Alors que les compromissions et les forfaitures poussent des élus du camp national et des évêques de France à rendre hommage à Simone Veil, nous pensons utile de republier cette vidéo. Alain Escada, président de Civitas, y démontre à quel point avortement et immigration de grand remplacement sont étroitement liés.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

62 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    Quelle tristesse que vous soyez aveuglé au point de penser que la mort « légale »des enfants à naître soit une fatalité. ..

  2. LapinB says:

    Pas de solution donc pas de problème ?

    Oui la mondialisation permet de faire ailleurs ce qu’on ne peut faire chez soit. Pour le meilleur et pour le pire (tourisme sexuel en Thaïlande par ex.).

  3. Bientot, on le payera tres tres tres cher, Tous les pays du monde qui pratique l’ avortement subira la justice divine !

  4. Boutté says:

    Comme les autres moyens de contraception, l’avortement n’a nullement délivré la femme. Elle a par contre délivré l’homme de toute responsabilité dans la conception . Tout juste éprouve-t’il une jouissance furtive :  » Elle avait qu’à prendre sa pilule ! » . . . et disparait dans la nature, couvert par la loi inique .
    Qui donc a parlé de l’égalité des sexes ?

    • Maria R says:

      Commentaire au combien exact !!! Eh oui, le père, il n’est mentionné nulle part ! Ca n’existe pas ? Pas responsable ?

  5. Cyrano says:

    J’entendais ce matin à la radio le responsable d’une « association » qui se lamentait que beaucoup de jeunes filles copulent sans préservatifs notamment en cette période de vacances et donc de rencontres passagères.
    Elles auront bien entendu recours à l’IVG prônée par le planning familial en cas de grossesse!
    Mais il y a un non dit: Elles tueront une vie, soit, mais y laisseront peut être en contrepartie la leur si avec ces rapports non protégés elles sont contaminées par le SIDA… un début de justice en quelque sorte, et c’est très bien ainsi!

    • Cyrano says:

      @mcf68 (dont le post a été censuré) Réflexion bien digne de votre Micro Cerveau Fielleux, je ne me réjouis pas, mais considère l’équité devant une atrocité.
      En tout état de cause, si elles n’utilisent pas de préservatifs alors qu’elles connaissent parfaitement les risques, qui est blâmable? L’enfant à naître qui n’y est pour rien ou celles qui prennent un risque volontairement?
      Dura lex, Sed lex!

  6. cadoudal says:

    triomphe de la décadence de la Mère Veil sur le le passé honni;

    les vieilles valeurs disaient : « tu ne tueras pas « , « tu ne participeras pas à des partouzes ».

    que ce soit la philosophie rationnelle aristotélicienne , ou l’ Évangile.

    depuis la révolution nihiliste nietzschéenne : « jouis sans entrave; tue le fruit de ta débauche »

    l’ avorteuse est un Surhomme qui fait ce qui lui plaît, sans rendre de compte à Dieu , à la cité, à son enfant qu’elle tue.

    le sabre de Mahomet va nettoyer tout çà dans les futurs Bataclans.

  7. flicflac says:

    @MCF68

    a) je peux l’entendre…
    b) ok (je n’ouvre pas la discussion sur la contraception, je vous signifie que dans votre logique je réagirais comme vous, c’est évident)
    c) ok (dois-je comprendre que, parce qu’il n’y a pas de séquelles définitives, cela justifierait un peu plus l’acte en lui-même?)

    MCF68, permettez-moi d’utiliser le système par point numéroté ou lettré encore une fois ; c’est pratique lorsque les arguments s’entremêlent. Peut-être pouvez-vous continuer aussi ?

    Merci de votre honnêteté lorsque vous dites que vous comprenez la logique catholique. Je dois avouer que j’apprécie cette attitude. D’autant que je comprends votre point de vue dans votre logique.

    Concernant les avortements clandestins…
    J’aimerais vous demander de bien vouloir considérer ce qui suit et de le « digérer » à votre aise, si vous me passez l’expression.

