mères s’y habituera et ne concevra plus d’être aimé autrement que par eux. Tu as juste grandi dans un tube idéologique qui te fait automatiquement fermer les yeux sur d’autres schémas qui ont déjà fait leurs preuves. La vraie folie est celle de l’homme qui qualifie tout ce qui est extérieur à son monde de folie et qui ne sait pas ouvrir les yeux ou penser autrement.

          • marc.sorede says:

            @ Lucas pour ton message de 19h23:
            Beaucoup d’agressivité…
            Bon, sinon juste un point. Pour le reste, je tire l’échelle…:
            L’enfant.
            Tu te fiches de la manière dont il est procréé ? Eh bien lui non.
            C’est ce que je disais, lui, c’est une personne, pas un objet.
            Il aura toujours besoin de savoir d’où il vient, qui est sa (vraie) mère, son (vrai) père: issu d’un donneur, d’une mère porteuse payée pour ça, acheté auprès d’une tierce personne comme tu dits, et couvé par 2 folles avant qu’elles se séparent…beau début dans la vie…pauvre gosse…pauvre de toi…sois heureux si tu peux avec ton mignon et arrêté de fantasmer sur une famille que tes relations homos ne te donneront jamais…
            Ta contrefaçon, c’est un cauchemar.

            • Tu trouves que je suis agressif ? Ben tant pis, je m’en fiche. Mais ce n’est pas de l’agressivité que de se défendre de la bigoterie.

              « Tu te fiches de la manière dont il est procréé ? Eh bien lui non. »

              Premièrement, cite-moi une seule famille que tu connais qui demande à son gamin s’il accepte d’y naître.

              Deuxièmement, ce que je voulais dire, c’est qu’on se fiche de savoir si les deux parents qui l’élèvent sont ses parents biologiques ou pas. Ce qui compte, c’est l’amour qu’on lui donne.

              « Il aura toujours besoin de savoir d’où il vient, qui est sa (vraie) mère, son (vrai) père: issu d’un donneur, d’une mère porteuse payée pour ça, acheté auprès d’une tierce personne comme tu dits, et couvé par 2 folles avant qu’elles se séparent… »

              J’attache la même importance que toi au fait de savoir d’où on vient, qui a donné sa graine pour qu’on existe. Mais ça n’a aucune vocation à conditionner les qualités des parents sociaux. Quant à ta généralisation de deux homos parents comme forcément deux folles qui finiront par se séparer, je trouve ça triste et puéril…

              « sois heureux si tu peux avec ton mignon et arrêté de fantasmer sur une famille que tes relations homos ne te donneront jamais…
              Ta contrefaçon, c’est un cauchemar. »

              Non, ce sont les bigots le cauchemar, qui croient pouvoir donner des leçons sur ce qu’est une vraie famille. Je suis homo mais ça ne fait pas de moi un homme stérile, je peux quand même procréer et avoir des enfants si je veux. On n’élève pas des enfants avec des relations sexuelles que les deux parents ont entre eux.

              Alors garde ta conception de la famille et accepte celle des autres, ou ne serait-ce que le fait qu’il y en a d’autres et qu’elles fonctionnent aussi bien.

          • @marc sorede

            Les mots durs sont destinés aux gays que tu n’aimes pas ?

            Belle conception de la politesse.
            Sinon, personne ne te reprochera de vouloir élever dignement tes enfants et de te soucier de leur foi. Tu as aussi le droit de penser qu’être élevé dans une famille homoparentale est nocif…

            Mais tous tes poncifs valent aussi bien pour ceux des hétéros, qui se battent, se séparent malgré les enfants, sont infidèles… sauf que tu les généralisés à tous les homos.

            Et d’autre part, les enfants élevés par des homos, eux-mêmes témoignent qu’il n’y a pas de quoi s’en offusquer ni s’inquiéter. Et ça ne date pas d’hier : les premiers sont maintenant adultes et confirment.

            Certes, il existe des enfants maltraités, abusés ou abandonnés par des couples homos, et des mariages homos qui divorcent en quelques années… mais c’est strictement la même chose (hélas) pour les hétéros !

            Quand aux droits de l’enfant, personne ne les nie : un enfant a le droit d’être élevés avec amour, respect et bonté. Alors pourquoi le priver d’un couple aimant et généreux sous prétexte qu’il est homo, quand on sait que toutes les études démontrent qu’il n’y a aucun risque supplémentaire en comparaison des familles hétéroparentales ? Même une étude citée par le professeur Dickès sur cet article le prouve explicitement et mathématiquement ! (le docteur n’a curieusement pas mentionné ce point, curieux, curieux…)
            Un parent célibataire, une famille homo ou hétéroparentale, une famille élargie avec trois générations sous le même toit ? Enfant biologique, adoptif… l’important ce sont les sentiments.

            Ça n’empêche pas ta liberté d’opinion.
            Mais les témoignages des enfants eux-mêmes ont seule valeur, et te désavouent.

  52. Sabinaki says:

    Mais,non,Lucas, l’enfer n’existe pas que pour ceux qui y croient !
    Il existe. C’est tout.
    Et les pratiques homosexuelles y mènent tout droit.

    • Montre-moi la preuve tangible qu’il existe et je reconnaîtrai qu’il existe. parce que j’aimerais que tu m’expliques un truc drôle. Comment se fait-il que nous soyons capables de voir à 13 milliards d’année-lumière et d’en fournir toutes les photos qu’on veut, alors que personne n’a été capable de me fournir une photo de cet endroit nommé enfer ?

      Tu es incapable de me prouver son existence et comme son existence est scientifiquement impossible, tout comme celle de Dieu, ils n’existent pas.

      Ce qui est sûr, en revanche, c’est que tu es infâme envers les homos qui ne font de mal à personne. Tu te permets de les juger du haut de ton piédestal d’opinions fangeuses de ce que doit être la vie en ne te rendant pas compte que tu te comportes comme un monstre et un abruti. L’enfer n’existe que dans ta tête et tu y es prisonnier.

      • Jaguar says:

        définitivement pour eux la méthode irakienne est la meilleure, la colle cyanoacrylate et un puissant laxatif…
        Préparez vous, tout laisse penser que la « Fwance » va rapidement devenir un califat…

        • @Jaguar

          Tiens, déja revenu de Daech ?

          Quand à l’enfer, je crois avoir lu un texte biblique qu’effectivement il est réservé à ceux qui croient en Dieu mais le rejettent. Les incroyants ne seraient pas concernés.

          Ce qui semble normal : si Dieu est juste et bon, pourquoi aurait-il condamné à l’enfer les trente milliards d’êtres humains qui ont vécu avant la révélation christique sans leur donner une chance ?

          Quelqu’un s’y connaissant en Théologie pourrait-il trancher ?

          ah, et Lucas marque un point : même d’après les créationnistes, la terre a au maximum 6000 années humaines. Or nous pouvons effectivement trouver des fossiles plusieurs millions de fois plus vieux rien qu’en partant en promenade dans les cavernes ou le long des plages…

          et si la bible se trompe sur l’age de l’univers, quid des pratiques homosexuelles ?

          • Quelqu'un s'y connaissant en Théologie says:

            @Rem

            Pour la question de l’enfer, elle concerne tout le monde.
            En explication très très rapide : au moment de la mort, tu te retrouves face au Christ, qui te demande si tu veux le choisir. Et cela sans tenir compte de ce que tu as été ou de ce que tu as fait (mais ça a quand même son importance par la suite), puisqu’il est amour et veut que tous soient sauvés et qu’il est quand même mort sur une croix pour te racheter de toutes tes conneries.

            Tu dis oui ou non.

            l’enfer c’est le refus de Dieu (c’est pas les marmites et autres représentations symboliques – et ce n’est pas non plus un endroit, d’où le manque de photos). pourquoi tu souffres ? parce que tu as refusé l’Amour le plus grand. Imagine que tu croises la fille ou le gars de ta vie et que tu le laisses filer. Tu imagines ? c’est pas cool.
            Et bien c’est rien comparé à l’idée de passer à côté de l’éternité dans l’amour de Dieu.

            Si tu choisis Dieu, tu vas au Paradis. Et ça c’est bien.

            A cela s’ajoute le purgatoire, qui sert comme son nom l’indique à se purger de ce qui empêche encore d’accueillir pleinement l’amour de Dieu.

            maintenant, ce que tu as été ou fait entre en ligne de compte dans ta réponse. Si tu étais chrétien, que tu connaissais Dieu et que tu vivais en essayant de vivre selon son amour, tu auras plus facilement envie de répondre oui que si tu as toujours vécu dans la haine en refusant Dieu dans ta vie.
            En gros plus tu aimes (véritablement comme le Christ l’a montré), plus tu choisiras d’aller vers Dieu, puisque tu auras entraîné ton cœur à aimer (c’est un muscle, rappelons-le).

            tu pourras noter que se proclamer chrétien et être empli de haine à l’égard de son prochain n’est pas forcément plus sûr que d’être un mécréant qui a essayé d’aimer ses frères comme il a pu, mais qui avait quand même un peu trop d’orgueil pour reconnaitre Dieu dans sa vie.

            c’est vraiment une explication en très bref.

            Quant à la Bible, elle ne se trompe pas sur l’âge de l’univers, vu qu’elle n’en parle pas, quoiqu’en pensent certains créationnistes.

            Pour les fossiles vieux de plusieurs millions d’année, tu ne peux écarter l’idée que ça puisse être un complot féministe…

            En tout cas, je suis tombé ici complètement par hasard et la lecture de l’article, enfin surtout de ces commentaires, montre qu’on a quand même de sacrés numéros dans tous les camps, même celui dont je partage l’avis. je ne suis pas sur que insulte, agressivité et répétition en boucle du même argument soient les meilleurs armes de débat, mais quand on touche à une zone sensible, ça crée toujours des réactions intempestives.

            Que Dieu vous donne sa grâce et sa paix.

  53. LGTeubés says:

    Au duo Lucharem : Le Docteur est encore bien aimable de vous répondre… Saisissez au moins une fois dans votre vie l’occasion de réfléchir. Les faits, ceux ici mentionnés par le Dr Dickès, parlent à tous. Vos commentaires, qui n’en finissent pas, qu’à vous-mêmes. Alors allez un peu vous reposer, ils ne servent à rien… Il est bien connu qu’on ne force pas à boire un âne qui n’a pas soif, qu’il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, que veritas odium parit, mais quand même…

    • @LGTeubés

      Les faits sont une chose, ce qu’on interprète en est une autre.

      Le docteur a « oublié » de préciser que le taux de divorce des lesbiennes est identique à celui des hétéros. Et également que selon les mêmes conclusions de cette même étude U.S. National Longitudinal Lesbian Family Study : les enfants élevés par des lesbiennes, mères seuls ou en couple, vont parfaitement bien ; aucune différence d’avec les autres enfants.

      Je ne fais d’ailleurs pas ça pour vous ouvrir les yeux, c’est déjà trop tard. Je fais cela parceque les occasions d’exercer son intellect et sa raison en temps réel contre de la pure bêtise et de la manipulation journalistique sont trop rares pour les laisser filer.

      Et ne vous faites pas plus grand que vous ne l’êtes, chez vous « tout le monde » veut dire « tout le monde d’accord avec moi sans rien vérifier ». Et personne « quiconque n’est pas d’accord avec moi, peu importe ses preuves ».

      D’autre part, j’essaye de parler à tout le monde en expliquant en détail, plutôt que de balancer de courtes généralités et des préjugés. Ce qui explique la longueur de mes coms, ça et le fait que je démonte point par point les nombreuses bêtises auxquelles je réponds, dans le vague espoir de vous prouver vos propres contradictions et de recevoir autre chose en réponse que des « gna ca fait mal à la tête trop de mots ou des « pédé gaucho maçonniste »…

      Mais en effet, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

  54. LGBTIQABCDEFGqueledernierfermelaporte says:

    Je ne comprends pas pourquoi tous ces homos et homophiles distingués s’excitent tant sur cet article : Puisque de toute façon très probablement, d’autres du Docteur sur le sujet suivront;-)) Ils (ou elles, on sait plus trop de nos jours) devraient garder des forces;-)

    • @LGBTIQABCDEFGqueledernierfermelaporte

      Sincèrement, j’adore votre pseudo

      Et sinon, on s’attend effectivement à ce que ça continue. A chaque nouvel article, vous vous isolez un peu plus de la réalité et de la chrétienté. Vous nous donnez des fous-rires et de belles pièces de bêtise qui serviront de vaccin aux chrétiens… « voilà où mène le péché d’orgueil et la malhonnêteté… » (scène vécue et agréablement authentique).

      La chrétienté comme toute l’humanité ont besoin de contre-exemples.

      Fasse le ciel que ça continue encore longtemps.

  55. Jaguar says:

    au final, les LGBT ne sont que des victimes, des marionettes d’un systeme satanique qui les utilisent , les véritables coupables sont cachés derriere le rideau, dans les loges, a l’ONU… Aveuglés, ils ne peuvent comprendre quel est ce final tragique qui les attend, ils sont poussés vers un précipice sans espoir d’y échapper…

    • Super article qui dit ce que beaucoup pensent.

    • ALLINE says:

      Jaguar et Alex : « Le final tragique c’est l’étoile rose conduisant dans Les camps de rééducation ou d’extermination fascistes ou communistes, ces géhennes terrestres précédant celles de l’au delà.
      Vous pourriez préciser que j’en informe mes amis invertis ?

  56. Je ne crois pas, non… tant que tu n’auras pas de preuve scientifique de leurs existences en tout cas.

  57. Je ne sais pas si tu prends conscience d’à quel point tu es un monstre et un abruti. Sais-tu d’abord que dans les pays les plus homophobes, l’on mesure les plus hauts taux de recherche de porno gay sur Internet ? Pourquoi d’après toi ? Parce que quand un pays essaye de laver le cerveau de leurs habitants en leur plantant de la haine pour les inciter à condamner ce qu’elle ne connaît pas, ces habitants trouvent des moyens détournés d’exprimer leur être véritable.

    Et un monstre, pour tes propos affreux sur le sort de ces pauvres rédacteurs de Charlie Hebdo. Tu n’as rien compris, on habite dans un pays LIBRE où l’on peut satyriser sur les sujets qu’on veut, y compris la religion qui a clairement fait un beau boulot avec toi. Alors qu’importe la masse de muscle qui me manque ou pas, quand on s’est fait bouillir le cerveau par une entité inexistante appelée Dieu, y’a même pas besoin du petit doigt pour que quelqu’un domine sur tous les niveaux un vieux con décérébré. Le Diable n’existe pas non plus mais tu en serais un parfait vassal… Tu es le déchet de la société.

    • @Lucas

      En fait, les pays les plus sexuellement restrictifs enregistrent le plus de recherches pornographiques tout court, et toutes orientations et sujets confondus.

      Un détail amusant : ce qui se vérifie en Arabie saoudite se vérifie aussi au Vatican.

      C’est les culs-bénits les plus pervers…

    • « Sais-tu d’abord que dans les pays les plus homophobes, l’on mesure les plus hauts taux de recherche de porno gay sur Internet ? » (sic)

      Y a Internet en Iran ???

      « […] on habite dans un pays LIBRE où l’on peut satyriser sur les sujets qu’on veut » (re-sic)

      Mais pas sur VOTRE communauté, j’imagine…

      L’hypocrisie et la malhonnêteté de certains est vraiment déplorable.

      • Hypocrisie ? Je ris volontiers jaune quand on fait une blague au sujet des homos (perso, j’aime bien celle de la devinette : comment assoit-on quatre homos sur un tabouret ? En retournant le tabouret).

        Ma tolérance rencontre ses limites, par contre, quand on sort du domaine de l’humour gras et satyrique. Quelqu’un qui parle des homos en termes insultants, qui leur refuse des droits pour ce qu’ils sont, qui les attaque verbalement et physiquement, ce n’est plus de la satyre, c’est une grave atteinte à la démocratie et à la liberté des autres.

        Alors pour la malhonnêteté qui consiste plutôt à mettre sur le même plan deux situation incomparables, tu repasseras.

        • C’est justement bien ça le problème : dans notre société politiquement correcte, les limites de la satyre (ou de la simple critique) sont bien floues. Je ne crois pas que les plus fervents activistes LGBT soient aussi tolérants que toi…

  58. Jaguar says:

    Rem, cariño mio, je serais toi et tes potes je prendrais un aller-simple pour San-Francisco, en Fwance le climat commence sérieusement a se dégrader, tu crois pas…??

