François Billot de Lochner a occupé plusieurs postes de direction général dans le secteur bancaire. Il préside la Fondation de service politique ainsi que France Audace et est l’auteur de plusieurs essais politiques.

Ce livre est un roman. Mais, comme l’auteur le signale en préambule, il est inspiré en partie par des faits réels qui s’accumulent et témoignent des conséquences de la révolution sexuelle et de la banalisation du sexe et de la pornographie parmi notre jeunesse.

Son héroïne, Clotilde, charmante jeune fille, catholique décomplexée à l’humour ravageur, se moque dès les premières pages de l’art contemporain et de ses divagations écœurantes telles que « le vagin de la reine » exposé dans les jardins du château de Versailles.

Mais Clotilde est surtout effarée de constater le déferlement pornographique. Autour d’elle, elle s’aperçoit avec tristesse que beaucoup de garçons de son âge sont des consommateurs frénétiques de vidéos pornographiques. Avec élan, Clotilde tente de faire comprendre à ces garçons que la pornographie est un fléau qui rend esclave. 

Au détour des pages de ce livre qui égratigne de multiples aspects du monde moderne, il est aussi bien sûr question de la foi qui sauve.

Les parfums du château, François Billot de Lochner, éditions Terra Mare, 228 pages, 15 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com