    1) « Pas de compassion du clergé ». Vous y allez un peu fort à mon sens. Mais je suis né en 79, je vous laisse le soin de m’éclairer sur ce point d’histoire.
    Par contre, est-ce vraiment tout le clergé ? Généralement, au sein de l’Eglise, je vous demande de me croire, il est parfois préférable de se taire car les médias auraient vite fait de transformer un signe de compassion pour un signe d’approbation. Je vous informe que beaucoup de personnes prient pour ces femmes, je n’ai aucun doute la dessus.
    2) Je perçois votre agacement face aux réactions de ceux qui devraient être les plus dignes représentants du Christ : nos prêtres, évêques,etc. Je ne peux que m’en indigner avec vous. Figurez-vous que j’ai beaucoup de mal avec les agissements de certains.
    3) -L’habit ne fait pas le moine-. Je n’ai pas besoin de vous expliquer. Par contre, je vous demande de bien vouloir considérer le principe pour lui même et non ce que les êtres humains en font ou la manière dont ils s’en servent. Il s’agit du principe énoncé dans mon premier message : un bien supérieur est toujours préférable à un bien inférieur ; la préservation de la vie est un bien hiérarchiquement supérieur.
    4) « Des pécheresses qui devaient être punies ». C’est souvent comme cela que l’on perçoit, à tort, les enseignements de l’Eglise. Je ne peux que vous certifier que l’Eglise condamne les actes et non les personnes. Le terme condamner est utilisé pour signifier une attitude contraire à ce qui est bien, soit une désobéissance contre Dieu : le péché. (je suis dans la logique catholique). Ainsi, l’Eglise énonce qu’elle n’est pas d’accord ; en fait, qu’elle ne donne pas sa bénédiction.
    Je prendrai une analogie qui vaut ce qu’elle vaut : vous interdisez à votre enfant de prendre un bonbon le soir pour préserver ses dents et vous lui expliquez en quoi c’est mal. Vous savez qu’elle connaît l’endroit des bonbons et vous lui laissez la liberté de ses actes ; car il est plus profitable qu’elle comprenne plutôt que de se révolter contre vous par une intransigeance mal proportionnée.
    Cependant, vous ne vous interdisez pas de lui répéter car vous visez le bien de votre fille, même si elle ne comprend pas tout de suite.
    Voilà la véritable mission de l’Eglise, transmettre ce qu’elle a reçu en héritage.
    De plus, l’état à la charge (dans la logique catholique) de préserver le bien, donc de ne pas émettre des lois qui ouvrent à pécher plus facilement.
    Ainsi, on mettra la boîte de bonbons en haut de l’armoire, plutôt que de la laisser sur la table.
    5) Volontairement je me répète ici, ne pas mêler les principes et ce que les gens en font. Sinon nous courons le risque de fermer la discussion car nous avancerons des éléments qui se placent sur des niveaux hiérarchiques différents ou plutôt des niveaux logiques différents.
    6) « Très peu de condamnations morales pour les médecins qui se sont fait tuer par des militants anti avortement. » Je pense que vous attendez toujours des condamnations ‘visibles’ mais l’Eglise condamne le meurtre d’office. Celui qui tue se trouve en état de péché mortel. Ils se mettent eux mêmes en dehors de l’Eglise par leurs agissements.
    7) « Il faut abroger la loi Veil. Pour que l’État ne soit plus complice. En gros qu’elles avortent à l’étranger on s’en fiche. Curieux on veut défendre la vie. Mais pas n’importe ou. »
    D’après la vision que je peux en avoir, vous vous servez d’une affirmation et vous la complétez par votre mode de compréhension. Mais si nous la complétions par le modèle catholique ce serait :
    Il faut abroger la loi Veil. Pour que l’État ne soit plus complice. Car nous sommes Français et que notre devoir de la nation est hiérarchiquement supérieur au devoir des autres peuples. Nous sommes, dans ce cas précis, prisonniers du temps et de la succession des événements. Il en va de même dans la hiérarchisation de nos actions. On dirait volontiers : une chose à la fois. Une foi la loi Veil abrogée, fonder des associations d’aide aux femmes ayant un enfant non désiré, leur donner la possibilité d’accoucher et de prendre en charge leur bébé, remboursement de tous les frais d’hospitalisation durant la grossesse, réinformation sur les relations intimes, …(saint Augustin dirait le commerce entre époux, j’aime bien cette manière chaste de parler).
    Etc, etc…
    Je vous en supplie, ne croyez pas que l’idée est d’imposer une idéologie sans être saisi de compassion et en restant les bras croisés sans ne rien mettre en place. Pouvez-vous me l’accorder ?

