virus-zika

Dans un communiqué publié sur leur site Internet, les évêques de la Conférence des évêques du Brésil (CNBB), signalent que la crise sanitaire du virus Zika « ne doit pas être une justification pour défendre l’avortement comme malheureusement le proposent certains groupes qui se sont organisés pour porter cette question au Tribunal fédéral suprême, ce qui est un manque total de respect pour le don de la vie « .
Les évêques mettent en garde contre la panique insufflée par les déclarations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Actuellement, le ministère de la Santé du Brésil étudie les 3.670 cas signalés de microcéphalie dans le pays. Ils ont confirmé  que 404 cas sont effectivement des microcéphalies, ou des modifications du système nerveux central, et que 17 des cas sont liés au virus Zika. 709 autres cas sont écartés.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com