  59. splendide perte de temps pour l’amour

  60. Voici, au fond, la seule vraie question: Homosexualité: Est-ce un péché?

    Certes, dans le début de son épitre aux romains, St Paul condamne clairement les pratiques homosexuelles.
    Certes, fondamentalement et pour des raisons biologiques évidentes, si tous les êtres humains devenaient homosexuels cela mettrait en péril la survie même de l’espèce. En effet on a jamais vu les gays se reproduire entre eux.
    Il n’est pas faux de dire que l’homosexualité est intrinsèquement orientée vers la mort.
    Il va de soi que si nos parents avaient été homos, nous ne serions pas là pour en parler aujourd’hui…Nier cela est commettre un affront contre le bon sens.
    L’homosexualité est essentiellement contre nature et cela dans le présent comme dans le passé. L’homosexualité idyllique « acceptée » dans l’antiquité est une contre vérité et un mythe entretenu par les lobbies gays. Socrate n’a-t-il pas été exécuté justement (en partie) pour cette raison ?
    Toutefois, en ce qui concerne la notion de « péché » les choses se compliquent un peu.
    En réalité le péché « homo » semble pouvoir être dégradé en 4 phases.

    Premier phase.

    C’est celle de l’héroïsme.

    La personne est homosexuelle mais se bat contre ses tendances, elle ne « pratique » pas, elle souffre en silence, vit dans la solitude. Dans ce cas on ne peut bien évidement pas parler de péché. Bien au contraire, elle a quelque part un comportement héroïque.

    Deuxième phase.

    C’est la phase de la lâcheté.

    Ici, la personne certes « pratique », mais pratique en silence et dans le plus grand privé. Elle est trop faible pour résister mais en même temps elle souffre de son état.
    Il y a sans doute ici déjà l’amorce d’un péché mais d’un péché qui je crois est loin d’être le pire.

    Troisième phase.

    C’est celle du « outing »

    C’est l’état où les choses sérieuses commencent. Ici l’individu se ment à lui-même. Non seulement il pratique mais pour échapper à un sentiment de culpabilité il l’annonce haut et fort, il fait comme si son état était normal.
    Par le biais d’une fausse sémantique il nomme le « mal » « bien » et le « bien » « mal ». Pour échapper à ses propres ténèbres il veut rendre ténébreux l’univers entier. C’est la phase de l’éthique »à la carte ». Une éthique non transcendantale dont le seul but est de se justifier en évacuant tout sentiment de culpabilité. C’est la phase de la « culture de mort ».
    Le niveau du péché ici appartient au mystère de Dieu.

    Quatrième phase.

    La phase du veau d’or.

    C’est peut être la pire.
    Elle concerne ceux qui n’ont même pas l’excuse d’être homos eux-mêmes mais qui dans un faux amour déraciné de toute vérité, dans une fausse tolérance, s’agenouillent devant l’autel de l’esprit du temps. Ce sont les « eternels lâches «, ce sont ceux qui étaient nazis quand la majorité était nazi en Allemagne, ce sont ceux qui étaient staliniens quand la majorité des intellectuels français d’après-guerre était stalinienne, ce sont ceux qui maintenant sont pour le meurtre légal des enfants « à naîtres » quand tous le monde est pour l’avortement. Ce sont ceux qui sans être directement concernés, pour rester tranquille, pour gagner leur petit fric, pour conserver leur petite gloire, rampent devant le veau d’or du moment.
    Oui, ce sont peut être eux les pires.

    Enfin, il est important de souligner que depuis les récent débats en France nous savons qu’environ 50% des gays eux-mêmes sont contre la légalisation du « contre Dieu et nature » mariage homo.
    50% des gays sont ils homophobes ?
    Nous savons aussi que la majorité des membres des mouvements contre l’avortement sont des femmes.
    Ces femmes sont elles misogynes ?
    Le débat sur le mariage gay, de même que celui sur l’avortement, touche au plus profond de l’éthique humaine concernant le rapport que l’être humain a avec la vie et bien évidement éclate les petits antagonismes habituels.
    La diabolisation comme fasciste, misogyne ou homophobe de tous ceux qui refusent le diktat du politiquement correct, est juste une ruse pour écraser le débat et révèle le vrai visage de la dictature culturelle (fruit du complot fondamentaliste féministe international) qui telle une immonde toile d’araignée planétaire étouffe chaque jour un peu plus la liberté de penser.
    In fine, avec la légalisation du mariage homo, c’est un peu comme si on disait à Dieu : « tu as crée la vie, pour cela tu as inventé cette magnifique relation sexuelle entre un homme et une femme pour assurer la continuation de l’espèce. Mais voilà, nous ne sommes pas intéressés et nous te rendons les clefs de la vie en légalisant un état orienté vers la mort.
    Et cela, c’est une attaque frontale contre Dieu.
    A tous pécheur miséricorde (tendance homosexuelle)
    Mais pas de miséricorde pour le péché (légalisation du mariage homo)
    Le mal a toujours existé. La nouveauté avec la culture de mort, c’est qu’elle nomme le mal bien et le bien mal.
    La légalisation du meurtre légal des enfants non nés et du mariage gay sont essentiellement le signe de la culture de mort qui caractérise notre époque et annonce les temps apocalyptiques.
    Toucher à la vie, toucher à la création, c’est attaquer Dieu frontalement.

    Le Seigneur ne laissera pas faire.

    • Je le crois pas, tu OSES venir jusqu’ici pour poster ta merde ??

      L’homosexualité n’est PAS un problème et on se FICHE que ce soit un pêché dans la religion ! Ce qui compte, c’est la vrai vie, et la vraie vie ce n’est pas ton délire psychotique !

      Les autres, ne vous donnez pas la peine de lui répondre, ce gars est complètement à côté de la plaque, toujours à poster exactement le même message partout sur Youtube. C’est un vrai malade.

      • marc.sorede says:

        Le vrai malade, vu l’actualité, euuuh désolé, c’est bien toi… toujours obsédé mon pauvre Lucas???
        Cette analyse est pourtant remarquable.
        Vas donc en voyage de noce avec ton biquet, et essayez de vous reproduire…après, on pourra parler d’égalité et d’éducation…

        • Il faut croire que les cerveaux lavés se rejoignent !

          Vu quelle actualité ?

          Quoi de remarquable dans le commentaire fangeux d’un gars qui pense que le mariage homo est contre-nature alors qu’il n’y a rien de moins naturel que le mariage ? que ça va contre Dieu quand Dieu n’existe pas et n’a pas vocation à être un argument dans ce débat ? Quoi de remarquable dans le commentaire de celui qui fait de la psychologie de comptoir mêlée de théologie vide ?

          Et quel est le rapport entre homosexualité, éducation et procréation ?

          Autant de questions qui devraient te faire tilter sur qui est le véritable malade ici. Vous faites peur tous les deux.

          • marc.sorede says:

            Le rapport entre homosexualité, procréation et éducation?
            Bien vu Lucas!!!! Aucun effectivement.
            Alors laisse tout ça aux experts et vas faire mumuse avec biquet sans prétendre faire la leçon aux grandes personnes…
            Ah oui, quelle actualité ?
            Ben…si tu ne sors de sous ta couette que pour venir troller sur ce forum ci, t’as dû rater des épisodes…retourne donc dessous, biquet s’impatiente… 🙂

            • Je ne reçois pas d’ordres ni de leçons de personnes sur des sujets qu’elles ne maîtrisent pas. Retourne dans le bac à sable.

  61. Marrant comme les sodomites deviennent agressifs quand ils rencontrent une opposition ferme à leur corruption…

    • Je crois que le meilleur moyen de manifester une opposition ferme c’est de serrer les fesses et de ne pas faire de bêtises au risque de se retrouver au trou…

    • Ecoute, mène ta petite vie avec ta petite vie sexuelle bien ennuyeuse si tu veux mais fous la paix aux autres s’ils en profitent plus que toi.

      • Parle pour toi Lucas, c’est à vous plutôt de nous foutre la paix en arrêtant de venir vous exhiber dans nos rues en demandant la refonte de tout notre système juridique familial rien que pour satisfaire vos quatre vents de l’esprit.

        • Les homos qui s’exhibent dans la rue sur les chars de la Gay Pride ne sont pas TOUS les homos, et je n’en fais pas partie. Quand bien même j’en serais, j’ai le droit d’exister et de ne pas me cacher.

          De plus, tu n’as pas le monopôle du système juridique familial, il ne t’appartient pas, pas plus que les rues qui ne sont pas « tes » rues, elles sont du domaine public et j’ai le droit de ‘y circuler ! Tu peux avoir ta propre vision (étriquée) de la famille, mais ne compte pas l’imposer à tout le monde. Il serait temps de te faire à l’idée, ça va bientôt faire deux ans que la loi est passée. Tu montres également ton incapacité à respecter une décision et un projet ressemblant aux tiens quand elle vient d’un homo. Ne t’en déplaise, les homos aussi peuvent avoir des « vents de l’esprit » aussi fermes et déterminées que toi. Pourquoi devrait-on rester bloquées sur les tiennes ? Tu n’as pas le droit de refuser aux autres de prendre des décisions qui n’influent ni sur tes idées de la famille ni sur ta propre famille. Va t’acheter un peu de tolérance et de maturité, ça te fera du bien !

          • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

            @Lucas : Vous nous faites ch*er avec vos « revendications » et compagnie. C’est vous qui nous agressez avec ces exigences délirantes auxquelles vous n’avez objectivement aucun droit. Je le répète, c’est vous qui nous agressez, pas le contraire. Alors ne vous étonnez pas des fois que les gens s’énervent.
            C’est un peu comme quelqu’un qui a un comportement insupportable et odieux, voire qui provoque, bon la ou les personnes qui subissent ça peuvent avoir la patience de supporter ça un temps, et puis un jour, paf, les gens n’en peuvent plus et le gus se prend une baffe ou un savon. Et lui d’aller quand même pleurer à l’injustice et faire sa victime.
            La tolérance, déjà 1) ça n’est que tolérer – pour éviter des malheurs encore plus grands, et, dans le cas de l’homosexualité publique il n’y a absolument par contre dans ce cas-là aucune tolérance de quelque sorte que ce soit à avoir – et non approuver, et 2) pas tout. Sinon jusqu’où va t-on quant aux notions de vérité, moralité, et normalité (ce que vous dans votre déviation libertaire vous appelez « étriqué »), et jusqu’où au nom de la sacro-sainte « tolérance »…
            Et merci de laisser les gosses tranquilles… Ils ont le droit d’avoir un père et une mère.
            « Mariage pour tous » ? Mais personne ne vous a jamais interdit de vous marier (avec une personne de l’autre sexe, évidemment, puisque c’est un mariage !)
            Foutez-nous la paix avec vos tendances et comportement. Après les gens normaux s’énervent, c’est normal.
            Restez dans votre fange si telle est votre décision, mais ne venez pas faire ch*er la société avec vos délires. Et ensuite crier à l' »homophobie » quand les gens en ont ras-la-casquette.
            Cette loi a beau être passée, de mauvaise elle n’en devient pas pour autant bonne, et elle sera toujours combattue. Comme l’avortement est toujours combattu partout dans le monde depuis 40 ans. Jamais nous ne laisserons la moindre légitimité à l’homosexualité. Et arrêtez de spammer le site avec vos « commentaires ».

            • « C’est vous qui nous agressez avec ces exigences délirantes auxquelles vous n’avez objectivement aucun droit. »

              Oh choupette, si tu te sens agressé, c’est ton problème, mais sache que les homos s’intéressent à peu près autant à toi qu’à un ver de terre. Et objectivement, le droit est de notre côté. On vit dans une démocratie ici. Tu n’as aucune raison de t’opposer à ce que les couples homos aient les mêmes droits que tout le monde, et aucun droit toi-même à t’y opposer. N’essaye pas de renverser la situation.

              « Alors ne vous étonnez pas des fois que les gens s’énervent. »

              Des gens mêle-tout, arrogants, gonflés, intolérants, il y en aura toujours. Il y en a eu contre l’abolition de l’esclavage, contre le vote des femmes, contre l’avortement, il en faut bien aussi pour ça.

              « C’est un peu comme quelqu’un qui a un comportement insupportable et odieux, voire qui provoque, bon la ou les personnes qui subissent ça peuvent avoir la patience de supporter ça un temps, et puis un jour, paf, les gens n’en peuvent plus et le gus se prend une baffe ou un savon. Et lui d’aller quand même pleurer à l’injustice et faire sa victime. »

              Peut-être que c’est à l’envers. Peut-être le fait que TU protestes avec véhémence contre quelque chose qui aurait pu être plié en trois coups de cuillère à pot a réveillé l’homophobie latente et l’a amplifiée. Ce climat insupportable, il vous revient en immense partie à vous les antis. Non pas que certains homos ne s’y soient pas pris de la manière la plus civilisée qui soit, j’en convient. Là aussi, il en faut. Les homos ne sont pas plus parfaits que les hétéros mais tu ne peux leur reprocher de se battre pour leurs libertés.

              « le cas de l’homosexualité publique il n’y a absolument par contre dans ce cas-là aucune tolérance de quelque sorte que ce soit à avoir – et non approuver »

              Mais je ne te demande pas d’approuver l’homosexualité, chose qui en soit n’a aucun sens.

              « pas tout. Sinon jusqu’où va t-on quant aux notions de vérité, moralité, et normalité (ce que vous dans votre déviation libertaire vous appelez « étriqué »), et jusqu’où au nom de la sacro-sainte « tolérance »… »

              Non, pas tout, évidemment. La tolérance est tolérable pour ce qui ne nous concerne pas et ne fait de mal à personne. En l’occurrence, le mariage homo ne TE concerne pas et ne TE fait pas de mal.

              « Et merci de laisser les gosses tranquilles… Ils ont le droit d’avoir un père et une mère. »

              J’en ai marre d’entendre ça encore et encore. Un enfant a droit à de l’AMOUR. Quelle importance a le sexe de ses parents ? Quel est ce droit à un schéma parental que tu inventes ? Et après, tu oses sortir le prétendu droit à l’enfant ? Vous faites de vos enfants les instruments de votre idéologie extrêmement limitée, sans prendre en considération des schémas parentaux que vous ne connaissez même pas et auxquels vous ne donnez absolument aucune chance à la première seconde où vous en entendez parler, simplement parce que vous ne supportez pas qu’ils puissent exister et ainsi remettre en cause ce que vous connaissiez. La tolérance est un trop grand effort mental pour certains, on dirait. Garde et défend donc ton schéma père-mère si tu veux, mais en aucun cas ne prétend que deux pères ou deux mères ne puisse pas être aussi bien, tu n’en sais rien et ça ne justifie en rien ton déni du fait que plusieurs modèles peuvent parfaitement coexister. Tu élèves tes enfants comme tu l’entends, et les parents homos élèvent leurs enfants comme ils l’entendent, ils n’ont même pas à se justifier de ce problème que tu inventes à leurs enfants. On ne naît pas avec le besoin inné d’un père et d’une mère, mais avec le sentiment d’être aimé et protégé inconditionnellement. Tu ne voudrais pas par exemple qu’on plaigne tes gosses d’avoir un père ou une mère aussi con et intolérant.

              « « Mariage pour tous » ? Mais personne ne vous a jamais interdit de vous marier (avec une personne de l’autre sexe, évidemment, puisque c’est un mariage !) »

              Oh merciiiiiiiiiiiiiiiii, je peux me marier avec toutes les personnes avec lequel il n’y a absolument aucune possibilité que je bâtisse quelque chose de stable, ni sentiments ni projets motivés par eux ! Merci, vraiment. La seule chose que j’admets est l’abus de langage. C’aurait dû être le mariage pour tous les couples de personnes majeures et consentantes mais reconnaît que c’est un peu long. Tu aurais quand même pu t’en douter au lieu de pondre une ânerie pareille.

              « Foutez-nous la paix avec vos tendances et comportement. Après les gens normaux s’énervent, c’est normal. »

              Chacun sa définition de la normalité, mais il est certain qu’aux yeux de la société stable, tu es une sacré anormalité. Tu es hautain, méprisant et intolérant. On ne bâtit pas un monde avec ça, c’est tout le contraire. Un homo est homo, point barre, ça fait partie de lui mais ça ne fait pas toute sa personne et tu montres ta faiblesse d’esprit en voulant les catégoriser pour ce qu’ils sont.

              « Restez dans votre fange si telle est votre décision, mais ne venez pas faire ch*er la société avec vos délires. »

              Pas question.

              « Cette loi a beau être passée, de mauvaise elle n’en devient pas pour autant bonne, et elle sera toujours combattue. »

              Tu as ta définition du bien et du mal et elle est toxique. Tu vas perdre ton énergie et tes dents à combattre cette loi pour le restant de tes jours et mourra comme un vieux con aigri que tu es déjà. Je te plains sincèrement.

