El-Mundo-Con-Francisco

La fondation Scholas Ocurrentes du pape François a condamné le contenu des histoires de la collection «Avec François à côté de moi » que répandent les journaux argentins (Clarin) et espagnols (El Mundo), bien que le logo imprimé sur les couvertures de tous les Clarin en Argentine et d’El Mundo en Espagne soit celui de la fondation.

Un recueil de contes pour enfants intitulé «Avec François, à côté de moi »  apprend à accepter l’homosexualité et la transsexualité sans que Scholas Occurrentes puisse avoir droit de veto.

propagande-lgbt-école-2

« Il y a des enfants qui ont un père et une mère. Un de chaque. D’autres, deux de chaque. D’autres, un et deux. Ou deux et un. Ou juste un. Ou une. Ou pas. » Tel est le message donné aux jeunes à travers un conte pour enfants « Avec François à mes côtés », que vend chaque dimanche le journal El Mundo. « Il y a différents types de familles et tous sont également acceptables. » Cette phrase apparaît dans cette littérature pour enfants qui suggère au lecteur  que cette pensée est approuvée par le pape, voire écrite par le pape, accompagnée d’un dessin de fillettes vivant avec «deux mères ».

propagande-lgbt-école

L’histoire intitulée «Diversité» appartient à une collection de livres pour enfants publiée et promue par le quotidien argentin Clarin avec la collaboration spéciale de Scholas Ocurrentes, entité éducative fondée par le pape François.

La diffusion de ces histoires en Espagne est faite par le journal El Mundo, qui chaque dimanche vend un numéro de la collection en affirmant «présenter les mots chaleureux du Pape aux enfants ».

Parmi les idées « chaleureuses » attribuées à la communication du Saint-Père aux enfants,  l’idée que nos caractéristiques biologiques ne doivent pas nous conditionner. Dans une histoire intitulée «L’estime de soi » on lit l’histoire d’un chat qui affirme être un chien et tout le monde lui dit que c’est impossible, jusqu’à ce qu’un âne lui dise oui, qu’il est un chien et défend le chat qui croit être chien. La morale de l’histoire est que vous pouvez être ce que vous voulez et que vous devez être encouragé en ce sens. Exactement le leitmotiv de la théorie du genre.

Mais l’idéologisation des plus petits ne se termine pas là. À la fin des histoires, il y a un « Guide pour les parents et les éducateurs », dans lequel sont données les clés pour comprendre la valeur essentielle enseignée dans chaque histoire. Dans le conte  « Diversité », le guide fait la déclaration suivante: «La diversité va au-delà  du groupe social ou de la culture à laquelle nous appartenons (…) par exemple l’âge, les caractéristiques physiques, le genre et l’orientation sexuelle ».

Les responsables de Scholas Ocurrentes, dans des déclarations à  Infovaticana, ont précisé ce que cette initiative est née parce que le pape « était très intéressé par un grand concours mondial de dessins d’enfants» et que le journal Clarin avait offert de travailler à cette cause et de créer une collection de livres pour enfants.

pape-el-mundo

La fondation a dénoncé le contenu des histoires de la collection «Avec Francois à mes côtés », bien que son logo soit imprimé sur les couvertures, et « a présenté ses excuses pour sa diffusion« . Les représentants de Scholas disent ne « pas avoir eu l’occasion de voir les livres avant leur publication ni de mettre leur veto sur leur contenu« . Cela s’avère tout de même pour le moins d’une grande imprudence d’avoir autorisé l’utilisation de l’image du pape dans une collection de livres pour enfants sans s’assurer au préalable que ces livres aient un contenu conforme à la doctrine catholique. L’imprimatur, cela dit encore quelque chose à quelqu’un ? Or, on sait pertinemment que les livres destinés à la jeunesse sont une cible de prédilection des pervertisseurs de tous ordres. Il fallait donc évidemment redoubler de vigilance.

En attendant, le mal est fait et le nom de François et de sa fondation sont utilisés pour promouvoir l’idéologie du genre et la propagande LGBT auprès des enfants.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. RS87 says:

    Maintenant que le mal est fait, facile de prétendre que la fondation n’était pas au courant. Elle est responsable donc coupable.

    Le pape qui devrait logiquement se sentir sali, peut toujours demander à faire éliminer le reste des publications et faire un important correctif dans un numéro à base d’historiettes comme celles-ci, mais qui en prennent le contre-pied.

    Déjà l’épiscopat allemand fait le jeu de l’homosexualité sans être condamné. Le texte de l’inter-synode et ça maintenant, et puis quoi d’autre qui passe à travers ?

    Mais gageons que rien de tout cela ne sera fait et que cet exemplaire continuera d’être distribué!

    Marre de l’hypocrisie et de la subversion anti-catholique dans les instances de l’Eglise, mine de rien.

  2. Jeanne says:

    marre , marre , marre de leur gender, 2 ou 5 % qui imposent à la majorité , ça suffit cette abjection !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com