    ps : toutes ces femmes ont besoin de beaucoup d’affection pour supporter le poids de leur acte. Je n’ai jamais vu un catholique (pas celui qui porte le nom sans l’être) refuser sa charité à une femme ayant avorté. C’est même tout le contraire !
    ps2 : a) dans vos qques messages que j’ai pu lire en trainant sur les commentaires, j’aperçois plutôt une incompréhension générale de votre part concernant les actes de l’Eglise.
    b) l’Eglise est remplie de personnes humaines, fragiles et faibles, elles aussi !
    c) ne pas confondre, donc, les principes énoncés et leurs mauvaises applications et/ou compréhensions.
    d) se renseigner (mais vraiment !) sur les positions de l’Eglise avant de conclure. Cela permettra, à votre tour, de condamner les actes de certains ecclésiastiques sans rejeter nécessairement le principe. (on ne jette pas le bébé avec l’eau du bain 😉

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.

    BàV

    ps3 : je viens de lire le commentaire d’Anastasia qui justifie l’abrogation de la loi Veil pour que l’Etat ne soit plus responsable. Pardonnez-lui cette parole mal venue et surtout assez fausse au regard de la charité. Votre réponse est piquante mais, pour le coup, pleine de bon sens face à un tel argument.
    Je préciserai, pour Anastasia, que selon toute la charité chrétienne, si nous voyons un état sombrer, c’est d’abord de notre propre faute. Il existe la communion des saints qui révèle la pleine co-responsabilité des hommes face au péché. À méditer longuement, il y a beaucoup de choses à dire la dessus.

  8. MA Guillermont says:

    L’avortement est le plus grand péché devant Dieu après le péché contre l’Esprit-Saint .
    Le tout-petit est sacrifié sur l’autel de la jouissance , il est l’innocent immolé par les turpitudes des humain(e)s , martyrisé et jeté comme un déchet .
    Le viol est un crime mais de niveau inférieur puisque la femme est violentes mais conserve la vie (malheureusement pas toujours).

    Le Credo de Nicée-Constantinople affirme :

    Je crois en Dieu , le Père Tout-Puissant …

    Jésus Christ , le Fils unique de Dieu , …

    Il est Dieu , né de Dieu , …
    Engendré , non pas créé , de même nature que le Père ; et par Lui tout a été fait.
    Pour nous les hommes et pour notre salut , il descendit du Ciel
    Par l’Esprit-Saint a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme …

    Jésus a pris la condition humaine en prenant forme humaine dans le sein de la Vierge Marie .
    Il est passé par tous les stades du développement humain et sa naissance a donné lieu à la plus grande atrocité de tous les temps , le Massacre des saints Innocents par Hérode qui connaissait la prophétie .
    Nous sommes dans l’accomplissement d’un temps similaire où l’avortement légalisé par les Hérodien(ne)s de notre temps de la fin connaissant les prophéties du Livre de Daniel et de l’Apocalypse de St Jean est le plus grand génocide de tous les temps .
    Il envoie sur les Nations le plus grand châtiment jamais connu à ce jour , Notre Dame de Guadalupe est la messagère la plus fidèle du trésor que porte la femme en devenant écrin de l’enfant à naître .

  9. MA Guillermont says:

    Votre plan est pourri …
    A vous la stratégie de l’échec. ..
    A nous la stratégie de la poussette …

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com