              « Jamais nous ne laisserons la moindre légitimité à l’homosexualité. »

              Ca tombe bien, parce que tu n’as nulle autorité pour attribuer une légitimité à quoi que ce soit et encore moins l’homosexualité que tu méconnais totalement. L’homosexualité est naturelle, largement présente chez les animaux. Mais pas l’homophobie (oui, tu es homophobe).

              « Et arrêtez de spammer le site avec vos « commentaires ». »

              Non. Pas tant qu’il y aura quelqu’un qui croira pouvoir me dicter mes droits pour ce que je suis.

              • A Lucas : Doit-on accorder aux maris violents la « liberté » de battre leurs femmes puisque ça ne concerne que les maris violents et que ça n’oblige personne à faire pareil ? Car comme tu le dis si bien, chacun a sa propre vision de la normalité…

                • Premièrement, chapeau bas pour la comparaison entre un homme qui aime un autre homme et un salaud qui bat sa femme.

                  Deuxièmement, tu n’as pas compris mon précédent post ou quoi ? La condition du mal fait à personne n’est pas là pour faire joli. Ai-je besoin de t’expliquer qu’en l’occurrence, c’est la femme battue qui souffre ainsi que tout son entourage de la voir piégée par cette pâle imitation d’être humain que son mari incarne ?

                  Cet explication vaut également pour tous ceux qui feront l’affront incroyablement stupide de suggérer le mariage pédophile ou zoophile.

                  • Parce que tu ne crois pas que dans ces cas-là, la notion de mal est très très subjective (puisque chacun a sa propre vision de la normalité)? Sinon, pourquoi peu de femmes battues ne portent-elles pas plainte dans l’immédiat ? Et t’as oublié qu’il est question de revendication communautaire (dont l’adoption en fait partie, ce qui implique que ça ne concerne pas que les gays), pas de ce que les gens peuvent bien faire dans leur lit.
                    Assumez vos sophismes, bordel.

                    • S’il te plaît, arrête la comparaison et surtout me traiter de sophiste, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. C’est ridicule.

                      Cette loi n’a jamais concerné ce que faisaient les gens dans leur lit, ni eu vocation à être une loi communautaire. Elle élargit au contraire un droit auparavant réservé à une communauté à tous.

                    • Et que fait-on alors des bis ? Eux, ils doivent choisir entre l’un et l’autre… Quelle injustice ! C’est de la discrimination pure et simple ! Vas-tu encore me reprocher de faire une comparaison foireuse ?

                    • Je pourrais, mais je dirai simplement que les bis ne voient plus leurs choix réduits de moitié désormais…

                      Sérieusement, tu dois vraiment être à sec pour en arriver à mentionner une supposée injustice pour les bis.

                    • On joue à bataille, ici ou quoi ? Des ménages à trois, ça doit bien exister, non ? Pourquoi devrait-on nier leur existence ? Puisqu’ils s’aiment…

                    • Exactement ! Ainsi que les couples incestueux. Dans un cas comme dans l’autre, les parties sont consentantes et majeures (normalement).

        • A.G. A la lecture des commentaires, nombreux et passionnés suscités par cet article, permettez moi de rectifier un point et non des moindres :
          Les maris violents : (Il y a autant de femmes qui battent leurs maris) quant aux enfants ils sont très majoritairement maltraités par leurs mères biologiques.
          http://www.lexpress.fr/actualite/societe/famille/la-verite-sur-les-violences-conjugales_485479.html

          Ce serait pas mal de prendre l’habitude de ne pas parler de la violence comme étant réservée au masculin…

  62. « L’homosexualité est naturelle, largement présente chez les animaux »
    ben, justement, retourne dans ta cage !!

    • Je n’ai pas à recevoir de leçons de quelqu’un qui s’attribue le sobriquet de Jaguar et qui passe son temps à griffer de haine tout ce qui passe à sa portée. Je te ferais bien un cours sur l’aspect biologique de la sexualité mais ce serait à un rhinocéros à compter sur ses doigts.

      • tant de venin dans une si jolie bouche, (j’imagine…)
        vilaine coquine !!

        • Rêve pas mon beau, ne projette pas sur moi tes désirs sexuels inassouvis et inavoués.

      • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

        @Lucas : Au fait, puisque tu en es;), peut-être que tu sauras m’expliquer quelque chose d’assez singulier et qui m’a toujours, moi le vieux con aigri, interloqué : Pas tous les invertis mais certains quand même (et un nombre certain même;) (j’ai encore eu le coup la semaine dernière avec le vendeur dans un magasin;) ont une attitude, une gestuelle très efféminée/affectée, une voix très spéciale, et dandinent du c*l dans la rue, avec un habillement dandy/ultra slim, bottines et pantalon cigarette, et des coiffures assez particulières, et d’autres petits détails originaux, bref ce petit quelque chose qui vous laisse penser malgré vous;)) : « On ne me dira pas qu’il n’y a pas un certain nombre d’homos très perturbés! »;) La tantouze typique quoi (et quand même plutot bien représentée dans la communauté j’ai l’impression;), pas complètement négligeable quoi;). D’après tes connaissances et ton expérience;), c’est dû à quoi cette perturbation? Parce que c’est pas la gay pride ce dont je te parle ! 😉 Moi je ne sais pas. C’en est qui ont arrêté leur traitement?;)
        Vraiment particulier… Alors si tu peux m’expliquer, merci !

        Bref, sinon moi je pense qu’il faut combattre l’homosexualité pour plein d’autres raisons encore:
        – On devrait interdire cet énorme vecteur de sida (sida qui s’est d’ailleurs en premier largement répandu dans cette communauté si particulière des backs rooms et qui a fini par toucher bien d’autres personnes). #SanFrancisco #Londres #HécatombeChezLesHomos
        – Je ne veux pas continuer à financer la sécu pour le traitement des fissures anales contractées à cause de pratiques pas très orthodoxes… Pas très catholiques non plus;)
        Le billet homophobe du soir, amis du soir, bonsoir et bonne nuit ! (Lucas, n’oublie pas de répondre à ma question, ce sujet m’intéresse;)))

        •  » ont une attitude, une gestuelle très efféminée/affectée, une voix très spéciale, et dandinent du c*l dans la rue, avec un habillement dandy/ultra slim, bottines et pantalon cigarette, et des coiffures assez particulières, et d’autres petits détails originaux, bref ce petit quelque chose qui vous laisse penser malgré vous »

          Plusieurs choses sont regrettables :

          – qu’il semble que chacun des homos que tu aies rencontrés dans ta vie ait le look folle jacasseuse
          – que du coup, tu sembles prêts à dire que tous les homos leur ressemble (pourquoi faire la remarque faussement innocente, sinon ?)
          – que tu penses que cela n’est réservé qu’aux homos

          En ce qui me concerne, non seulement je ne ressemble aucunement à ce que tu décris, mais aucun des homos de mon entourage non plus (des homos virils, ça existe, si si), et je n’ai pas d’affection particulière pour ceux-là. Pas du tout mon genre. Dis-toi que tous les homos que tu ne vois pas sont hors-milieu et que justement tu es incapable de les distinguer des hétéros « normaux ».

          « Bref, sinon moi je pense qu’il faut combattre l’homosexualité pour plein d’autres raisons encore: »

          Je ne te laisserai pas harceler les homos tant que je serai là et te verrai poster des commentaires haineux à leur rencontre, folasse ou pas.

          « – On devrait interdire cet énorme vecteur de sida (sida qui s’est d’ailleurs en premier largement répandu dans cette communauté si particulière des backs rooms et qui a fini par toucher bien d’autres personnes).  »

          Le SIDA est aussi l’affaire des hétéros, ABRUTI. Mais si tu penses qu’être hétéro te dispense de mettre un préservatif, fais-toi plaisir. Explique-moi juste une chose à ton tour. Si vraiment les homos sont le vecteur du SIDA, comment se fait-il qu’il soit si présent chez les hétéros puisqu’ils ne couchent pas avec eux ? Autre chose : explique-moi pourquoi les pays les plus touchés par le SIDA sont ceux qui persécutent le plus les homosexuels ? Et pourquoi les principales infections dans le monde sont causées par les hétéros ?

          Je ne fais pas la bêtise incalculable de vouloir rejeter la faute sur quelqu’un. Parce que le SIDA, on en viendra à bout tous ensemble, avec la capote. Toi, à vomir ta haine et tes préjugés sur Internet, tu ne fais qu’aggraver les choses, et de loin. Et tu ne t’en rends même pas compte, gros malade !

          « – Je ne veux pas continuer à financer la sécu pour le traitement des fissures anales contractées à cause de pratiques pas très orthodoxes… Pas très catholiques non plus;) »

          Dans ce cas il est hors de question que je finance tous vos divorces, les blessures des femmes battues par leurs maris, tous les cachets pour la migraine, les pilules, le gel spermicide et j’en passe. Tu vois, avec une attitude aussi puérile, on peut aller très loin. Fissures anales… Tsss… Le truc le moins répandu sans doute dans la communauté sexuellement active, homos comme hétéros. Pourquoi on payerait pour vos fissures vaginales et vos ruptures du frein, pauvre con ?

          • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

            @Lucas : 😉 Eh! bien, la vulgarité des mots chez les homos est à la ressemblance de leurs mœurs;)) On l’a déjà si souvent vu dans leurs manifs/contre-manifs;) Se sentent pas bien, ne sont pas bien!;) Mais bon! Je mets ça sur le compte de la fatigue accumulée;) On avait pourtant déjà dû bien te le dire que 16h d’écran par jour c’est pas bon;)) Je te sens un peu émoussé;) Craque pas! 😉 Je pourrais moi aussi passer mes journées sur internet à te répondre plein de petits trucs, mais là faut que j’aille bosser… C’est important aussi.. Ça permet de contribuer à payer ton chômage.. Et la KGBT.. Alors je te laisse! Passe une bonne journée sur internet! 😉 Mais quand même, je voulais vraiment que tu répondes à la question qui m’intéressait… Donc, c’est quoi ton diagnostic pour ce qui est des « folles jacasseuses » (sic) et autres « folasses » (sic)?? Qu’est-ce qui ne va pas chez ceux (celles)-là? Un mauvais ajustement des neuroleptiques ? Nan mais on aimerait juste savoir avant de leur confier des gosses… Bon allez, moi je me sauve! C’est pas tout ça, mais avant de parler sexualité, mariage, gosses, faut bosser! Tschuss! 😉

            • Apprends, sombre idiot puéril, que je suis en école d’ingé et que je passe beaucoup de temps sur ordinateur pour ça. Que lorsque je serai ingénieur, ce seront sur les vrais problèmes comme le réchauffement de la planète que je bosserai (j’ai déjà commencé, donc abandonne l’illusion de me dominer parce que soit-disant tu payes mon chômage que je ne touche pas, étant donné que je travaille également en parallèle malgré mes études) et que tu devras me remercier à genoux de travailler à offrir une meilleure planète à tes enfants que celle que tu leur laisse. On ne parle pas sans savoir, sache-le !

              « Nan mais on aimerait juste savoir avant de leur confier des gosses… »

              Encore une fois, personne ne te demande ton avis quand il ne s’agit pas de TES enfants.

        • ce sont les hormones a base d’ovules de bonobos qui sont de mauvaise qualité !!

        • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

          « Apprends, sombre idiot puéril, » :

          Calme-toi un peu, vraiment. Et surtout c’est quand même contre un certain honneur de balancer des insultes qu’on aurait pas le courage de proférer en face de la personne. Tu en doutes? Alors écoute, voilà ce que je te propose. Je ne sais pas où tu habites, moi une grande ville du sud-est. Peut-être qu’on arrivera à se fixer un RDV, peut-être pas tout de suite si tu peux pas, mais à Paris par ex. Propose quelque chose. Là tu me rediras tes insultes. Je te laisse me dire ce que tu en penses. Quitte à insulter quelqu’un, autant le faire en face, … et laisser ses dents sur le bitume… Sinon, il est toujours possible que je demande à l’ami de la modération de dégager tes commentaires.

          « que je suis en école d’ingé et que je passe beaucoup de temps sur ordinateur pour ça. »

          Drôle d’élève-ingénieur! Mes amis ingénieurs ne passaient pas leurs études à faire porte-drapeau de la KGBT h24. Comment tu arrives, avec tous ces pavés indigestes, à étudier et bosser comme on doit en école d’ingé?? Quand bien même tes études t’amèneraient à être essentiellement sur ordi?? Ton école est reconnue ou visée exclusivement par la LGBT ? C’est une école communautaire ?;)

          « Que lorsque je serai ingénieur, ce seront sur les vrais problèmes comme le réchauffement de la planète que je bosserai (j’ai déjà commencé, donc abandonne l’illusion de me dominer parce que soit-disant tu payes mon chômage que je ne touche pas, étant donné que je travaille également en parallèle malgré mes études) »

          Tu y crois au réchauffement de la planète/climatique? Tu dois connaître les thèses qui montrent que c’est du bidon? Une énième arnaque mondialiste version écologie pour une gouvernance mondiale.
          Et puis de tout façon, comme avait justement dit un de mes amis ingénieurs, catholique il est vrai;), « Vous savez, de toute façon la terre, elle est pas faite pour durer! » #FinDuMonde #PasEternelle 😉 Scandale général dans l’assemblée chez les écolophiles LOL Un jour elle retournera au néant. Alors ne pas la ravager, certes, c’est d’ailleurs les progrès techniques de la révolution industrielle libérale du XIXe, d’inspiration socialo-capitaliste, protestante, anglo-saxonne et anticatholique qui a démarré le truc (profit à tout prix). Par contre, respect des choses de Dieu, juste répartition, intelligence de son exploitation : Zéro #Ultralibéralisme mondialiste), donc ne pas la ravager certes, lui vouer un culte d’inspiration carrément gnostique, non.

          « et que tu devras me remercier à genoux de travailler à offrir une meilleure planète à tes enfants que celle que tu leur laisse. On ne parle pas sans savoir, sache-le ! » Le jour où on se verra, et j’y compte bien, tu me demanderas de te laisser partir… Tu connais la réplique célèbre : « Pour causer, tu causes. Mais pour oser, tu oses ? »;) Alors à bientôt j’espère.

          « « Nan mais on aimerait juste savoir avant de leur confier des gosses… »

          Encore une fois, personne ne te demande ton avis quand il ne s’agit pas de TES enfants. »

          L’ingénieur ne s’est toujours pas ingénié à répondre à ma question sur les « folles jacasseuses » et autres « folasses » ! Quitte à déblatérer des conneries toute la journée, tu pourrais au moins faire l’effort de te fendre d’une petite explication. Ou est-ce trop dur? Alors, ton analyse concernant ce type de personnes?;)

          Ensuite, outre le fait de combattre pour les Commandements de Dieu et de son Eglise et la morale la plus élémentaire pour qui a encore un peu de neurones (bonjour certains futurs ingés de demain!), nous n’avons pas le droit de laisser la société, par une banalisation de l’homosexualité accrue par cette parodie de « mariage » des duos invertis, s’enfoncer encore plus dans l’immoralité, et cette immoralité grandissante, elle nuit à tout le monde. Nous n’avons pas envie de vivre dans un monde dégueulasse et fou, qui ne peut finir que dans le malheur le plus absolu. Nous voulons vivre dans une société saine. Nous n’avons pas le droit de laisser des égoïstes déviants priver les gosses du droit élémentaire d’avoir un père et une mère. Quand bien même ce père ou cette mère ne seraient pas idéaux, il sont quand même père et mère, un homme et une femme. Et un enfant a besoin de cette altérité. C’est bon, outre le bon sens que nous inspire la nature, suffisamment de pédopsychiatres l’ont rappelé au moment de la loi Taubira! Un enfant ne trouvera jamais par définition cette altérité chez les paires homos (et un oncle, un cousin, un prof masculin ou que sais-je encore, ne sont pas des « références » qui équivalent à un père). Quand bien même un enfant ne serait pas en état de détresse dans un « couple » homo, il n’empêche qu’il reste qu’il a droit à un père et une mère. « Sur le papier » en tout cas, n’est-ce pas? Ne choisissez pas pour eux, OK ?! Donc ça me fait bien marrer quand tu me dis de ne m’occuper que de mes enfants. Et aux enfants, vous la jaquette, vous leur demander vraiment leur avis ??
          Fermez votre gueule (je te le redirai en face, compte bien sur moi, on va se marrer) avec vos délires sexuels et votre égoïsme monstrueux.
          Tiens-moi au courant pour notre rencontre.

          • Oh mais c’est toi qui n’aurais pas les couilles d’assumer ton homophobie en public.

            « Tu y crois au réchauffement de la planète/climatique? Tu dois connaître les thèses qui montrent que c’est du bidon? Une énième arnaque mondialiste version écologie pour une gouvernance mondiale. »

            Ben voyons. Tout est une arnaque quand ça t’arrange ! Mais la pollution, l’épuisement des ressources, etc, sont bien réelles, elles. C’est pas comme si mes études étaient résumées au réchauffement climatique.

            « Par contre, respect des choses de Dieu, juste répartition, intelligence de son exploitation »

            Je ne suis pas religieux ; par conséquent ton « respect des choses de Dieu » prt. J’ai pas besoin de ça pour être vertueux moi-même, en donnant par exemple des cours bénévolement ou en donnant à des associations chaque mois. Ce n’est pas toi qui va me donner des leçons sur ça.

            « L’ingénieur ne s’est toujours pas ingénié à répondre à ma question sur les « folles jacasseuses » et autres « folasses » ! Quitte à déblatérer des conneries toute la journée, tu pourrais au moins faire l’effort de te fendre d’une petite explication. Ou est-ce trop dur? Alors, ton analyse concernant ce type de personnes?;) »

            Je n’ai pas plus le droit de juger ces personnes sur leur personnalité que toi. Si leur personnalité te dérange, tant pis pour toi, mais si c’est un critère pour faire une fixette dessus, tu vas finir avec un torticolis. Il n’y a rien à répondre. Et en te lisant, elles doivent se demander la même chose à ton sujet, bien que pour toi, la réponse tienne en un mot.

            « une banalisation de l’homosexualité accrue par cette parodie de « mariage » des duos invertis »

            Les couples homos sont des COUPLES, pas des duos, un peu de respect s’il te plaît. Je doute que les commandements de ton Dieu fasse apparaître celle d’être un sacré crétin et de juger à tout bout de champ. D’autre part, ce n’est pas comme si l’homosexualité avait à être banalisée, elle existait bien avant la religion, et elle sera toujours là.

             » cette immoralité grandissante, elle nuit à tout le monde.  »

            Non, juste à toi. Et c’est bien ça le problème. Ta morale n’est pas la mienne ni celle de tout le monde. Tu es tellement arrogant que tu ne comprends pas que personne n’aura jamais exactement la même morale que toi. Jamais. Garde juste en mémoire les dérives de cette volonté morbide de vouloir imposer une morale à tout le monde, ça commence par accumuler les préjugés et ça finit avec les chambres à gaz ou la fusillade pendant une réunion.

            « Nous n’avons pas envie de vivre dans un monde dégueulasse et fou, qui ne peut finir que dans le malheur le plus absolu. »

            Il est temps que tu comprennes que le monde n’a pas à se plier à tes désirs puérils et qu’il y aura toujours quelque chose pour te déplaire. Plus tôt tu le comprendras, plus vite tu nous foutras la paix.

            « Nous voulons vivre dans une société saine. Nous n’avons pas le droit de laisser des égoïstes déviants priver les gosses du droit élémentaire d’avoir un père et une mère. »

            CA SUFFIT AVEC CE DROIT A UN PERE ET UNE MERE !!! Tu l’inventes totalement. Une société saine, ce n’est pas une société où tout le monde est obligé de vivre comme tu as vécu ! Les enfants d’homos existent, s’en sortent bien, et tu n’as aucun droit de les juger ou de les dénigrer, tu m’entends ? Je te défis de sortir ça en pleine rue, on va voir qui est le plus couillu des deux ! L’égoïsme vient de toi et de toi seul. As-tu demandé à tes enfants s’ils acceptaient d’avoir un père aussi con ? Non. Alors les parents homos n’ont pas à le faire non plus, et la différence, c’est que ce n’est pas un problème ! On se FOUT du sexe des parents et on n’élève pas un enfant avec ce qu’ils font dans leur lit !

             » Et un enfant a besoin de cette altérité »

            Non, cherche un peu, lis les études, et tu verras que ça ne fait guère de différence. Une étude avance même que les enfants d’homos sont en meilleure santé que la moyenne, et surtout, PLUS TOLERANTS… Tu aurais dû avoir des parents homos tiens.

            « C’est bon, outre le bon sens que nous inspire la nature, suffisamment de pédopsychiatres l’ont rappelé au moment de la loi Taubira!  »

            La psychologie n’est pas une science exacte et c’est omettre délibérément ceux qui, plus nombreux, affirmaient l’exact inverse.

            « Un enfant ne trouvera jamais par définition cette altérité chez les paires homos »

            COUPLES homos. Cite-moi une seule qualité qu’une mère peut avoir, qu’un père ne peut avoir. Si tu en es incapable, ça prouve bien que cette altérité est facultative et elle l’est.

             » (et un oncle, un cousin, un prof masculin ou que sais-je encore, ne sont pas des « références » qui équivalent à un père). »

            Ben si.

            « il n’empêche qu’il reste qu’il a droit à un père et une mère »

            Il a le droit de savoir d’où il vient, certes.

            « Fermez votre gueule (je te le redirai en face, compte bien sur moi, on va se marrer) avec vos délires sexuels et votre égoïsme monstrueux. »

            Je t’emmerde. Tu es le monstre le plus égoïste que j’ai croisé sur cette page, et le plus ignorant et buté également. Mes délires sexuels valent 10 fois tes coïts avec ta femme.

            « Tiens-moi au courant pour notre rencontre. »

            On va se marrer tiens.

          • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

            Evidemment, je pourrais encore passer du temps à te montrer l’évident. Mais comme tu sembles être prêt à me rencontrer, je vais être très bref : OU ET QUAND ??? MERCI de ta réponse. Trouillard;)

          • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

            Je suis dans le Sud. Tu as prévu d’y venir ces temps prochains? Je serai seul, t’inquiète pas.

            • Quelle bonne nouvelle. Parce que je n’ose même pas imaginer ce que tes enfants penseraient de toi, ni ta femme. Sincèrement, tu me fais pitié. Donner rendez-vous à un parfait inconnu sur une page de commentaire pour lui expliquer je ne sais quel imbécilité… La seule évidence qui me vient de toi est que tu as un sacré vrai gros problème. Malgré l’incroyable connerie sous-humaine dont tu fais preuve depuis le début, je pense quand même que tu peux encore faire tes preuves. En m’oubliant, en cessant ce combat inutile, voué à l’échec, malsain, aveugle, toxique, pervers, psychotique. Prêt même, je parie, à griller une demi-journée de boulot que tu chéris tant juste pour apprendre la vie à un étudiant… Eh ben tu sais quoi ? Il est de mon devoir de renverser les rôles. Mais ce ne sera pas sur RDV. J’ai une vie et je ne vais pas la gâcher pour venir te parler, ne serait-ce parce que je ne suis géographiquement pas proche de toi.

              Maintenant relis tes commentaires et réalise la pauvre image de toi que tu donnes à tous.

          • paspédédutout says:

            @ il sera….
            Calme toi, ami s…..m, lucac, c’est un cas…
            😉

          • IlSeraUnSigneDeContradiction says:

            @paspédédutout : Ah ben, on devient c*n avec des gens pareils;) Même si quand je fais le con, moi au moins je le sais;) Mais je le fais quand même, hélas, hélas pour moi et pour tout le monde^^, faiblesse, irresponsabilité, tendance à provoquer ceux qui provoquent alors qu’ils sont bien les derniers à avoir le droit de provoquer;), même si ça donne une mauvaise image, et pas très charitable, et une image d’immaturité bas du front niveau cour d’école;)) Mais j’aime bien le titiller;), ce #LucasQuiADécidéDAvoirRaison contre l’évidence et la bonne foi;) Serait-il torturé inconsciemment? Semble aussi un peu à bout et multiplie les insultes;) Bah, laissons-le dans ses choix merveilleux (combattons sa propagande par contre), et voyons au fil du temps, tous les jours un peu plus;), où le « progrès » va mener cette société;) et à qui le présent et l’avenir donneront raison. Même si on connaît déjà le désastre que ça va donner et qui est déjà bien installé. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas combattre toutes ces abominations;) Au service du Bien, du Beau, du Vrai! Devoir du catholique;) Je laisse le cas Lucas monologuer.

            • L’avenir prouvera que tu n’es de plus que l’opposant à l’IVG ou à l’abolition de l’esclavage d’aujourd’hui. Tout comme hier, on prédisait les pires abominations aux enfants de divorcés pour se rendre compte aujourd’hui que ça n’a aucune importance, tu te rendras compte demain que les familles homoparentales sont des familles comme les autres.

              Vous ne m’empêcherez jamais de faire ma « propagande », c’est-à-dire combattre les obscurantistes comme toi. Tu mourras comme un vieil aigri ignorant. Bye !

  63. A propos, voici un article très intéressant sur ce mythe qu’est l’homosexualité chez les animaux :
    http://www.narth.org/docs/animalmyth-fr.html

    • Article ô combien ennuyeux, et toi, assez crédule pour y croire.

      « Cette ligne du raisonnement est insoutenable. Si apparemment les actes « homosexuels » parmi des animaux sont conformes à la nature animale, alors le massacre parental de la progéniture et les intra-espèces se dévorant sont conformes également à la nature animale. Introduire l’homme dans l’équation complique des choses plus loin. Sommes-nous pour conclure que le filicide et le cannibalisme sont selon la nature humaine?  »

      Est-il besoin de préciser qu’en tant qu’hommes, nous sommes des animaux doués de pulsions animales mais qu’en tant qu’êtres doués de conscience, nous pouvons prendre conscience que certaines d’entre elles font du mal à d’autres individus et que nous pouvons concevoir cela ? Bouffer sa moitié, ça fait du mal à beaucoup de gens. Mais pas aimer un individu du même sexe.

      L’auteur mentionne aussi cet argument comme quoi l’homosexualité animale est irrecevale : « Le comportement animal irrationnel n’est pas une mesure pour déterminer ce qui est comportement moralement acceptable pour l’homme rationel. »

      Faut déjà faire la faute à « rationnel ». Mais surtout, faut croire que la moralité est un argument scientifique. Lamentable.

      « N’importe qui engagé dans l’observation animale la plus élémentaire est forcé de conclure que l' »homosexualité animale, » « filicide » et « cannibalisme » sont des exceptions au comportement animal normal.  »

      Ou comment se contredire avec les bonobos qu’il mentionne plus loin.

      « Le comportement animal irrationnel n’est
      aucun modèle pour l’homme rationnel »

      Les sentiments n’ont pas vocation à être rationnels. On ne réfléchit pas et on ne décide pas de qui on tombe amoureux.

      Les sources : soit de la philo, soit des articles biaisées, soit vieux, soit les deux.

      En bref, un article pseudo-scientifique, confus, sophiste, comportant des lacunes béantes et horrible sur le fond comme sur la forme, avec bien sûr aucune véritable preuve scientifique et aucune légitimité, se disqualifiant lui-même avec cet argument stupide de la moralité.

      • Tu décèles une seule faute forme d’orthographe pour dénigrer l’article sans balayer devant ta porte (un prof de français lambda aurait déjà saigné des yeux au vu des horribles fautes d’accord que tu as faites).
        Toutes espèces ne se valent pas et c’est justement pour ça que justifier l’homosexualité humaine en s’appuyant sur des cas présents chez certaines espèces animales est irrecevable (un bonobo n’est pas un jaguar et un jaguar n’est pas un homme). D’ailleurs, on a tendance à parler de 450 espèces où l’homosexualité serait présente mais j’ai déjà entendu parler de 1500 espèces, preuve, une fois de plus, de la manipulation LGBT.

        • Mes fautes, je les fais parce que j’écris vite et malheureusement il est impossible de les corriger une fois le message posté. Mais quand on se prétend scientifique, on se donne la peine d’écrire un article impeccable avant de le mettre en ligne.

          « Toutes espèces ne se valent pas et c’est justement pour ça que justifier l’homosexualité humaine en s’appuyant sur des cas présents chez certaines espèces animales est irrecevable »

          Tu as complètement tort. Tu omets délibérément une nouvelle fois le caractère incontrôlable des pulsions auxquelles auxquelles même l’homme n’échappe pas. Homo comme hétérosexuelles. L’article a juste fait un bon boulot avec ta capacité d’auto-critique.

          « D’ailleurs, on a tendance à parler de 450 espèces où l’homosexualité serait présente mais j’ai déjà entendu parler de 1500 espèces, preuve, une fois de plus, de la manipulation LGBT. »

          Les deux chiffres sont exacts mais tu n’as visiblement pas pris le temps de les lire et tu as sauté sur l’occasion pour essayer de dénigrer, une fois de plus en vain, les LGBT. C’est 1500 espèces animales pour lesquelles des comportements homosexuels semblent avoir été observés mais pour lesquelles des observations sont encore nécessaires pour parler d’homosexualité régulière. Sauf pour 450 d’entre elles, pour lesquelles lesdits comportements homosexuels sont établis et durablement observés.

          Tu viens de te décrédibiliser en beauté, mon vieux. C’est si facile de ne pas se documenter sur le sujet avant ! Mais tant que tu parleras en parfaite ignorance de cause, tu auras toujours tort.

          Alors, tu as encore envie de te battre ? Ce n’est pas que les homos ont à se justifier de quoi que ce soit, remarque.

          • Tu n’as pas d’excuses, rien ne t’empêche de relire tes posts avant de les envoyer. Manquerait plus que tu cries à l’homophobie pour ta défense…

            « C’est 1500 espèces animales pour lesquelles des comportements homosexuels semblent avoir été observés mais pour lesquelles des observations sont encore nécessaires pour parler d’homosexualité régulière. »

            Sauf que certains les prennent visiblement pour argent comptant; si on leur disait que la Terre serait carrée, ils y croiraient dur comme fer. Je ne prétends pas me battre et je mets fin à ce débat parce j’ai mieux à foutre, moi. Retourne chasser le chapon dans le marais de Paris et arrête de rager dans notre potager.

            • Perdu, pauvre couillon, tous les homos n’habitent pas à Paris et encore moins dans le Marais. De même, tu es très mal placé pour me donner des leçons d’orthographe.

              Ne pas avoir d’excuses pour être un con est bien pire que ne pas avoir d’excuses pour faire une faute parmi mille messages adressés aux mille cons par jour que je croise sur Internet.

              • C’était juste une petite taquinerie, putain.
                Pour un homo, tu es un sacré cul-tendu…

                • Non seulement ta conception de la taquinerie est vraiment à chier, mais en plus assume ce que tu dis et reconnais que c’est plus que de la « taquinerie ».

  64. Comme chrétien qui se respecte je me refuse à être comparé à un animal… je suis un fils de Dieu, créé à l’image de son Père, tes comparaisons sordides pour moi ne valent absolument rien !!

    • « Comme chrétien qui se respecte je me refuse à être comparé à un animal…  »

      Oh non, ton arrogance chrétienne est peut-être gonflée comme une baudruche, mais si tu crois qu’il suffit d’avoir la foi pour s’élever au-dessus de ses origines animales, tu te fourres le doigt dans l’oeil mon coco… Enfin, « au-dessus »… Aucun animal ne s’abaisse à clamer être le fils d’une entité inexistante. Ce qui te donne en quelque sorte raison : les animaux valent mieux que toi.

      • marc.sorede says:

        @lucas
        étrange ton assiduité sur ce forum à tenter de convaincre, au risque de te faire envoyer bouler et de péter les plombs toi même…
        j’y vois peut-être une recherche inconsciente…
        alors je viens vers toi, cette fois, en ami, non pour te railler, mais pour te dire ce qui me paraît essentiel. tu en fais ce que tu veux…
        « entité inexistante »???
        ça te rassure d’écrire ça? répété à l’envie, pour bien t’en convaincre, façon méthode coué?
        mais penche toi donc en toute indépendance d’esprit et en ouvrant ton intelligence, ton coeur et ta curiosité sur les « preuves de l’existence de Dieu » (tape ça sur ton moteur de recherche) dont les plus lumineuses sont celles exposées par St Thomas d’Aquin…
        comme ça, juste pour voir, ou par défi intellectuel…
        penche toi aussi, pour les mêmes raisons sur l’origine de l’image sur le Suaire de Turin…
        penche toi sur les guérisons miraculeuses de Lourdes….
        il y a tant de choses à explorer avant d’être aussi péremptoire…
        et jaguar a mille fois raison de relever qu’il n’est très glorieux pour un être doté de raison, d’intelligence, qui a la dignité d’un être humain, d’essayer de justifier sa sexualité par des pratiques instinctives de singes, grenouilles ou lézards, que sais je…ne vaudrais tu pas plus que ça?
        lorsque tu écris « mène ta petite vie avec ta petite vie sexuelle bien ennuyeuse si tu veux mais fous la paix aux autres s’ils en profitent plus que toi », c’est un peu pathétique, non?
        regarde donc, nestor (le gros orang outan désoeuvré et déprimé du jardin des plantes) n’as tu pas quelque chose de plus que lui????

        • Mon petit, si tu veux être crédule, c’est ton problème. Mais seule la science peut expliquer ce monde et elle montre au passage que l’existence de Dieu est impossible. Pour tes miracles de Lourdes, sache juste que l’esprit humain est complexe, incompris et possède des ressources insoupçonnées, mais certainement rien de Dieu là-dedans.

          Il y a tant de choses à explorer certes, mais certainement pas pour sauter immédiatement sur l’hypothèse d’une intervention divine, ah non, ce serait trop facile ! Dieu est bien pratique mais ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

          L’intelligence humaine et les pulsions animales ne sont absolument pas contradictoires, souviens-toi que nous sommes ici grâce à l’évolution d’animaux sans intelligence humaine à la base pendant des millions d’années.

          • marc.sorede says:

            ok Lucas…
            sauf que la « science » ne peut absolument rien expliquer. tout juste émettre des hypothèses non vérifiables.
            tu n’as pas lu l’explication sur les causes efficientes…dommage…et non, ce n’est pas trop facile…c’est même tout le contraire…car alors, il faut bien avancer, creuser, et se poser les bonnes questions.
            si dans une certaine mesure tu penses descendre du singe, il est logique de te référer à lui pour justifier tes pratiques sodomites (en espérant que le singe pratique bien ainsi et ne s’estime pas diffamé… 😉
            nous c’est pas ça…
            intelligence humaine, du moins celle tournée vers le beau et le vrai, et « pulsions animales » ne sont pas contradictoires, mais se combattent.
            céder à ses pulsions, c’est s’avouer vaincu.
            pas pire aveugle que celui qui ne VEUT pas voir.
            allez, bonne continuation sur ce forum !!!

            • Tu déformes la définition de science, c’est affligeant.

              Tu dis que ce n’est pas vérifiable, ce qui est déjà faux. Et avancer, creuser et se poser les bonnes questions, on fait ça en permanence en science.

              Et arrête de parler de « mes » pratiques sodomites, c’est une pratique des hétéros aussi et SURTOUT des hétéros, et je ne justifie rien du tout. C’est pas comme si c’étaient tes oignons…

              « céder à ses pulsions, c’est s’avouer vaincu. »

              Faux encore. Céder à ses pulsions, c’est accepter ce qu’on est et être en phase avec soi-même. Les nier, c’est nier une partie de soi, se mentir, se faire du mal et être lâche et arrogant. C’est ça la faiblesse.

              « pas pire aveugle que celui qui ne VEUT pas voir. »

              Je ne te le fais pas dire. Et il n’y a pas pire cécité que la cécité religieuse. Tu penses que ta conscience et ton intelligence sont un gage de supériorité sur les animaux, mais c’est tout le contraire.

          • marc.sorede says:

            peux pas laisser passer ça, M. le scientifique, mais après promis, je laisse tomber:

            « Céder à ses pulsions, c’est accepter ce qu’on est et être en phase avec soi-même »

            -non. la grandeur de l’homme consiste justement à combattre ses pulsions si intrinsèquement désordonnées. là, tu justifies n’importe quoi, du pédophile au meurtrier…
            un pédophile dira, au contraire, « j’ai cédé à mes pulsions, désolé »…toi, même pas.

            « Les nier, c’est nier une partie de soi, se mentir, se faire du mal et être lâche et arrogant. C’est ça la faiblesse »

            -non, encore une fois, c’est tout le contraire. il ne s’agit pas de nier mais de lutter contre. ne pas le faire, c’est la vraie lâcheté.

            « Tu penses que ta conscience et ton intelligence sont un gage de supériorité sur les animaux, mais c’est tout le contraire »

            -on aura compris que chez toi, tout est inversé. c’est comment, la vie à l’envers???? l’homme a effectivement une conscience qui lui permet bien de se distinguer de l’animal qui n’agit que par instincts et…pulsions.

            vois tu, tu es totalement désarmé pour opposer la moindre réflexion intelligente, ou même morale, puisque tu te complais dans le monde animal, d’où d’ailleurs tu prétends venir, et où encore tu entends demeurer..
            ah elle est belle la science…
            mais science sans conscience…tu dois connaître la suite.

            • « non. la grandeur de l’homme consiste justement à combattre ses pulsions si intrinsèquement désordonnées. là, tu justifies n’importe quoi, du pédophile au meurtrier… »

              Faut vraiment tout t’expliquer et te réexpliquer hein. Je ne parle nullement des pulsions qui nuisent à autrui. Notre conscience d’humains, c’est ce qui fait justement notre grandeur en pouvant concevoir ce mal qu’on pourrait faire à autrui, qui permet de nous affranchir des pulsions les plus sauvages et inutiles. Mais tomber amoureux du même sexe n’en est pas et le refouler est dangereux et inutile.

              « non, encore une fois, c’est tout le contraire. il ne s’agit pas de nier mais de lutter contre. ne pas le faire, c’est la vraie lâcheté. »

              Tu vis dans l’illusions qu’on peut refouler TOUTES ses pulsions. Non, je suis désolé, tu ne domines pas ton envie de culbuter une jolie paire de jambes que tu croises même si tu te donnes une contenance une demi-seconde plus tard et que ton respect pour cette personne, que ta conscience te donne, te permet de te contrôler un tant soit peu et de te donner la patience.

              « on aura compris que chez toi, tout est inversé. c’est comment, la vie à l’envers???? l’homme a effectivement une conscience qui lui permet bien de se distinguer de l’animal qui n’agit que par instincts et…pulsions. »

              Les animaux ont cet avantage inouï de ne pas s’inventer des Dieux et de vouloir les imposer aux autres.

              « vois tu, tu es totalement désarmé pour opposer la moindre réflexion intelligente, ou même morale, puisque tu te complais dans le monde animal, d’où d’ailleurs tu prétends venir, et où encore tu entends demeurer.. »

              C’est un point de vue mon petit… Mais accepter l’argument animal, ce n’est nullement se dispenser d’intelligence. Le nier totalement, par contre, c’est te détacher complètement de ta condition même d’être vivant – te transformant en véritable robot, à l’image du fanatique répétant inlassablement Allah Akbar en faisant péter des bombes ou du moine faisant brûler tous les hérétiques. Une petite leçon d’histoire devrait te montrer que j’ai raison mais as-tu seulement les oreilles pour écouter ? Tu nies même celles-là.

              « mais science sans conscience…tu dois connaître la suite. »

              Athéisme au coeur des sciences surtout. N’importe quel vrai scientifique te le dira.

  65. Scientifique, vraiment ? says:

    12 arguments « scientifiques » pour remettre en cause le mariage homosexuels, sans un seul favorable ou simplement neutre ? Ca c’est de la démonstrations scientifiques !! Ou peut être que les arguments favorables seront publiés dans un articles à venir, non ? Bref, cet article ne sert qu’à conforter les passéistes dans leur idée. Tellement partial qu’il n’en devient pas bien méchant, et les lecteurs convaincus savent très bien que la France, de droite comme de gauche, ne reviendra pas dessus. Sujet clos, mais continuez à vous agiter, on a manifesté le 11 janvier pour que vous puissiez vous aussi vous exprimer !

    • marc.sorede says:

      t’as manifesté plutôt pour la pensée unique, mouton parmi les moutons.

      • Parle pour toi.

      • Comment reconnaître un vrai marcheur d'un mouton... says:

        puisqu’on se tutoie, tu as raison, je suis un mouton comme 4 autres millions de moutons. C’est drôle quand une marche dépasse largement le nombre de manifestants de la « marche pour tous » (pour tous, vraiment ? trop drôle !), ses participants peuvent être considérés comme des moutons. Ce que je constate c’est que vous auriez aimés être beaucoup plus nombreux dans les rues, mais avec des idées passéistes, on ne peut guère mobiliser les foules. Enfin, c’est déjà bien, quand vous la referez dans 2 ans ou 5 ans, vous serez encore moins.

        • marc.sorede says:

          @ marcheur..
          L’appel a reagir était salutaire.
          Mais pas sur cette étiquette là.
          « Non à l’islamisme » était plus adapté.
          Bon, sinon, il ne t’aura pas échappé que l’appel à marcher relayé par tous les medias sans interruption et a joué à la fois sur la peur et l’émotion, tout en culpablisant le réfractaire qui a toujours considéré C H comme un torchon indigne…
          Le comptage? Mais tu y crois, toi, à ces chiffres bidonnés par ces mêmes services qui sur sont plu à diviser par 3 ou 4 les chiffres réels de la manif pour tous qui s’était rassemblée sans aucun secours médiatique ou politique? Reste heureusement les photos pour ridiculiser le ministre de l’intérieur de l’époque…
          Ça fait carrément soviétique…
          Le  » vivre ensemble »? Le  » mouton » français est gentil, plein de bons sentiments…mais…désolé, la main tendue l’était dans le vide, je n’ai pas vu beaucoup de musulmans…voire…aucun.
          Et pour terminer:
          Nos « idées » passéistes sont de toujours, intemporelles…
          2 pederastes ou 2 lesbiennes n’ont aucune vocation a se marier… ces idées là vont vomir même… le musulman modéré…dans cette haine des ces terroristes, ce facteur là n’est pas anodin non plus.
          Je te remercie d’avoir manifesté pour moi, avec le soutien -je suis Charlie- pour un journal qui n’a eu de cesse que de salir ce que j’ai de plus cher.
          La vraie liberté, ce n’est pas ça.

  66. « Le chien retourne à son vomissement, et la truie lavée au bourbier. »

    Comment expliquer « l’idée » de Dieu a un dégénéré…?? Lucas a totalement raison, il est au niveau du bonobo, sans âme , ni morale. rien, sinon le néant, le vide absolu…

    • Comment expliquer la vraie vie à un pantin de Dieu ?

      Tu as choisi de te soumettre à Lui, j’ai choisi la vraie vie, celle dont tu es exclu. Mieux vaut être, je cite, « au niveau du bonobo, sans âme , ni morale. rien, sinon le néant, le vide absolu… » parce que c’est toujours mieux que d’être pourri de l’intérieur comme toi. Tu ne mérites pas que je t’appelle être humain.

      • Ne t’en préoccupe pas Lucas, c’est juste un frustré qui a peur de la vie et qui se rattache à un « dieu » tout puissant qui dicterait le « chemin à suivre ».

        Au final c’est la mort (eh beh oui!) et il faut donc vivre sa vie de manière heureuse, pas en se flagellant devant une croix.

  67. michelb says:

    il fallait parler du mariage pour personne.

    mon premier divorce en 1991 nickel

    aujourd’hui, je suis pris en otage par le fisc, les avocats, l’administration judiciaire et la bonne femme évidemment

    tous ces cotra

  68. michelb says:

    tous ces contrats républicains c’est pour ôter la liberté naturelle et donner des sous aux bourgeois qui dirigent le pays

  69. Quoi contre nous ? says:

    Je ne comprend pas certain commentaire. Je suis athée, homosexuel, en couple depuis 16ans, ayant un travail, une maison, une famille, des amies et en bonne santé. Déjà je tient a dire qu’il est vrai que le sida (voir d’autres MST ) est un problème chez les homosexuels car plus important, bien que il est croissant aussi chez les jeunes hétéro.Je trouve particulièrement dommage qu’une partie des homosexuels ne fasse par attention à cela. Et c’est un problème qu’il faut éradiquer quelque soit l’orientation sexuel de la personne. Quand je voit les commentaires de certaines personnes à caractères plutôt haineux, je ne qualifierai pas cela d’homophobe mais d’irrespectueux. Car j’accepte le fait qu’on puisse trouvé l’homosexualité de contre nature, d’être contre le mariage ou la garde d’enfants par des homosexuels ou encore de trouvé répugnant les actes sexuels du domaine privé… Mais cela n’oblige pas à être irrespectueux, car avant beaucoup de chose on est humains, et je ne peut pas comprendre que des personnes, sous le nom de la religion, puisse être haineux et irrespectueux a ce point. J’ai été bénévole dans un secours Catholique, ou j’ai partagé,bu le café, et aidé les plus démuni avec des personnes de foi et qui avait manifesté contre le mariage homosexuel. Mais jamais, je dit bien jamais il m’ont manqué de respect. Voilà, je trouve bien dommage que certaine personne soit irrespectueuse envers les personnes homosexuel sous prétexte de croire en Dieu.

    • « Je trouve particulièrement dommage qu’une partie des homosexuels ne fasse par attention à cela. »

      C’est vrai, mais une étude montre que les homosexuels masculins seraient les plus nombreux à se protéger systématiquement.

      « Quand je voit les commentaires de certaines personnes à caractères plutôt haineux, je ne qualifierai pas cela d’homophobe mais d’irrespectueux. Car j’accepte le fait qu’on puisse trouvé l’homosexualité de contre nature, d’être contre le mariage ou la garde d’enfants par des homosexuels ou encore de trouvé répugnant les actes sexuels du domaine privé… »

      C’est tout à ton honneur. Mais malheureusement, je ne peux pas faire ça. Dire que l’homosexualité est contre-nature, refuser des droits aux homos, dire que c’est dégoûtant, sont autant de graves affronts non seulement irrespectueux mais aussi homophobes et intolérables, qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur l’homo qui peut l’entendre. C’est pour ça que je ne tolérerai jamais le mépris et la haine des homos sous toutes ses formes, qu’ils soient d’un religieux ou d’un athée.

      • Quoi contre nous ? says:

        Je suis aussi d’accord avec Lucas, car je ne veut surtout ne pas être égoïste dans mes propos. Ce que je veut dire c’est que quelqu’un peu trouvé l’homosexualité de contre nature, ou de dégoutante, mais n’est pas obligé de le dire dans le but de blessé une personne homosexuel. Elle peut le pensé sans le dire non ? Moi je suis athée, bien que j’ai le droit au blasphème de la religion, je ne vais pas le faire pour évité de faire mal au croyant car je suis ouvert d’esprit et neutre et Car on peu avoir ses idée, mais on est pas obligé d’être in civilisé.

        • Pareil. Je ne vais pas aller harceler les gens qui ne pensent pas comme moi (je suis athée aussi), chacun ses convictions. Mais si quelqu’un commence à m’attaquer avec, je ne me tairai pas et contrerai en critiquant comment ses propres croyances l’ont rendu stupide et indélicat. Parce que les religieux choisissent leurs croyances, mais les homos n’ont pas choisi leur orientation sexuelle Je crois tout de même à un monde où toutes les couleurs de peau, toutes les préférences sexuelles et toutes les religions pourraient cohabiter en paix.

          • Quoi contre nous ? says:

            Oui c’est vrai, vous avez raison, puis vous savez, si certains sont borné c’est leur problème, moi j’ai beaucoup de monde autour de moi qui ne me juge pas, que ce soit dans ma famille, dans mon travail ou dans mon village au fond de la bretagne, les gens me respecte. Malgré comme on peu voir ici… cela ne nous empêchera pas d’être la meme personne demain =)Il faut y croire Lucas à un monde meilleur… J’ai pu rencontré des athée, des catholique, des musulmans qui m’ont respecté alors aujourd’hui les gens comme certains ici qui sont irrespectueux, ne changerons rien… mais je respecte leur jugement bien qu’il ne soit pas capable d’en faire autant… c’est comme ça…

      • « qui peut avoir des conséquences dévastatrices sur l’homo qui peut l’entendre »

        pauvres foooolles, elles pourraient s’en trouver « perturbés » si elles écoutent ce genre de propos… le lancer d’homos depuis un toit d’immeuble comme le fait Isis est beaucoup moins traumatisant, c’est plus direct…!!

        • On a bien raison de dire que tous les fous de dieu se valent quelle que soit la religion, il n’y en a pas une pire qu une autre sur ce plan.
          Vous ne valez pas mieux que ces sauvages de Daesh, vous êtes même pire qu’eux car vous avez pas l’excuse d’être issu d’une banlieue déshéritée ou d’un pays du tiers monde.
          Vous avez eu accès à une éducation vous, vous êtes juste un malade.

          • Tchetnik says:

            Vous pouvez aller dans un pays musulman et un pays Chrétien pour comparer. Si vous faites cette démarche, vous constaterez qu’il y a une réelle différence.

            Je vous rappellerai juste que, historiquement parlant, ce sont bien les fous de l’athéisme qui ont causé le plus de dégâts humains.

  70. marc.sorede says:

    Ça devient un forum de gays athees ici! 😉
    Allez, ne vous affolez pas, personne vous hait… 🙂

    • Quoi contre nous ? says:

      Non personne ne nous haie sauf une minorité =) La vie continue =)

    • Foutage de gueule aussi puéril que stérile. Fais-toi à l’idée, le monde est beau, le monde est complexe, et certainement pas à la cheville de l’image que tu veux qu’il ait. Nous existons et nous aurons les mêmes droits que tout le monde, avec ou sans ton aval !

  71. marc.sorede says:

    On ne vous dérangé pas au moins? 🙂
    On ne voudrait pas être indiscret…
    😉
    Mdr

    • Quoi contre nous ? says:

      Non joignez-vous a nous, les gens irrespectueux on le droit de parler aussi =) Vous êtes humains ? Vous êtes croyant en une religions ? alors oui vous pouvez parler =)

  72. Quoi contre nous ? says:

    Non personne ne nous haie, sauf une petite minorité mais c’est pas grave, la vie continue … =)

  73. SandraJabba#UDPP says:

    @Lucacas (qui a le culot de dire qu’il ne va pas aller harceler les gens qui ne pensent pas comme lui mais qui vient poser sa pêche sur un site plutôt politiquement incorrect) :

    « Tout comme hier, on prédisait les pires abominations aux enfants de divorcés pour se rendre compte aujourd’hui que ça n’a aucune importance »

    Je ne vais pas te demander de développer parce que ton affirmation est simpliste et sans fondement. Crois-tu réellement que parce que les parents se gueulent dessus, le divorce va résoudre le problème en un claquement de doigt ? Les procédures de divorce sont devenues monnaie courante aujourd’hui, mais ça ne signifie pas pour autant que les enfants n’en sont pas affectés…

    • Non, certes, mais c’est 100 fois mieux que les parents divorcent que l’enfant les entende se disputer tous les jours. Et au passage, bravo, très fin, le jeu de mot avec mon prénom que même mes cousins ne faisaient plus après leurs 12 ans. Bel exemple de maturité.

  74. SandraJabba#UDPP says:

    Ca aussi, ça n’a aucune importance ?
    https://www.youtube.com/watch?v=2EMH-W8Fej0

  75. Pourquoi avoir mis le mot mariage entre guillemets dans le titre du billet?

  76. Parce que depuis la nuit des temps le mariage concerne un homme et une femme. L’idéologie du gender veut faire des intersexués et considérer qu’un homme peut être une femme et inversement. Ce qui n’a aucun sens compte tenu de la nature biologique de l’homme et de la femme. Entre homosexuel, ce ne peut être qu’un pseudo mariage ; le mariage a pour but principal la procréation. Je ne vois pas que le type d’activité sexuelle des homos puisse y arriver. .

    • N’importe quoi ! Le mariage n’a rien à voir avec la procréation. Il n’est pas nécessaire de se marier pour pouvoir procréer à ce que je sache ! Il n’est pas non plus nécessaire d’être hétéro pour procréer, ni pour se marier. Par conséquent, cet argument est nul.

      J’ajoute qu’il ne s’agit pas de faire une confusion sur les attributs biologiques de l’homme et de la femme, tout essai est bien évidemment absurde. Sur le plan psychosocial, en revanche, l’homme et la femme se ressemblent. Il n’y a pas une seule tâche ou qualité dont est capable un sexe que l’autre ne peut reproduire.

      Je conclue pour dire que non seulement quelque chose qui arrive dans la société depuis la « nuit des temps » n’est pas forcément indiscutable, mais en plus le mariage vient du mot mère, ce n’était qu’une institution pour donner une légitimité à la femme, celle d’être une machine à pondre. Une définition archaïque qui n’a plus court aujourd’hui !

      Alors pour ta suprême arrogance et ton irrespect envers les couples homosexuels mariés, tu peux aller te faire voir 😉 Etre homo n’est pas être stérile. De ton point de vue, tous les couples hétéros adoptant, ou les couples stériles, ou ne voulant pas d’enfants, qui se marient, sont donc aussi des « pseudo-mariages ». Aussi débile qu’absurde !

      • alorscassetoipovcon says:

        « J’ajoute qu’il ne s’agit pas de faire une confusion sur les attributs biologiques de l’homme et de la femme, tout essai est bien évidemment absurde. » dit Lu-cas.

        Qu’est-ce que tu nous racontes encore comme couille ? Ces « gender studies » induisent parfaitement une confusion es attributs biologiques masculins et féminins, renseigne-toi sur John Money et tu verras…

        « Sur le plan psychosocial, en revanche, l’homme et la femme se ressemblent. Il n’y a pas une seule tâche ou qualité dont est capable un sexe que l’autre ne peut reproduire. »

        Sérieusement, ferme-la. Il existe bien des différences innées, autres que les attributs, chez l’homme et la femme. La sécrétion de testostérone pré-natale , par exemple, sera plus importante chez l’homme que chez la femme, ce qui aura pour influence une prise d’empathie beaucoup moindre chez l’homme que chez la femme. Partant de ce constat, il serait très malhonnête de croire encore à ces conneries de parité homme-femme…

        • « Qu’est-ce que tu nous racontes encore comme couille ? Ces « gender studies » induisent parfaitement une confusion es attributs biologiques masculins et féminins, renseigne-toi sur John Money et tu verras… »

          Quand on confond le genre et le sexe biologique, on se tait.

          « Sérieusement, ferme-la. »

          Non, certainement pas.

          « Il existe bien des différences innées, autres que les attributs, chez l’homme et la femme. La sécrétion de testostérone pré-natale , par exemple, sera plus importante chez l’homme que chez la femme, ce qui aura pour influence une prise d’empathie beaucoup moindre chez l’homme que chez la femme. »

          Non seulement tu n’as pas prouvé que l’homme était incapable d’une chose dont la femme soit capable, mais en plus c’est une conclusion complètement misogyne. Les hommes sont autant capables d’empathie que la femme, ne t’en déplaise, et même s’il y a une différence, les deux sexes peuvent être empathiques. Donc argument nul et irrecevable.

          « Partant de ce constat, il serait très malhonnête de croire encore à ces conneries de parité homme-femme… »

          Je vois, donc les partisans de l’égalité homme-femme peuvent aller se faire foutre, c’est ça ? Parce que quitte à pousser ton petit numéro sexiste jusqu’au bout, autant chercher toutes les minuscules différences entre homme et femme pour justifier qu’elles sont 20 % moins bien payées que les hommes, n’est-ce pas ?

          Eh ben la réponse est non. On ne vit plus au 20ème siècle, il serait temps de te faire une raison.

          • alorscassetoipovcon says:

            Ce documentaire norvégien (/watch?v=PfsJ5pyScPs) expliquera mieux que moi l’impertinence de ces inepties. Pour le passage concernant l’empathie, c’est à partir de 20:34.

            Vous pouvez effectivement aller vous faire foutre car vos manipulations visant à culpabiliser les méchants hommes blancs virils ne tiennent plus : la différence de salaire H/F n’est pas de 2o%, mais d’environ 5 à 7% (dailymotion.com/video/xy2guj_egalite-de-salaire-h-f-la-desinformation-feministe_news).

            Laurence Parisot (qui se déclare pourtant féministe) avait sous entendu qu’il n’y avait en réalité pas de différence de salaire dans les entreprises et que ce n’est pas un probleme. Et quand il y a une différence de salaire, il y a déjà une loi qui permet aux femmes de faire un recours (comme aux hommes d’ailleurs) :

            dailymotion.com/video/xvk0tg_laurence-parisot-il-n-y-a-pas-d-inegalite-salariale_news

            • Je ne vais certainement pas me laisser insulter par un vieux con qui déforme la réalité à sa guise.

              • alorscassetoipovcon says:

                Haha il est mauvais maintenant, le p’tit homo bobo. Il est pris au piège et n’a plus que les insultes comme dernier recours. Car c’est bien insultant de dénigrer les Anciens -sans qui notre ami Lucas ne serait pas là pour nous exposer sa philo de comptoir- sans rien connaître du contradicteur.

                • Tu me fais exploser de rire, tu crois que tu vas changer la réalité avec ta petite vidéo ? L’écart salarial est une réalité, il est de 19.4 % globalement, et ça monte jusqu’à 41 % dans le secteur financier, et la moitié de ces écarts restent inexpliqués. Elles sont également plus nombreuses à travailler à temps partiel (5 fois plus). Tu vois, c’est bien de faire parler les chiffres d’une certaine façon, mais il ne faut pas perdre de vue les faits.

                  D’autre part, j’ajoute qu’on sort complètement du sujet. Le fait est, irréfutable, que NON, il n’y a pas une seule qualité dont soient capables les femmes que les hommes ne puissent remplir pour aucun d’entre eux, que ce soit dans le monde du travail ou familial. Et que si tu prends ça pour une tentative de brouillage des attributs biologiques, je te plains sincèrement pour ne pas arriver à faire la différence. Il est temps que tu distingues le corps et l’esprit.

                  • alorscassetoipovcon says:

                    Puisque ces faits restent inexpliqués, comment peut-on établir que les chiffres que tu nous craches à la gueule sont véridiques ? Si un homme est mieux payé qu’une femme pour le même travail, le serait-ce forcément par sexisme ? Peut-être la personne, voir l’homme en général, persiste plus dans les négociations salariales ? Ou peut-être la personne a un meilleur diplôme ? Une plus grande productivité ? Comment peut-on réellement discuter de cette prétendue différence de salaire , en sachant que 90% des employés refusent de donner leur salaire ?

                    En ce qui me concerne, j’ai déjà constaté qu’une collègue à un ami à moi touchait beaucoup plus pour le même travail. Ses trois dernières entreprises (à mon ami) se caractérisaient par une majorité de femmes dans les postes à responsabilité. Dans les faits, c’est très clair, les femmes sont de plus en plus nombreuses à devenir « manager / superviseur / chef de secteur ». La sois-disant infériorité de la femme dans l’entreprise s’avère complètement fausse quand on vérifie sur le terrain.

                    Ta mauvaise foi exacerbée t’empêche d’aller voir beaucoup plus loin de ton nez et de prendre en compte des avis divergents. Il est tout à fait logique que les hormones jouent un rôle sur la personnalité des hommes et des femmes. De même, la physionomie en général prouve une fois de plus que la femmme ne sera jamais l’égal de l’homme. L’inégalité est dans la nature, que ça te plaise ou non. Les femmes ont proportionnellement plus de graisses et moins de muscles que les hommes, pour un gabarit équivalent. Les hormones mâles induisent naturellement une propension à l’affrontement verbal ou physique en cas de conflit. Tandis que la féminité se caractérise par l’évitement du conflit. Cela a été vérifié par des médecins de diverses disciplines, des psychologues, et tout le bordel…

                    Et pourtant, les femmes subissent des tests physiques moins importants que les hommes pour intégrer l’armée alors qu’elles devront assumer les mêmes responsabilités. Elles auront droit au même salaire et aux mêmes primes de risques que leurs collègues masculins alors qu’elles ne seront jamais en première ligne. Elles peuvent également garder leur cheveux longs attachés sous le beret alors que l’on exige des hommes de se raser les cheveux et la barbe de près.

                    Alors concrètement, pourquoi les femmes seraient tellement discriminées dans le monde du travail en général, si c’est pour jouir de privilèges dans un domaine en principe « interdit aux fiotasses et aux pleunicheuses » ?

                    • On sent dans votre commentaire toute l’estime que vous avez des femmes…
                      Je ne pense pas que cela soit une coïncidence que les hommes les plus homophobes soient, très souvent, également les plus misogynes.

                    • alorscassetoipovcon says:

                      Très chère, depuis la nuit des temps, tous les hommes sont misogynes, sauf les tapettes, bien entendu…

                      Et qu’elle est votre réaction quand un vieux sodomite plein au as affirme « que ce serait faire un distinguo choquant entre la liberté de louer son ventre pour faire un enfant et celle de louer ses bras pour travailler à l’usine », hein ?

                    • En l’occurrence je parlais de vous, de vos propos je trouve cela très puéril de ne pas y répondre tout en rejetant la faute sur un autre. Un comportement très peu viril en somme…
                      Dire que tous les hommes sont misogynes c’est généraliser vos propres manquements et carences à tous, je peux vous assurer que les vrais hommes eux ne le sont pas.
                      Votre mépris des femmes combiné à cette obsession que vous semblez avoir des homosexuels, laissent à penser que vous n’êtes vraiment pas clair de ce côté 😉

                    • alorscassetoipovcon says:

                      C’est l’hôpital qui se fout de la chârité. Voilà quelque temps que je suis habitué aux autoproclamés « progressistes », « bienfaiteurs de l’humanité », et vous ne faites que frapper d’anathème (homophobe, misogyne, antisémite tant qu’on y est) dès que vous n’avez plus grand-chose à rajouter. Et quand on pose des questions gênantes, vous les évitez. Je suis juste rentré dans le débat lorsque le dénommé Lucas est parti dans ses délires féministes, c’est tout. Quant à mon dernier commentaire, vous n’avez tout simplement pas saisi que je me foutais de votre gueule, pour me mettre à votre niveau. Je vois bien l’image que les féministes se font de l' »homme parfait »…

                    • Quel état d’esprit, je ne peux m’empêcher d’applaudir. Mais fort heureusement, c’est complètement faux. Ce ne sont pas tous les hommes qui sont misogynes, juste les plus cons. Plus ceux qui se croient au-dessus des « tapettes » juste parce que sont des « tapettes » et qu’ils n’ont pas l’idée un seul instant d’employer un terme plus digne, disons, d’un adulte.

                    • Tiens, c’est marrant que tu me parles de différences physiologiques entre les hommes et les femmes. J’ai été le premier à apprendre aux autres que proportionnellement, les femmes ont plus de masse graisseuse que les hommes. C’est un fait.

                      Mais est-ce qu’on doit en déduire que toutes les femmes sont mieux armées contre le froid ou la disette que les hommes ? Non, absolument pas. La différence est dans la nature, c’est ce qui fait son charme et sa beauté, mais là où réside ta grossière erreur est d’en déduire qu’elle conduit à des catégories s’excluant de facto en terme de capacités. Les femmes ont une masse musculaire moindre, donc sont moins fortes en sport. Et alors ? Cela les empêche-t-elle, dans l’absolu, de pouvoir taper dans un ballon ou de lancer un marteau ? Non. De même, ce n’est pas parce que nous autres hommes produisons plus de testostérone que cela doit nous donner l’excuse de l’exclusivité du machisme et du sexisme, en se déléguant volontairement de la capacité à être empathique. Si tu prends ta propre petite personne pour justifier de n’avoir aucune empathie pour tes enfants ni pour personne, c’est ton problème. Mais beaucoup d’hommes sont bien plus capables que toi dans ce domaine.

              • J’imagine le niveau que doivent avoir les conversations avec tes copines…

              • Ne vous tracassez pas Lucas, d’une part ce chiffre d’écart salarial est inexact pour de nombreuses raisons que la propagande féministe édulcore, mais sans aller très loin, vous verrez que les femmes ne tiennent absolument pas à l’égalité, pas plus qu’à la parité.
                Ce reproche d’inégalités n’est qu’un moyen parmi tant d’autres pour culpabiliser le masculin, ce salaud depuis la nuit des temps.
                Cà vous fera plaisir d’apprendre qu’au Luxembourg le salaire médian des femmes est supérieur à celui des hommes… :
                http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/12568266

                Nous sommes différents. C’est un fait et l’égalité des sexes n’a aucun sens. Celle des droits oui. Je vous redonne cette étude du professeur Cohen s’appuyant sur les travaux de nombreux neurobiologistes comme sur les recherches de féministes telle E. Badinter.
                http://www.psycho-ressources.com/bibli/femmes-et-hommes.html
                Nous sommes foncièrement différents, physiologiquement, biologiquement et psychiquement. N’en demeure pas moins qu’il y aurait 20% d’hommes dont le cerveau serait « féminisé » et 10% de femmes dont le cerveau serait « masculinisé ».
                D’où certaines confusions…

        • alorscassetoipopcon:

          J’ai sincèrement du mal à voir le lien entre la sécrétion de testostérone et un acte d’état civil.
          On ne se dirigerait pas vers du bon gros hors sujet là?
          La notion d’égalité relève ici de la question d’égalité de droit, pas d’égalité absolue sur le plan biologique, sur le plan physique ou autres.

    • Le mariage tel qu’il est envisagé dans notre pays, est avant tout civil, institutionnel, républicain et encadré par la loi.
      Aujourd’hui, un mariage homosexuel est légal, donc il a autant de valeur qu’un mariage hétérosexuel.
      L’usage de guillemet est donc, aux yeux du mariage civil, inapproprié.

      L’activité sexuelle, la biologie et la procréation n’ont rien à voir là dedans.
      Le principe de mariage existait avant l’avènement du catholicisme et la procréation existait avant l’avènement du mariage, qu’il soit religieux ou non d’ailleurs. L’un n’implique donc pas l’autre et les liens de cause à effet nuls et non avenus.
      De fait, appuyer son discours sur des anachronismes et des raisonnements passéistes et fallacieux, c’est une erreur.

      L’article parle des conséquences des mariages homosexuels, donc d’une situation qui se déroule au présent.
      Eh bien, au présent, le mariage homo est légal et valable. Donc au revoir les guillemets. 🙂

  77. Ce qui est regrettable concernant l’article, au delà du caractère discriminatoire contenu dans l’usage des dits guillemets entourant le mot mariage, c’est l’étude à charge, complètement partisane.
    Parce que des conséquences positives, il y en a.
    Un mariage coute généralement des sous et concerne bien des secteurs d’activité. Plus de mariages, ça fait donc plus de clients potentiels pour faire tourner voire pour créer de l’économie.
    Plus de mariage, c’est donc aussi statistiquement plus de divorces. Et une fois encore, ça crée de l’économie (frais d’avocats, etc…).

    Faut juste faire preuve d’un peu plus d’objectivité.

    • Tchetnik says:

      «  » » »l’étude à charge, complètement partisane. » »

      -Les zomo ne sont pas du tout partizans, c’est bien connu et leur prosélytisme dans les écoles pas du tout de la propagande non plus.

      Étrange cette propension à jour les coucous dans une nation e un espace public qu’ils n’ont pas construits.

      • Car vous pensez sincèrement que les personnes homosexuelles ou bisexuelles n’ont pas, elles aussi, construit ce pays?

        • bien sur, les bonobos aussi ont construit ce pays et malheur à ceux qui oseront dire le contraire !!

        • Tchetnik says:

          Vous nous montrez la cathédrale, le manoir, l’œuvre d’art, la symphonie, la peinture, le roman majeur, reconnu comme partie du patrimoine national comme du patrimoine mondial fait par l’homosexualité au nom de l’homosexualité et on en reparle.

          • Des artistes, écrivains, scientifiques …brillants et homosexuels (ou bisexuels) il y en a eu des tas.
            Vous manquez cruellement de culture sur le sujet.
            Donc OUI eux aussi ont contribués à construire ce pays.

            • Tchetnik says:

              Pas des tas non.

              Quelques cas parmi des milliers qui, eux, furent tout ce qu’il y a d’hétéro et qui, pour leur immense majorité, n’ont jamais utilisé l’homosexualité comme moteur de leur art.

              Si je vous demandais d’en citer quelques uns, vous seriez assez vite à sec.

              Pas la peine de faire de l’enfumage ou de la récup’.

              • Nooooooooon, les hétéros, eux (ou en tout cas prétendait-ils l’être, pour certains…) s’inspiraient juste des putes qu’ils tiraient à Pigalle ou des drogues qu’ils consommaient.

                En tout cas, ce n’est pas son homosexualité qui a aidé Alan Turing à craquer le code des nazis.

              • Socrate , Sappho, Alexandre Le Grand ,Richard 1er coeur de lion, Louis XIII,Frederic Chopin, Frederic II de Prusse, Gustave Flaubert, Paul Gauguin, Colette, Paul Verlaine, Marcel Proust, Arthur Rimbaud, Virginia Wolf, Oscar Wild,Léonard de Vinci, william shakespeare, Marcel Proust, André Gide,Francis Bacon, Jean Genet, Alan Turing, Michel Foucault, Jean-Jacques-Régis de Cambacérès, le General Lyautey , Christian Dior, Yves St Laurent…

                http://www.huffingtonpost.fr/2012/10/22/ces-homosexuels-celebres-vallaud-belkacem-place-homosexuels-manuels-scolaires_n_2002458.html

                Je pense plutôt que c’est vous qui faites de l’enfumage:

                Personne n’a dit qu’ils auraient utilisé obligatoirement leur homosexualité dans leur art, pour la simple et bonne raison que bon nombre d’entre eux vivaient dans des sociétés ou les homosexuels etaient persécutés. Certains furent même poursuivis en justice pour ce motif.

                Il n’empechent que ces hommes et femmes ont contribués à enrichir leur pays de leurs talents. Bien plus que vous, Monsieur :o)

      • Tchetnik:
        Extraire 4 ou 5 mots de mon discours pour y réagir hors contexte, c’est ce qu’on appelle communément du troll. Et le troll ne sert à rien dans une discussion entre adultes. il vous discrédite même.

        Manifestement, la ligne éditoriale de ce blog a peu de considération envers les personnes homosexuelles. Il n’est donc pas étonnant de constater que la partialité émane une fois encore de cet enième billet traitant de ces personnes, par une sélection précise d’études, bizarrement fustigeant toutes l’homosexualité.
        Le comble étant d’essayer de calquer ces études étrangères à notre modèle social.

        C’est un peu comme si l’on écrivait un article sur les conséquences dramatiques de Civitas en s’appuyant sur des études consacrées au KKK et autre groupuscule extrémiste à tendance chrétienne dont le CV est souvent peu reluisant.

        • Tchetnik says:

          Tous défauts que vous pouvez reprocher aux vôtres tout autant.

          Quant aux études, nous n’y pouvons rien si elles représentent la réalité, selon un protocole de recherche et d’analyse certainement bien plus sérieux que celles des homophiles.

          • Les études ne représente pas la réalité, mais une réalité. Réalité qui n’est, en l’absence de preuves factuelles, pas transposable au modèle français.
            C’est d’ailleurs bien le problème majeur de ce billet: chercher à pointer du doigt une situation française en s’appuyant sur des chiffres étrangers.
            Le raisonnement, en plus d’être tordu, est malhonnête.

            • Tchetnik says:

              Ach so.

              Les zomos étrangers sont donc différents des zomos bien de chez nous.

              Vous avez raison.

              Font chier ces métèques.

              • « Les zomos étrangers sont donc différents des zomos bien de chez nous »

                absolument !! par exemple en Irak, ils pratiquent le saut à l’élastique sans l’élastique ! activité ludique et sportive de plein air que Daech viendra faire connaître un jour à nos zamis zomos du bled…

              • Il n’est pas tant question d’individus et de leurs sexualités, mais de tas de paramètres sociaux, économiques, culturels, religieux, politiques qui diffèrent d’un pays à l’autre.

  78. Marya says:

    Pourquoi les gens pensent que quand on site les dangers des choses contre nature que c’est forcément l’homophobie ou frustration sexuelle ? Il faut une raison ?

    Normalement ils remercient les personnes qui leur sensibilisent au lieu de les accuser !

    • Lucas says:

      Parce que premièrement, ce n’est pas contre-nature, et deuxièmement, les dangers existent pour toutes les pratiques…

      • Dickes says:

        Excusez moi de vous dire les choses telles quelles sont. L’anus et le rectum font partie du système digestif et non du système reproductif.
        Par ailleurs, le nombre d’homosexuels en France est de 3 % au maximum.Un nouveau cas sur deux de sida tient aux pratiques des homosexuels hommes. De plus un homosexuel sur deux est porteur de la maladie sans le savoir car il ne s’est pas fait dépister.En attendant c’est nous qui payons la note.

        • Lucas says:

          « Excusez moi de vous dire les choses telles quelles sont. L’anus et le rectum font partie du système digestif et non du système reproductif. »

          Purée, il faut vraiment tout t’apprendre. Excuse-moi de te dire que :

          – l’anus est dix fois plus érogène que le vagin, ce qui en fait également un organe sexuel tout comme la bouche
          – le rectum des hommes contient la prostate qui, stimulée avec un doigt, un objet ou un pénis, peut décupler l’orgasme et l’éjaculation

          « Par ailleurs, le nombre d’homosexuels en France est de 3 % au maximum. »

          Et alors ? Tu sais combien d’hétéros aiment la sodomie ou ont envie d’essayer ? Grosse erreur de dire que c’est une pratique « homosexuelle » !

          « Un nouveau cas sur deux de sida tient aux pratiques des homosexuels hommes. »

          L’autre moitié (plus de la moitié) vient des hétéros. De plus, les statistiques montrent que les homos se protègent plus spontanément et souvent. J’ajoute que faire de la stigmatisation sur les homos comme ça est débile. Ce n’est pas en cherchant un coupable idéal qu’on va endiguer la propagation du SIDA qui concerne TOUT LE MONDE.

          « En attendant c’est nous qui payons la note. »

          En Afrique, la grosse majorité des infections sont dues aux hétéros. Et ce sont aux homophobes de payer la note, car ils encouragent les homos à vivre dans la clandestinité sans être informé des risques de certaines pratiques.

          Bref, ton pseudo convient bien à ce que tu es.

        • Lucas says:

          De plu, explique-moi comment on VOUS fait payer la note puisque théoriquement, les homosexuels se transmettent le SIDA entre EUX ? Le SIDA chez les hétéros est transmis par les hétéros. Faut user de ta cervelle deux secondes, idiot !

        • Lucas says:

          De plus, explique-moi comment on VOUS fait payer la note puisque théoriquement, les homosexuels se transmettent le SIDA entre EUX ? Le SIDA chez les hétéros est transmis par les hétéros. Faut user de ta cervelle deux secondes, idiot !

          • alsaco says:

            triple buse, il me semble que la maladie t’a rongé le peu de matière grise que tu avais, nous payons tout simplement vos traitements par le biais de la sécu, et après on va nous dire qu’elle est dans le rouge à cause du vieillissement de la population, et puis mer2, continuez à vous allumer le q, et à faire vos « défilés » de malades, gay pride, je t’en foutrais, quel image pour les petits, et pour terminer pour de bon, quand une enquête sera faite plus tard, sur les enfants de couples de votre faune, il sera trop tard pour une voire 2 générations et plus, le MAL sera fait, mais pas grave, vous aurez vécu votre vie de chien, c’est d’un lamentable, pauvre société qui part en sucette

            • Lucas says:

              « triple buse, il me semble que la maladie t’a rongé le peu de matière grise que tu avais, nous payons tout simplement vos traitements par le biais de la sécu »

              Et alors ? NOUS payons bien VOS FIV à cause de rapports nos protégés, vos suivis de grossesses et tutti quantti. Joue pas à ça avec moi, enfoiré !

              « triple buse, il me semble que la maladie t’a rongé le peu de matière grise que tu avais, nous payons tout simplement vos traitements par le biais de la sécu »

              Mon petit, il me semble que les parents ne sont nullement tenus d’amener les enfants aux Gay Pride. En revanche, je n’entends personne protester contre les carnavals qui sont au moins aussi débauchés !

              « quand une enquête sera faite plus tard, sur les enfants de couples de votre faune, »

              Sale homophobe de merde, pour parler de « notre » faune, nous ne sommes pas différents, nous sommes des êtres humains comme les autres !!

              Et quand les études seront faites… Elles le sont déjà ! Elles montrent déjà que les enfants d’homos s’en sortent aussi bien que les autres ! Le seul problème qui est constaté, c’est généralement à cause de connards comme toi qui ne peuvent pas se retenir de vouloir absolument créer un malaise qui n’existe pas à la base ! Alors va te faire foutre !

              « vous aurez vécu votre vie de chien »

              Mieux vaut vivre une « vie de chien » comme tu dis, que d’avoir un cerveau pourri comme le tien. Tu mourras con et aigri et c’est tout ce que tu mérites ! Je souhaite que tu perdes la garde de tes enfants réels ou à venir et qu’on les confie à un couple d’homos. Tu ne mérites pas d’être parent ni même que je te qualifie d’être humain, pauvre sous-merde.

  79. Jaguar says:

    Quand Daesch viendra les rééduquer ces dégénérés vont la mettre en sourdine…!!

    • Lucas says:

      Ta gueule, toi. A t’entendre, tu es du côté des terroristes. C’est eux et toi qu’il faut envoyer dans un asile psychiatrique. Vous êtes autant des sous-merdes l’un que les autres.

  80. Jaguar says:

    te fais pas de bile, tu seras surement l’un des premiers, tu choisis la lame, ou le saut en hauteur….?

    • clara says:

      C’est vrai que les chrétiens eux n’ont rien à craindre, quand on voit le sort que leur réserve Daech…
      Mais tu te sera surement converti à leur religion avant, pour pouvoir te livrer en toute impunité à tous les fantasmes barbares dont tu nous abreuves ici.
      Car ta religion à toi, c’est le fanatisme.

  81. Jean-Pierre Dickès says:

    Cela n’a aucun sens de dire que Jaguar est du côté des terroristes. Il pose une question importante. J’ai vu une video effroyable tournée en Afganistan : un homosexuel se faisait empaler. J’en ai eu des insomnies tellement c’était insupportable, infiniment condamnable et impensable. Je pense comme Jaguar que les homosexuels feraient bien de soucier de cela ; le lobby LBGT serait bien inspiré de dépenser son énergie plutôt que de s’en servir pour nous imposer le Gender, l’utilise à s’opposer aux idées de l’Etat Islamique qui lui ne le ratera pas.

    • Lucas says:

      Non mais t’es qui pour dire des conneries pareilles, toi ? Il faut faire partie du lobby LGBT pour s’opposer à de pareilles monstruosités maintenant ?

    • clara says:

      Et la vidéo des coptes décapités sur une plage vous l’avez vus aussi , puisque vous avez l’air amateur de ce genre de scènes.
      D’ailleurs entre nous vous me faites pensez à ceux qui vont assister aux executions publiques pour se divertir , il faut vraiment avoir un grain pour regarder ça !

      • Jaguar says:

        Les coptes je les plains comme Frères chrétiens, pour les fiotes fusillés ou balancés du haut d’un immeuble, devine ce que je pense…

        • Lucas says:

          Oui bon ça va, on a compris que tu étais un monstre, un connard et un malade mental. Ta mère aurait vraiment dû avorter…

          • Jaguar says:

            Ma mère aurait dû avorter… ?

            L’avortement…une obsession pour les z’homos, de nous deux, qui est le monstre, connard, malade mental..?

            • Lucas says:

              Mon vieux Jaguar, si tu ne saisis pas la portée de tes monstrueux commentaires, ni à quel point tu t’es complètement rabaissé à un état de limace visqueuse et toxique dépourvue de la moindre once d’humanité, celle-là même qui devrait te faire comprendre tout le mal inutile que tu fais aux homos qui ne font eux-mêmes de mal à personne, je ne peux rien faire pour toi. Tu es une sous-merde inhumaine. Une insulte à l’humanité tout entière, une aberration de la nature, une bombe scatologique larguée dans la société. Tu ne sais pas ce qu’est l’amour et la tolérance, vivre avec les différences minimes et inoffensives d’autres personnes et tu ne le sauras jamais. Tu mourras comme une vieille merde aigrie et l’Histoire se souviendra uniquement de toi comme le fossile d’une anti-civilisation fangeuse qui voulait absolument créer le mal en ce bas-monde. Fort heureusement, les mentalités ont évolué, sans toi.

              • Jaguar says:

                « limace visqueuse et toxique »

                tu oublies vipère lubrique, rat visqueux, immonde ver de terre rampant….etc

                on dirait un commissaire politique chinois…

                • Lucas says:

                  Aucun attribut animal ne serait assez fort pour souligner le caractère exécrable de ton existence – d’ailleurs, c’est une insulte aux limaces, l’expression que j’ai employée. Aucun animal ne s’abaisse à la connerie dont tu fais preuve.

        • Tomtom says:

          @jaguar:
          Je pense surtout que toi tu n’as même pas le courage de marquer des opinions en te cachant derrière des « devine ce que je pense » … tu n’es donc qu’un lâche … un pleutre … « une fiotte » oserai-je dire !

          pauvre petit minou … je te plains !

          • Jaguar says:

            l’autre bonobo qui vient à la rescousse…

            je précise donc, « devine ce que je pense » = j’approuve !!

            • Lucas says:

              Les sarcasmes et les insultes ! Typique du connard homophobe qui n’a rien pour se défendre. Et d’une lâcheté de surcroît. Tu n’as même pas les couilles d’assumer tes opinions sur Internet, alors dans les rues… Tu fais pitié, pauvre sous-merde.

              • marc.sorede says:

                « connard » »couilles » »sous merde »….
                je suis décidément toujours épaté par la délicatesse, la culture, le raffinement légendaire des z’homos…
                🙂 🙂 🙂

                • Lucas says:

                  Je me fiche de tes commentaires sur ma délicatesse comme de ma première paire de chaussettes. Je te répondrai juste qu’objectivement, ces « insultes » qui n’en sont pas seront toujours infiniment plus raffinées que les horreurs que peuvent pondre les homophobes. Et ce ne sont effectivement pas des insultes, juste souligner la vérité d’une manière certes un peu crue, mais quel autre langage ces êtres d’une extrême violence peuvent-ils comprendre ?

                  Quant à ton propre niveau de sarcasme qui frôle lui aussi l’homophobie, ou bien tu affirmes franchement ce que tu penses et tu assumes une pensée possiblement homophobe, ou bien tu te casses au lieu de pondre ces commentaires stériles.

                  • marc.sorede says:

                    mais je refuse absolument d’entrer dans ton jeu et de me déterminer, par rapport à toi, c’est à dire un pédéraste, ce qui ferait de moi un hétéro et/ou un homophobe !!!!
                    je ne me veux ni hétéro, ni homo, ni homo-phile ou phobe…
                    je suis catholique, français (toujours),marié (le sacrement hein? pas le votre!!), et père de famille.
                    voilà, et c’est tout.
                    et pour tout dire, vos tendances que vous mettez en avant comme un étendard m’ennuient au plus haut point.
                    pas d’autre sujet de conversation?
                    pour rebondir sur le sujet de l’article tu ne respires pas la sérénité…

                    • Lucas says:

                      Tu emploies des mots dont tu ne connais même pas le sens… C’est à pleurer !

                      Je me fous de ta vie. Sache juste que tu n’as pas le monopôle de ce « sacrement ». Va falloir te faire à l’idée que le mariage n’est à personne et que tous les couples d’adultes consentants peuvent se marier maintenant.

                      Et où mets-je en avant mes « tendances » ?

                      Et merci de t’inquiéter mais moi ça va très bien. Ce n’est pas pour moi que je poste pour endiguer les commentaires obscurantistes et haineux, mais pour les homos moins bien préparés que moi…

          • marc.sorede says:

            salut tom tom 🙂
            pas beau de jouer les provocs !!!!
            déjà je trouve que ça dérape grave ici, faudrait arrêter un peu, non?

            • Tomtom says:

              @Jaguar:
              Tu n’es donc qu’un lache en plus d’être en totale contradiction avec les préceptes religieux que tu prônes pauvre truffe, de mémoire l’appel au meurtre et se réjouir de la mort d’autrui sont loin d’être le socle du catholicisme ! (Marc Sorede saura certainement mieux t’en parler)
              @Marc: salut 😉
              Je ne joue pas les provocs, je n’aime tout simplement pas laisser l’autre truffe (Jaguar) se « masturber intellectuellement » pour essayer de gagner un peu en considération sur ce forum … Les psychiatres ont des divans pour ca …
              Bref comme tu le dis ca « dérape grave » ici … mais c’est au modérateur de MPI d’y mettre un terme …

              • Jaguar says:

                Désolé ma puce mais je suis un chrétien « ancien régime »… « Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le soleil. », le votre s’achève, nous allons y mettre un terme !!

                • Lucas says:

                  Essaye un peu et tu vas voir la gifle que tu vas te prendre, connard. C’est TON temps qui est terminé et tu y mets un terme tout seul ! Vive l’homosexualité, vive l’amour entre personnes de même sexe ! Dieu n’existe pas !

                  • Jaguar says:

                    tu vas me gifler avec tes petits bras velus..et me griffer aussi non…? vilaine, je tremble, si tu savais !

                    • Lucas says:

                      Je suis au-dessus de tes petites insultes puériles et homophobes. C’est le temps qui se chargera de t’administrer une bonne gifle, pas moi. Pauvre déchet.

                • Tomtom says:

                  Rhooo mon loulou tu me fais mal ;-)))

                  Depuis le temps qu’on nous predit je jugement par ci le jugement par la … je pense que je vais reléguer ta provocation/prémonition sur l’étagère des mystifications douteuses entre le dossier sur Roswell et celui sur le Créationisme !

                  • Tomtom says:

                    je répondais bien sur a sa seigneurie Truffe 1er alias « Jaguar »

        • clara says:

          Et ça se dit chrétien, mais t’importe quel veritable chrétien te renirais en lisant les horreurs que tu ecris…

      • Jaguar says:

        Les coptes je les plains comme Frères chrétiens, pour les fiottes fusillés ou balancés du haut d’un immeuble, devine ce que je pense…

      • Jean-Pierre Dickès says:

        Oui Clara. Toutes les scènes de violences m’épouvantent ; y compris dans les films. Les scènes de tortures, le sanguinolent du gore, les exécutions publique, je ne supporte pas. L’empalement : j’ai coupé tout de suite. Etant médecin et ancien accoucheur, toute souffrance me semble insupportable, y compris sous la forme de spectacles.

        • Lucas says:

          Et pourtant, tu as COMMENCE à regarder, sachant ce qu’il y avait dedans… C’est ça qui est difficilement compréhensible.

      • Jean-Pierre Dickès says:

        Pour répondre à Clara qui a l’air que je me délecte à regarder ces scenes d’horreur, je précise précisément que pour moi elles sont insupportable. J’ai coupé de suite la vidéo de l’empalement ; je ne supporte pas de voir la souffrance, et les scenes de violences. Par on métier de médecin, je suis confronté à la souffrance ; je sais ce qu’elle est quand elle est imposée par la maladie. Quand elle est infligée par d’autres hommes, c’est l’horreur. Jamais je ne regarde ça.

  82. Jaguar says:

    Lucasse tu devrais revenir sous la couette et profiter des derniers gros calins z’humides de ton mari, il ne te reste peut-être plus beaucoup de temps, ils sont déjà là…

    • Lucas says:

      Je n’en ai rien à foutre. Contrairement à toi, je ne suis pas un lâche qui se soumet à la haine. Mon amour est plus fort que leur haine. Si tu penses que c’était un moyen d’inciter les homos à cesser d’être eux-mêmes, tu te trompais tristement.

      • Catherine says:

        Si tous les homo ont votre verve, Monsieur Lucas, je ne doute plus de la dégénérescence de leur cerveau.

        • Lucas says:

          Si tous tes commentaires ne peuvent ressembler à autre chose que cette grosse merde haineuse, je ne doute plus sur l’absence totale du tien.

          • Catherine says:

            Pauvre Lucas

            La charité m’oblige à prier pour vous. Je le ferai donc….

            • Lucas says:

              Voilà bien toute l’hypocrisie et la connerie religieuse, condensée en un seul commentaire. Tu te permets de juger et de te montrer odieuse avec les homos alors que ta religion est censée enseigner à ne pas juger l’autre ; tu montres ta méconnaissance totale de cette branche de la sexualité ; tu admets que ta haine et ton ignorance sont uniquement basées sur tes croyances ; et tu fourres le nez dans ma vie privée.

              Garde tes prières, j’en ai rien à foutre, elles n’ont aucune signification pour moi. Prie plutôt pour toi dans l’espoir de devenir plus intelligente un jour. Parce qu’aujourd’hui, tu fais tout simplement pitié à venir commenter un article biaisée sur les homos vieux de plusieurs mois, comme une no-life frustrée du cul qui vient récolter désespérément des miettes rassies supplémentaires pour se raccrocher à une haine inutile, dévastatrice et toxique.

              • Catherine says:

                La totalité de vos commentaires sur ce sujet discrédite complètement la cause homo. C’est clair.
                Si je hais l’homosexualité, je plains de tout mon cœur les homo.
                Évidemment nous ne vivons pas dans le même monde.

                Alors je vous serai bien reconnaissante si vous pouviez prier pour moi, j’en ai besoin. Et moi j’aurai quelques petites pensées pour vous quand je m’adresserai à Dieu.

                • Lucas says:

                  Bah non, justement. Mes commentaires discréditent l’obscurantisme religieux que tu cautionnes et incarnes.

                  « Si je hais l’homosexualité, je plains de tout mon cœur les homo. »

                  Seul un malade mental hait l’homosexualité de la sorte, puisqu’il est incapable d’expliquer POURQUOI. Et seul un connard de mêle-tout et psychopathe plaint les homos, puisqu’il n’y rien à plaindre de ce côté-là. Psychologiquement, tu extériorises ton propre mal-être en en créant un dans une communauté qui, elle, n’en a pas à la base. Et c’est de la lâcheté et de la méchanceté pure. Dieu va pas être très content en voyant la merde que tu répands. Ah mais oui, Dieu n’existe pas.

                  • Catherine says:

                    ce sera ma dernière réponse. Je ne voudrais pas alimenter le mal-être que je vous ai créé.
                    Vous ne croyez pas en Dieu. Cela ne L’empêche pas d’exister. Et peut-être qu’on pourra reparler de toutes ces choses dans…. disons…. 100 ans. Ok????

                    • Lucas says:

                      « ce sera ma dernière réponse. Je ne voudrais pas alimenter le mal-être que je vous ai créé.
                      Vous ne croyez pas en Dieu. Cela ne L’empêche pas d’exister. Et peut-être qu’on pourra reparler de toutes ces choses dans…. disons…. 100 ans. Ok???? »

                      Pas de mensonge, ce n’est pas plus digne d’un Chrétien. Prouve qu’Il existe avant de l’affirmer. Jusqu’à preuve du contraire, il n’existe pas.

                    • marc.sorede says:

                      en fait, Catherine, ces gens là sont quelque, part sont des révoltés, et ont ceci en commun de nier Dieu. tous… c’est frappant…
                      s’ils savaient le don de Dieu…

                    • Lucas says:

                      Excuse-moi mais Dieu n’existe pas et ceux qui savent user de leur cervelle ont la capacité de comprendre cette vérité toute simple. Pas d’argument pour montrer qu’Il existe => Il n’existe pas.

                      D’autre part, vous hétéros n’avez pas le monopôle de la religion. Tu serais surpris, contre toute attente de ton esprit étriqué, du nombre d’homos religieux. Parce que que tu le veuilles ou non, chacun a son interprétation des enseignements religieux et le monde ne tourne pas autour des tiens.

                      Dieu n’existe pas.

              • marc.sorede says:

                bon, en même temps, ta vie privée, tu viens nous l’exposer en long, en large et en travers…
                reste donc sur ta branche de sexualité, nous on te regarde d’en bas (comme au jardin des plantes), et essaie de soigner ton vocabulaire…purée, ça ne s’arrange pas sur ce forum 🙂 🙂
                au fait, comment tu y es toujours? tu es appointé par quelqu’un?

                • Lucas says:

                  Ah oui, parce que défendre les homos, c’est faire étalage de sa sexualité ? C’est nouveau ça. Perso, quand je défends les Blancs du racisme anti-noir (ou vice-versa), ce n’est pas pour faire étalage de ma propre couleur de peau. Tu n’as rien compris mon petit !

                  • marc.sorede says:

                    tu défends les blancs du racisme anti-noir?
                    comme t’y prends tu concrètement?

                    • Lucas says:

                      Mes excuses, une petite erreur qu’il est malheureusement impossible de corriger une fois le message posté. Mais ce n’était pas le plus important, je pense que tu as compris ce que je voulais dire globalement. Réponds à ma question : en quoi protéger les homos de l’homophobie c’est faire étalage de sa vie privée ? On demande justement à ce qu’on nous foute la paix et d’arrêter de faire des fixettes sur une sexualité un brin différente de la vôtre. Ce ne sont pas les homos qui font étalage mais les homophobes (souvent refoulés) !

  83. Catherine says:

    A marc sorede

    Je suis entièrement d’accord avec vous.

    Il n’y a que Dieu qui peut nous sauver et les sauver eux aussi. Puis je vous demander votre soutient dans mes prières?

    On ne pourra pas lui faire entendre raison, ni à celui-ci ni à bien d’autres encore. On ne peut faire boire un âne qui n’a pas soif. Et il n’a pas soif de Dieu. A Dieu de lui donner cette soif.

    • Lucas says:

      Pauvre brebis naïve. Dieu n’existe pas et tu ne pourras jamais prouver qu’Il existe. Seule la Science compte en ce bas-monde pour l’expliquer et le comprendre. Et la science le dit : l’homosexualité est normale, naturelle et sans danger. Mais je doute qu’une parfaite ignorante lavée du cerveau comme toi puisse t’en rendre compte un jour. C’est toi seule qui as besoin d’être sauvée ici, avec l’autre Jaguar de mes deux.

      • clara says:

        Lucas , je crois que nous avont à faire ici à une secte, une bande d’illuminés façon Civitas.

        L’autre qui veut jeter les homos du toît d’un immeuble, elle qui croit qu’elle sera encore là dans 100ans (réssucitée je suppose?) , sans parler de celui qui regarde des vidéos ou quelqu un se fait tuer et empaler…Quelle belle brochette de timbrés nous avons là lol

        • Jaguar says:

          « jeter les z’homos du toît »

          ben oui du « toît », parce que c’est bien connu que « Post toîtum homo tristis est »

      • Jean-Pierre Dickès says:

        Ne pas croire en Dieu ? On lève les yeux vers le ciel et on se dit qu’il y a là des milliards de planètes et que régulièrement on trouve des milliards de planètes appelées galaxie. El qu’il y en a encore d’autres derrière. C’est l’infiniment grand. Et dans l’infiniment petit on pensait ne rien trouver de plus petit que l’électron. On en est au quantique. Le temps qui passe et que l’on ne peut pas remonter ni accélérer. Jamais la science ne pourra remonter le temps qui passe.Tout cela nous montre bien qu’il y a un Créateur qui a été appelé Dieu.L’athée est celui qui ne veut pas reconnaître cela.
        Pendant que j’y suis, je dois dire que j’aime bien votre prose Lucas. Tout simplement parce que les insultes qui sont votre seconde nature désservent la cause que vous défendez et vous vous tirez une balle dans le pied en voulant tirer tous azimuth. Continuez !

        • Lucas says:

          Bien essayé mon petit ! Mais je suis au regret de t’annoncer que ce que tu as dit ne démontre ABSOLUMENT pas l’existence de Dieu. Ce qui fait qu’il est impossible de remonter le temps s’appelle l’entropie. Pas Dieu. Essaye encore !

          L’avenir dira quant à ma « seconde nature » lequel de nous deux aura eu raison de rester sur ses positions. Tu vas être sacrément déçu. Ne t’amoche pas trop en tombant de si haut… Quand on commence à m’insulter, on ne s’attend pas à ce que ma prose soit sucrée au passage. Mais insultante, ça jamais. Je ne fais que dire les choses telles qu’elles sont. Tu es un mouton naïf, incapable de raisonner de manière raisonnable et rigoureuse. Il y a des milliards d’étoile = Dieu existe… Dans quel monde tu vis ?

    • marc.sorede says:

      bonjour catherine,
      oui, sans problème.
      je pense que l’agressivité de Lucas, sa grossièreté vraiment choquante sont le signe évident d’un mal être, d’une tristesse permanente, d’une souffrance et d’un désespoir profond…
      quoi qu’il en dise.
      -Et s’il essaie de se convaincre en répétant sans arrêt comme un leitmotiv « dieu n’existe pas » c’est qu’il est finalement convaincu du contraire…c’est parlant quand même, la formule qui lui a échappée (24:03 16h01) »en ce bas monde »…
      oui, en ce bas monde…il n’y a pas de bas monde en science…
      -s’il arrêtait de se prendre juste un instant pour SG (super-gay, le défenseur des zhomos qui, du reste, n’ont strictement rien à cirer ni de ce site, ni de ses bons offices),
      -s’il réalisait que plus il en rajoute ici plus il s’attire des remarques blessantes,
      -s’il était un tantinet curieux ou si juste il agissait par défi….
      alors…alors il pourrait s’intéresser à la face de Jésus, qui a souffert infiniment plus que lui et pour lui, face telle qu’elle est imprimée sur le linceul de Turin…
      qu’il appelle sa science à son secours, et quand il verra que la science du 21ème siècle est incapable d’expliquer la formation de cette image sur un linge du 1er siècle, alors il commencerait peut-être à se poser les bonnes questions…

      • Lucas says:

        «  »je pense que l’agressivité de Lucas, sa grossièreté vraiment choquante sont le signe évident d’un mal être, d’une tristesse permanente, d’une souffrance et d’un désespoir profond… »

        Moi ça va très bien, merci beaucoup de t’inquiéter 😉 Pauvre con va… Parler sans savoir, ce n’est pas très mature. Quand on fait preuve des formes les plus affligeantes de la stupidité humaine, on ne s’attend pas à ce que les autres parlent avec des coeurs et des petites fleurs.

        « Et s’il essaie de se convaincre en répétant sans arrêt comme un leitmotiv « dieu n’existe pas » c’est qu’il est finalement convaincu du contraire… »

        Affligeant encore une fois ! J’ai des dizaines d’arguments SCIENTIFIQUES pour prouver qu’il n’existe pas. En as-tu un seul pour prouver qu’il existe ? Non, c’est bien ce qu’il me semblait. Toi qui reviens pondre des débilités stériles montre bien que tu t’accroches désespérément à toute tentative pour continuer à croire qu’Il existe même si tu sais très bien qu’au fond, il n’existe pas. M’inventer un mal-être et une fois refoulée pour te donner raison… Ta vie doit être merdique !

        Je me fous d’attirer les remarques blessantes,